je ne sais pas quoi faire...

les altistes ont enfin leur forum pour parler de leur passion... les violonistes curieux et polyvalents aussi...
Répondre
Avatar de l’utilisateur
encrebleue
Messages : 7
Inscription : dim. 19 juin 2016 16:16
Pratique du violon : 0

je ne sais pas quoi faire...

Message par encrebleue » dim. 19 juin 2016 22:11

Bonjour,
cela fait 4 ans que je joue de l'alto au conservatoire, et j'ai passé cette année l'examen de fin de premier cycle , que je n'ai pas eu..... :pleur4: je suis d'autant plus dégoûtée parce que j'avais énormément travaillé les deux morceaux (2-3heures par jour) et que ma prof m'avait rassurée en me disant que je pouvais l'avoir... :dry: du coup je me demandais si ça valait vraiment le coup de redoubler pour repasser cet examen, parce que j'estime que j'étais au maximum de mes capacités, je vois pas trop en fait ce que je pourrais faire de plus...... :mellow: en fait là je suis assez démotivée parce que je ne comprends pas et du coup je ne sais pas trop quoi faire.. :wacko: cela fait 13 ans que je joue du piano mais je n'ai jamais été heurtée à ses difficultés, il me suffisait juste de travailler un peu et hop ça allait. là j'ai l'impression de piétiner au même niveau en bossant énormément...
si quelqu'un dans la même situation que moi.. :unsure:

Avatar de l’utilisateur
PhilippeB
Messages : 571
Inscription : lun. 15 déc. 2014 14:55
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 94

Re: je ne sais pas quoi faire...

Message par PhilippeB » lun. 20 juin 2016 12:16

Dis toi qu'on ne redouble jamais quand on apprend un instrument de musique! Tu ne feras pas la même chose l'année prochaine que cette année et tu vas continuer à progresser à partir de ton niveau actuel quelque soit la classe "officielle" dans laquelle tu te trouveras au conservatoire... Dis-toi aussi que peut-être d'ici un ou deux ans tu pourras franchir plusieurs niveaux en une seule année. Cela est tout à fait possible dans les conservatoires. L'important est de comprendre avec ton prof pourquoi tu n'as pas réussi cet examen. Il y a peut-être un défaut majeur dans ta posture, ta tenue de main gauche ou ton jeu d'archet que tu dois corriger pour valider ce premier cycle et cela indépendamment de la qualité musicale de ce que tu produis. Tu dois savoir que les examinateurs sont focalisés presque davantage sur ce qu'ils voient que sur ce qu'ils entendent, sans quoi on passerait les examens derrière un rideau et on aurait sûrement des surprises!

Agric
Messages : 72
Inscription : sam. 3 janv. 2015 21:24
Pratique du violon : 30
Localisation : Île de france

Re: je ne sais pas quoi faire...

Message par Agric » lun. 20 juin 2016 22:04

exactement. et le rideau enlèverait aussi un peu du stress !
et puis Philippe a encore raison : en allongeant d'une année (et non pas "redoubler") tu verras qu'à l'issue ce celle ci, tu te rendras compte que peut être à l'époque, tu étais "au maximum de tes capacités", et que tu as fait des progrès.

Avatar de l’utilisateur
encrebleue
Messages : 7
Inscription : dim. 19 juin 2016 16:16
Pratique du violon : 0

Re: je ne sais pas quoi faire...

Message par encrebleue » mar. 21 juin 2016 17:08

ça compte tant que ça la position en examen? :huh: c'est vrai que je ne comprends pas, j'ai joué à peu près pareil que d'habitude et ma prof m'avait dit que ça passerait :huh: en fait oui j'ai tremblé pendant l'examen mais sur mon premier morceau en fait (il y avait des notes longues donc avec le stress c'était compliqué). mais sur le morceau imposé non, après il y a eu des fausses notes et avec la vitesse je n'arrive pas trop à me corriger même si je l'entends. :dry: en fait j'ai tellement travaillé que je ne vois pas qu'Est-ce que je pourrais faire de plus l'an prochain... :dry: du coup je me demandais si cela valait le coup que je reste dans le cursus "normal"? (en fait au départ quand j'ai commencé l'alto, j'étais en "auditeur libre" donc en fait j'étais tranquille je ne passais pas d'examens, d'auditions.. mais cette année ma prof a voulu que je réintègre le cursus "normal" que je passe donc cet examen et des auditions). du coup je ne sais pas si je dois me remettre en auditeur libre, en fait je n'ai pas très envie de collectionner les échecs et j'ai un peu peur de ça dans le cursus normal :huh: ça peut paraître un peu spécial comme parcours je ne sais pas, mais on est pas très nombreux en alto dans mon conservatoire..

Agric
Messages : 72
Inscription : sam. 3 janv. 2015 21:24
Pratique du violon : 30
Localisation : Île de france

Re: je ne sais pas quoi faire...

Message par Agric » mar. 21 juin 2016 22:35

il est où, ce conservatoire ?
il peut y avoir aussi une question de caractère dans le" cursus normal", qui peut très bien ne pas convenir. Ici, par exemple, à Argenteuil, il y avait un adulte qui s'est vraiment épanoui à l'alto, avec le "hors cursus" (après "échec" dans le cursus normal), donc sans pression, et sans le stress des examens d'usage;

Avatar de l’utilisateur
PhilippeB
Messages : 571
Inscription : lun. 15 déc. 2014 14:55
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 94

Re: je ne sais pas quoi faire...

Message par PhilippeB » mer. 22 juin 2016 10:07

Une chose est sûre, on a besoin d'altistes dans les conservatoires et on en manque cruellement. Si tu as du mal avec les prestations en solo peut-être t'épanouiras-tu davantage dans les pratiques collectives : musique de chambre, orchestre à corde, ...

Avatar de l’utilisateur
encrebleue
Messages : 7
Inscription : dim. 19 juin 2016 16:16
Pratique du violon : 0

Re: je ne sais pas quoi faire...

Message par encrebleue » mer. 22 juin 2016 23:32

je suis à Pau :D oui c'est l'échec qui me fait peur en fait dans le cursus "normal", donc je ne sais pas trop.. oui ici aussi il n'y a pas beaucoup d'altistes dans les orchestres et compagnie, jusqu'à présent j'avais refusé d' entrer, ce qui me gêne c'est qu'il y a énormément de répétitions en dehors des horaires normaux et le fait que je vais me retrouver avec des gens beaucoup plus jeunes que moi :rouge: j'ai un peu peur de me disperser

chris28
Messages : 7
Inscription : lun. 24 mars 2014 17:46
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme

Re: je ne sais pas quoi faire...

Message par chris28 » dim. 26 juin 2016 09:06

Bonjour,

Je me reconnais un peu dans ton témoignage. Je joue du piano depuis près de 20 ans et j'ai commencé l'alto il y a 2 ans dans une école municipale d'un petite ville. La première année j'avais refusé de faire l'examen mais je l'ai passé cette année (3ème année de premier cycle). On a tendance à se mettre beaucoup de pression, le jour de l'examen j'ai pas mal tremblé et au violon cela s'entend tout de suite : le vibrato avec l'archet c'est pas terrible :-( mais globalement, après réflexion, cela s'est plutôt bien passé (le jury est sûrement moins dur qu'au conservatoire). J'ai décidé de passer les examens car j'aimerais vraiment jouer dans un orchestre symphonique (je sais ce n'est pas pour tout de suite mais à partir du second cycle peut-être et là les diplômes pourront peut-être aider). Quel pied ce doit être de jouer une symphonie de Beethoven ou Schubert.

Juste pour te dire, accroches toi cela vaut vraiment le coup. L'alto est vraiment un instrument magnifique, c'est différent par rapport au piano, ni mieux ni moins bien, mais on a vraiment cette sensation de faire le son. On a parfois l'impression de ne pas progresser de se trouver face un mur mais ce n'est vraiment qu'une impression. En vérité on progresse toujours (si l'on travaille bien sur ;) ) mais on ne s'en rend compte qu'avec le recul.

Avatar de l’utilisateur
doumne
Messages : 69
Inscription : dim. 10 juin 2007 07:12
Pratique du violon : 40
Sexe : Homme
Localisation : Seine-et-Marne

Re: je ne sais pas quoi faire...

Message par doumne » dim. 26 juin 2016 10:43

C'est bien de prendre des cours mais je ne vois pas en quoi passer des examens aide à intégrer un orchestre (amateur)

chris28
Messages : 7
Inscription : lun. 24 mars 2014 17:46
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme

Re: je ne sais pas quoi faire...

Message par chris28 » dim. 26 juin 2016 11:42

L'orchestre de la région demande niveau fin de second cycle, alors c'est vrai que l'on peut avoir le niveau sans avoir passer d'examens mais je pensais que c'était mieux d'avoir des preuves ^_^

Avatar de l’utilisateur
encrebleue
Messages : 7
Inscription : dim. 19 juin 2016 16:16
Pratique du violon : 0

Re: je ne sais pas quoi faire...

Message par encrebleue » mar. 28 juin 2016 21:51

oui tu as sans doute raison, mais je ne sais pas si je dois rester dans le cursus normal, j'ai super peur d'échouer à nouveau

Ph Moulin
Messages : 2
Inscription : jeu. 12 mars 2015 23:23
Pratique du violon : 7
Sexe : Homme

Re: je ne sais pas quoi faire...

Message par Ph Moulin » mer. 6 juil. 2016 00:01

Le PB, c'est que la peur se transmet à la posture.
Le fait de travailler 2 morceaux uniquement n'arrange rien.
La progression est aussi affaire de pénétration.
Sur les 2 h quotidiennes, il faut consacrer une heure au corps a corps physique avec l'instrument.
Il ne s'agit pas d'apprentissage, mais de maturité.
Un autre point qui contribue à la fragilité de la posture et la sonorité, est la méthode linéaire d'apprentissage d'un morceau.
Seuls les passages difficiles sont à répéter inlassablement pendant le déchiffrage.
Si on peut essayer d'apprendre par coeur le reste, c'est mieux.
Alors apparaissent les défauts inhérents a l'instrumentiste: il faut les repérer avec le prof.
Ils resteront jusqu'au jour de l'examen.
C'est pourquoi seul le corps a corps permet de progresser par une répétition quotidienne isolée de la ou des difficultés. Le prof seul permet de comprendre pourquoi c'est difficile en proposant un exercice approprié. Attention au métronome qui, en progressant, fait apparaitre une nouvelle difficulté non perçue ou pire, masque une difficulté non résolue à un tempo inférieur (par exemple un changement de corde ou de position).
Je termine par la pénétration du bras droit dans l'instrument qui seule peut diminuer le trac par le confort charnel qu'elle procure à l'instrumentiste puis aux auditeurs...
Plus facile à dire qu'à faire.
Bon violon à toutes et à tous.
Philippe

kerry117
Messages : 579
Inscription : lun. 13 août 2012 17:40
Sexe : Femme

Re: je ne sais pas quoi faire...

Message par kerry117 » jeu. 7 juil. 2016 14:05

encrebleue a écrit :je suis à Pau :D oui c'est l'échec qui me fait peur en fait dans le cursus "normal", donc je ne sais pas trop..
encrebleue a écrit : cela fait 13 ans que je joue du piano mais je n'ai jamais été heurtée à ses difficultés, il me suffisait juste de travailler un peu et hop ça allait. là j'ai l'impression de piétiner au même niveau en bossant énormément...
si quelqu'un dans la même situation que moi.. :unsure:

Haut
J'ai commencé par le piano et fait une très longue pose et à la retraite je me suis inscrite dans une école pour suivre des cours de violoncelle, l'année d'après j'ai ajouté le violon et encore l’année d’après j’ai ajouté l'alto. Cette année, en 3ème année d’alto, j'ai passé ma fin de 1er cycle que j'ai réussi avec la mention TB.
Je confirme qu'il faut beaucoup plus de temps de travail sur un instrument à cordes pour obtenir le même résultat que sur un piano. Jouer du violon, de l'alto ou du violoncelle demande un travail plus exigeant, car il faut tout créer et contrôler le son depuis son émission à son extinction. Les pianistes diront qu'il n'y a qu'une portée à gérer. Mais c’est oublier qu’il faut se servir des 2 mains pour faire un son. Il faut maitriser la main gauche qui va agir sur la hauteur et la main droite qui va agir sur le son et il faudra synchroniser tout cela sans oublier la maitriser de la variété des coups d'archet, du vibrato.
L'impression de piétiner me semble presque normal. A chaque fois que l'on passe un pallier on a l'impression de ne plus avancer, mais ce n'est qu'une impression.
Les examens m'ont toujours fait peur par ce que j'ai toujours mis la barre plus haute qu'elle n'était en réalité et surtout je suis très traqueuse. Mon trac est souvent destructeur. La peur de rater je l'ai aussi. Mais je me suis lancée le défi de gérer mon trac. Donc je travaille aussi sur le trac.
Quand mon professeur d'alto m'a proposé de passer la fin de 1er cycle, alors que c'était le début de ma 3ème année, je lui ai dit d'accord mais je veux connaitre la liste des compétences attendues et jouer des morceaux qui me parlent pour pouvoir gérer mon trac. Si j'ai envie de jouer les morceaux, c'est plus facile pour moi, le plaisir de jouer est plus fort que le trac.
Donc ma prof m'a fait une fiche et moi de mon côté j'ai choisi des morceaux. J'ai choisi l'élégie de Glazounov et en autonomie les 1er et 2ème mouvement du concerto en sol de Telemann, le morceau imposé était Thème et variation de Claude Henry Joubert. Et je n'ai jamais autant eu autant de plaisir à travailler, j'ai passé 3/4h sur chaque morceau les 6 semaines avant l'examen, y compris sur le morceau imposé que j'ai monté en 3 jours.
Ma tactique a été de tout travailler chaque jour, même si c'était acquis pour tout consolider, de chercher la qualité du son, d'essayer d'anticiper sur toutes les éléments qui pourraient me perturber. J'ai beaucoup travaillé sur la 1ère note de chaque morceau, puis sur le début, partant du principe que si cela démarre bien, j'aurai du plaisir à jouer. J'ai porté mon attention sur les mesures plus délicates, celles où les erreurs sont à prévoir. Les démanchés je les ai travaillé isolés, comme si je ne les maitrisais pas et cela tous les jours. J'ai demandé à ma prof de jouer tout mon programme lors d'une audition un mois avant l'examen, ce qui m' a permis de travailler davantage avec le piano. L'audition m'a rassurée, mais j'ai maintenu mon travail comme si je n'étais pas prête. Et cela a été très payant. Le Jury m’a trouvé très à l’aise avec la musique et mon alto. J’ai senti en jouant que l’on m’écoutait attentivement avec plaisir et les expressions rayonnantes des membres du jury que j’ai pu voir à la fin de chaque morceau m’ont aidé à faire de cet examen un moment de vrai partage musical. Indépendamment du résultat, cela a eu une forte répercussion sur mon mental et la confiance en moi.
A mon âge je n’ai pas besoin de passer les examens, mais il important que je témoigne pour montrer que réussir un examen peut apporter beaucoup plus que la satisfaction de réussite et inciter d’autres à vivre cette merveilleuse expérience.

Il faut savoir aussi que le jury juge la prestation de l’élève par rapport au programme et pas du tout en fonction de la difficulté des morceaux ou les compétences attendues. Nous étions 4 de niveaux très différents à passer l'examen et à l'avoir eu. Nous étions 2 à avoir eu la mention TB. L'autre élève a TB joué son programme, il était beaucoup plus facile que le mien, mais du niveau attendu pour une fin de 1er cycle. Un élève qui a joué un programme plus difficile que le niveau attendu et d'un niveau presque équivalent au mien a eu seulement mention B, car il fait des petites erreurs.
Donc il faut bien choisir son programme.
encrebleue a écrit :après il y a eu des fausses notes et avec la vitesse je n'arrive pas trop à me corriger même si je l'entends. :dry: en fait j'ai tellement travaillé que je ne vois pas qu'Est-ce que je pourrais faire de plus l'an prochain...
Il faut travailler très lentement cela aide à jouer juste dans la vitesse.
Je jury attend qu'une note pas très juste puisse se corriger. Avec le trac ce n'est pas facile, mais exerce-toi à corriger la justesse.
Il faut que tu travailles avec les empreintes pour que tes doigts tombent au bon endroit. Cela aide à jouer plus vite.


Personnellement, je n'ai rien à faire des examens, mais je vois des avantages à suivre un parcours diplômant. Mon travail est plus abouti et je peux participer au projet de l'école et les profs me boostent plus car il y a des échéances à respecter.
Agric a écrit :et sans le stress des examens d'usage;

C'est bien de travailler sur le stress et le trac. Je suis contente d'avoir avancé sur la gestion du trac.
encrebleue a écrit : oui ici aussi il n'y a pas beaucoup d'altistes dans les orchestres et compagnie, jusqu'à présent j'avais refusé d' entrer, ce qui me gêne c'est qu'il y a énormément de répétitions en dehors des horaires normaux et le fait que je vais me retrouver avec des gens beaucoup plus jeunes que moi :rouge: j'ai un peu peur de me disperser
Dans l'orchestre de mon école, je me retrouve avec des élèves beaucoup plus jeunes, je pourrais être leur mammy, cela se passe très bien, je me sens plus jeune !
Le fait que tu ne fasses pas de pratique collective peut être un point défavorable lors des examens. La pratique collective est obligatoire. Je ne travaille jamais les morceaux d'orchestre. Normalement les élèves ont le niveau technique et de déchiffrage pour jouer leur partie sans les travailler.

Avatar de l’utilisateur
encrebleue
Messages : 7
Inscription : dim. 19 juin 2016 16:16
Pratique du violon : 0

Re: je ne sais pas quoi faire...

Message par encrebleue » ven. 8 juil. 2016 23:30

Ph Moulin => je ne suis pas sûre de bien avoir compris ce que vous entendiez par "corps à corps".. :rouge: oui c'est ce que j'ai fait, beaucoup travailler les passages difficiles, en fait il y avait un passage difficile en troisième position où j'étais vraiment en difficulté , c'est à dire que lentement je n'arrivais pas très très bien déjà à me rendre compte de la justesse, donc je revoyais à chaque fois lentement et j'essayais d'entendre avec mon piano, j'augmentais avec mon métronome, mais après avec la vitesse je n'arrivais pas du tout à être juste et je n'arrivais absolument pas à me corriger, et là je ne vois pas ce que je pouvais faire de plus pour améliorer cette partie? quels exercices faire en plus? j'étais bloquée dans ce passage... personnellement je suis devenue incapable d'apprendre un morceau par cœur, même au piano je n'y arrive plus du tout (avant oui mais maintenant non)

kerry17 => ah oui ça fait beaucoup d'instruments, c'est chouette! :D la pression est peut-être moins forte dans une école? en fait oui j'avais un morceau que j'avais choisi qui était plus facile que le morceau imposé (d'ailleurs j'ai trouvé ça pénible parce que je l'avais joué quelques mois avant l'examen et c'était assez lassant de devoir "entretenir" un morceau pendant un certain temps pour moi). je suis tout à fait d'accord pour travailler chaque jour plusieurs heures, par contre personnellement j'alternais les passages et les pages chaque jour, c'est quand-même assez sportif pour tout faire d'un coup :blink: c'est sûr que j'aurais été très contente de l'avoir, mais je suis quelqu'un d'assez angoissée donc je me bloque assez facilement quand j'échoue donc les examens :wacko:

kerry117
Messages : 579
Inscription : lun. 13 août 2012 17:40
Sexe : Femme

Re: je ne sais pas quoi faire...

Message par kerry117 » sam. 9 juil. 2016 13:54

encrebleue a écrit :mais je suis quelqu'un d'assez angoissée donc je me bloque assez facilement quand j'échoue donc les examens :wacko:
Il faut penser qu'un examen n'est qu'une évaluation à un instant T. C'est important de connaître ce qu'attend le jury, cela permet de bien se préparer et de se détendre si l'on maitrise les compétences exigées. Cela permet de faire le point. Un échec n'est pas négatif, il faut analyser les causes pour pouvoir avancer.
encrebleue a écrit :c'est quand-même assez sportif pour tout faire d'un coup :blink:
Le 1er jour je passe plus de temps sur un passage, le deuxième jour je passe un peu moins de temps sur le passage et plus sur un autre. Et au fil des semaines, on se rend compte qu'il faut moins en moins de temps de travail sur chaque passage, car on a progressé et on arrive à tout passer en revue.
Il faut aussi penser à consolider la concentration.
encrebleue a écrit :j'avais un morceau que j'avais choisi qui était plus facile que le morceau imposé (d'ailleurs j'ai trouvé ça pénible parce que je l'avais joué quelques mois avant l'examen et c'était assez lassant de devoir "entretenir" un morceau pendant un certain temps pour moi)
Parfois cela vaut le coup de laisser reposer un morceau et de le reprendre. Cela évite de se lasser.
En principe le morceau imposé est plus facile car on moins de temps pour le travailler. Peut-être as-tu choisi un morceau en-dessous du niveau attendu, et dans ce cas le jury n'a pas pardonné une erreur.

Répondre