le bois pour la lutherie

Vous voulez commencer le violon, vous cherchez l'instrument adéquat, vous vous posez des questions sur la fabrication de votre instrument favori...C'est ici !
Cedin16
Généreux donateur
Messages : 847
Inscription : mar. 1 août 2017 08:37
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
A remercié : 20 fois
A été remercié : 23 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Cedin16 » sam. 2 mai 2020 12:17

orliac a écrit :
sam. 2 mai 2020 09:25
Merci pour l'info, Cedin 16. A ce prix, en effet, ce n'est pas la peine de se priver. Cependant quels sont les prix pour un violoncelle? Si on trouve facilement de quoi faire un violon dans une pièce de bois, c'est autre chose pour une table de cello.
Aie aie ouillle … tu viens d'appuyer la ou ça fait mal …. le cello c'est plus grand et plus difficile a trouver les fournisseurs sont pillés des qu'ils ont quelque chose de bien , le bois n'a meme pas le temps d'etre debité .
Une fourniture complete de bois blanc de bonne qualité pour un cello, sans faire de folie c'est 1'000€
Dernière modification par Cedin16 le sam. 2 mai 2020 12:22, modifié 1 fois.



orliac
Messages : 68
Inscription : dim. 15 janv. 2017 08:41
Pratique du violon : 0
A été remercié : 12 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par orliac » dim. 3 mai 2020 07:45

Et tu sais combien j'aime le violoncelle...
Nous avous parlé de l'épicéa, qui dans un violon ne fait que la table, il y a tout le reste et surtout l'érable qui constitue les éclisses, le fond et le manche.
Je comprends que depuis des siècles on utilise l'érable pour fabriquer les instruments de musique à cordes frottées. Il a toutes les qualités pour ça: c'est un bois très sonore, avec un timbre clair et très en dehors, il est nerveux ( ce qui est important pour le fond) et souvent très beau. Mais il a aussi des inconvénients.
Il existe plusieurs sortes d'érables, l'érable commun ou champêtre que l'on reconnaît à son 'écorce profondément entaillée de crevasses verticales, l'érable à feuilles d'aubier que je ne connais pas et enfin, le sycomore; Il est caractérisé par son écorce écailleuse quand il est âgé, formée de petites plaques qui semblent se détacher du tronc.
C'est celui qu'utilisent la plupart des luthiers parce qu'il est le plus beau, le plus chatoyant sur maille et présente des ondes plus ou moins marquées. Mais tous les sycomores ne sont pas excellents. Ifred l'a remarqué à juste titre : on a souvent tendance à choisir un bois très ondé, superbe à un autre d'aspects plus ordinaire et cela peut être une erreur pour la sonorité.

Avatar de l’utilisateur
winxart
Messages : 662
Inscription : sam. 17 mai 2008 09:33
Pratique du violon : 35
Sexe : Homme
Localisation : Wallonie (Ardennes Belges)
A remercié : 1 fois
A été remercié : 1 fois
Contact :

Re: le bois pour la lutherie

Message par winxart » dim. 3 mai 2020 20:44

Intuitivement ,j'ai remarqué que les violons qui sonnaient le mieux (dans ceux que je possède) avaient souvent une fibre assez serrée
sans tenir compte des ondes dans l'érable
par exemple ,on peut trouver de l'érable Canadien avec de tres belles ondes mais souvent avec des fibres tres écartées (2 ou 3 mm).
ce n'est pas le plus adapté pour la sonorité

orliac
Messages : 68
Inscription : dim. 15 janv. 2017 08:41
Pratique du violon : 0
A été remercié : 12 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par orliac » lun. 4 mai 2020 08:01

J'ai eu l'occasion de travailler du vieil érable du Canada. Il était certes très beau, mais de mauvaise qualité sonore. De plus, il était pelucheux, il "roulait" sous l'outil, un peu comme un érable européen trop jeune.
Je ne suis pas certain que la qualité de vos violons vienne des fibres larges ou serrées des fonds. Les causes peuvent être nombreuses.
La manière dont le violon est construit en fonction des caractéristiques du bois est très importante. On ne donne pas la même épaisseur à une table à fibres serrées et une autre à fibres plus larges.
L'adaptation des épaisseurs d'un fond en fonction de la densité du sycomore est tout aussi importante.
Et ma modeste expérience me montre surtout que le bon sycomore est surtout un vieux bois, voire très vieux. Si on peut commencer à faire des tables avec des épicéas de cinq ans, le double d'âge est souvent nécessaire pour du bon érable. Et qu'il soit ondé ou pas, magnifique ou plus commun, ne change rien à la qualité du son.

Cedin16
Généreux donateur
Messages : 847
Inscription : mar. 1 août 2017 08:37
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
A remercié : 20 fois
A été remercié : 23 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Cedin16 » lun. 4 mai 2020 18:25

as tu un peu travaillé sur la densité des bois et sur le rapport de densité entre table et fond ?

orliac
Messages : 68
Inscription : dim. 15 janv. 2017 08:41
Pratique du violon : 0
A été remercié : 12 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par orliac » mar. 5 mai 2020 08:02

Chacun procède comme il l'entend, et ma méthode n'"engage que moi. Je ne calcule pas la densité du bois, qui peut changer d'un morceau à l'autre, dans la même bûche. Je me contente de peser les différentes pièces, fond, table, manche. Comme les tailles sont les mêmes, s'il y a une variation de poids cela signifie qu'en. fonction de la densité, je n'a pas appliqué les bonnes épaisseurs. C'est rarement trop léger, mais dans ce cas, il faudrait éliminer la pièce.
Ces variations sont plus visibles sur le violoncelle. Ainsi, un fond d'entier, forme stradivarius avec des voûtes "classiques" doit-il peser, pour moi, 620 grammes avec une tolérance d'une dizaine de grammes en plus ou en moins.
Mais rien n'est plus trompeur! Alors que je crois l'avoir mis à l'épaisseur, vérifié plusieurs fois, je me rends compte qu'il pèse plus de 700 grammes. Il faut donc rectifier les épaisseurs soit parce que je me suis trompé, soit parce que le bois est plus dense, donc plus lourd que la moyenne.
Sur un violon, où le risque d'erreur est moins grand, je me contente souvent de peser l'ensemble, fond-éclisses table et manche. Le poids convenable est 300-310 grammes. Si je suis en dehors, je pèse chaque partie et je procède aux rectifications d'épaisseur là où c'est nécessaire.

Avatar de l’utilisateur
winxart
Messages : 662
Inscription : sam. 17 mai 2008 09:33
Pratique du violon : 35
Sexe : Homme
Localisation : Wallonie (Ardennes Belges)
A remercié : 1 fois
A été remercié : 1 fois
Contact :

Re: le bois pour la lutherie

Message par winxart » ven. 8 mai 2020 18:26

Pour revenir au bois en épicea de la table .
il y a aussi d'autres régions célèbres pour leur bois de lutherie comme le Val di Fiemme en Italie dans les Dolomites .(et probablement
d'autres que je ne connais pas )
Peut-on oser une comparaison ?

orliac
Messages : 68
Inscription : dim. 15 janv. 2017 08:41
Pratique du violon : 0
A été remercié : 12 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par orliac » sam. 9 mai 2020 08:19

Naturellement, il existe d'autres régions où l'on trouve de très bons épicéas de lutherie, notamment dans les Dolomites d'où venaient -je crois- la plupart des bois utilisés par Stradivari. Mais je ne peux parler que de ce que je connais un peu: les arbres du Jura. Donc je ne me hasarderai pas à la moindre comparaison.
D'ailleurs, il existe d'autres résineux aptes à la fabrications d'instruments de musique, notamment en Amérique du Nord et même en Europe; les faiseurs de guitares ne se limitent pas à cette essence. Mais là non plus, je n'ai pas l'expérience.
J'en profite pour ajouter que l'épicéa, d'un arbre à l'autre, a des réponses différentes sous l'outil. Il a un fil très net et ce fil change souvent sur une table compte tenu de la forme et de la voute. Attention au coup de gouge malheureux, au rabot qui prend à contre fil et arrache des esquilles souvent difficiles à rattraper!

Cedin16
Généreux donateur
Messages : 847
Inscription : mar. 1 août 2017 08:37
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
A remercié : 20 fois
A été remercié : 23 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Cedin16 » sam. 9 mai 2020 09:38

orliac a écrit :
sam. 9 mai 2020 08:19

J'en profite pour ajouter que l'épicéa, d'un arbre à l'autre, a des réponses différentes sous l'outil. Il a un fil très net et ce fil change souvent sur une table compte tenu de la forme et de la voute. Attention au coup de gouge malheureux, au rabot qui prend à contre fil et arrache des esquilles souvent difficiles à rattraper!
…. :rougefaché: :rougefaché: :rougefaché: :rougefaché:
P... de contre fil

orliac
Messages : 68
Inscription : dim. 15 janv. 2017 08:41
Pratique du violon : 0
A été remercié : 12 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par orliac » mer. 13 mai 2020 07:49

Les caractéristiques du sycomore varient selon l'endroit où il a grandi. Cet arbre est commun dans notre pays; on en trouve partout notamment dans les parcs et parfois au bord des routes où il remplace les platanes auxquels il ressemble un peu. Il est très commun en région parisienne, mais la plupart ne sont pas aptes à la lutherie.
La véritable zone à sycomores est située dans le nord-est de notre pays, en Suisse, en Belgique en Allemagne, et surtout dans les pays d'Europe Centrale, jusqu'à l'immense Russie.
En France, ce n'est pas un hasard si Mirecourt est devenue la capitale de la lutherie. Cette ville est au centre de la zone à érables que l'on a exploités jusqu'à la fin du dix huitième siècle. La ressource étant complètement épuisée, les usines de Mirecourt sont allées chercher leurs bois dans les grandes forêts des pays voisins, en Hongrie, notamment.
Cela fait plus de cent ans que l'industrie du violon a disparu et qu'on a cessé d'exploiter les arbres de Moselle. Ainsi, les sycomores qui étaient beaucoup trop petits à l'époque de Mirecourt ont eu le temps de grandir, et il est désormais possible de trouver de fort beaux arbres dans l'est de la France. Le dernier que j'ai acheté provient de la région de Commercy. Il faut choisir les arbres de futaie, sauvages, ceux qui ont été plantés au bord des routes ou isolés ne conviennent pas.
On trouve aussi des sycos dans le Jura jusqu'à plus de 1000 mètres et les caractéristiques de ces bois sont très différentes de ceux des collines. On en reparlera.

Avatar de l’utilisateur
Malkichay
Messages : 12067
Inscription : mer. 17 août 2005 13:36
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme
Localisation : Lyon
A remercié : 1 fois
A été remercié : 13 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Malkichay » mer. 13 mai 2020 12:54

Le dernier que j'ai acheté provient de la région de Commercy
L'arbre entier ? :blink:
Moderato ma non troppo

orliac
Messages : 68
Inscription : dim. 15 janv. 2017 08:41
Pratique du violon : 0
A été remercié : 12 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par orliac » ven. 15 mai 2020 07:35

Image
Oui, j'achète tout l'arbre, ce n'est pas possible de faire autrement. Voici ce dernier sycomore. J'ai beaucoup hésité à l'acheter en 2015. Mangé par le lierre c'était visiblement un vieil arbre qui paraissait sain, mais il faut toujours s'attendre avec les vieux arbres dont le coeur est d'un brun foncé, totalement inutilisable. C'est un des défauts du sycomore.
Les taches claires que vous voyez sur tronc, sont les morceaux d'écorce que nous avons enlevés pour véréifier qu'il était bien ondé. Cela se remarque par des boursouflures faciles à remarquer.
Le bois, en gros quartiers sèche désormais dans mes locaux.
Dernière modification par orliac le ven. 15 mai 2020 09:28, modifié 2 fois.

orliac
Messages : 68
Inscription : dim. 15 janv. 2017 08:41
Pratique du violon : 0
A été remercié : 12 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par orliac » ven. 15 mai 2020 07:46

Zut! La photo n'est pas droite et je ne sais pas comment la redresser ou supprimer le message. Tant pis, j'essayerai de faire mieux la prochaine fois.

orliac
Messages : 68
Inscription : dim. 15 janv. 2017 08:41
Pratique du violon : 0
A été remercié : 12 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par orliac » ven. 15 mai 2020 08:25

Image
Encore une photo. Un épicéa du Jura. Il a été ramené en zone carrossable par une énorme machine. Je dois le couper en tronçons de 1,20 m pour pouvoir le charger dans la camionnette. Ensuite, il sera pelé et fendu avant de sécher pendant de nombreuses années. Je n'ai pas encore commencé à l'utiliser. Il dort, se préparant, au fil des saisons, pour sa renaissance.

Cedin16
Généreux donateur
Messages : 847
Inscription : mar. 1 août 2017 08:37
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
A remercié : 20 fois
A été remercié : 23 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Cedin16 » ven. 15 mai 2020 10:16

orliac a écrit :
ven. 15 mai 2020 08:25
Encore une photo. Un épicéa du Jura. Il a été ramené en zone carrossable par une énorme machine. Je dois le couper en tronçons de 1,20 m pour pouvoir le charger dans la camionnette. Ensuite, il sera pelé et fendu avant de sécher pendant de nombreuses années. Je n'ai pas encore commencé à l'utiliser. Il dort, se préparant, au fil des saisons, pour sa renaissance.
:ghee: :ghee: :ghee: :nonon: :nonon:
Orliac !!!
Dans ma region je fais aussi beaucoup de bois … mais pas pour la meme destination .. le chauffage !
Le port des lunettes,de protections auditives, de chaussures et pantalon ad oc et des gants sont très fortement recommandé pour ta sécurité et ta production futur de violon!.
Il y a trop d'accident avec ce genre d'engin ou meme avec le bois lui meme !
Par contre tu n' es pas trop mal équipé avec une H---i

Répondre