Cher membres et amis du forum,
A la demande des propriétaires des marques "Violon Cello" et "RG eviolins" , tout message faisant référence aux dites marques, leur produit, toute url conduisant vers leurs sites internet, et tout commentaire susceptible de permettre directement ou indirectement d'en identifier les propriétaires seront dorénavant supprimés. Nous invitons les personnes souhaitant se renseigner sur ces marques et produits à poster leurs questions et messages sur un autre lieu d’échange.

L'art De Composer

Vous êtes compositeur, que vous preniez des cours ou non venez discuter ici de l'art de la composition pour violon ou tout autre instrument. Et pour pimenter un peu, lancez-vous des défis !
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Aeloris
Messages : 391
Inscription : sam. 27 nov. 2004 14:21
Pratique du violon : 0
Localisation : Angers

Message par Aeloris » mar. 26 juil. 2005 21:05

Bien,
vous avez pu voir mes petites compositions amateurs, et elles souffrent de nombreuses lacunes.
M'intéressant beaucoup à la composition musicale, j'aimerais ne pas m'arrêtez là , et commencer à accumuler les connaissances recquises pour composer de la musique.

J'ai chercher des sites sur internet, mais je ne trouve rien... Il faut dire que je ne suis pas un excellent chercheur internet. Tout ça pour dire que si vous avez des sites qui dispensent des cours, ou même quelques conseils, pour composer de la musique, n'hésitez pas à me donner leurs adresses.

J'image qu'il y a aussi quelques compositeurs expérimentés ici, ou qui on haut moins une petite expérience, et donc je serais ravis de lire leurs conseils, et de connaà®tre les règles propres à la compositions musicales.

Malgré mon jeune âge, je n'ai pas peur des règles. Je ne les vois pas comme des obstacles à la liberté, mais plutôt comme une aide, quelque chose né de quelque chose de logique... donc n'hésitez pas à me couvrir de règles, ou de tout ce qui peux sembler déroutant, à partir du moment ou c'est utile je suis preneur !

Je vais, pour vous aider, posez quelques questions :

*Comment maà®triser le rythme dans une composition musicale ? Y'a t'il des principes, des règles pouvant m'aider là dessus ?

*Comment éviter la répétition, les "musiques de film" si vous voyez ce que je veux dire ? J'ai beaucoup de mal à faire des choses très expressives, je fais que des trucs un peu répétitifs, "ennuyeux" comme l'a remarqué Pouci...

*Comment faire un bon accompagnement en clef de fa ? J'y arrive pas, même si il y a toujours plusieurs accompagnements dans ma tête lorsque j'imagine la chanson.
Avant de commencer à écrire, il y a des petite règle à respecter... tu dois au moins choisir la tonalité (le la mineur par exemple), une signature de temps ( C, 2/4 , 6/8) et un tempo... C'est peut être ridicule, mais c'est la base de la musique : une suite de son agréable à l'oreille, oui, mais répartie dans le temps. Un compositeur est un maà®tre du temps, c'est lui qui décide de ce qu'il va faire de cette unité de mesure abstraite. Il en est le maà®tre, dis-je, mais il a des devoirs : signaler chaque changement de mesure.
Merci Natsaka pour tes précieux conseils. En fait j'ai compris comment fonctionnait le système de mesure, mais quand j'écrit une musique je l'écrit d'abord sans les mesures... c'est mal ? Et le problème de mes compositions c'est que je les aient mises après sans être très concentré, donc j'ai fait un peu n'importe quoi...
Et qu'est-ce que le "sens de la mesure" ?

Ah oui, et aussi : où puis-je me renseigner pour prendre des cours ???

Aeloris
"I will be Mozart"


"d'abord..."

Avatar de l’utilisateur
solvent
Messages : 477
Inscription : ven. 22 avr. 2005 20:26
Pratique du violon : 0
Localisation : Ile de la Réunion

Message par solvent » mar. 26 juil. 2005 21:43

Vu les proportions que prend cette histoire de composition, peut-être faudrait-il créer un forum approprié...
Etant moi aussi compositeur amateur, j'ai parfois quelques problèmes moi aussi, mais je pense pouvoir te donner deux ou trois petits tuyaux.

Pour commencer, il faut y aller à fond dans la théorie ; elle peut te guider dans ta structure et ainsi te permettre d'organiser mieux ton morceau. Par exemple, en regardant la définition de sonate, tu sauras sur quel schéma elle est bâtie, et t'efforcer de suivre ces schémas devrait déjà corriger tes lacunes, car ça t'oblige à avoir une méthodologie. Pour cela, un site pour toutes les définitions possibles et imaginables : <a href='http://dictionnaire.metronimo.com/' target='_blank'>http://dictionnaire.metronimo.com/</a>

A partir de là , comme simple exercice, donne-toi un but. Même avec des résultats médiocres, tu vas inconsciemment acquérir l'esprit structurel nécessaire à tout compositeur.

Tes problèmes de mesure me déconcertent quelque peu : tu dis marquer la mesure après la mélodie ; et bien oui, c'est mal ! Tu ne peux vérifier si ton morceau est structuré sans marquer correctement les mesures (une mélodie qui commence par exemple au second demi-temps d'une mesure, lorsqu'elle est reprise plus tard dans le morceau, doit être préférablement reprise au même endroit d'une mesure. En réalité ce n'est pas tout à fait çà , mais pour commencer, tiens-toi à ce schéma primaire). Ensuite, pour le système de mesure, tu dis que tu l'as compris, mais sais-tu vraiment dans quels cas on emploie plutôt un 3/4 qu'un 6/8, par exemple ? Si oui, c'est bon, si non, il faut absolument prendre des cours de solfège !

Pour commencer, il peut être bon de s'exercer à des pastiches ou à des variations sur des thèmes existants.

Il faut tout connaà®tre des instruments pour lesquels tu écris, pour ne pas arriver à des aberrations (dépasser la tessiture de l'instrument, faire des accords impossibles à réaliser, se tromper de clé, ne pas tenir compte des enchaà®nements de notes qui par la disposition de l'instrument peuvent dans certains cas s'avérer délicats, ...). Pour cela, il t'appartient de faire des recherches sur Internet (ça peut prendre du temps mais ce genre d'informations est tout à fait trouvable, je te l'assure !).

Pour ton problème de clef de Fa, commence par faire une basse d'Alberti, idéale pour débuter puisqu'elle permet de bien ressentir les accords (ça t'obligera à chercher ce que c'est :P ).

Enfin bref : un bon bagage théorique est préférable avant de penser aux cours de composition.

Je tiens toutefois à préciser que je n'ai pas pris de cours de composition mais que je fais tout simplement part de mon expérience personnelle. J'ai moi aussi des lacunes que j'aimerais pouvoir combler avec l'aide de compositeurs confirmés, hein Natsaka ? ;)

Avatar de l’utilisateur
Natsaka
Messages : 659
Inscription : mar. 16 mars 2004 11:44
Pratique du violon : 6
Sexe : Femme
Localisation : Cambrai
Contact :

Message par Natsaka » mer. 27 juil. 2005 07:24

Je vois...
En effet, une nouvelle rubriques s'impose...
Comme des partitions vont certainement venir au monde, je le mettrait dans "échanges" et je déplacerais les sujet concernés...

Pour ce qui est de la composition la plus simple, le thème et variation est approprié : mélodies courtes, scructurées, avec demi-cadences et cadences parfaites bien en place...
Je ne saurais trops vous conseiller de vous pencher sur le cas des "folies d'Espagne" et ses multiples compositeurs : ( Aggarazzi, Corelli, Marin Marais, Vivaldi, et sans doute bien d'autres) car Solvent à raison : il faut regarder ce qu'ont fait les autres avant nous.

Pouci trouve la musique d'Aeloris ennuyeuse... c'est une question de goà»t, mais il est vrai que le répétitif existe... j'en veux pour preuve la forme rondeau... Le problème auquel tu fais allusion est aussi dà» au fait que le "refrain" n'est pas défini dans ses limites (8 mesures, c'est correct) Je te recommande le "rondeau" de la Suite II en si mineur de Bach, excellent exemple de structure de rondeau avec son "refrain" et ses deux "couplets".

Personnellement, je n'ai jamais entendu dire que des cours de compos existaient par le net... par contre, les bases y sont sans doute (il y a quelques mois, je suis tombée sur un fac similié de théorie musicale datant du 16ieme siècles, avec expliquation sur l'art et la manière d'agencer les sons : consonnances, dissonances, conjoint, disjointe, accords plaqué, brisés, arpégés... tout y était en très sucsint.)

Bon, assez de bla-bla, j'ai du pain sur la planche...

Nat
"débordée"
Natsaka, cybercompositeur. Un peu de douceur dans ce monde de brutes

Guest

Message par Guest » mer. 27 juil. 2005 07:28

pour éviter la répétition, a partir de ton thémé, du peit déveloper celui ci, le modifier, faire des mélodies ascendantes, descendantes, des broderies, des trilles, des variantes, tu peut aussi reprendre le thème mais a une autre tessiture, tu peut aussi utiliser que quelques notes du thèmes, et a partir de la faire une suite!essayer de chanter, d'abord ce que tu voudrais écrire,ca t'aideras!

Avatar de l’utilisateur
Natsaka
Messages : 659
Inscription : mar. 16 mars 2004 11:44
Pratique du violon : 6
Sexe : Femme
Localisation : Cambrai
Contact :

Message par Natsaka » mer. 27 juil. 2005 07:38

excellent conseil...
Je commencerais toutefois par définir le thème avant de m'attaquer au variantes.... mais c'est vrai qu'on peut faire toute les variations que tu dis, le guest...

Je ne résiste pas au plaisir de vous fournis le lien direct de <a href='http://fr.wikipedia.org/wiki/Catégorie: ... la_musique' target='_blank'>la théorie musicale selon wikipédia</a>, c'est une mine d'or, il y a même un article sur la fameuse basse d'Alberti, que Solvent suggèrait.



Image

bon surf !
Natsaka, cybercompositeur. Un peu de douceur dans ce monde de brutes

Avatar de l’utilisateur
solvent
Messages : 477
Inscription : ven. 22 avr. 2005 20:26
Pratique du violon : 0
Localisation : Ile de la Réunion

Message par solvent » mer. 27 juil. 2005 20:27

Je pense que tous ces débats sur la composition vont tous nous enrichir, vu qu'il y a beaucoup d'excellents conseils !
Alors pour ceux qui voudraient "éprouver" la Folia dans toutes ses versions (y compris celle de Vangelis, eh oui), ce site devrait vous aider : <a href='http://members.chello.nl/folia/index.html' target='_blank'>http://members.chello.nl/folia/index.html</a>

Guest

Message par Guest » mer. 27 juil. 2005 21:22

Merci pour ces liens, mais j'ai quand même un peu de mal à m'y retrouver avec tout ce jargon et ces chiffres...

Je vais essayer ce que tu dit, quelque chose de répétitif avec des variations, et un thème limité à 8 mesures.

Nachre

Message par Nachre » sam. 15 avr. 2006 03:11

Coucou Natsaka...

As-tu déjà suivi des cours de composition ou de musique ? As-tu des diplômes musicaux ? Ou es-tu une autodidacte ?

Nachre (simple curieuse)

Avatar de l’utilisateur
Lisbeth
Messages : 76
Inscription : ven. 17 mars 2006 17:56
Pratique du violon : 0
Localisation : Florence, Milan, Paris

Message par Lisbeth » dim. 16 avr. 2006 01:46

Je lis pas la Clef de fa tu pourrais mettre un rappel pour la transposition

Avatar de l’utilisateur
solvent
Messages : 477
Inscription : ven. 22 avr. 2005 20:26
Pratique du violon : 0
Localisation : Ile de la Réunion

Message par solvent » dim. 16 avr. 2006 10:05

La clef de Fa se lit en plaçant le Fa sur la quatrième ligne (là où se trouve la petite tache du symbole de la clef). En clair, sur la partition donnée par Natsaka, la première note en clef de Fa est un Do.

Avatar de l’utilisateur
Natsaka
Messages : 659
Inscription : mar. 16 mars 2004 11:44
Pratique du violon : 6
Sexe : Femme
Localisation : Cambrai
Contact :

Message par Natsaka » sam. 22 avr. 2006 11:30

Nachre a écrit : Coucou Natsaka...

As-tu déjà suivi des cours de composition ou de musique ? As-tu des diplômes musicaux ? Ou es-tu une autodidacte ?

Nachre (simple curieuse)
bonjour Nachre,

La curiosité n'est pas un défaut, c'est une qualité ;)

Je suis une autodidacte depuis toujours.
J'ai commencer à composer à l'âge de 30 ans, c'est à dire que j'ai commencer à mettre par écrit ce que j'entendais dans ma tête. Cela m'a demander beaucoups de courage dans le sens qu'il faut savir reconnaà®tre ses propres capacités et prendre sur soi de les développé.

Cela dit, l'acquisition du langage musical, tels que les cadences, les chiffrages d'accords, la structure d'un thème et la théorie musical en général, je la dois à mon père, d'abord, puis à ma mère qui a repris le flambeaux... et à ma prof de musique lorsque j'étais au lycée, qui m'a fais découvrir les bases de la composition et qui faisait que je pouvais parler le même langage que les compositeurs que j'ai croisé dans ma ville.

Tout le reste est une question de volonté et... d'écoute intérieure... car cela paraà®t idiot de le préciser : la musique naà®t du silence... c'est dans le silence en effet que les "harmonie" se font "entendre" dans notre oreille interne... Reconnaà®tre les notes que l'on entend, les accords, les thèmes qui se dégagent... tout cela c'est beaucoups de méditation, de patience, et d'entrainement pour en écrire les notes sur portée...

J'espère Nachre, que j'ai bien répondu à ta question...

amicalement à tous,
Nat.
Natsaka, cybercompositeur. Un peu de douceur dans ce monde de brutes

mlemonni
Messages : 3
Inscription : sam. 27 mai 2006 10:40
Pratique du violon : 0
Localisation : Lozère
Contact :

Un site sur une approche intuitive de la composition

Message par mlemonni » sam. 27 mai 2006 10:56

Bonjour tout le monde
J'ai moi aussi longtemps cherché des sites pour m'aider à la composition. Tout ce que j'ai trouvé est très pointu d'un point de vue théorie musicale, et ça ne m'a pas convenu car je n'ai pas un niveau suffisant dans ce domaine, ni l'envie réelle de m'y plonger à fonds.
J'ai donc essayé de formaliser toutes les techniques plus intuitives que j'emploie moi-même pour composer depuis 20 ans, et j'ai regroupé ça dans un site :

www.marclemo.com/jouermusique , rubrique "Composer"

Bon courage
Marc

Avatar de l’utilisateur
Grib
Messages : 38
Inscription : ven. 20 mai 2005 23:50

Message par Grib » dim. 4 juin 2006 03:40

Salut
Moi aussi je fais des petites compo en midi en amateur. En fait il faut savoir quel type de musique on veut écrire, quand on le sait on cherche qu'elle en est la structure type, ça aide beaucoup (enfin je trouve). Un bon traité d'harmonie s'impose si on ne la connait pas ou pour la réviser. En effet il faut connaitre la consonnace et la dissonnace la préparation et la réalistation et les types de mouvements permis.
quand j'écrit une musique je l'écrit d'abord sans les mesures..
aaah la tyrannie de la barre de mesure... mettons que tu peux écrire sans elle, mais il faudra en définitif que ça y rentre...Perso j'utilise un éditeur de partition comme ça j'ai plus de doutes B)
J'ai beaucoup de mal à faire des choses très expressives
si tu veux de l'expressif, tu fais une modulation (pas oublier de revenir rapidement au ton initial hein)

Pis pour l'accompagnement , ben il y a le choix, arpege harmonique? basse continue? contrepoint?

Les autres conseils ci-dessus mentionnés sont très bon, connaitre la tessiture, le registre, l'ambitus des instruments mais aussi leur répartition orchestrale http://www.northernsounds.com/forum/for ... y.php?f=77, sont très enrichissant (procure toi un tableau instrumental, celui de Bozza est pas mal) le site aussi pas mal hein? :D

Allé aujourd'hui j'suis sympas encore un autre avec un peu de math http://www.cmathematique.com/cgi-bin/in ... ntenu2_897 aahh le nombre d'or tu es partout mais on te vois pas c'est bête.

Sinon, effectivement, il n'existe pas de cours de compo, ou alors c'est spécialisé, blues, jaz classique etc... alors y a qu'à faire comme les autre lire et étudier des partitions, et...pomper loll...
J'ai écouté ce que tu faisais ça ressemble grandement àa ce que je faisais avant de me plonger dans la théorie et l'harmonie, allé hop j't'envois une de mes compos http://rapidshare.de/files/21535209/pet ... 1.mp3.html

Adagio
Messages : 35
Inscription : mar. 25 juil. 2006 23:33
Pratique du violon : 0
Localisation : Ile de France

Message par Adagio » mer. 26 juil. 2006 00:44

Bonjour,

Je viens de m'inscrire sur ce forum qui m'a l'air sympathique et instructif. Je ne suis pas violoniste, en tout cas pas encore. En effet, je compte prendre des cours très bientôt, une fois que j'aurai mon instrument. En attendant, le présent sujet m'intéresse car j'ai un peu étudié l'harmonie et le contrepoint.

Composer est une entreprise assez difficile tant qu'on n'a pas un projet défini à l'avance. Pour ma part à la demande d'un professeur d'écriture j'ai une fois collaboré à un projet d'un étudiant en cinéma. L'objectif pour lui (en tant qu'auteur et metteur en scène) était de réaliser un court métrage en utilisant de la musique originale. Même si j'ai rencontré des difficultés liées à l'organisation matérielle (trouver les musiciens, prendre des dates et trouver des locaux pour les enregistrements...), le fait d'avoir une idée artistique imposée me permet d'orienter mon travail et me dispense de l'étape délicate de "création" qui consiste à trouver l'idée centrale (l'inspiration ça peut prendre du temps).

Composer à partir de rien, c'est quelque chose que j'ai encore du mal à envisager. Et pour cause, c'est une lapalissade puisque pour "composer" il faut déjà qu'il y ait des éléments, notamment l'intention artistique.

A partir du moment où l'on a déjà une idée artistique directrice (la nôtre ou celle d'un autre), je pense qu'il faut se demander si ce qui compte est avant tout l'"idée musicale" ou la sonorité. Si le discours musical se suffit à lui-même on peut s'orienter vers une instrumentation simple (piano par exemple). Si la sonorité a une influence décisive, il est important de considérer les instruments ou les voix dont on dispose et aussi le niveau des instrumentistes ou chanteurs. Il faut également tenir compte de nos propres aptitudes actuelles en matière d'écriture musicale. Composer une pièce symphonique demande une bonne maîtrise de l'écriture instrumentale.

Après avoir étudié toutes ces exigences, le chemin est déjà pas mal balisé. Il reste à trouver un style approprié pour mettre en oeuvre l'intention artistique. Arrivé à cette étape une bonne connaissance des caractéristiques des différents styles musicaux est particulièrement bienvenue. Mais cette connaissance ne se limite pas aux bases de l'harmonie. Elle peut s'étendre à la musique folklorique, ethnique (ce qu'on appelle communément la musique du monde) dont les propriétés ne sont pas forcément enseignées dans les conservatoires.

Je pense que l'auditeur même sans être un grand mélomane a des repères auditifs et inconsciemment reconnaît les différents styles sans forcément pouvoir les nommer. Il est donc important pour faire passer le message de respecter une certaine cohérence dans l'écriture musicale.

C'est en gros ce que je considère comme le processus normal d'une création musicale. Maintenant il y a "compositeur" et "compositeur". Certains artistes de variété ou de rock composent un peu d'instinct. Ils jouent deux ou trois accords au piano ou à la guitare, et si ça leur plaît ils explorent... jusqu'à pondre quelque chose de sympa. C'est une approche plutôt intuitive, contrairement à la démarche plus méthodique et organisée d'un compositeur "académique" (i.e. de formation classique) qui procède peut-être plus par l'analyse. C'est d'ailleurs souvent à ces derniers qu'on fait appel pour les musiques de film. Il y a enfin des compositeurs qui se "contentent" de trouver l'idée musicale et confient le travail d'orchestration à un arrangeur. Je ne pense pas que les Beatles par exemple écrivaient toutes les parties instrumentales de leurs chansons (à part les guitares et la ligne de basse), comme pas mal de groupes de rock des années 60 dont les chansons ont souvent été orchestrées par des arrangeurs (sans doute une exigence de l'éditeur qui avait besoin de qualité sûre pour vendre ses produits).

Bon c'était un peu long, j'espère que je ne vous ai pas trop ennuyés pour mon premier message.

Au plaisir de discuter avec vous.
Tu joues des cors David?

Avatar de l’utilisateur
solvent
Messages : 477
Inscription : ven. 22 avr. 2005 20:26
Pratique du violon : 0
Localisation : Ile de la Réunion

Message par solvent » mer. 26 juil. 2006 12:13

Adagio a écrit :Composer à partir de rien, c'est quelque chose que j'ai encore du mal à envisager. Et pour cause, c'est une lapalissade puisque pour "composer" il faut déjà qu'il y ait des éléments, notamment l'intention artistique.
Tchaïkovski estimait qu'un compositeur ne doit pas attendre l'inspiration pour se mettre au travail...
A partir du moment où l'on a déjà une idée artistique directrice (la nôtre ou celle d'un autre), je pense qu'il faut se demander si ce qui compte est avant tout l'"idée musicale" ou la sonorité. Si le discours musical se suffit à lui-même on peut s'orienter vers une instrumentation simple (piano par exemple). Si la sonorité a une influence décisive, il est important de considérer les instruments ou les voix dont on dispose et aussi le niveau des instrumentistes ou chanteurs. Il faut également tenir compte de nos propres aptitudes actuelles en matière d'écriture musicale.
Je ne sais pas, pour moi, la mélodie est liée à un instrument : quand j'imagine un morceau (ou plutôt un thème), il est déjà instrumenté dans la tête :huh:

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités