Une histoire des anciens violons hérités

Vous voulez commencer le violon, vous cherchez l'instrument adéquat, vous vous posez des questions sur la fabrication de votre instrument favori...C'est ici !
Répondre
Lee
Messages : 2
Inscription : jeu. 29 nov. 2018 02:54
Pratique du violon : 0

Une histoire des anciens violons hérités

Message par Lee » jeu. 6 déc. 2018 00:22

Bonjour,

Je sollicite votre gentillesse concernant une histoire des violons un peu lié à mon histoire personnelle même si je suis pianiste amateur et pas violoniste. Veuillez m'excuser pour ne pas avoir fait des recherches de vos archives au préalable. Si je rends l'histoire un peu trop long, c'est parce que je crois vous devoir à défaut trop d'informations que trop peu.

Je suis américaine de naissance / française depuis 2013. Pour mon mariage avec un Français, mes parents voulaient apprendre le français pour pouvoir communiquer un tout petit peu (ou montrer au moins un effort !) avec ma belle famille et pour me faire une surprise. Ils ont donc commencé des cours de français avec une Française dans leur communauté de retraite. Elle venait de Normandie, elle est partie avec un GI américain aux Etats-Unis, elle a joué dans la philharmonie de Philadelphie avec ces violons français qu'elle a apportés de la France. Mes parents ont appris très peu de la langue française à vrai dire, mais quand ils ont préparé une petite pièce de théâtre en français, la prof voulait qu'on joue un instrument, elle a appris que mon père était un faux débutant autodidacte du violon...elle est devenue son prof de violon bénévole, par amitié, elle l'a bien enseigné jusqu'à ce que mon père ne me faisait plus mal aux oreilles ^_^, c'était une très belle amitié qui a duré jusqu'à la disparition récente de cette grande dame à 94 ans. C'était sa volonté que mon père hérite ses deux violons. Sur le premier qu'elle lui a donné dans son vivant, c'était inscrit Amati Cremona. Sur le deuxième qu'il a hérité récemment est écrit (dans l'ouverture S il me dit) :
Couturieusd DE POUN
A. PARIS

Depuis le temps qu'elle lui a expliqué ses intentions pour l'avenir, mon père parlait de vouloir faire un don des violons à l'école de musique où elle a étudiée. Propriétaire d'un beau piano Pleyel de 1925 depuis 5 ans et complètement inspirée et changée avec ce beau son, j'ai encouragé mon père de garder ces anciens violons de qualité (et comme sa prof a voulu pour lui) et de connaître leurs caractéristiques et leurs charmes par les jouer. En plus, j'avais un peu peur, je ne savais pas trop comment ça se passe avec un don à une école, si ça peut passer dans les mains d'autres sans l'attention qu'il faut. Au lieu de juste donner à l'école comme un violon lambda, je lui ai parlé d'un petit concours dans ses anciennes écoles, mais c'était juste une idée, c'est difficile de savoir comment mieux faire, si mon père insiste de ne pas les garder.

Suite au décès de sa prof, mon père n'insiste pas (encore) de donner ces deux violons, mais il veut que je me renseigne sur plusieurs choses, si elle a les descendants (jusqu'à maintenant, je ne sais pas trop comment faire mais je sais que c'est HS ici), les noms actuels de ses anciennes écoles (que j'imagine ne sera pas trop difficile de trouver, j'espère) et plus d'informations sur les violons. Je connais absolument rien sur les violons, par exemple quelque chose de base que je connais un peu comment trouver pour un piano mais pas pour le violon, comment dater l'instrument. Sur les pianos les numéros de série et la marque correspondent à une date, je ne sais pas comment avoir une idée de ces violons. Finalement cette fois (pour une fois !) je vois comment mon père a raison de se renseigner de la situation avant tout, il se peut que les valeurs des violons ne soient pas trop élèves, s'ils sont donnés aux écoles en ce cas là, elles peuvent les louer ou prêter aux élèves sans instrument comme d'autres violons. Comment savoir plus ? Les violons sont aux Etats-Unis.

Merci beaucoup.

Avatar de l’utilisateur
IFred
Messages : 3572
Inscription : mar. 21 août 2007 08:35
Pratique du violon : 14
Localisation : Paris
Contact :

Re: Une histoire des anciens violons hérités

Message par IFred » jeu. 6 déc. 2018 08:03

Chère Lee
Vous avez plusieurs solutions qui s'offrent à vous. La première est de prendre rendez vous chez un Luthier, il y en a plusieurs à travers les Etats Unis.
Néanmoins dans votre pays, ne ne connais pas trop les usages et coût vis à vis des expertises, car les luthiers (I'm talking violindealers not music shops) travaillent principalement sur le haut de gamme.

La seconde est de demander un avis via internet, que ce soit par l’intermédiaire de ce forum, ou de réseaux sociaux, ou d'emails adressés à des luthiers en France. Si aucune vraie expertises ne peut se faire sur photos, avec des photos bien prisent vous devriez pourvoir quand même vous faire une meilleurs idée.

Lee
Messages : 2
Inscription : jeu. 29 nov. 2018 02:54
Pratique du violon : 0

Re: Une histoire des anciens violons hérités

Message par Lee » jeu. 6 déc. 2018 17:32

Merci beaucoup IFred, je vois également votre site internet en signature. Je demanderai à mon père de prendre des photos et je me permettrai de vous contacter.

Répondre