Etude sur la part de l'inné et du travail

Toute l'info concernant la vie musicale: les concours, les recrutements, les stages, la recherche d'instrumentistes (professionnels et amateurs), les cours...
Répondre
leonid
Messages : 26
Inscription : lun. 17 mars 2014 12:51
Pratique du violon : 10
Sexe : Homme

Etude sur la part de l'inné et du travail

Message par leonid » jeu. 22 août 2019 14:52

Voici un article sur le sujet :

https://www.lepoint.fr/sciences-nature/ ... 6_1924.php

A vrai dire je ne sais quoi en retirer, mais je le partage tout de même :)



Avatar de l’utilisateur
Alain44
Généreux donateur
Messages : 2053
Inscription : dim. 16 sept. 2018 16:01
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme
Localisation : 44
A été remercié : 47 fois

Re: Etude sur la part de l'inné et du travail

Message par Alain44 » jeu. 22 août 2019 15:43

Nous ne sommes pas tous « égaux » (certains on plus de talent c’est clair).
Cependant, en art, comme souvent ailleurs, « 10% de talent, 90% de travail »
A très haut niveau, les 10% vont montrer l’élite.

Etre meilleur que l’autre n’est pour moi pas un but musical. Par contre c’est un but professionnel (pour en vivre décemment).

Je pense qu’il faut remplacer « dépasser l’autre » par « se surpasser » dans la pratique artistique, et notamment musicale,
et là tout le monde peut se surpasser. :super: , développer son côté artistique :super:

(je me méfies de ces études statistiques, mises en relief par des médias … pour faire bien sûr de l’audience)
Cheminer ou arriver: quel est mon but ? La musique est un chemin infini... ;)

maeva
Messages : 97
Inscription : lun. 4 sept. 2017 10:12
Pratique du violon : 15
Sexe : Femme
Localisation : Paris

Re: Etude sur la part de l'inné et du travail

Message par maeva » jeu. 22 août 2019 18:18

A vrai dire je ne sais quoi en retirer

Pas grand chose, j'imagine.
Passé son titre un rien "putaclic", l'article ne dit rien, je trouve.
Il parle de "talent naturel" > reste à prouver que les prédispositions sont réellement quelque chose de naturel (et qu'elles ne sont pas le fruit de l'environnement culturel, familial, affectif, etc)...

En plus, on parle ici d'heure de travail, mais reste à savoir comment le travail est mené...
On peut jouer 10h par jour sans méthode ni objectifs définis, on s'épuisera là où d'autre se contenteront d'une heure de travail quotidien qualitatif et bien pensé pour un résultat supérieur.

Et puis, "meilleur que", qu'est ce que ça veut dire, finalement ? Quelque soit son niveau, on est jamais au bout du chemin.
Il y a aura toujours un con devant qui joue plus vite et plus juste...

Cette phrase m'agace, aussi :
"De quoi tordre le cou à l'idée préconçue selon laquelle à force d'entraînement, on pourrait tous devenir des prodiges de la musique."
Justement, non, l'idée qui circule autour de moi c'est que pour jouer du violon, il faut des prédispositions, et c'est trop compliqué, surtout si on commence adulte.
C'est cette idée qu'il faut combattre; si on se fixe des objectifs réalistes, et en bossant sérieusement, on peut. Presque tout le monde peut.
Si les objectifs sont réalistes.
Mais on ne peut pas faire l'impasse sur le travail (quelques soient les prédispositions).

Il y a pas mal à dire des commentaires sous l'article, aussi...
Plié tendu la jambe et hop

Avatar de l’utilisateur
Archet
Messages : 203
Inscription : ven. 26 juil. 2013 14:19
Pratique du violon : 0
A été remercié : 1 fois

Re: Etude sur la part de l'inné et du travail

Message par Archet » ven. 23 août 2019 13:32

Article sans aucun intérêt.

Placez Wolfgang Amadeus MOZART, juste après sa naissance, dans une famille de laboureurs…

La musique en partage.

Jean-François MAILLET

D'autres informations sur le site :
http://association.amati.pagesperso-orange.fr
Le voyage est court ; j'ai choisi de le faire en première classe.

leonid
Messages : 26
Inscription : lun. 17 mars 2014 12:51
Pratique du violon : 10
Sexe : Homme

Re: Etude sur la part de l'inné et du travail

Message par leonid » ven. 23 août 2019 14:07

L'article est sans intérêt car il est assez contradictoire. Mais surtout, je vois mal comment on peut faire une étude réellement scientifique sur le sujet, tant les variables et les biais sont importants.

Je partage assez l'avis selon lequel pour être un grand violoniste, il faudra de toute façon les 2 : des aptitudes et énormément de travail

Peut on être un grand violoniste sans prédisposition, juste par un travail acharné ?

Avatar de l’utilisateur
Alain44
Généreux donateur
Messages : 2053
Inscription : dim. 16 sept. 2018 16:01
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme
Localisation : 44
A été remercié : 47 fois

Re: Etude sur la part de l'inné et du travail

Message par Alain44 » ven. 23 août 2019 14:25

leonid a écrit :
ven. 23 août 2019 14:07
Peut on être un grand violoniste sans prédisposition, juste par un travail acharné ?
"Assez grand" oui probablement,
"Très grand" non assurément.

L'élément souligné par Archet me paraît aussi capital: "le bain dans l'enfance"

Pour quelqu'un comme moi (bain artistique inexistant), on passe sa vie à "se faire son bain", mais on ne compense jamais vraiment.
Certains "ont baigné dans l'art" (même non musical, et pas à haute dose) et ne s'en rendent pas vraiment compte.
Ce qu'on acquiert dans l'enfance est si particulier, à cause de sa malléabilité ("l'éponge adaptative") du cerveau et du corps.

Mais il y a aussi bien sûr des enfants de grands musiciens (ou équivalents) qui n'arrivent pas au 1/100e du niveau de leurs parents...

Donc, oui c'est complexe et difficile à mesurer:
talent personnel + bain musical + bon enseignement + gros travail + bonnes opportunités + ... bonne stabilité affective et émotionnelle + bonne santé générale... etc ...

Va t'en faire des stats avec ça !!! :mdr3: :mdr3:

(les médias n'aiment pas la complexité, ça ne fait pas vendre !!)
(le simplisme fait croire au lecteur qu'il est intelligent ...et ça calme ses angoisses concernant la complexité humaine... :happy1: :taistoi: )
Cheminer ou arriver: quel est mon but ? La musique est un chemin infini... ;)

leonid
Messages : 26
Inscription : lun. 17 mars 2014 12:51
Pratique du violon : 10
Sexe : Homme

Re: Etude sur la part de l'inné et du travail

Message par leonid » sam. 24 août 2019 18:27


voce-
Généreux donateur
Messages : 103
Inscription : lun. 5 mars 2018 22:34
Pratique du violon : 10
Sexe : Femme
A remercié : 8 fois
A été remercié : 6 fois

Re: Etude sur la part de l'inné et du travail

Message par voce- » dim. 21 juin 2020 20:37

L'article précise bien que l'étude a été réalisée sur de très bon violonistes. Sur un panel de très bons violonistes !
Evidemment, si on commencer à regarder les différences entre des violonistes professionnels qui ont tous énormément travaillé, on va s'apercevoir que certains ont eu plus de facilités que d'autres, mais bon...
Rien qui ne puisse dissuader le commun des mortels de voir dans le travail acharné une valeur sûre.

Répondre