Guarneri vs Stradivarius

Vous voulez commencer le violon, vous cherchez l'instrument adéquat, vous vous posez des questions sur la fabrication de votre instrument favori...C'est ici !
Répondre
Angelo
Messages : 45
Inscription : jeu. 6 oct. 2016 21:42
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme

Guarneri vs Stradivarius

Message par Angelo » dim. 28 oct. 2018 20:47

Bonsoir à tous,

Je me posais une question. :)

Certains luthiers ou facteurs de violons disent fabriquer des modèles de type Stradivarius ou d'autres d'inspiration Guarneri, quelles sont les différences de ces deux "types de modèle"?

C'est une coupe différente?
Taille différente d'un cm ou plus?
Un son plus cristallin chez l'un et moins chez l'autre?

Autres choses?

A+

Avatar de l’utilisateur
Baroqueux
Messages : 160
Inscription : dim. 17 juin 2018 14:03
Pratique du violon : 1
Sexe : Homme

Re: Guarneri vs Stradivarius

Message par Baroqueux » lun. 29 oct. 2018 08:43

Bonjour.
C'est une question beaucoup trop générale pour pouvoir y répondre sérieusement, déjà parce que pour copier, il faudrait avoir les originaux. Or, d'une part, les violons italiens ont presque tous été modifiés au 19eme siècle pour les adapter au goût du jour. Dans le meilleur des cas, on changeait le manche et on greffait l'ancienne volute sur le nouveau manche. Dans le pire des cas, on changeait aussi la barre d'harmonie et on reprenait les épaisseurs, autant dire qu'il n'y avait plus grand chose de Stradivari ou de Guarneri dans ce cas. Notre champion national pour ça, c'était Vuillaume qui s'est permis des choses qui ferait tourner de l'oeil le plus aguerri des luthiers.
D'autre part, pour bien copier un violon, il faut avoir l'original à côté de soi. Les plans ne comportent pas forcément toutes les subtilités.
Bref, c'est très variable d'un violon à l'autre, même d'un "Ole Bull" à un "Canon". Néanmoins, je ne sais pas trop expliquer pourquoi, mais je trouve que les copies de Guarneri fonctionnent bien. Ce sont des violons au son à peine un peu plus brut que les Strad, mais qui sont presque forcément puissantes et plus facile à réussir.

Avatar de l’utilisateur
Marc Genevrier
Messages : 262
Inscription : mer. 16 nov. 2011 11:49
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : Nîmes
Contact :

Re: Guarneri vs Stradivarius

Message par Marc Genevrier » jeu. 1 nov. 2018 09:51

Il y a deux choses : copier un instrument précis, ou bien s'inspirer d'un modèle, d'un luthier ou d'une école. Pour la première situation, Baroqueux a raison, mais c'est une situation assez peu courante, il me semble. Le plus souvent, les luthiers se contentent de chercher une inspiration plus ou moins fidèle. Certains sont très précis, d'autres prennent plus de liberté pour se laisser guider par leur goût, leur intuition. Or les deux principales sources d'inspiration sont effectivement Strad et Guarneri Del Gesu, sans doute parce que ce sont les deux luthiers qui ont le plus marqué l'histoire de la lutherie, parce que les plus grands solistes de l'histoire ont joué leurs instruments, parce qu'on dispose de nombreuses sources et études, etc.

Le luthier dispose de plans publiés dans des livres ou dans le fameux magazine Strad. Il faudrait avoir la liste de tous les plans publiés par The Strad depuis 35 ans, on y trouverait - pour les violons - au moins 80 à 90 % de Strad et Guarneri. [Parenthèse: je trouve cela dommage, on aimerait bien aussi un plan d'un beau Kloz du XVIIIe, par exemple et au hasard.]

Alors, chacun de ces luthiers a évolué au cours de sa carrière, mais ils correspondent aussi chacun à un type de facture et de sonorité assez différents, pour ne pas dire opposés, de sorte qu'il y a les partisans de l'un et de l'autre. En pratique, leurs violons diffèrent essentiellement par le dessin (pourtour de l'instrument), donc aussi les dimensions (longueur et largeur), ainsi que par les voûtes. Attention, il y a de très nombreuses formes de voûtes qui ne diffèrent pas seulement par leur hauteur, mais aussi par le fait qu'elles montent rapidement ou pas depuis les bords, que le creux du ragréage (le long du tour) est plus ou moins large et profond, etc. Là, malheureusement, il devient un peu risqué et présomptueux d'essayer de résumer en deux phrases les différences entre un Strad (quel Strad ?) et un Del Gesu. Mais il faut retenir, je pense, que le dessin et la géométrie de l'instrument influencent directement la sonorité (enfin, c'est mon opinion). Les épaisseurs, la barre, etc. ne viennent qu'après. Et des différences "mineures" (1-2 mm de hauteur de voûte, par ex., ou bien 2-3 mm de largeur au niveau des C, etc.) ont un effet souvent important sur le son.
Pour donner une idée: les Guarneri sont souvent plus courts de 2-3 mm seulement.

En termes de son, c'est encore plus difficile de définir une typologie des Strad et des Guarneri. Les Guarneri ont souvent un son plus profond, peut-être moins raffiné au premier abord, mais qui donne plus de matière à sculpter. On peut vraiment rentrer dedans. Certains musiciens reprochent aux Strad d'imposer leur sonorité, aussi belle soit-elle, alors qu'un Guarneri leur fournit une matière à travailler. A l'inverse, il faut être capable de la travailler, cette matière ! Donc certains peuvent préférer le côté plus raffiné d'un Strad. Mais bon, tout cela est difficile à détailler avec certitude, les avis divergent parfois à l'opposé et il n'y a pas deux violons identiques. Mais enfin, s'il y a des grandes lignes, ce sont peut-être celles-là, et il est pour moi indéniable qu'elles trouvent leurs sources dans la forme, la géométrie, les proportions de ces instruments, raison pour laquelle beaucoup de luthiers proposent effectivement au moins une interprétation d'un Strad et d'un Guarneri.

Angelo
Messages : 45
Inscription : jeu. 6 oct. 2016 21:42
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme

Re: Guarneri vs Stradivarius

Message par Angelo » jeu. 1 nov. 2018 10:34

Merci pour vos infos.

Avatar de l’utilisateur
Chanterelle
Messages : 1657
Inscription : lun. 25 juil. 2005 19:29
Pratique du violon : 55
Sexe : Homme
Localisation : Nice

Re: Guarneri vs Stradivarius

Message par Chanterelle » ven. 2 nov. 2018 09:12

Marc Genevrier a écrit :
jeu. 1 nov. 2018 09:51
En termes de son, c'est encore plus difficile de définir une typologie des Strad et des Guarneri. Les Guarneri ont souvent un son plus profond, peut-être moins raffiné au premier abord, mais qui donne plus de matière à sculpter. On peut vraiment rentrer dedans. Certains musiciens reprochent aux Strad d'imposer leur sonorité, aussi belle soit-elle, alors qu'un Guarneri leur fournit une matière à travailler. A l'inverse, il faut être capable de la travailler, cette matière ! Donc certains peuvent préférer le côté plus raffiné d'un Strad. Mais bon, tout cela est difficile à détailler avec certitude, les avis divergent parfois à l'opposé et il n'y a pas deux violons identiques. Mais enfin, s'il y a des grandes lignes, ce sont peut-être celles-là, et il est pour moi indéniable qu'elles trouvent leurs sources dans la forme, la géométrie, les proportions de ces instruments, raison pour laquelle beaucoup de luthiers proposent effectivement au moins une interprétation d'un Strad et d'un Guarneri.
Strad ou Guarneri , cela reste très subjectif chez les concertistes . Certains comme Kreisler , Heifetz , Kogan , Stern , Grumiaux ,Szeryng préféraient les Guarnerius ,d'autres comme Menuhin ,Oïstrakh , Ferras , Francescatti ont opté pour le Stradivarius ...
D'une manière générale les Strad ont la réputation d'être plus brillants ,plus clairs ,les Guarnerius plus chauds et plus sombres dans les graves.
On pourrait associer à ce duo de stars ,les Guadagnini qui n'ont rien à lui envier ! ;)
" Une table , une chaise, une corbeille de fruits et un violon , de quoi d'autre un homme aurait-il besoin pour être heureux ? "
Albert Einstein

Répondre