le bois pour la lutherie

Vous voulez commencer le violon, vous cherchez l'instrument adéquat, vous vous posez des questions sur la fabrication de votre instrument favori...C'est ici !
Angelo
Messages : 482
Inscription : jeu. 6 oct. 2016 21:42
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
A remercié : 44 fois
A été remercié : 5 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Angelo » ven. 15 mai 2020 11:08

Merci pour le partage des photos Orliac. :)



Cedin16
Généreux donateur
Messages : 847
Inscription : mar. 1 août 2017 08:37
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
A remercié : 20 fois
A été remercié : 23 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Cedin16 » ven. 15 mai 2020 11:55

a propos de photos , as tu des photos de details du bois une fois fendu ?

Avatar de l’utilisateur
Malkichay
Messages : 12067
Inscription : mer. 17 août 2005 13:36
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme
Localisation : Lyon
A remercié : 1 fois
A été remercié : 13 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Malkichay » sam. 16 mai 2020 09:41

Quel est le prix d'un arbre (environ) de cette essence ? :huh:
Moderato ma non troppo

Alto50
Généreux donateur
Messages : 96
Inscription : sam. 18 mai 2019 20:42
Pratique du violon : 7
A remercié : 5 fois
A été remercié : 8 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Alto50 » sam. 16 mai 2020 10:37

Le bois est-il ondé sur toute sa hauteur ou l'onde s'atténue-t-elle ?

orliac
Messages : 68
Inscription : dim. 15 janv. 2017 08:41
Pratique du violon : 0
A été remercié : 12 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par orliac » dim. 17 mai 2020 07:56

Le prix d'un tel arbre? C'est très variable de 2000 à plus de 10000 euros selon l'arbre, le vendeur et la motivation de l'acheteur. On court toujours le risque d'acheter des milliers d'euros un arbre dont la plus grande partie du bois est juste bonne au feu. Il ne faut pas oublier d'ajouter à ce prix, celui de l'abattage, du convoyage dans une scierie où il est scié en quartiers, sinon il est intransportable dans une petite camionnette.
Et cette notion du prix rejoint votre question, Alto50. L'arbre est-il de belle qualité?
Rares sont les sycomores parfaitement ondés sur toute la longueur du tronc. Il peut être ondé d'un côté et pas de l'autre, magnifique sur deux ou trois mètres et lisse sur le reste. De plus les ondes peuvent traverser tout le rayon du tronc ou seulement exister sur quelques centimètres près de l'écorce. Il y a des ondes plus intéressantes que d'autres, très marquées, d'autres peu visibles, larges ou étroites (les larges étant les plus rares), régulières ou en forme désordonnée de flammes. Le grand risque sur les vieux érables, c'est aussi une partie du coeur brunie sur une épaisseur suffisante pour rendre le bois inapte au violoncelle. Pour cette raison, avant de marchander le prix, il est important d'ausculter l'arbre, surtout au départ des branches. Une ancienne branche cassée, une blessure à cet endroit peuvent devenir la voie qui laisse pénétrer les champignons au coeur du tronc.
Tout ceci pour dire qu'acheter un arbre de lutherie est complètement insensé et il faut avoir une sérieuse dose de folie et la passion qui m'anime pour en arriver là.

Avatar de l’utilisateur
Malkichay
Messages : 12067
Inscription : mer. 17 août 2005 13:36
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme
Localisation : Lyon
A remercié : 1 fois
A été remercié : 13 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Malkichay » dim. 17 mai 2020 08:01

Merci pour la réponse. Effectivement, il faut être passionné pour tenter ce genre de coup de poker... :merci:
Moderato ma non troppo

orliac
Messages : 68
Inscription : dim. 15 janv. 2017 08:41
Pratique du violon : 0
A été remercié : 12 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par orliac » mar. 19 mai 2020 10:36

Image
Pour répondre à ta demande Cedin 16 voici une photo montrant une partie de ma réserve de bois. (Tu remarqueras que le sycomore n'est pas pelé, ce qui peut être une erreur, certes, mais j'ai remarqué qu'ainsi, malgré le risque des vers que l'on élimine avec une pulvérisation de Xylphène le bois sèche plus lentement et devient beaucoup plus dense et élastique. Par contre l'épicéa est obligatoirement pelé!) Il y en a autant sur la partie gauche de cette pièce, un peu dans la pièce voisine et beaucoup plus dans les deux pièces du bas. J'ai aussi une grosse réserve dans ma maison de campagne près de la Loire.
On pourrait croire qu'il y a là de quoi construire des quantités de violons, pourtant, en dehors des parties défectueuses, marier fonds et tables en fonction du timbre implique une telle variété. J'ai montré comment je m'y prends à Angelo qui est venu chez loi le lendemain du déconfinement. Il a bien compris comment certains bois "s'entendent" et d'autres pas.
Je ne prétends pas avoir raison, loin de là, mais si je ne faisais pas ainsi, je perdrais confiance dans mon travail et une partie de mon plaisir. Je suis certain que le résultat s'en ressentirait.

Avatar de l’utilisateur
Alain44
Généreux donateur
Messages : 1841
Inscription : dim. 16 sept. 2018 16:01
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 44
A été remercié : 33 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Alain44 » mar. 19 mai 2020 18:12

orliac a écrit :
mar. 19 mai 2020 10:36
Il y en a autant sur la partie gauche de cette pièce, un peu dans la pièce voisine et beaucoup plus dans les deux pièces du bas.
Moi aussi je peux témoigner ! Une vraie caverne d'Ali Baba... où les rubis sont en bois ! :happy1:
Cheminer ou arriver: quel est mon but ? La musique est un chemin infini... ;)

Cedin16
Généreux donateur
Messages : 847
Inscription : mar. 1 août 2017 08:37
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
A remercié : 20 fois
A été remercié : 23 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Cedin16 » mer. 20 mai 2020 08:42

Merci pour les photos Orliac .

Petit remarque sur laquelle tu auras certainement un avis , nombre de fournisseur de bois de lutherie encolle avec de la colle a bois les extrémités , cela évite que le bois éclate pendant la longue période de séchage.
Pour la petite histoire ,un de ces fournisseurs pour repérer plus facilement les bois encollés des autres a rajouté de la couleur a la colle , du bleu !, cela est devenu "ça marque de fabrique " .

Angelo
Messages : 482
Inscription : jeu. 6 oct. 2016 21:42
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
A remercié : 44 fois
A été remercié : 5 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Angelo » mer. 20 mai 2020 09:15

orliac a écrit :
mar. 19 mai 2020 10:36
J'ai montré comment je m'y prends à Angelo qui est venu chez moi le lendemain du déconfinement. Il a bien compris comment certains bois "s'entendent" et d'autres pas.
Je connais le secret caché par Orliac et ce qui lui permet de faire de très bons violons/altos/violoncelles, mais je ne dirai rien même sous la torture. :D

Cedin16
Généreux donateur
Messages : 847
Inscription : mar. 1 août 2017 08:37
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
A remercié : 20 fois
A été remercié : 23 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Cedin16 » mer. 20 mai 2020 10:47

orliac a écrit :
mar. 19 mai 2020 10:36
Image

On pourrait croire qu'il y a là de quoi construire des quantités de violons…..
Tu pourrais nous dire ton secret …. par ce que avec un stock pareil ….. tu as forcement trouvé l'élixir de jouvence :D

Pallasite
Messages : 56
Inscription : lun. 30 déc. 2019 22:47
Pratique du violon : 0
A remercié : 10 fois
A été remercié : 5 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Pallasite » mer. 20 mai 2020 11:34

Merci Orliac pour toutes ces informations : c'est super intéressant et on sent toute la passion qui t'anime !

Avatar de l’utilisateur
Malkichay
Messages : 12067
Inscription : mer. 17 août 2005 13:36
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme
Localisation : Lyon
A remercié : 1 fois
A été remercié : 13 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Malkichay » mer. 20 mai 2020 11:57

Petit remarque sur laquelle tu auras certainement un avis , nombre de fournisseur de bois de lutherie encolle avec de la colle a bois les extrémités , cela évite que le bois éclate pendant la longue période de séchage.
On emploie aussi la paraffine , il me semble... :unsure:
Moderato ma non troppo

orliac
Messages : 68
Inscription : dim. 15 janv. 2017 08:41
Pratique du violon : 0
A été remercié : 12 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par orliac » sam. 23 mai 2020 09:03

En effet, le bois sèche plus vite aux extrémités qu'au centre et cela se traduit par des petites fentes ; mon maître bucheron du Jura appelait "la lèpre du bois". Pour y remédier, on encolle les bouts des biches; on peut aussi y planter des croisillons métalliques.
Ce phénomène est d'autant plus important quand l'arbres est coupé à n'importe quelle saison sans se préoccuper de la lune et qu'on le rentre aussitôt dans un lieu assez chaud et mal ventilé. Le "dégrumage", ce temps de deux ou trois mois, où le bois reste à l'air libre devant mon atelier ou dans la forêt permet de limiter les fentes ( on est en automne-hiver, il ne faut jamais faire cela en pleine été et en plein soleil car il fendrait énormément, raison pour laquelle on arrose les grumes dans les scieries).
Bien traité, le bois fend peu, mais il fend encore un peu. Pourquoi ne pas encoller? C'est une solution, mais en évitant l'évaporation de l'eau par les extrémités, on emprisonne souvent des forces naturelles et contraires dans la buche, qui finissent toujours par se manifester à un moment inopportun, quand par exemple, on est en train de mettre en forme une table .
En principe, ces fentes de séchage ne vont jamais très profondément dans la buche et c'est un moindre mal (il suffit de prévoir des buches assez longues pour éliminer les extrémités). Si la buche doit fendre sur une grande longueur, ce qui peut arriver, autant qu'elle le fasse avant qu'on ait passé des heures à façonner une table (ce phénomène est plus rare avec le sycomore).

Pallasite
Messages : 56
Inscription : lun. 30 déc. 2019 22:47
Pratique du violon : 0
A remercié : 10 fois
A été remercié : 5 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Pallasite » sam. 23 mai 2020 19:05

orliac a écrit :
sam. 23 mai 2020 09:03
Bien traité, le bois fend peu, mais il fend encore un peu. Pourquoi ne pas encoller? C'est une solution, mais en évitant l'évaporation de l'eau par les extrémités, on emprisonne souvent des forces naturelles et contraires dans la buche, qui finissent toujours par se manifester à un moment inopportun, quand par exemple, on est en train de mettre en forme une table .
Tu peux nous en dire plus ? Tu as une idée des causes ?

Répondre