Sonate en la Majeur de Brahms

Vous avez découvert le dernier cd de Chostakovitch ? Vous êtes tombé amoureux de votre compagnon à quatre cordes ? Partagez avec nous vos bonnes nouvelles !
Répondre
Avatar de l’utilisateur
PhilippeB
Messages : 571
Inscription : lun. 15 déc. 2014 14:55
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 94

Sonate en la Majeur de Brahms

Message par PhilippeB » mer. 20 avr. 2016 17:00

Salut le forum,
Ce petit message pour vous faire part de mon bonheur actuel de travailler et jouer la 2ème sonate de Brahms :coeur: . Je travaille cette sonate avec une amie violoniste depuis janvier et nous arrivons au point où nous sommes en mesure de jouer toute la sonate au tempo et avec les notes, ce qui n'est pas une mince affaire surtout pour moi le pianiste (Brahms est définitivement un des compositeurs les plus compliqués et difficiles pour le piano). Donc place maintenant à l'interprétation. Et là on sent bien qu'on pourrait rester dessus une année entière sans épuiser les ressources de cette oeuvre totalement sublime. Plus on travaille et joue cette sonate et plus on a envie de la jouer et travailler encore. C'est absolument adictif. L'autre jour nous avons pleuré tous les deux comme des madeleines en jouant le final." Mais que c'est beau!" nous sommes nous écriés! :pleur4:
J'ai beaucoup de chance car mon amie violoniste a non seulement le niveau pour aborder ce répertoire mais en plus elle a cette qualité et cette profondeur de son tout à fait brahmsienne et ce vibrato intense parfait pour une oeuvre romantique _biz_ . Quel délice de l'accompagner! La partie de piano est définitivement le maillon faible de notre duo mais à force de travail j'ai l'espoir de dompter toutes ces difficultés et ces petites saletés que nous a léguées ce bon vieux Johannes :diable: ... Techniquement, le pire reste le vivace du 2d mouvement (tempo idéal 240 à la noire... presque inatteignable pour moi!) mais la grande affaire reste le légato, le phrasé et les problèmes de transfert du poids sur des mélodies systématiquement harmonisés de façon complexe. C'est bien là le problème de Brahms : des "templates" très originaux et très nombreux et changeants où éléments mélodiques, rythmiques et harmoniques se mélangent aux deux mains dans des configurations qui ne tombent jamais naturellement sous les doigts. Et tout ça sans le moindre "effet", sans la moindre impression de virtuosité... Ca en est presque frustrant! :fouet:
Mes références sur cette oeuvre sont la version de Léonidas Kavakos-Yuja Wang que j'adore car ils sont vraiment complémentaires et Yuja donne toute sa dimension romantique à la partie de piano, et en deuxième position celle de Anne-Sophie Mutter et Lambert Orkis même si Orkis se cantonne plus à un second rôle (mais sa technique est vraiment impressionnante d'autant qu'il ne regarde quasiment jamais le clavier...).
Voilà! Je voulais juste partager avec vous ces quelques impressions musicales! ::d

Avatar de l’utilisateur
Trapadelle
Messages : 207
Inscription : ven. 9 avr. 2004 11:17
Pratique du violon : 20
Sexe : Homme
Contact :

Re: Sonate en la Majeur de Brahms

Message par Trapadelle » jeu. 21 avr. 2016 12:06

Quelle chance !!!!

Quel bonheur !!!

Je ne l'ai pas en tête dans l'immédiat ce Brahms là, mais je vais de ce pas le googliser pour me faire une idée.

J'ai cependant le sentiment que c'est certainement bien trop ardu au violon pour moi, mais cela ne m'empêche pas de vous envier jalousement !!

Bonne continuation.
Amitiés à  toutes et à tous, et attention au verglas sur les scores!!!

Nicolas.

Répondre