article de Laurent Zakowsky

Vous voulez commencer le violon, vous cherchez l'instrument adéquat, vous vous posez des questions sur la fabrication de votre instrument favori...C'est ici !
Répondre
Avatar de l’utilisateur
IFred
Messages : 3572
Inscription : mar. 21 août 2007 08:35
Pratique du violon : 14
Localisation : Paris
Contact :

Re: article de Laurent Zakowsky

Message par IFred » mer. 14 nov. 2018 23:56

Cher Laurent, bonsoir et bienvenu.

à mon sens tu fais partie des toutes premières génération de Luthier formé en France dans une tradition divergente de celle qui avaient formaté les luthiers formé en France jusqu'aux années 50-60 .. Corrige moi si je me trompe, mais il me semble que la création en 70 du Lycée JBV avait pour objet certes de redynamiser un métier mourant en assurant la survie d'une tradition mais encore un peu dans l'idée d'assurer la formation d'un main d’œuvre ouvière, alors cela n'as pas été immédiatement la révolution non plus .. Mais 82 c'est la création de l'ALADFI, le mouvement était là . Arrivé en 90-2000 la révolution (sens propre)de la lutherie Française du XX avait eut lieu (à mon avis).

Avatar de l’utilisateur
LionelB
Généreux donateur
Messages : 1926
Inscription : dim. 18 sept. 2016 12:08
Pratique du violon : 20
Sexe : Homme

Re: article de Laurent Zakowsky

Message par LionelB » jeu. 15 nov. 2018 00:16

:super: Bonjour et merci de venir enrichir la discution par votre présence.

Pour mes 2 comparses qui ont déjà commandé, j'attends avec impatience votre critique du dit livre avant de commander à mon tour ;)

Pour votre info j'en suis aussi sur orleans. :)
"Impose ta chance, sers ton courage, va vers ton risque : à te regarder ils s'habitueront."
René Char

Angelo
Messages : 74
Inscription : jeu. 6 oct. 2016 21:42
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme

Re: article de Laurent Zakowsky

Message par Angelo » jeu. 15 nov. 2018 00:37

Hahaha Lionel, tu vas devoir lui rendre visite et nous faire un compte-rendu de votre rencontre commune. :tongue:

Avatar de l’utilisateur
LionelB
Généreux donateur
Messages : 1926
Inscription : dim. 18 sept. 2016 12:08
Pratique du violon : 20
Sexe : Homme

Re: article de Laurent Zakowsky

Message par LionelB » jeu. 15 nov. 2018 00:44

Cela m'a donné envie de relire ton article... sitôt dit sitôt fait. Donc à mon tour "d'alimenter" le ton polémique que tu sembles revendiquer.

Tu sites Marx et Lénine à l'appuie de ton propos. Puis tu finis par "Je veux inventer une nouvelle image du violon : révolutionnaire, poétique, politique..."

As tu conscience que le communisme, la révolution, à laquelle tu fais référence fut avec le faschisme, l'une des 2 plus grandes causes de malheur et de mortalité du XXe ? Sais tu pourquoi ils ont échoué tous les deux lamentablement ? Par ce qu'ils nient une évidence, la nature de l'homme. Telle que l'évolution nous a fait. C'est à dire individualiste et profiteur mais heureusement pas fondamentalement mauvais. Juste idiot avec une parcelle de bonté qui réchauffe le cœur quand on la croise.

Comment te positionnes tu par rapport à ce fameux centrage politique que tu revendiques ?

Pour répondre à Angelo, oh oui pourquoi ;)
"Impose ta chance, sers ton courage, va vers ton risque : à te regarder ils s'habitueront."
René Char

Zako
Messages : 4
Inscription : mer. 14 nov. 2018 21:15
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme

Re: article de Laurent Zakowsky

Message par Zako » jeu. 15 nov. 2018 07:29

Bonjour Chanterelle
Je connais bien l’atelier d’Aimé Chanteloup , à l’enseigne: « À la ville de Cremone «  puisque j’en ai été le luthier pendant treize ans, avant de monter mon propre atelier . Chanteloup s’etait installé en 1950. À son décès , en 1980, c’est sa petite-fille, Catherine Héau, elle même violoniste, qui a repris l’affaire, s’entourant d’abord de Philippe Joulia comme luthier, puis moi. C’est maintenant Caroline Thouan qui assure la partie atelier.
Chanteloup utilisait souvent un vernis à l’huile peu siccatif, et beaucoup de ses violons présentent le problème que vous exposez. J’ai essayé de les repolir et de les passer aux UV, sans grand succès.
Pour répondre à votre deuxième question, je dirais qu’il existe plusieurs façons de pratiquer la lutherie. Pour ma part, je ne fais aucun commerce : pas de vente d’instruments anciens ou neufs autres que les miens, pas de vente d’accessoires. Pas de boutique, mon atelier est en étage, dans une maison que je partage avec un potier. C’est mon choix, il me permet de vivre correctement et heureux sans m’enrichir . D’autres luthiers, dans d’autres circonstances, dont d’autres choix qui peuvent leur réussir plus ou moins. Je pense que c’est plus une question d’individu que de marché à proprement parlé.
À bientôt

Avatar de l’utilisateur
Chanterelle
Messages : 1665
Inscription : lun. 25 juil. 2005 19:29
Pratique du violon : 55
Sexe : Homme
Localisation : Nice

Re: article de Laurent Zakowsky

Message par Chanterelle » jeu. 15 nov. 2018 08:05

Bonjour Laurent,
Merci pour cette réponse rapide.
On dit qu'il existe deux sortes de musiciens : ceux qui aiment l'argent et ceux qui aiment la musique...On peut en dire autant des luthiers ,il y a ceux qui veulent faire fructifier de l'argent à travers la vente de leurs vieux instruments et ceux qui aiment la pratique de la lutherie... ;) !
C'est évidemment une prise de conscience personnelle et je me réjouis que beaucoup de luthiers actuels aiment leur vrai métier de fabricants créateurs .. :amen:
" Une table , une chaise, une corbeille de fruits et un violon , de quoi d'autre un homme aurait-il besoin pour être heureux ? "
Albert Einstein

Zako
Messages : 4
Inscription : mer. 14 nov. 2018 21:15
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme

Re: article de Laurent Zakowsky

Message par Zako » jeu. 15 nov. 2018 08:52

Je vais répondre à deux posts :
Celui de Fred: ce que tu dis sur l’origine de l’école de Mirecourt est exact. Néanmoins, je ne pense pas qu’il y ait eu une révolution des mentalités dans le monde de la lutherie . Je pense que le violon est toujours appréhendé avec une vision religieuse, morale et mystique, là où la mienne se veut matérialiste, poétique et humoristique. Et c’est sans doute très bien que ces différences visions existent.
Pour répondre à Lionel:
En serait -on déjà au point Godwinsky ? Je plaisante ! Je comprends votre interrogation, voire votre inquiétude au sujet de mes références idéologiques. Rassurez-vous : si je cite Marx, c’est parce que je me sert de sa grille de lecture pour donner un sens au monde qui m’entoure. C’est mon point de vue. Mais cela ne cautionne aucunement les atrocités qui ont pu être commises en son nom. Quant à la référence à Lenine, elle est plus là à titre de clin d’œil. C’est mon humour. Mais même ma femme et mes enfants me disent que je ne suis pas drôle...

Arnaud
Messages : 518
Inscription : ven. 14 oct. 2016 13:08
Pratique du violon : 1
Sexe : Homme

Re: article de Laurent Zakowsky

Message par Arnaud » jeu. 15 nov. 2018 09:37

Bonjour,

je retrouve sur votre site (fond et forme confondus) et votre blog la même formidable "dualité" que celle qui caractérise votre article sujet de ce titre!
C'est intéressant à lire en tout cas. La discussion ici m'a donné envie de me cultiver sur l'art de la lutherie, la section "lectures" sur le forum propose une certain nombre de volumes dédiés à la lutherie, océan de connaissances à acquérir. Les réflexions modernes sur le sujet en ajoutent davantage.
De mon côté ce sont plutôt les volumes des ficelles du commerce que je me suis envoyé pendant des années. Puis que j'ai pratiqué et que je pratique encore. Je n'en suis pas moins musicien et passionné, sensible. Cette dualité m'empêche tout parti pris bien tranché, et impose certaines barrières semblant infranchissable des deux côtés. Et je pense de plus en plus, que le cheminement vers l'excellence est plus accessible à celles et ceux qui ont choisi leur chemin et qui l'assument. C'est difficile de rester en équilibre au milieu. Je salue donc votre façon de penser les choses (de la manière dont je l'ai compris), autant que je salue ceux dont la pensée est à l'opposé, ou différente. Je déplore seulement que dans la vie, ces différences imposent bien souvent le rejet de part et d'autre.

Avatar de l’utilisateur
LionelB
Généreux donateur
Messages : 1926
Inscription : dim. 18 sept. 2016 12:08
Pratique du violon : 20
Sexe : Homme

Re: article de Laurent Zakowsky

Message par LionelB » jeu. 15 nov. 2018 10:22

::d :hehe: je ne savais pas que Godwin était un russe naturalisé. Je comprends mieux ton humour maintenant ;)
"Impose ta chance, sers ton courage, va vers ton risque : à te regarder ils s'habitueront."
René Char

Avatar de l’utilisateur
IFred
Messages : 3572
Inscription : mar. 21 août 2007 08:35
Pratique du violon : 14
Localisation : Paris
Contact :

Re: article de Laurent Zakowsky

Message par IFred » jeu. 15 nov. 2018 12:55

@chanterelle , Je ne vois pas en quoi facturer 150€ pour un cours de violons c'est ne pas aimer la musique, ni en quoi vendre 30000 un violon c'est moins aimer la lutherie que le vendre 3000 et plus aimer l'argent.

@Zako
Je ne suis pas certain que nous parlions de la même chose.
Pour moi la nouvelle école Française de lutherie c'est à dire celle qui débute au XIX, est celle du rationalisme du matérialisme, Le cadavre de Strad était à peine tiède que l’académie de science de Paris commence les premiers test comparatifs de violon, que l'on voit apparaître des ingénieurs qui présente des évolutions pensée à l'époque révolutionnaire. C'est une époque ou les luthiers sont principalement des ouvriers dont la réussite est à terme de devenir patrons homme d’affaire pour exploiter d'autres ouvriers.. C'est une culture du geste, de la précision, de l’obéissance etc etc

L'Adami ( je n'y suis pas ) c'est à la base il me semble une volonté de diverger de cette "époque" chez les Jeunes luthiers qui n'étaient pas né dans ce moule ou dans cette culture ouvrière. Parallèlement c'est aussi une époque avec l'injection de sang neuf dans la lutherie, principalement grave à l'école anglaise (qui a formé pas mal de français), C'est à dire former des luthiers qui venaient d'horizon différent que celui de la lutherie, avec parfois déjà une vie derrière eux.

Je ne sais pas trop ce que tu entends par une vision humoristique de la lutherie. et ai du mal a comprendre comment tu maries matérialisme et poésie l' opposants à la mystique ?
La poésie c'est du rêve, c'est un idéal inaccessible, de fausses imaginations, une vision que tu semble critiquer par ailleurs? et le matérialisme c'est la lutherie jusqu'à peu..

Avatar de l’utilisateur
Baroqueux
Messages : 219
Inscription : dim. 17 juin 2018 14:03
Pratique du violon : 1
Sexe : Homme

Re: article de Laurent Zakowsky

Message par Baroqueux » jeu. 15 nov. 2018 13:40

Bonjour à tous.
Perso, je ne suis pas violoniste depuis longtemps et même encore moins. J'ai pour particularité de baigner uniquement dans le monde de la musique ancienne qui a peut-être un peu plus les pieds sur terre...
C'est vrai que le monde du quatuor est un peu spécial, un peu trop pour moi et pour beaucoup de personnes que je connais et c'est sûrement ce qui va le mener à sa perte.

Avatar de l’utilisateur
Alain44
Généreux donateur
Messages : 553
Inscription : dim. 16 sept. 2018 16:01
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme
Localisation : 44

Re: article de Laurent Zakowsky

Message par Alain44 » jeu. 15 nov. 2018 13:57

Chanterelle a écrit :
jeu. 15 nov. 2018 08:05
On dit qu'il existe deux sortes de musiciens : ceux qui aiment l'argent et ceux qui aiment la musique...On peut en dire autant des luthiers ,il y a ceux qui veulent faire fructifier de l'argent à travers la vente de leurs vieux instruments et ceux qui aiment la pratique de la lutherie... ;) !
Je ne suis pas d’accord avec cette vision manichéenne, bien trop réductrice à mon sens.
Elle correspond à une vision post-romantique de « l’artiste qui forcément crève-la-faim dans sa chambre de bonne"… et s'il crève la faim c'est que c'est un vrai artiste (!)

Il y a plein des nuances entre un spéculateur/financier pur et un artisan/artiste pur (je n'aime pas le mot "pur" qui est inhumain).
Il faut réfléchir à tous les artistes que l’on connaît ou qu’on voit dans les media: où se situe chacun dans cette grande fourchette, quel est son(ses) choix (actuel, et avant, et ensuite ?).

Chacun à la liberté de se positionner, et aussi ensuite d’évoluer. ;)
Chacun aussi réfléchit (au moins un peu, et un jour ou l’autre) à ce positionnement nuancé qui lui convient. ;)
Cheminer ou arriver: quel est mon but ? La musique est un chemin infini... ;)

Avatar de l’utilisateur
Baroqueux
Messages : 219
Inscription : dim. 17 juin 2018 14:03
Pratique du violon : 1
Sexe : Homme

Re: article de Laurent Zakowsky

Message par Baroqueux » jeu. 15 nov. 2018 14:13

Personnellement et c'est un peu maladif chez moi, je ne peux concevoir un seul achat où je ne puisse pas retomber sur mes pattes financièrement, donc pour moi, un instrument de musique, c'est un investissement.
Mais tout de même, entre les deux extrêmes, il y a un juste milieu possible. Les luthiers ne doivent pas dormir dans la rue non-plus. Mais il faut m'expliquer pourquoi un violon est vendu si cher.

Avatar de l’utilisateur
Alain44
Généreux donateur
Messages : 553
Inscription : dim. 16 sept. 2018 16:01
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme
Localisation : 44

Re: article de Laurent Zakowsky

Message par Alain44 » jeu. 15 nov. 2018 14:16

IFred a écrit :
jeu. 15 nov. 2018 12:55
Je ne sais pas trop ce que tu entends par une vision humoristique de la lutherie. et ai du mal a comprendre comment tu maries matérialisme et poésie l' opposants à la mystique ?
La poésie c'est du rêve, c'est un idéal inaccessible, de fausses imaginations,
Mon cher Ifred ta vision de la poésie comme « c’est du rêve, idéal, fausses ..» me surprend. ;)
La poésie est bien d'autres choses (multi-facettes):
ce que j’aime beaucoup dans la poésie (et ce n’est qu’une partie) c’est l’utilisation de métaphores, analogies, comparaisons… qui entrechoquent nos idées habituelles et amènent, souvent inconsciemment, ensuite à une prise de conscience …
La poésie « transporte », nous fait faire un voyage, dont on revient un peu changé (très analogue à la musique dans cet aspect)

Quand à l’humour (qui est multi-facettes aussi), c’est une manière de ne pas trop se prendre au sérieux, de se détacher des choses graves…

Poésie et humour, pour moi, permettent d'entrechoquer nos idées … de contrecarrer souvent nos idées habituelles... d'ébranler nos certitudes. ;)
Ce qui me semble très différent du mysticisme. ;)
Cheminer ou arriver: quel est mon but ? La musique est un chemin infini... ;)

Avatar de l’utilisateur
IFred
Messages : 3572
Inscription : mar. 21 août 2007 08:35
Pratique du violon : 14
Localisation : Paris
Contact :

Re: article de Laurent Zakowsky

Message par IFred » jeu. 15 nov. 2018 15:54

Elle te surprends? pourtant tu en donnes la même définition ^^ Un style basé sur l'image (mais aussi le rythme l'harmonie) s’opposant à la représentation matérielle, rationnelle. En cela elle rejoint le mysticisme non ?

Répondre