Faut-il commencer à 3 ans (pour avoir ses chances d'en faire quelque chose)?

Forum où vous pouvez discuter de tout autre chose que le violon...
Avatar de l’utilisateur
music30
Messages : 66
Inscription : dim. 23 nov. 2014 23:49
Pratique du violon : 20
Sexe : Homme
Contact :

Re: Faut-il commencer à 3 ans (pour avoir ses chances d'en faire quelque chose)?

Message par music30 » ven. 21 avr. 2017 00:59

Je reviens à la question initiale : faut il commencer à 3 ans ?

Je ne sais pas si c'est nécessaire, mais il semblerai que commencer la musique avant 7 ans développe le cerveau de manière particulière grâce à sa plasticité ...

Voir les dernières recherches sur le sujet
https://www.youtube.com/watch?v=wdwkAYQ ... e=youtu.be

Ghislain

Lana
Messages : 242
Inscription : dim. 12 févr. 2017 23:56
Pratique du violon : 0

Re: Faut-il commencer à 3 ans (pour avoir ses chances d'en faire quelque chose)?

Message par Lana » ven. 21 avr. 2017 21:33

music30 a écrit :Je reviens à la question initiale : faut il commencer à 3 ans ?

Je ne sais pas si c'est nécessaire, mais il semblerai que commencer la musique avant 7 ans développe le cerveau de manière particulière grâce à sa plasticité ...

Voir les dernières recherches sur le sujet
https://www.youtube.com/watch?v=wdwkAYQ ... e=youtu.be

Ghislain
Hmmm en ce sens, les conservatoires sont plutôt "mal faits " puisqu'ils n'acceptent qu'à partir de sept :rolleyes:

Lana
Messages : 242
Inscription : dim. 12 févr. 2017 23:56
Pratique du violon : 0

Re: Faut-il commencer à 3 ans (pour avoir ses chances d'en faire quelque chose)?

Message par Lana » dim. 9 juil. 2017 12:06

Je reviens sur ce post donner quelque nouvelles!

Mini a fini second ex aequo à son concours, la première étant une petite Japonaise de dix ans suivant la méthode Suzuki depuis l'âge de trois ans: quelque part, heureusement qu'à ce stade elle sache jouer la Fantaisie Russe :rolleyes: Bonhomme a été assez déçu à vrai dire, mais pour le plus jeune des candidats de sa catégorie (voire que la plupart des candidats de la catégorie d'en-dessous..) et ayant débuté le violon depuis un an et sept mois seulement cela reste un résultat honorable, d'ailleurs un des membres du jury, compositeur de son état, m'a confié que pour lui Mini méritait amplement d'être premier compte tenu de son talent, et ce alors qu'il ne savait pas que Bonhomme jouait du violon depuis si peu. Tous les membres du jury s'accordent pour dire qu'il est très doué, possède une présence sur scène fort imposante pour son âge, une très belle musicalité, bref, tout ce qu'il faut pour réussir dans ce domaine. Actuellement, il vient de partir une semaine à un stage de musique de chambre avec sa professeure qui veut, en une semaine, le faire avancer aussi sur la cinquième position et attaquer la seconde, et à son retour, pendant l'été, il travaillera le Vivaldi en la mineur (les trois mouvements) pour la rentrée, "comme ça il commence à préparer son répertoire d’œuvres qu'il peut jouer". :super:

Le plus positif du bilan concerne en revanche son grand frère de 13 ans qui a joué Prélude et Allegro de Kreisler qui reste très au-dessus de son niveau, n'a certes obtenu aucun prix mais s'est fait malgré cela beaucoup remarquer et féliciter par tous les membres du jury. Il a en particulier eu la chance de bénéficier, entre autres, de conseils de Vladimir Nemtanu qui a pris beaucoup de temps à discuter avec mon fils, lui a dit énormément de choses qui ont su toucher là où il en avait besoin: pour résumer, que mon grand possède toutes les qualités qu'il est impossible d'apprendre - sensibilité, intelligence, musicalité, une belle présence, des choses à dire, etc et que si, certes, le violon n'est pas le seul métier qui existe, il serait dommage toutefois qu'il passe à côté d'un tel don pour le peu qu'il lui reste à fournir, à savoir, un travail sérieux. Mon fils a été très ému par le discours de ce grand professeur, si bien qu'au retour à la maison, dès le lendemain, il s'est remis au travail :super: . Il souhaite que je lui prenne les cours pendant l'été pour réussir à jouer son Kreisler BIEN ("pas parfaitement, car il est toujours possible de s'améliorer, mais en tout cas sans fautes du début jusqu'à la fin") et... envisage désormais de poursuivre l'apprentissage du violon sérieusement et à un niveau exigent, alors qu'il y a peu il commençait à parler de l'abandonner! De plus, le fait qu'il reprenne confiance en lui a aussi fait beaucoup de bien à la relation entre les deux frères, il attend que Mini revienne du stage pour s'amuser, pendant l'été, à travailler des œuvres pour deux violons avec lui.
Dernière modification par Lana le dim. 9 juil. 2017 12:35, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Theo
Messages : 1181
Inscription : jeu. 16 mai 2013 22:36
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme
Localisation : Reims

Re: Faut-il commencer à 3 ans (pour avoir ses chances d'en faire quelque chose)?

Message par Theo » dim. 9 juil. 2017 12:31

Ce sont de superbes nouvelles ! Je suis bien content pour tes fils ^_^
La Musique commence là où s'arrête le pouvoir des mots. Richard Wagner

Avatar de l’utilisateur
LionelB
Généreux donateur
Messages : 1853
Inscription : dim. 18 sept. 2016 12:08
Pratique du violon : 20
Sexe : Homme

Re: Faut-il commencer à 3 ans (pour avoir ses chances d'en faire quelque chose)?

Message par LionelB » dim. 9 juil. 2017 12:44

Si les 2 en sont heureux alors c'est un beau résultat :super:
"Impose ta chance, sers ton courage, va vers ton risque : à te regarder ils s'habitueront."
René Char

Lana
Messages : 242
Inscription : dim. 12 févr. 2017 23:56
Pratique du violon : 0

Re: Faut-il commencer à 3 ans (pour avoir ses chances d'en faire quelque chose)?

Message par Lana » dim. 9 juil. 2017 12:57

Mini est déçu... les premiers prix jouent en octobre en soliste, accompagnés par un orchestre, c'était son rêve et il s'est énormément investi et travaillé sans relâche. Ce ne sera pas pour cette fois-ci ;)

Avatar de l’utilisateur
LionelB
Généreux donateur
Messages : 1853
Inscription : dim. 18 sept. 2016 12:08
Pratique du violon : 20
Sexe : Homme

Re: Faut-il commencer à 3 ans (pour avoir ses chances d'en faire quelque chose)?

Message par LionelB » dim. 9 juil. 2017 13:12

Gérer les déceptions fait aussi parti de son apprentissage donc dans tous les cas c'est positif.
"Impose ta chance, sers ton courage, va vers ton risque : à te regarder ils s'habitueront."
René Char

Lana
Messages : 242
Inscription : dim. 12 févr. 2017 23:56
Pratique du violon : 0

Re: Faut-il commencer à 3 ans (pour avoir ses chances d'en faire quelque chose)?

Message par Lana » mar. 11 juil. 2017 22:19

LionelB a écrit :
dim. 9 juil. 2017 13:12
Gérer les déceptions fait aussi parti de son apprentissage donc dans tous les cas c'est positif.
Oui je comprends bien, mais disons qu'à huit ans ce n'est pas forcément évident quand on s'est donné à fond. Aussi, il joue depuis relativement peu alors il a beau être avancé techniquement ce n'est pas forcément très stable en conditions réelles; c'est surtout là que l'on sent une différence avec des enfants ayant quelque années de plus pour un niveau similaire :rolleyes: Dans tous les cas, je suis en pleine réflexion pour l'an prochain. Cette année il n'a eu que trois auditions alors ce n'est pas avec cela qu'il va gagner de l'expérience devant un public. Est-ce que vous connaissez le concours Vatelot-Rampal? Autres d'un niveau similaire?

Avatar de l’utilisateur
PhilippeB
Messages : 571
Inscription : lun. 15 déc. 2014 14:55
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 94

Re: Faut-il commencer à 3 ans (pour avoir ses chances d'en faire quelque chose)?

Message par PhilippeB » mer. 12 juil. 2017 11:00

Attention il faut savoir aussi relativiser le résultat d'un concours. C'est vrai pour les plus grands concours internationaux alors au niveau des enfants c'est encore pire! Les prix vont être attribués suivant certains critères qui dépendent du concours, du jury, des membres du jury... La question la plus difficile est l'adéquation entre l'âge, le niveau technique réel et la difficulté de l'œuvre présentée. Suivant comment ces 3 paramètres sont évalués et regardés simultanément les résultats peuvent être très différents. Dans un concours pour professionnels on n'a pas ce problème puisque ces 3 paramètres n'entrent pas en ligne de compte (Peu importe votre âge, vous êtes sensé jouer tout et n'importe quoi parfaitement, donc ça simplifie les choses!). Mais dans un concours pour enfants, c'est tout le problème pour juger!
Donc en conclusion il faut relativiser. L'important est de jouer à son niveau et de ne pas avoir de regrets. Après le résultat doit être considéré comme tout à fait secondaire. Je sais que ce n'est pas facile à expliquer à un jeune enfant mais c'est aussi un apprentissage indispensable car rien n'est pire que de laisser un enfant "prendre le melon" et s'imaginer le plus beau et le plus fort! La déception risque d'être bien pire plus tard dans ce cas. Je ne dis pas qu'il faut développer un esprit de "looser" mais il faut apprendre aussi à perdre sans se démotiver, comme dans le sport qui est une excellente école dans ce domaine!
Pour le Vatelot-Rampal, oui c'est un concours connu. Je connais une petite qui le fait chaque année. Il y a aussi les Clés d'or et le concours Flame...

Lana
Messages : 242
Inscription : dim. 12 févr. 2017 23:56
Pratique du violon : 0

Re: Faut-il commencer à 3 ans (pour avoir ses chances d'en faire quelque chose)?

Message par Lana » mer. 12 juil. 2017 12:33

Je ne crois pas que l'âge ait beaucoup joué en faveur de mon ouistiti en fait, dans la mesure où il a été parmi les trois seuls enfants à ne pas avoir fait de fautes dans l'allegro pour ne citer que ça ^_^ et puis, en discutant avec les membres du jury par la suite, je me suis aperçu que certains ne savaient même pas qu'il jouait depuis un an et demi (ce qui est d'autant plus étonnant que sa prof faisait partie dudit jury :rolleyes: ). En revanche il avait été déstabilisé par la petite Japonaise qui, en répétition, était passée juste après lui, et aussi par l'indifférence de sa prof alors que par temps normal elle est très présente et "maternelle" (je conçois qu'il doit être difficile d'être à la fois juge et parti..). En fait de "melon", il a plutôt le problème contraire, il ne pense pas être fort et, pour lui, dès que quelqu'un joue de façon solide, c'est forcément mieux que lui: c'est ce qui s'était déjà produit l'an dernier où il avait pris son morceau deux fois plus lentement et à peine audible, c'est encore dans une moindre mesure ce qui s'est passé là. Je sais bien que la gestion du stress fait partie de l'apprentissage or c'est sur ce point-là qu'il pèche, du coup je pense qu'il serait intéressant pour lui de saisir toutes les occasions possibles de s'y confronter, et à part les concours et les auditions de fin de stage en plus des trois par an du conservatoire, pour le moment, je ne vois pas trop. Je sais aussi qu'il y a beaucoup d'enfants de huit ans qui jouent mieux que mon Mini, mais peut-être pas au bout d'un an et demi et à raison de trente minute de cours par semaine (le papa du garçon avec qui il a été ex aequo, par exemple, est lui-même violoniste de son état et faisait partie de l'organisation du concours; nous c'est seulement depuis peu que je lui prends des cours particuliers pour qu'il arrive à voir avec sa prof tout ce qu'il travaille), mais que oui en effet certains ont commencé à trois ans, et/ou avec parents musiciens et, comparativement à eux, il a déjà du "retard" et a intérêt à bosser dur sa technique (ce qui ne lui fait pas peur en soi mais pose tout de même la question de la pédagogie qui, j'imagine, n'est pas forcément la même pour un enfant scolarisé à la maison et qui est prêt à travailler plusieurs heures par jour en vue de devenir concertiste que pour un autre pour qui le violon est juste un loisir - sa prof nous a dit d'ailleurs que compte tenu de la vitesse à laquelle il progresse, il lui faudrait d'ici un an commencer à prendre des cours avec un "grand" professeur qui puisse déjà le suivre, j'avoue que je suis assez dubitative sur ce point mais après tout c'est elle la pro..)

Je pensais à Vatelot-Rampal car les niveaux sont très bien définis avec des oeuvres imposées pour chacun, il est possible donc d'en choisir une qui colle au mieux à son niveau tout en gardant la marge de progression qui se fait grâce au travail de préparation du concours justement; je crois qu'il en est de même pour les Clés d'or? Flame par contre, hmmm je ne suis pas convaincue que ce soit faisable à son stade, peut-être pas cette année encore.

Geige
Messages : 122
Inscription : mer. 23 mars 2016 17:04
Pratique du violon : 11
Sexe : Homme

Re: Faut-il commencer à 3 ans (pour avoir ses chances d'en faire quelque chose)?

Message par Geige » mer. 12 juil. 2017 13:10

Ton fils a envie de participer à ces concours ou c'est juste toi qui a envie que ton fils participe à ces concours ? ;)

Avatar de l’utilisateur
PhilippeB
Messages : 571
Inscription : lun. 15 déc. 2014 14:55
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 94

Re: Faut-il commencer à 3 ans (pour avoir ses chances d'en faire quelque chose)?

Message par PhilippeB » mer. 12 juil. 2017 14:31

Pour le faire jouer en public tu peux déjà le faire jouer à la maison devant la famille ou les amis (Mais attention beaucoup de gens n'aime pas qu'on leur inflige ce genre de chose!). Tu peux aussi organiser des sortes d'auditions privées en réunissant d'autres enfants musiciens et leurs parents. Dans les conservatoires il y aussi souvent des auditions "libres", je veux dire qui ne sont pas liées à la classe de tel ou tel prof, et où il suffit de s'inscrire suffisamment à l'avance. Enfin, tu peux aussi le filmer à la maison (en organisant la chose de façon un peu théâtrale) ce qui va le mettre en situation de stress même s'il n'y a pas de public. C'est un bon exercice.
Le problème avec les concours c'est aussi que ça oblige l'enfant à travailler le programme du concours et que ce n'est pas forcément ce dont il a besoin à ce moment là et ce que son prof lui aurait donné pour le faire progresser. Donc attention à ne pas multiplier les concours!
Si ton fils a le souhait de devenir violoniste professionnel (je n'emploierais pas le terme de concertiste à ce stade car ça me semble très très prématuré de seulement imaginer ce type de carrière ultra élitiste) et qu'il a la possibilité (et l'envie) de travailler son violon plusieurs heures par jour, alors oui il faut ajuster l'enseignement à ce temps disponible. Il me semble que le bon ratio est d'avoir hebdomadairement la même durée de cours que ce qu'il est prêt à travailler quotidiennement (S'il travaille 2h par jour il lui faudrait en théorie 2h de cours par semaine).

Lana
Messages : 242
Inscription : dim. 12 févr. 2017 23:56
Pratique du violon : 0

Re: Faut-il commencer à 3 ans (pour avoir ses chances d'en faire quelque chose)?

Message par Lana » mer. 12 juil. 2017 19:19

Philippe, c'est ce qu'il veut faire et c'est ce qui le motive. Il y a quelque temps, dans la salle d'attente d'un médecin, en feuilletant un magazine, je suis tombée sur la photo d'une salle de spectacle grandiose, sa réaction: "Je veux jouer là!!". Honnêtement, je ne vois pas l'intérêt de le décourager, d'autant plus que tous les professionnels (dont professeurs et une concertiste ayant joué à l'Opéra de Paris, entre autres) que nous avons pu croiser s'accordent pour dire qu'il est très doué et a tout ce qu'il faut pour réaliser ce rêve; dans notre conservatoire il y a eu une fille qui étudie actuellement à la Menuhin Academy, il parait, d'après des profs l'ayant connue à ses débuts, que mon fils aurait le même profil :unsure: ... De toute façon même s'il n'arrivait pas au niveau qu'il souhaite, son travail ne sera jamais perdu, il existe d'autres métiers qui supposent manier un violon, voire reconversion dans quelque chose de totalement différent. Comme dit l'adage, ce n'est pas un échec que de viser la Lune et atterrir dans les étoiles :) Pour l'instant on s'en tient à ça, pour la suite on verra le moment venu.

et puis, les réactions des gens.. ceux qui le voient jouer s'en souviennent, j'avais déjà remarqué qu'avec un violon dans les mains il attire le regard, c'est bizarre, on ne peut pas s'en détourner, il hypnotise et ce n'est pas forcément quelque chose qui est visible en vidéo mais je pensais que j'étais juste une folle de mère et que mon regard était tout sauf impartial. A la fête de la musique il a voulu jouer dehors: une foule s'est amassée autour, des papys se mettaient à chanter et à danser à côté, des ados éméchés se prenaient des selfies avec... il a gagné plus de quarante euros en une heure... ce n'était pas l'idée de départ mais bien qu'il avait mis sa boîte derrière lui, les gens sont allés la chercher pour y mettre de l'argent; il a également été interviewé par une journaliste pour la page FB de la fête de la musique gérée par le ministère de la culture. Bref, ce rêve, ces moments de grâce, c'est ce qui le motive et lui donne la force de travailler même quand il est fatigué et que c'est franchement chiant (démanchés... encore que c'est plus le manque de solfège qui lui pose souci que le mouvement en lui-même) parce que j'avais été très claire avec lui que si, certes, la nature l'a fait doué, passé un certain niveau TOUT LE MONDE est doué MAIS en plus travaille énormément et, souvent, a commencé beaucoup plus jeune et avec parents du métier (l'avantage d'avoir un enfant intelligent c'est que l'on peut lui expliquer les choses comme à un adulte :) ): il est très conscient de cela, doute de lui, mais travaille encore et toujours. Ces dernières semaines, son travail journalier a été composé de quelque chose comme:
-gamme et arpège (différents coups d'archet)
-exercices 3ème position + démanchés
-exercices 5ème position + démanchés
-une ou deux études
-fantaisie russe (démanchés, rythmes, etc)
-rieding op.21 (il n'était pas obligé et l'a laissé de côté la dernière semaine avant le concours)

Là il a fini la 3ème position mais commencé la seconde (il l'a déjà vue dans des gammes et des études mais pas encore travaillée en profondeur). Sa prof dit qu'il va prochainement attaquer les gammes sur trois octaves, et puis il y a les trois mouvements du Vivaldi (mais il connait déjà pas trop mal le premier pour s'être amusé avec)

Avec ça et en faisant les choses bien (pour les gammes et démanchés, généralement, la première fois je lui fais vérifier la justesse au piano mais maintenant c'est moins utile et puis les jours suivants ça va plus vite) il est de toute façon impossible d'y employer moins de deux heures (grosso modo 1h pour le travail technique et encore autant derrière pour les morceaux), c'est souvent plus, ce n'est pas toujours facile mais il s'y plie et de toute façon quand il avait moins de travail il devançait et déchiffrait à peu près n'importe quoi n'importe comment (il a appris le vibrato seul devant des vidéos youtube), alors autant que ses efforts soient dirigés vers quelque chose de constructif. Cette semaine il est à un stage où la musique de chambre, l'orchestre et les cours individuels s'enchainent et il a l'air ravi (moi qui appréhendais ce premier départ pour lui :hehe: ), je crois que s'il pouvait avoir cours tous les jours cela lui irait (peut-être pas à mon porte-monnaie...)

Avatar de l’utilisateur
PhilippeB
Messages : 571
Inscription : lun. 15 déc. 2014 14:55
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 94

Re: Faut-il commencer à 3 ans (pour avoir ses chances d'en faire quelque chose)?

Message par PhilippeB » mer. 12 juil. 2017 19:41

Bien sûr qu'il ne faut pas le décourager!!!!! C'est même tout le contraire!!!! effectivement, et autant que je puisse en juger sur la vidéo, il me donne l'impression d'un enfant très doué et si c'est ce que les profs te disent il n'y a aucune raison d'en douter car les profs de CRR n'ont aucun intérêt à bourrer le mou aux parents contrairement à certains profs privés qui pourront flatter ton ego pour pouvoir te vendre des leçons... Ceci étant dit, et comme tu n'es pas de ce milieu, je m'autorise, en toute amitié, à te mettre en garde (toi et pas ton fils bien évidemment) contre un enthousiasme excessif. Comme je l'ai déjà dit ici, il faut rester prudent, prendre les étapes les unes après les autres. Tout faire pour encourager et soutenir. Se faire bien conseiller par les personnes compétentes et bienveillantes. Et alors, peut-être, pourra-t-il réaliser son rêve. C'est tout ce que je lui souhaite! :)

Répondre