le bois pour la lutherie

Vous voulez commencer le violon, vous cherchez l'instrument adéquat, vous vous posez des questions sur la fabrication de votre instrument favori...C'est ici !
Cedin16
Généreux donateur
Messages : 847
Inscription : mar. 1 août 2017 08:37
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
A remercié : 20 fois
A été remercié : 23 fois

le bois pour la lutherie

Message par Cedin16 » sam. 18 avr. 2020 17:29

Le bois pour la lutherie

j'en connais sur le forum qui ont beaucoup a dire sur le sujet ( ;) Orliac)

je lance donc le sujet avec cette video ….

https://www.youtube.com/watch?v=syC28QFH_jY



Avatar de l’utilisateur
Laurine14
Messages : 294
Inscription : ven. 1 déc. 2017 15:31
Pratique du violon : 0
Sexe : Femme

Re: le bois pour la lutherie

Message par Laurine14 » sam. 18 avr. 2020 20:18

Je trouve ça magique... Merci pour le reportage, hâte de lire ce que les pros ont à dire sur ce sujet passionnant !
"Le lâche ne commence jamais, le faible ne termine jamais et le gagnant n'abandonne jamais." P. Knigt

Avatar de l’utilisateur
LionelB
Généreux donateur
Messages : 3088
Inscription : dim. 18 sept. 2016 12:08
Pratique du violon : 20
Sexe : Homme
A remercié : 1 fois
A été remercié : 23 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par LionelB » sam. 18 avr. 2020 22:14

Orliac tu n’as plus le choix maintenant ;)
"Impose ta chance, sers ton courage, va vers ton risque : à te regarder ils s'habitueront."
René Char

orliac
Messages : 68
Inscription : dim. 15 janv. 2017 08:41
Pratique du violon : 0
A été remercié : 12 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par orliac » dim. 19 avr. 2020 08:57

Merci Lionel. J'attendais que tu lances le sujet parce que je ne savais pas comment m'y prendre. Le domaine du bois est tellement complexe et je ne voudrais surtout pas asséner des pseudo vérités comme on le fait trop souvent quand on connait imparfaitement un sujet. Et quand on le connait assez bien, on est alors plongé dans une foule de considérations parfois contradictoires qu'il n'est pas facile de rassembler dans des analyses rationnelles pour ne pas se trouver submergé. Et on en apprend tous les jours.
Ce que je dirai donc est uniquement issu de mon expérience. Je ne suis pas un scientifique, je manque beaucoup de rigueur, me fiant surtout à mon instinct; je ne rentre dans aucune obédience, aucune école, je fais mon petit chemin dans mon coin, sans ambition, avec un seul but: donner du bonheur à ceux qui aiment le violon, les musiciens ordinaires, sincères, ceux qu'on n'entend pas, qui veulent se faire plaisir et qui en ont mare de jouer un violon dont ils connaissent les limites et l'étroitesse sonore.
Ma recherche du bois est due à un échec de vingt années d'obstination stupide que je ne rattraperai jamais. Jusqu'à ce que je comprenne enfin une évidence: les arbres ont une voix, comme nous. Certains chantent bien, d'autres pas. et les violons qu'on fabrique, dignes enfants de deux arbres (sycomore et épicéa) ont les caractéristiques de leurs géniteurs, sans oublier le Gépéto qui les a assemblés dans le secret de son atelier...

Avatar de l’utilisateur
winxart
Messages : 662
Inscription : sam. 17 mai 2008 09:33
Pratique du violon : 35
Sexe : Homme
Localisation : Wallonie (Ardennes Belges)
A remercié : 1 fois
A été remercié : 1 fois
Contact :

Re: le bois pour la lutherie

Message par winxart » dim. 19 avr. 2020 09:47

Merci Cedin16 pour porter à notre connaissance ce magnifique reportage .
impressionnant cet arbre sur pied.
Justement Orliac ,hormis les qualités physiques intrinsèques du bois.. fibre, espacement, maille
comment prédire si un morceau de bois coupé et stocké depuis 1 an ou 2 (si on attend trop longtemps
,les morceaux de choix sont vendus) chez un fournisseur va donner un résultat interessant ?

Cedin16
Généreux donateur
Messages : 847
Inscription : mar. 1 août 2017 08:37
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
A remercié : 20 fois
A été remercié : 23 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Cedin16 » dim. 19 avr. 2020 10:45

winxart a écrit :
dim. 19 avr. 2020 09:47
Merci Cedin16 pour porter à notre connaissance ce magnifique reportage .
impressionnant cet arbre sur pied.
Justement Orliac ,hormis les qualités physiques intrinsèques du bois.. fibre, espacement, maille
comment prédire si un morceau de bois coupé et stocké depuis 1 an ou 2 (si on attend trop longtemps
,les morceaux de choix sont vendus) chez un fournisseur va donner un résultat interessant ?
Comment dire … j'ai deux belles planches de ce fameux 16L de Bernard Michaud et effectivement elles n'avaient pas encore eu le temps de sécher que déjà elles étaient toutes vendues …, j'ai trouvé cette magnifique table dans le stock au milieu de millier d'autre ….c'était du fameux 16L oublié, perdu dans un coin .

Alors maintenant , moi petit bricoleur d'instrument que je suis , je me sens , comme un tennisman de village avec les chaussures de Federer , la raquette de Federer , le short de Federer seul au milieu du centrale ….

Il faut le bois , mais il faut aussi le savoir faire…..
j'ai dernièrement eu dans les mains un magnifique livre sur Lupot et ses instruments , la qualite du bois de ses premiers instruments-la periode Orleans - n'est pas tres bonne loin dela ! si Bernard Michaud avait une telle qualité en stock aujourd'hui il ne la vendrai pas et pourtant Lupot avait le savoir pour le sublimer :amen: ….!
Dernière modification par Cedin16 le dim. 19 avr. 2020 12:41, modifié 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
Alain44
Généreux donateur
Messages : 1841
Inscription : dim. 16 sept. 2018 16:01
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 44
A été remercié : 33 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Alain44 » dim. 19 avr. 2020 12:10

orliac a écrit :
dim. 19 avr. 2020 08:57
sans oublier le Gépéto qui les a assemblés dans le secret de son atelier...
Gilbert, ça te va très bien « Gepetto » !!!
Il sympathique, attentif, chaleureux, et très habile… comme toi ! :happy1:

Et mon violon n’a jamais le nez qui s’allonge, car il ne ment jamais !! :langue2:

Par contre je n’ai pas le niveau de la « Fée Bleue » pour donner vie à « ton petit tas de bouts de bois » ! :mdr3:
Cheminer ou arriver: quel est mon but ? La musique est un chemin infini... ;)

Amimus
Messages : 20
Inscription : dim. 30 mars 2014 11:21
Pratique du violon : 40
Sexe : Homme
A remercié : 4 fois
A été remercié : 1 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Amimus » dim. 19 avr. 2020 20:24

bonjour et merci orliac
voici un autre lien,c'est pas mal non plus....
https://www.youtube.com/watch?v=yCz3AmR4tMU
bonne retraite....forcée à tous

Amimus

Amimus
Messages : 20
Inscription : dim. 30 mars 2014 11:21
Pratique du violon : 40
Sexe : Homme
A remercié : 4 fois
A été remercié : 1 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Amimus » dim. 19 avr. 2020 20:31

re bonjour petit oubli..merci aussi cedin16
amicalement amimus

orliac
Messages : 68
Inscription : dim. 15 janv. 2017 08:41
Pratique du violon : 0
A été remercié : 12 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par orliac » lun. 20 avr. 2020 08:10

Cedin 16, tu as bien fait de montrer cette vidéo de Bernard Michaud qui est un est le meilleurs spécialistes français du bois de lutherie. Amimus, je ne connaissais pas cette autre vidéo qui m'a plongé dans un lieu que je connais bien. Le personnage me rappelle un autre cueilleur d'arbres, un ancien bûcheron, Serge G., disparu en 2014 et qui m'a emmené en forêt pour m'apprendre le difficile langage de la forêt.
Donc commençons par l'épicéa, arbre destiné à fabriquer les tables des violons. Les meilleurs se trouvent dans le Jura, côté France, côté Suisse dans ces immenses forêts encore naturelles. Ce sont des arbres sauvages, qui ont eu la chance de survivre sur des sols rocheux et pauvres en humus. Il faut que l'épicéa souffre, sinon il pousse trop vite et ne vaut pas grand chose!
Pour cette raison, on va le chercher à une altitude de 1200 à 1500 m parfois un peu plus bas selon les endroits, là où la période de végétation est brève. Les résineux (épicéas, mais aussi sapins qu'il ne faut pas confondre) sont en concurrence avec les feuillus, généralement des hêtres très envahissants. Pour gagner sa part de soleil, l'épicéa doit pousser très vite, passer par dessus les autres arbres. Cela donne ces troncs parfaitement droits, avec seulement quelques branches au sommet...
Mais cela ne suffit pas pour en faire un arbre de résonance...

orliac
Messages : 68
Inscription : dim. 15 janv. 2017 08:41
Pratique du violon : 0
A été remercié : 12 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par orliac » mar. 21 avr. 2020 08:31

Je continue. Je précise que je ne suis pas un spécialiste du bois, ni un scientifique, simplement un passionné qui a arpenté les forêts du Jura pendant des années avec le violon pour seul but. Je n'assène aucune vérité absolue, je vous fais part de mes observations qui n'ont peut être de vérité que pour moi.
Quand j'ai repéré un ou plusieurs beaux épicéas éventueltellement aptes à la lutherie, j' observe les plantes qui poussent autour du tronc, d'où l'intérêt de faire sa recherche en été ou au printemps quand la végétation a démarré. La présence de plantes aux larges feuilles m'indique une présence d'eau souterraine. Dans ce cas, j' élimine l'arbre qui dans ces conditions a poussé trop facilement.
Enfin, quand j'ai sélectionné un épicéa apparemment convenable (au moins 70 cm de diamètre pour le violoncelle, ce qui lui fait un âge d'environ 250 ans), je m''assure qu'il n'est pas vrillé. Les bois vrillés peuvent très bien sonner, mais impliquent de couper les fibres d'une manière asymétrique pour fabriquer les deux parties de la table, ce qui n'est pas bon du tout.
>Alors, je me sers de la serpe au bout recourbé qu'on voit sur les vidéos.
L'écorce extérieur est formée d'écailles qui tiennent plus ou moins bien. Il existe une seconde écorce contre la chair de l'arbre, très ligneuse. On plante la pointe de la serpe dans cette écorce et on la fait descendre. SI elle va droit, verticalement, l'arbre n'est pas vrillé et peut convenir.
Reste à tester la résonance. Un moyen très simple consiste à frapper le tronc avec un gros caillou (c'est mieux avec un coin métallique si on en a un sous la main). Certains arbres ont un son terne, creux sans portée, d'autres, au contraire, ont un son en dehors, puissant qui semble s'intensifier dans l'air et qui s'entend de loin. Tous ces arbres de résonance n'ont pas le même timbre, mais tous ont une puissance de son étonnante.

Angelo
Messages : 482
Inscription : jeu. 6 oct. 2016 21:42
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
A remercié : 44 fois
A été remercié : 5 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Angelo » mar. 21 avr. 2020 10:09

C'est très intéressant Orliac. Merci.

Avatar de l’utilisateur
LionelB
Généreux donateur
Messages : 3088
Inscription : dim. 18 sept. 2016 12:08
Pratique du violon : 20
Sexe : Homme
A remercié : 1 fois
A été remercié : 23 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par LionelB » mar. 21 avr. 2020 12:45

:super: Oui très intéressant
"Impose ta chance, sers ton courage, va vers ton risque : à te regarder ils s'habitueront."
René Char

Avatar de l’utilisateur
Alain44
Généreux donateur
Messages : 1841
Inscription : dim. 16 sept. 2018 16:01
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 44
A été remercié : 33 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Alain44 » mar. 21 avr. 2020 13:33

Merci Gilbert !!

Très intéressant.

Te lire ici est un plaisir ! :happy1:
Cheminer ou arriver: quel est mon but ? La musique est un chemin infini... ;)

Cedin16
Généreux donateur
Messages : 847
Inscription : mar. 1 août 2017 08:37
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
A remercié : 20 fois
A été remercié : 23 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Cedin16 » mar. 21 avr. 2020 13:50

orliac a écrit :
mar. 21 avr. 2020 08:31
Je continue. Je précise que je ne suis pas un spécialiste du bois, ni un scientifique, simplement un passionné qui a arpenté les forêts du Jura pendant des années avec le violon pour seul but. Je n'assène aucune vérité absolue, je vous fais part de mes observations qui n'ont peut être de vérité que pour moi.
Quand j'ai repéré un ou plusieurs beaux épicéas éventueltellement aptes à la lutherie, j' observe les plantes qui poussent autour du tronc, d'où l'intérêt de faire sa recherche en été ou au printemps quand la végétation a démarré. La présence de plantes aux larges feuilles m'indique une présence d'eau souterraine. Dans ce cas, j' élimine l'arbre qui dans ces conditions a poussé trop facilement.
Enfin, quand j'ai sélectionné un épicéa apparemment convenable (au moins 70 cm de diamètre pour le violoncelle, ce qui lui fait un âge d'environ 250 ans), je m''assure qu'il n'est pas vrillé. Les bois vrillés peuvent très bien sonner, mais impliquent de couper les fibres d'une manière asymétrique pour fabriquer les deux parties de la table, ce qui n'est pas bon du tout.
>Alors, je me sers de la serpe au bout recourbé qu'on voit sur les vidéos.
L'écorce extérieur est formée d'écailles qui tiennent plus ou moins bien. Il existe une seconde écorce contre la chair de l'arbre, très ligneuse. On plante la pointe de la serpe dans cette écorce et on la fait descendre. SI elle va droit, verticalement, l'arbre n'est pas vrillé et peut convenir.
Reste à tester la résonance. Un moyen très simple consiste à frapper le tronc avec un gros caillou (c'est mieux avec un coin métallique si on en a un sous la main). Certains arbres ont un son terne, creux sans portée, d'autres, au contraire, ont un son en dehors, puissant qui semble s'intensifier dans l'air et qui s'entend de loin. Tous ces arbres de résonance n'ont pas le même timbre, mais tous ont une puissance de son étonnante.
super Merci Orliac

une fois l'arbre sélectionné , que fais tu parle nous de l'émotion de la vision du bois une fois débité ! :D
du séchage , du stockage .....de la sélection du bois lorsque tu fais un nouvel instrument.....

Répondre