Cher membres et amis du forum,
A la demande des propriétaires des marques "Violon Cello" et "RG eviolins" , tout message faisant référence aux dites marques, leur produit, toute url conduisant vers leurs sites internet, et tout commentaire susceptible de permettre directement ou indirectement d'en identifier les propriétaires seront dorénavant supprimés. Nous invitons les personnes souhaitant se renseigner sur ces marques et produits à poster leurs questions et messages sur un autre lieu d’échange.

C'est quoi votre métier?

Forum où vous pouvez discuter de tout autre chose que le violon...
Avatar de l’utilisateur
PhilippeB
Messages : 560
Inscription : lun. 15 déc. 2014 15:55
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 94

Re: C'est quoi votre métier?

Message par PhilippeB » lun. 26 sept. 2016 15:37

@Zaphod : je poserais le problème différemment. Je pense qu'on attend énormément d'un métier artistique. On attend que ce soit un métier passion où il s'agit moins de travailler pour gagner sa vie que de réaliser une vocation personnelle et, accessoirement, d'en vivre.

La plupart des gens en entreprise te diront que leur boulot est purement alimentaire, que s'ils avaient le choix il préféreraient rester chez eux... Moi qui travaille en entreprise depuis 25 ans (projets informatiques dans la banque d'investissement) je peux te dire qu'il y a des jours où j'en ai plus que ma claque de travailler sur des projets à la con, qui pour la plupart n'aboutiront pas ou seront mis à la poubelle peu de temps après leur réalisation... Et les sujets sur lesquels ces projets portent sont tellement chiants : réglementation bancaire, qualité des données, reporting,... Heureusement, il y a (parfois) de bonnes ambiances de travail, des collègues sympas, quelques satisfactions intellectuelles (de loin en loin) et puis les fins de mois qui sont assurées (mais pour la retraite, c'est moins sûr...).

Bien sûr on ne peut conçevoir le métier d'instrumentiste comme un vulgaire boulot alimentaire au 35 heures! D'abord parce que la musique c'est 7 jours sur 7 et 365 jours par ans (adieu les 35 heures!). Ensuite parce qu'on est en grande partie son propre entrepreneur et qu'on ne peut avoir cet esprit d'entreprise sans passion.

Etre musicien, ce n'est pas un métier, c'est une vie!

C'est peut-être une vision trop romantique des choses dans un monde devenu il est vrai extrêmement matérialiste mais j'en suis resté à cette vision qu'exprimait d'ailleurs très bien Francis Cabrel dans "Pas trop de peine" :
"t'as tes quatre semaines, moi j'ai toute ma vie..."



Avatar de l’utilisateur
Malkichay
Messages : 11307
Inscription : mer. 17 août 2005 13:36
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme
Localisation : Lyon

Re: C'est quoi votre métier?

Message par Malkichay » lun. 26 sept. 2016 16:47

Son propre entrepreneur ? Pas si sûr... :unsure:
Moderato ma non troppo

En ligne
Avatar de l’utilisateur
LionelB
Messages : 1298
Inscription : dim. 18 sept. 2016 12:08
Pratique du violon : 20
Sexe : Homme

Re: C'est quoi votre métier?

Message par LionelB » jeu. 29 sept. 2016 10:55

Zaphod, ta réponse fait étrangement écho à mon parcours.

Quand j'étais jeune je voulais être violoniste. A 5 ans j'ai dis à mes parents (devant une émission de télé en noir et blanc qui passait du violon) je veux être violoniste ! Ils ont joué la montre un an puis face à mon insistance ils m'ont inscrit en se disant que je serai dégouté rapidement.

A 18, je pensais toujours la même chose mais mon père était prof de math donc il décida pour moi les études scientifique.

Pour me consoler, il m'offra un magnifique violon hors de prix. Je ne lui ai presque plus parlé pendant 15 ans.

Aujourd'hui je suis ingénieur, je fais un métier qui m'emmerde mais je gagne bien ma vie. J'ai presque abonné le violon pendant 20 ans par facilité mais sûrement aussi un peu pour la douleur que cela me rappelait.

Entre temps j'ai découvert une maladie génétique alors je me demande ce que je serais devenu comme musicien ?

Aujourd'hui je suis père d'un enfant de 6 ans et je suis dans la position du miens à devoir faire des choix que je lui ai reproché mais en mesurant les implications différemment.

Il a eu raison, ce fut le meilleur choix pour moi. Je suis dans la même situation que toi a faire un travail que je n'aime pas mais au moins je n'ai pas de problème financier. Ceci dit avec ma maladie je n'ai pas non plus le droit au crédit. ;)

Tu es devenu ce que je voulais être enfant et malgré tout ce que j'ai dis cela restera un souvenir douloureux. Donc soit au moins heureux d'avoir suivi ta passion :) c'est une chose rare.
"Impose ta chance, sers ton courage, va vers ton risque : à te regarder ils s'habitueront."
René Char

Avatar de l’utilisateur
Malkichay
Messages : 11307
Inscription : mer. 17 août 2005 13:36
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme
Localisation : Lyon

Re: C'est quoi votre métier?

Message par Malkichay » jeu. 29 sept. 2016 12:52

Je ne pense pas qu'il faille avoir de regret. Tout métier devient ch***nt au bout de 20 ans. L'herbe est toujours plus verte ailleurs... ^_^
Moderato ma non troppo

Avatar de l’utilisateur
PhilippeB
Messages : 560
Inscription : lun. 15 déc. 2014 15:55
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 94

Re: C'est quoi votre métier?

Message par PhilippeB » jeu. 29 sept. 2016 14:40

Il est vrai qu'instrumentiste est, entre autre, un travail manuel de haute précision, et donc que tout accident ou maladie ou simplement de l'arthrose ou que sais-je encore peuvent mettre fin à une carrière d'instrumentiste.
Il reste néanmoins l'enseignement que je trouve pour ma part être un métier assez passionnant, pour peu qu'on ait des élèves intéressants et intéressés, mais tous le sont je pense, passé l'écrémage des premières années.
Bon nombre de profs de violon ne touchent plus l'instrument et moi-même qui suis pianiste et non pas violoniste, j'adore donner des cours de violon :mdr1: , un peu à la façon du premier prof de violon dans le film chinois "L'enfant au violon" :merci: qui est toujours adossé à son magnifique piano à queue mais ne semble même pas posséder un violon chez lui!

Avatar de l’utilisateur
Zaphod
Messages : 937
Inscription : lun. 2 févr. 2015 21:44
Pratique du violon : 28
Sexe : Homme

Re: C'est quoi votre métier?

Message par Zaphod » jeu. 29 sept. 2016 18:10

PhilippeB a écrit :pour peu qu'on ait des élèves intéressants et intéressés
Justement ça devient une "denrée rare"... les enfants de nos jours sont pourris gâtés, ils font ce qu'ils veulent, et généralement tout à la fois ou presque.
Quand j'ai commencé le violon, je me souviens que quand on avait la chance de pratiquer une telle activité, on s'accrochait car c'était ça ou rien, et du coup ça aider à surmonter les difficultés et garder de la motivation.
Maintenant à la moindre difficulté l'élève abandonne et change d'instrument, sans parler du fait qu'à côté du violon il fait aussi du foot, des jeux vidéos, du karate et du vélo, et du coup le pauvre il n'a jamais le temps de bosser son violon mais c'est pas sa faute voyons :happy1:
Restent ceux dont les parents sont là pour forcer le gosse dans son choix et la motivation est partie depuis longtemps.
Peut-être est-ce moi qui ait la poisse en enseignant dans une mauvaise région, mais j'ai vraiment du mal à trouver des élèves assidus et sérieux.
N.B. je ne dis pas qu'il n'y en a pas hein, je vois déjà venir les détracteurs :malin2: mais qu'ils semblent se faire de plus en plus rares...

En ligne
Avatar de l’utilisateur
LionelB
Messages : 1298
Inscription : dim. 18 sept. 2016 12:08
Pratique du violon : 20
Sexe : Homme

Re: C'est quoi votre métier?

Message par LionelB » jeu. 29 sept. 2016 20:48

Oui j'imagine très bien ce que tu vis :lol:

Je viens d'un village et de tous mes camarades qui ont commencé le violon aucun n'a poursuivi plus que quelques années. C'était sûrement déjà le même phénomène. Je revois encore les mères de mes copains qui poussaient les mômes qui hurlaient pour ne pas y aller et la mienne qui me disait "tu es sûr que tu veux continuer ?" :ghee:

C'est sur que c'était moins populaire que le foot :diable: mais tellement plus beau :wub:
"Impose ta chance, sers ton courage, va vers ton risque : à te regarder ils s'habitueront."
René Char

Avatar de l’utilisateur
Anthurium
Messages : 1660
Inscription : mer. 24 nov. 2004 20:55
Pratique du violon : 25
Sexe : Femme

Re: C'est quoi votre métier?

Message par Anthurium » jeu. 29 sept. 2016 22:50

Zaphod a écrit :[quote="PhilippeB"
Restent ceux dont les parents sont là pour forcer le gosse dans son choix et la motivation est partie depuis longtemps.
Peut-être est-ce moi qui ait la poisse en enseignant dans une mauvaise région, mais j'ai vraiment du mal à trouver des élèves assidus et sérieux.
N.B. je ne dis pas qu'il n'y en a pas hein, je vois déjà venir les détracteurs :malin2: mais qu'ils semblent se faire de plus en plus rares...
moi je détracte pas, je confirme...L'écrémage c'est juste dans les très grosses boîtes hein, une minorité de conservatoires qui donnent pourtant son image au métier ;)
Sage?Comme un orage!
Ελευθερία ή Θάνατος!

Avatar de l’utilisateur
PhilippeB
Messages : 560
Inscription : lun. 15 déc. 2014 15:55
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 94

Re: C'est quoi votre métier?

Message par PhilippeB » ven. 30 sept. 2016 10:27

Anthurium a écrit :moi je détracte pas, je confirme...L'écrémage c'est juste dans les très grosses boîtes hein, une minorité de conservatoires qui donnent pourtant son image au métier
Peut-être que j'ai une vision biaisée en effet car je traîne plutôt mes guêtres entre CRR, CNSM et stages d'un certain niveau où le moindre gamin de 13 ans te joue la symphonie espagnole... :amen: Soit... Mais vous autres profs, n'avez-vous pas une part de responsabilité, notamment en cours particulier, si vous acceptez des enfants sans intérêt?

Quand j'étais jeune, en province, dans le sud de la France, j'avais une prof particulière de piano, une dame d'un certain âge, qui était extrêmement réputée. Elle s'investissait énormément pour ses élèves (et elle a formé beaucoup de professionnel) mais elle attendait le même investissement de la part des élèves. Sinon elle ne les gardait pas. Certains gros bonnets de la ville pensaient qu'en payant ce qu'il fallait elle accepterait de perdre son temps à donner des leçons à leur cancre de fils ou fille à papa. Et bien non, elle savait dire non quand les gamins n'étaient pas suffisamment sérieux et motivés.

Alors bien sûr je pense que ce n'est pas facile de refuser un élève (et en conservatoire encore moins, mais peut-être y-a-t-il des moyens de les décourager :erk: ) mais c'est sûrement le prix à payer pour pouvoir se bâtir sur le long terme une excellente réputation...

Avatar de l’utilisateur
Zaphod
Messages : 937
Inscription : lun. 2 févr. 2015 21:44
Pratique du violon : 28
Sexe : Homme

Re: C'est quoi votre métier?

Message par Zaphod » ven. 30 sept. 2016 17:06

On en revient à ce qui a été dit plus haut dans la discussion, dans un gros conservatoire les élèves arrivent à la pelle, on peut faire du choix, mais en dehors de telles structures les élèves ne tombent pas du ciel, et quand c'est notre gagne-pain on ne peut pas se permettre de virer ou refuser un élève parce-qu'il n'est pas suffisamment motivé...

Avatar de l’utilisateur
Anthurium
Messages : 1660
Inscription : mer. 24 nov. 2004 20:55
Pratique du violon : 25
Sexe : Femme

Re: C'est quoi votre métier?

Message par Anthurium » ven. 30 sept. 2016 20:37

En fait dans une petite école de musique tu arrives et tu prends la classe comme elle est, pas toujours en bon état. Tu as des élèves démotivés dans le lot parfois plus ou moins, à toi de faire ce que tu peux déjà pour qu'ils aiment et ensuite en fonction de tes heures pour qu'ils continuent (ou pas, c'est vrai que pour certains beh tu ne les veux plus donc...mais tu n'as pas toujours le choix^^). La réputation tu vas la construire avec les élèves déjà présents et avec les petits nouveaux qui débutent et là à toi de ne pas les louper, de capturer leur attention dès le début, de les faire rêver aussi un peu (ils doivent aimer, donc il faut instaurer cette ambiance, découvrir l'instru, un côté assez magique à tout ça quoi ;) )et installer les habitudes de travail rapidement sinon c'est mort, il décrochera à coup sûr.

Après tu ne peux pas virer un élève si facilement, il faut attendre l'examen de fin de cycle (entre 3 et 5 ans et parfois 6). Donc ça peut être compliqué (perso j'ai du mal en plus avec l'écrémage même si oui il faudrait). Une classe ça prend du temps pour bien tourner, mon ancienne classe commençait à bien rouler, j'avais une bonne réput et du coup en effet c'était top, je récupérais pas mal d'élèves; les boulets que tu prends au début pour pouvoir gagner ta vie, beh tu n'es plus obligée de tout faire pour qu'ils restent pour pouvoir payer ton loyer (le problème c'est vraiment celui-ci) mais je suis jeune et non titulaire, suite à des problèmes dans le renouvellement de mon contrat (on me proposait un cdi catégorie C comme si je n'avais pas de diplôme du tout même pas mon bac...la joie...et le salaire toujours aussi ras des paquerettes), jai tout plaqué et j'ai démissionné pour recommencer ailleurs dans une meilleure maison ;) et donc il faut se refaire une classe, les élèves sont sympas, la classe est pleine et je peux choisir qui je prends aussi, donc d'ici quelques années, je serais peut-être plus tranquille sur ce plan, je crains juste la politique culturelle locale, nationale, etc... qui me fera peut-être envisager ma carrière différemment. Lâge d'or des écoles de musique est clairement révolu, mais mon point de vue est vraiment celui de la jeune prof qui "débute" dans le métier (je me sentirai comme ça jusqu'à la titularisation je crois^^ alors que bon je fais ce boulot plus ou moins depuis 8/9 ans^^) et qui se trouve très vulnérable professionnellement: si tu conviens pas on peut te virer bam comme ça, si ils veulent économiser ils peuvent fermer ta classe du jour au lendemain (bon en violon c'est rare que ça arrive, mais ces dernières années l'enseignement artistique a pris cher) et tu n'as plus rien et des diplômes tellement spécialisés que bon tu peux difficilement te recycler sur autre chose. En fait je vais caricaturer mais c'est plus facile de virer un prof que de virer un élève 8| :pleur4: ;)
Sage?Comme un orage!
Ελευθερία ή Θάνατος!

jépadçon
Messages : 1725
Inscription : mar. 15 avr. 2008 16:24

Re: C'est quoi votre métier?

Message par jépadçon » sam. 1 oct. 2016 13:43

Mon métier ? Je suis luthier, depuis 40 ans, contre la volonté de ma famille qui estimait que ce n'était pas un métier "sérieux " (j'en avais un autre avant , plus respectable) depuis, pas un seul jour qui ne soit de bonheur grâce à ce métier, ma passion est encore plus vive aujourd'hui qu'aux premier jours, j'ai toujours orienté ma carrière vers ce qui me plaisait le plus et non le plus lucratif, mais, malgré cela, je réussi à en vivre plus que correctement. Depuis 6 mois je suis atteint d'une maladie grave (leucémie) et ce qui me manque le plus lors de mes hospitalisations nombreuses est de ne pouvoir travailler, il m'est même arriver de travailler sur un violon à l'hôpital. Cette non sécurité de l'emploi et les risques économiques liés à la maladie pour un artisan ne remettent pas en cause mon choix de tant d'années.

Avatar de l’utilisateur
Malkichay
Messages : 11307
Inscription : mer. 17 août 2005 13:36
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme
Localisation : Lyon

Re: C'est quoi votre métier?

Message par Malkichay » sam. 1 oct. 2016 14:08

Depuis 6 mois je suis atteint d'une maladie grave (leucémie)
Navré de l'apprendre... :-(
Moderato ma non troppo

En ligne
Avatar de l’utilisateur
LionelB
Messages : 1298
Inscription : dim. 18 sept. 2016 12:08
Pratique du violon : 20
Sexe : Homme

Re: C'est quoi votre métier?

Message par LionelB » sam. 1 oct. 2016 14:31

Désolé et de tout cœur avec toi.

Je suis d'accord, luthier est sûrement l'un des plus beaux métier du monde.
"Impose ta chance, sers ton courage, va vers ton risque : à te regarder ils s'habitueront."
René Char

Avatar de l’utilisateur
Theo
Messages : 1006
Inscription : jeu. 16 mai 2013 22:36
Pratique du violon : 4
Sexe : Homme
Localisation : Reims

Re: C'est quoi votre métier?

Message par Theo » sam. 1 oct. 2016 14:53

Bon courage dans cette difficile épreuve !
La Musique commence là où s'arrête le pouvoir des mots. Richard Wagner

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités