À poil ! Ou le boyau nu pour les nuls...

Vous voulez commencer le violon, vous cherchez l'instrument adéquat, vous vous posez des questions sur la fabrication de votre instrument favori...C'est ici !
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Baroqueux
Messages : 160
Inscription : dim. 17 juin 2018 14:03
Pratique du violon : 1
Sexe : Homme

Re: À poil ! Ou le boyau nu pour les nuls...

Message par Baroqueux » ven. 31 août 2018 19:35

Juste pour faire remonter...
Le nœud de Stradivari, ça n'est au final pas terrible. Ca donne un gros pâté qui rigidifie terriblement le boyau du cordier. Au final, on perd pas mal de volume sonore, sur mon violon, c'était flagrant car le cordier que j'ai fabriqué est très léger.
J'en suis donc revenu à la bonne vieille méthode du bout de boyau brûlé sur a partie supérieure du cordier. Un petit coup de marteau et l'extrémité brûlée s'enfonce proprement dans les trous. Encore une fois, la différence de volume et même de qualité sonore est incroyable.
Et pour le boyau de 2mm, le moins cher que j'ai trouvé, c'est du timbre de tambour chez Couesnon (6M de longueur, il y a de quoi faire quelques cordiers). On peut aussi trouver du 2mm chez les horlogers, mais c'est plus cher.
Voilà, en espérant que ça serve à quelqu'un.

soundpost
Messages : 66
Inscription : dim. 30 mai 2010 09:42
Sexe : Homme

Re: À poil ! Ou le boyau nu pour les nuls...

Message par soundpost » lun. 3 sept. 2018 12:42

Pour ma part, le cordier est monté avec une fine cordelette en kevlar, nouée plus ou moins sous le bouton avec un noeud de pêcheur. Comme dit le luthier qui a posé ça, ça fera au moins un truc qui ne bougera pas sur le violon. Ce qui est étrange c'est qu'il semble y avoir des qualités différentes (sur un violon la cordelette laisse une trace noire sur la peau de chamois, sur l'autre rien...). Du coup sur celui qui déteint la peau de chamois me protège bien et devient indispensable.

Avatar de l’utilisateur
Baroqueux
Messages : 160
Inscription : dim. 17 juin 2018 14:03
Pratique du violon : 1
Sexe : Homme

Re: À poil ! Ou le boyau nu pour les nuls...

Message par Baroqueux » lun. 3 sept. 2018 21:11

Mouais, bof, un bon bout de boyau ne bouge pas tant que ça... Et comme je n'avais pas de 2mm, j'ai pris du 1,70, ça n'a vraiment pas l'air de s'étirer.
Moi, j'aurais peur que le kevlar cisaille le sillet du bas.
Image

Avatar de l’utilisateur
Marc Genevrier
Messages : 262
Inscription : mer. 16 nov. 2011 11:49
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: À poil ! Ou le boyau nu pour les nuls...

Message par Marc Genevrier » mar. 4 sept. 2018 08:19

Le 1,7mm tiendra sans problème. Ce n'est pas tellement une question d'étirement, d'ailleurs, mais plus une question de position et de mobilité du bas du cordier par rapport au sillet qui fait que certains préconisent un boyau assez gros.
Pas de risque non plus que le Kevlar entaille le sillet, ce n'est pas de l'acier.

Par contre, Kevlar ou boyau, cela change le son. Du coup, on peut préférer l'un ou l'autre. Pour ma part, c'est boyau !

Avatar de l’utilisateur
Baroqueux
Messages : 160
Inscription : dim. 17 juin 2018 14:03
Pratique du violon : 1
Sexe : Homme

Re: À poil ! Ou le boyau nu pour les nuls...

Message par Baroqueux » mar. 4 sept. 2018 16:43

Juste pour info, la résistance à l'étirement du Kevlar est d'environ 2x celle de l'acier non trempé. Pour moi, il y a plus de risque de marquer le sillet avec du kevlar qu'avec de l'acier.

Avatar de l’utilisateur
Marc Genevrier
Messages : 262
Inscription : mer. 16 nov. 2011 11:49
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: À poil ! Ou le boyau nu pour les nuls...

Message par Marc Genevrier » jeu. 6 sept. 2018 08:08

Oui, mais je vous dis juste que je n'ai pas rencontré de problème avec le kevlar. D'autant moins qu'en montage baroque, les sillets sont souvent en os. Mais même sur de l'ébène, je n'ai pas eu de problème.

Répondre