Faut-il commencer à 3 ans (pour avoir ses chances d'en faire quelque chose)?

Forum où vous pouvez discuter de tout autre chose que le violon...
Avatar de l’utilisateur
LionelB
Généreux donateur
Messages : 1725
Inscription : dim. 18 sept. 2016 12:08
Pratique du violon : 20
Sexe : Homme

Re: Faut-il commencer à 3 ans (pour avoir ses chances d'en faire quelque chose)?

Message par LionelB » mer. 15 févr. 2017 16:00

Oui lit Les grands violonistes du XXème siècle :super:
Ça permet de mesurer la vrai précocité de ces grands violonistes.
"Impose ta chance, sers ton courage, va vers ton risque : à te regarder ils s'habitueront."
René Char

Avatar de l’utilisateur
PhilippeB
Messages : 571
Inscription : lun. 15 déc. 2014 15:55
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 94

Re: Faut-il commencer à 3 ans (pour avoir ses chances d'en faire quelque chose)?

Message par PhilippeB » mer. 15 févr. 2017 17:57

Pour illustrer, je vais te parler d'une violoniste italienne qui s'appelle Anna Tifu. Je m'intéresse à elle depuis pas mal de temps. Je l'avais découverte sur Youtube dans une vidéo où à l'âge de 8 ans elles jouait le Pugnani-Kreisler dans un concours (tu devrais trouver cette vidéo en tapant Anna Tifu 8). J'ai regardé cette vidéo un certain nombre de fois et à chaque fois j'en avais les larmes aux yeux tellement cette petite de 8 ans, avec sa petite robe et ses petites socquettes, et son air déjà très déterminé pour son âge, jouait d'une façon tellement touchante et avec déjà une telle maîtrise de son instrument cette pièce pas facile du tout (qui se joue normalement en 2C4/DFE, souvent mal).

Cette petite avait un papa violoniste professionnel. Elle fut présentée à Salvatore Accardo (excusez du peu!) qui déclara qu'elle était l'enfant la plus douée qu'il avait jamais vu, et la prit comme élève.

A 10 ans elle jouait déjà les caprices de Paganini (et c'était pas pour rigoler).

Ensuite elle eut un parcours qui la conduisit des conservatoires italiens classiques jusqu'au Curtis Institute dont elle fut diplômée. Elle remporta quelques concours internationaux, dont le concours Enesco je crois.

Aujourd'hui elle a une 30aine d'années. Elle est concertiste et je pense qu'elle vit bien de son métier. Mais elle ne fait pas partie du "top 50" des violonistes internationaux. Elle ne joue pas dans les salles les plus prestigieuses. Elle n'enregistre pas chez Deutsche Grammophon. Et cela malgré son prodigisme et une trajectoire tout à fait exceptionnelle.

Ce cas n'est pas isolé. Ce que je veux dire c'est qu'en dehors des violonistes les plus fameux de notre temps (Les Perlman, Vengerov, Repin, Joshua Bell, Hilary Hann, Kavakos, Mutter, etc.), il y a énormément de violonistes de très grand talent qui font de belles carrières de concertiste mais sans être au premier plan (c'est ce que j'appellerais des solistes de proximité, qui ont une notoriété limitée, nationale, voire régionale). La plupart d'entre eux ont eu pourtant un talent tout à fait exceptionnel et qui s'est révélé de façon très précoce.

Si on descend encore un barreau de l'échelle, on trouvera une flopée de violonistes très talentueux eux aussi, qui ont été les cracs de leur conservatoire en leur temps, qui sont rentrés au CNSM à 15 ans voire moins, et qui ne peuvent même pas vivre de leurs concerts. Ils doivent se tourner vers l'enseignement pour gagner leur vie, et jouent de temps en temps pour le plaisir, pour "s'entretenir" ou... pour arrondir leurs fins de mois!

Et oui, la musique classique est un marché de niche. Il n'y a pas beaucoup d'argent qui circule dans ce milieu-là! Ce n'est pas le football! La musique ne vaut rien aujourd'hui sur internet, les disques sont bradés si on en vend encore un peu, les églises regorgent de concerts gratuits, les grands orchestres subventionnés se font rares et offrent de moins en moins de places de titulaires, il y a peut-être seulement 10 solistes au monde (tout instrument confondu) qui peuvent remplir une salle de 3000 personnes telle que la Philharmonie et encore seulement une ou deux fois l'an!

Tout ça pour conclure ceci : se lancer dans une carrière musicale, pourquoi pas, mais à condition d'avoir vraiment le "feu sacré", et de ne pas craindre de devoir manger la vache enragée! Le fait d'être doué ou pas n'est peut-être même pas le critère le plus important... C'est l'envie de faire ce métier qui doit prévaloir et l'amour de la musique. Il faut être prêt à sacrifier beaucoup pour ça, un peu comme on rentre en religion... Même avec les dons les plus prodigieux on n'est pas à l'abri de la galère, la frustration en plus!

Avatar de l’utilisateur
LionelB
Généreux donateur
Messages : 1725
Inscription : dim. 18 sept. 2016 12:08
Pratique du violon : 20
Sexe : Homme

Re: Faut-il commencer à 3 ans (pour avoir ses chances d'en faire quelque chose)?

Message par LionelB » mer. 15 févr. 2017 18:57

Et avec tout ça j'ajouterai que le meilleur ne percera que s'il est pris sous son aile par un autre soliste. Et ton exemple montre bien que même comme ça c'est pas gagné d'avance.
"Impose ta chance, sers ton courage, va vers ton risque : à te regarder ils s'habitueront."
René Char

orliac
Messages : 19
Inscription : dim. 15 janv. 2017 09:41
Pratique du violon : 0

Re: Faut-il commencer à 3 ans (pour avoir ses chances d'en faire quelque chose)?

Message par orliac » jeu. 16 févr. 2017 09:00

Une carrière artistique, qu'elle soit musicale ou autre demande une opiniâtreté farouche, une grosse quantité de sacrifices, une abnégation totale.
Il ne faut pas seulement être doué, il faut y croire et relever la tête à chaque coup donné en pleine face. La concurrence est rude; les jalousies, les prétentions, les "tueurs" ne manquent pas sur le chemin.
J'en sais quelque chose pour être devenu romancier professionnel après une multitude d'échecs, de refus d'éditeurs, des découragements, de conseils empoisonnés...
Il ne faut surtout pas prêter attention aux donneurs de leçons de gens au talent autoproclamé souvent en situation d'échec par rapport à ce qu'ils se croyaient capables de donner, faire le dos rond chaque fois qu'on vous rabaisse, vous humilie; il faut une foi chevillée au corps.
Mais cela ne suffit pas. Sans un peu de chance, sans un petit coup de pouce du destin, rien n'est possible, et, comble de l'injustice, beaucoup d'artistes de grand talent restent sur le bord du chemin.
Mais tous ces écueils ne doivent pas décourager bien au contraire: la chance sourit à ceux qui croient en leurs rêves.

Lana
Messages : 230
Inscription : lun. 13 févr. 2017 00:56
Pratique du violon : 0

Re: Faut-il commencer à 3 ans (pour avoir ses chances d'en faire quelque chose)?

Message par Lana » mer. 19 avr. 2017 13:59

Je vous remercie tous pour vos avis qui viennent nourrir ma réflexion.

Quelque nouvelles de notre ouistiti: il y a trois semaines il a passé l'examen technique 1C3 qu'il a réussi haut la main malgré une crève carabinée et dopé à l'ibuprofène (il était blanc comme un linge avant et sorti de là avec fièvre et un mal de tête et passé le reste de la journée au lit, un miracle qu'il ne se soit pas écroulé pendant le contrôle :amen:) aux dires de sa prof il aurait scotché ses collègues, du coup j'ai comme l'impression qu'elle passe à la vitesse supérieure: très prochainement il attaque les études Wohlfahrt (il finit actuellement celles de Dancla) et... la cinquième position (sa prof lui en aurait apparemment déjà mis un peu dans sa fantaisie russe qu'il a commencé à travailler pour le concours); il est prévu que l'an prochain il passe son examen de fin de cycle. Nous lui avons également pris un cours particulier en semaine en plus de ses trente minutes au conservatoire qui sont, décidément, insuffisants. Bref, il suit son petit bonhomme de chemin, et on essaie de le suivre et l'encourager, le temps nous dira où cela pourrait le mener. Merci encore pour toutes vos réponses.

Avatar de l’utilisateur
PhilippeB
Messages : 571
Inscription : lun. 15 déc. 2014 15:55
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 94

Re: Faut-il commencer à 3 ans (pour avoir ses chances d'en faire quelque chose)?

Message par PhilippeB » mer. 19 avr. 2017 14:23

Félicitations à ton fils! S'il passe son 1er cycle l'an prochain ça lui fera 3 ans en premier cycle ce qui est bien. Il faut gagner 1 à 2 ans par cycle à mon avis pour être sur le bon rythme de progression et pouvoir attaquer le 3ème cycle à la 6ème ou 7ème année de violon max.
Après, pour être passé par là avec mon fils (je suis même en plein dedans je dois dire), tu dois savoir que le but à atteindre s'éloigne au fur et à mesure qu'on s'en rapproche! C'est paradoxal mais c'est hélas la vérité de cet instrument. Lorsqu'il grandit, l'enfant joue de mieux en mieux, c'est un fait. Mais en même temps on attend de lui de plus en plus! La difficulté étant que les exigences peuvent aller plus vite que les progrès. Ce qui faisait s'extasier l'assistance à 10 ans, fera doucement rigoler à 12. Bref c'est un long chemin qui ne semble jamais avoir de fin! Courage!

Lana
Messages : 230
Inscription : lun. 13 févr. 2017 00:56
Pratique du violon : 0

Re: Faut-il commencer à 3 ans (pour avoir ses chances d'en faire quelque chose)?

Message par Lana » mer. 19 avr. 2017 14:47

En deux ans en fait, vu que la première année dans leur CRR c'est "débutant", l'an prochain il sera officiellement en 1C1(si on compte cette première année en plus alors le 1er cycle, dans notre CRR, ferait cinq ans, il aura fait le tout en un peu plus de deux et demi).

Je me demandais à ce sujet justement: est-ce que les niveaux de fin de cycle sont équivalents de partout? J'ai l'impression, en regardant les vidéos sur youtube, que c'est assez disparate: la fameuse fantaisie russe semble donnée souvent, ici, cette année, c'est concerto N2 op.13 de Seitz (mon grand le travaille vu qu'il s'était blessé l'an dernier) et j'ai l'impression qu'on n'est pas du tout sur le même genre de difficultés en particulier pour l’interprétation :blink: ou c'est juste mon regard de profane?

Avatar de l’utilisateur
PhilippeB
Messages : 571
Inscription : lun. 15 déc. 2014 15:55
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 94

Re: Faut-il commencer à 3 ans (pour avoir ses chances d'en faire quelque chose)?

Message par PhilippeB » mer. 19 avr. 2017 15:23

Je pense que les niveaux sont homogènes entre CRR. Normalement il y a une description précise de ce qui est attendu de l'élève pour terminer un cycle. Tu peux demander au conservatoire. Les fantaisies de Portnoff 1 et 2 me semblent faciles pour une fin de 1er cycle (je ne connais pas les 3 et 4. De laquelle parles-tu?), notamment par rapport au Seitz op13. Mon fils avait joué tout ça en 1er cycle mais quand et dans quel ordre je ne m'en souviens plus... J'essaierai de te retrouver ce qu'il avait joué pour son examen de fin de 1er cycle. Il y avait un morceau, une étude et une page qu'il devait travailler tout seul sans l'aide du prof. Néanmoins il a passé son 1er cycle en conservatoire municipal donc ce n'est pas tout à fait pareil...

Lana
Messages : 230
Inscription : lun. 13 févr. 2017 00:56
Pratique du violon : 0

Re: Faut-il commencer à 3 ans (pour avoir ses chances d'en faire quelque chose)?

Message par Lana » mer. 19 avr. 2017 15:38

c'est à dire? Quelle est la différence entre le CRR et le conservatoire municipal? Je ne connais pas du tout toutes ces structures, au départ mon grand s'y est retrouvé parce que c'était moins cher que l'école de musique du village... et comme le violon n'est qu'un loisir pour lui je ne me suis jamais vraiment posé la question.

Ici, il n'y a qu'un morceau à l'examen. Pour le reste, je ne m'y suis pas plongée jusque là mais en tapant sur youtube j'avais remarqué que la fantaisie russe N°2 revenait souvent (cela dit il s'agit sans doute d'écoles de musique et non de conservatoires). Mais la prof avait dit qu'au CRR de Toulouse par exemple le niveau était plus élevé (mais les élèves bénéficiaient dès la première année d'une heure par semaine contre trente minutes chez nous)

Avatar de l’utilisateur
PhilippeB
Messages : 571
Inscription : lun. 15 déc. 2014 15:55
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 94

Re: Faut-il commencer à 3 ans (pour avoir ses chances d'en faire quelque chose)?

Message par PhilippeB » mer. 19 avr. 2017 16:21

Concernant les établissements accueillant des débutants, sans compter les écoles privées, il y a 4 niveaux :
- Les écoles de musique municipales à statut associatif
- Les conservatoires municipaux
- Les conservatoires à rayonnement départemental (CRD)
- Les conservatoires à rayonnement régional (CRR)
Pour le 1er cycle il y a assez peu de différence, les CRD et CRR étant tenus de prendre les enfants du voisinage. En revanche à partir du 2ème cycle, les CRD et CRR prennent qui ils veulent donc la sélection est plus sévère.
Plus on monte en gamme, meilleurs sont les profs, du moins en théorie (je veux dire par rapport à leur diplôme). Pour faire un parallèle, un prof de conservatoire municipal serait un peu comme un prof de collège alors qu'un prof de CRR serait plus comme un prof de fac. La durée des cours dépend aussi des établissements et des niveaux. Dans le CRR de mon fils c'est une 1/2 heure de cours jusqu'à la fin du 2ème cycle, puis 3/4 heure, donc ce n'est pas beaucoup et beaucoup de conservatoires font mieux.

Si ton fils est au CRR de Toulouse tu n'as pas à t'inquiéter car c'est un très bon conservatoire où il pourra faire tout son parcours jusqu'au DEM et même au-delà.

A ma connaissance Portnoff n°2 se joue en 2ème année. C'est juste une page et ce n'est pas très difficile. Bien sûr on peut le jouer plus ou moins bien, comme tout les morceaux!

Lana
Messages : 230
Inscription : lun. 13 févr. 2017 00:56
Pratique du violon : 0

Re: Faut-il commencer à 3 ans (pour avoir ses chances d'en faire quelque chose)?

Message par Lana » mer. 19 avr. 2017 17:20

Mon fils est à Montpellier, pas à Toulouse.

Par contre, en faisant une recherche rapide je viens de voir que la fantaisie russe N°1 qui est sensiblement du même niveau que la 2 a été donnée en test d'entrée... au deuxième cycle au CRR de St-Etienne (de même que l'air varié de Rieding que mon fils a déchiffré juste pour lui ou encore le concerto de seitz dont j'ai parlé plus haut: http://www.saint-etienne.fr/sites/defau ... 202014.pdf ), la N° 2 en test d'entrée au deuxième cycle au CRR de Nice ( http://www.crr-nice.org/docs/16-17/CNRR ... 6-2017.pdf ): toi tu dis que cela se joue en deuxième année; pour le coup j'ai la réponse à ma question: il y a effectivement des disparités de niveau énormes suivant les CRR :blink: Je me rends compte quand même qu'on est vraiment bien là où nous sommes :)

Avatar de l’utilisateur
PhilippeB
Messages : 571
Inscription : lun. 15 déc. 2014 15:55
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 94

Re: Faut-il commencer à 3 ans (pour avoir ses chances d'en faire quelque chose)?

Message par PhilippeB » mer. 19 avr. 2017 18:00

Montpellier! Très bon conservatoire où j'ai été élève entre 1983 et 1987, ça ne me rajeunit pas... :snif:

Lana
Messages : 230
Inscription : lun. 13 févr. 2017 00:56
Pratique du violon : 0

Re: Faut-il commencer à 3 ans (pour avoir ses chances d'en faire quelque chose)?

Message par Lana » mer. 19 avr. 2017 18:06

décidément le monde est petit :)

Allez, j'enfonce le clou: moi, en 1984, je suis née ::d

Avatar de l’utilisateur
PhilippeB
Messages : 571
Inscription : lun. 15 déc. 2014 15:55
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 94

Re: Faut-il commencer à 3 ans (pour avoir ses chances d'en faire quelque chose)?

Message par PhilippeB » jeu. 20 avr. 2017 09:45

J'ai retrouvé le programme de fin de 1er cycle qu'avait eu mon fils, il y a 3 ans tout juste :
- Concerto "Les Cigognes" de Claude-Henri Joubert
- La dernière des 36 études mélodiques très faciles de Charles Dancla
+ un petit menuet de 5 lignes assez moderne et avec pas mal d'altérations à déchiffrer et apprendre sans l'aide du prof (pour vérifier les compétences en lecture de l'enfant)
Tout ça par cœur évidemment.
Voilà et je précise que c'était dans un conservatoire municipal.
Ca te donne une idée.

Lana
Messages : 230
Inscription : lun. 13 févr. 2017 00:56
Pratique du violon : 0

Re: Faut-il commencer à 3 ans (pour avoir ses chances d'en faire quelque chose)?

Message par Lana » jeu. 20 avr. 2017 10:02

Merci! Je ne connais pas le morceau de Joubert mais la 36ème étude ça me parle, il vient de la travailler là il y a dix minutes, ça m'a l'air assez propre mais comme d'habitude il fonce tête baisée sur la vitesse :D

Répondre