Cher membres et amis du forum,
A la demande des propriétaires des marques "Violon Cello" et "RG eviolins" , tout message faisant référence aux dites marques, leur produit, toute url conduisant vers leurs sites internet, et tout commentaire susceptible de permettre directement ou indirectement d'en identifier les propriétaires seront dorénavant supprimés. Nous invitons les personnes souhaitant se renseigner sur ces marques et produits à poster leurs questions et messages sur un autre lieu d’échange.

Comprendre l'Harmonie

Solfège, harmonie, contrepoint...Tout ce qui concerne la théorie de la musique.
Avatar de l’utilisateur
Shokin
Messages : 721
Inscription : sam. 6 mai 2006 18:32
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme
Localisation : Suisse

Message par Shokin » jeu. 21 juin 2007 15:39

Je vais essayer tout ça, de jouer deux notes en même temps, de jouer l'une après l'autre, puis l'autre après l'une (passer de "quintes supérieures" à "quintes inférieures").

Si ça ne tenait qu'aux maths, on aurait pu aussi considérer que tous les intervalles se composent de quartes (5), ou tous de secondes mineures (1), ou de septièmes majeures (11).

Shokin


Nous sommes libres. Wir sind frei. We are free. Somos libres. Siamo liberi.

Avatar de l’utilisateur
renaud
Messages : 1201
Inscription : ven. 2 juin 2006 10:56
Pratique du violon : 30
Sexe : Homme
Localisation : Epinay-sur-Seine 93

Message par renaud » sam. 30 juin 2007 08:03

A partir de mardi, je serai à nouveau disponible pour m'occuper à nouveau de cette rubrique.
Les derniers jours ont été un peu éprouvants.
Dans l'obscurité existe la lumière,
Ne regardez pas avec une vision obscure,
Dans la lumière existe l'obscur,
Ne regardez pas avec une vision lumineuse.
(extrait du San Do Kai, de maître Sekito)

Avatar de l’utilisateur
Lou
Messages : 1132
Inscription : ven. 5 mai 2006 17:10
Pratique du violon : 0
Localisation : Paris

Message par Lou » sam. 30 juin 2007 15:33

renaud a écrit :A partir de mardi, je serai à nouveau disponible pour m'occuper à nouveau de cette rubrique.
Les derniers jours ont été un peu éprouvants.
_biz_
Carpe Diem

Avatar de l’utilisateur
Dan5o5
Messages : 48
Inscription : dim. 10 juin 2007 00:52
Pratique du violon : 0
Localisation : Chantilly

Message par Dan5o5 » sam. 30 juin 2007 17:26

renaud a écrit :Les derniers jours ont été un peu éprouvants.
C'est le temps...

renaud a écrit :A partir de mardi, je serai à nouveau disponible pour m'occuper à nouveau de cette rubrique.
_biz_ :wub:

Avatar de l’utilisateur
venusio
Messages : 352
Inscription : mer. 2 juin 2004 19:28
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme
Localisation : Saleccia Beach

Message par venusio » dim. 1 juil. 2007 22:50

post sympathique!
J'ai commencé à apprendre l'écriture il y a un sacré moment. J'avais commencé avec une prof incroyablement pédagogue et agrégée en musicologie une prof pour qui j'ai beaucoup d'estime et que je vais mettre un sacré bout de temps à rattraper niveau connaissance.
On a appris dans les rêgles de l'art avec la tablature de WEIMAR http://anfol.chez-alice.fr/francais/publicat.htm c'est cher mais il n'y a rien de plus éfficace pour vraiment bien comprendre, (c'est avec la tablature de WEIMAR que la génération de Bach s'est formé, dans ses chorals JSB en a contourné bon nombre de rêgles... on en a étudié un bon nombre aussi... puis d'autres recueils...). C'est progressif chargé d'exercices, écriture à quatre voix chiffrages de trois à quatre sons, j'ai commencé à harmoniser à cinq sons (accords de neuvièmes http://membres.lycos.fr/mbaron/h-neuviemes.htm pour saisir ce qu'est un chiffrages, on situe la sensible, la tonique et la neuvième présentement) cette année, je m'en suis très bien tiré avec un 16 au partiel d'écriture et 14,5 en contrepoint. On apprend cela vraiment très bien en musicologie. Les cours de solfège du CNR nous font survoler l'analyse et ne nous font pas vraiment écrire, c'est vrai... Je ne sais pas ce que donne les cours d'écriture du conservatoire par contre, mais ils doivent être très complet en tous les cas.


Sinon pour les cours vous pouvez toujours imprimer l'écran avec votre éditeur de partition... comme ça tout le monde est libre d'utiliser le logiciel qu'il veut...
L'information n'est pas le savoir, le savoir n'est pas la sagesse, la sagesse n'est pas la beauté, la beauté n'est pas l'amour, l'amour n'est pas la musique, la musique est ce qu'il y a de mieux.

Avatar de l’utilisateur
venusio
Messages : 352
Inscription : mer. 2 juin 2004 19:28
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme
Localisation : Saleccia Beach

Message par venusio » dim. 1 juil. 2007 23:27

au passage ce site m'a apporté pas mal d'aide quand j'en avais besoin!! super avec pas mal de cours et de ref à des ouvrages très pointus dans le domaine http://membres.lycos.fr/mbaron/
L'information n'est pas le savoir, le savoir n'est pas la sagesse, la sagesse n'est pas la beauté, la beauté n'est pas l'amour, l'amour n'est pas la musique, la musique est ce qu'il y a de mieux.

Avatar de l’utilisateur
littlepea
Messages : 479
Inscription : mer. 22 nov. 2006 21:55
Pratique du violon : 5
Sexe : Femme
Localisation : Cité du Pont sur lequel on danse

Message par littlepea » mar. 3 juil. 2007 19:49

Salut les dessinateurs de signes noirs !!

Voilà, me suis baladée dans un lieu commercial l'autre jour. J'ai ouvert un livre qui traînait là. Seul celui-ci a appelé ma main. Je l'ai arraché de ses confrères.
L'ai feuilleté. Une pensée m'est venue pour vous. Moi, c'est pas possible en tant que cancre professionnelle de faire comme vous. ^_^

Et puis grand oubli. Occupations bien trop intellectuelles pour faire revenir cette pensée à la surface globuleuse de ma matière grise (elle est même peut-être blanche tellement elle est inconsistante). :mellow:

Et là, j'ai ouvert une fabuleuses revue. Et la chose m'est revenue à l'esprit puisque c'était cité...

Je vous balance donc votre passeport pour les vacances... <_<
Composer de la musique aujourd'hui, de Michèle Reverdy (Klincksieck ; "50 questions" ; 216 p. ; 15 €).

Et dans le baluchon, on n'oublie pas la gomme et le crayon gris, et le papier rayé, heing ?
J'attends toujours ma pièce pour violoncelle seul... :D

Avatar de l’utilisateur
renaud
Messages : 1201
Inscription : ven. 2 juin 2006 10:56
Pratique du violon : 30
Sexe : Homme
Localisation : Epinay-sur-Seine 93

Message par renaud » mar. 3 juil. 2007 21:19

Dan, je viens de relire tes compositions.

C'est pas mal, mais il te manque de développer la conscience des autres voix que le dessus. La basse, tout d'abord (si tu revendiques l'influence de Bach, dans ses sonates et partitas pour violon seul, ou ses suites pour violoncelle, il y a toujours une basse qui est présente dans la ligne générale, et une conduite des voix).

Exemple, au début, le répétition de ré-do (fin 1ère ligne). Dans le contexte, il y a une attraction du sib, qui résoudrait le do, mais qui n'arrive pas. Pareil mesures 8 et 9.

Après le point d'orgue, je trouve que ça tourne un peu en rond. Essentiellement par manque de modulation. Déjà la fin de la première partie, qui revient en sol, alors que tu avais préparé le terrain pour finir en ré, déçoit un peu.
Tu semble parfois ne pas "oser quitter" ton sol mineur. Ouh la timide!. Tu ouvre une perspective avec le do# qui retombe, or...
Le compositeur doit maintenir l'intérêt, en créant des contrastes, des oppositions, des nouveautés. Cela manque un peu.

Je prépare un petit cours là-dessus et je reviens.
Dans l'obscurité existe la lumière,
Ne regardez pas avec une vision obscure,
Dans la lumière existe l'obscur,
Ne regardez pas avec une vision lumineuse.
(extrait du San Do Kai, de maître Sekito)

Avatar de l’utilisateur
venusio
Messages : 352
Inscription : mer. 2 juin 2004 19:28
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme
Localisation : Saleccia Beach

Message par venusio » ven. 5 oct. 2007 00:11

c'est dommage que ce post n'ai pas continué, vraiment intéressant et beau travail Mr Renaud. Je me sent coupable d'être intervenu du coup :-(
L'information n'est pas le savoir, le savoir n'est pas la sagesse, la sagesse n'est pas la beauté, la beauté n'est pas l'amour, l'amour n'est pas la musique, la musique est ce qu'il y a de mieux.

Avatar de l’utilisateur
renaud
Messages : 1201
Inscription : ven. 2 juin 2006 10:56
Pratique du violon : 30
Sexe : Homme
Localisation : Epinay-sur-Seine 93

Message par renaud » dim. 14 oct. 2007 11:38

Il n'est pas mort, mais il faut que la rentrée se fasse, de mon côté, que je trouve des idées pour animer le post, de l'autre, en plus je n'avais plus internet depuis une semaine.
Dans l'obscurité existe la lumière,
Ne regardez pas avec une vision obscure,
Dans la lumière existe l'obscur,
Ne regardez pas avec une vision lumineuse.
(extrait du San Do Kai, de maître Sekito)

Avatar de l’utilisateur
Shokin
Messages : 721
Inscription : sam. 6 mai 2006 18:32
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme
Localisation : Suisse

Message par Shokin » dim. 14 oct. 2007 13:43

Heureusement que notre docteur renaud est là. Il ne nous fait pas de mystères, ce renard. :lol:

Seras-tu à Paris le samedi 20 octobre 2007 ?



Shokin
Nous sommes libres. Wir sind frei. We are free. Somos libres. Siamo liberi.

Avatar de l’utilisateur
Shokin
Messages : 721
Inscription : sam. 6 mai 2006 18:32
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme
Localisation : Suisse

Re:

Message par Shokin » ven. 18 sept. 2009 22:01

renaud a écrit :Chaque intervalle a son expression, qui lui est propre, et qui est vivable par celui qui écoute.
Question : existe-t-il une différence plus ou moins objective qui fera qu'on ressente différemment un do-mi-sol, d'un ré-fa#-la ? ou tout n'est-il que relativité (simplement le fait d'avoir joué, au piano, do-mi-sol juste avant ré-fa#-la influence à lui tout seul notre ressenti du ré-fa#-la) ?
renaud a écrit :Tous les intervalles sont constitué de quintes justes.
do-ré = do-sol + do-ré, etc...
On pourrait aussi dire qu'ils sont tous composés de quartes justes (point de vue mathématique). Et, du point de vue pratique/musical, est-ce que les quintes sont plus pratiques que les quartes ? (cela dépend évidemment de nos goûts)



Petite question encore :

Un accord do-ré-sol, si l'on considère le découpage en tierce, doit-il être considéré comme un accord de 11ème ? car do-mi-sol-si-ré. [ça, c'est pour tester si j'ai compris ou non :mrgreen: ]



Shokin
Nous sommes libres. Wir sind frei. We are free. Somos libres. Siamo liberi.

Avatar de l’utilisateur
renaud
Messages : 1201
Inscription : ven. 2 juin 2006 10:56
Pratique du violon : 30
Sexe : Homme
Localisation : Epinay-sur-Seine 93

Re: Re:

Message par renaud » lun. 21 sept. 2009 13:21

shokin a écrit :
Question : existe-t-il une différence plus ou moins objective qui fera qu'on ressente différemment un do-mi-sol, d'un ré-fa#-la ? ou tout n'est-il que relativité (simplement le fait d'avoir joué, au piano, do-mi-sol juste avant ré-fa#-la influence à lui tout seul notre ressenti du ré-fa#-la) ?
Si tu joues l'accord seul, il n'y a pas de différence, les relations entre les sons sont les mêmes dans un cas comme dans l'autre, si ce n'est n'est que ré-fa#-la est un peu plus haut, et donc un peu plus tendu.
Par contre, si tu joues les deux à la suite, tu perçois des relations supplémentaires. Après do-mi-sol, qui comporte une certaine stabilité, tu joues un accord qui s'oppose, qui contredit le premier. Cette contradiction ne vient pas du degré de stabilité de l'accord même (dans les deux cas, ce sont des accords parfaits majeurs), mais de la différence des fondamentales: Do, suivi de ré. Relation de type extravertie.
L'accord de ré est donc, à ce moment-là, créateur d'instabilité musicale, alors que, seul, il est stable.
shokin a écrit : On pourrait aussi dire qu'ils sont tous composés de quartes justes (point de vue mathématique). Et, du point de vue pratique/musical, est-ce que les quintes sont plus pratiques que les quartes ? (cela dépend évidemment de nos goûts)
La quinte est l'intervalle qui apparait en premier dans la série des harmonique, la quarte vient de la quinte et non le contraire (comme quinte octaviée, ou comme "reste" entre la 3ème et 4ème harmonique). L'unité de mesure, si l'on ose dire, est donc, plus naturellement, la quinte.

shokin a écrit :Petite question encore :

Un accord do-ré-sol, si l'on considère le découpage en tierce, doit-il être considéré comme un accord de 11ème ? car do-mi-sol-si-ré. [ça, c'est pour tester si j'ai compris ou non :mrgreen: ]
Cela dépend du contexte. On peut être, par exemple, dans un contexte de sol majeur, ou "do" est une note étrangère à l'accord, et devra se résoudre sur "si".
On peut aussi être dans un style qui dépasse la classification des accords en "superposition de tierces".
Chez Hindemith, par exemple, on le trouve souvent, mais on ne peut pas vraiment parler d'accord de 11ème. C'est une quinte (do-sol) + une note qui enrichit l'accord, mais sans remettre en cause la stabilité du do. D'ailleurs, Hindemith, comme théoricien, à remis en cause ce système de "superposition de tierces".
Mais, comme pour l'exemple des accords de do majeur et ré majeur, ou beaucoup d'autres exemples, cela dépend du contexte.
Dans l'obscurité existe la lumière,
Ne regardez pas avec une vision obscure,
Dans la lumière existe l'obscur,
Ne regardez pas avec une vision lumineuse.
(extrait du San Do Kai, de maître Sekito)

Avatar de l’utilisateur
Shokin
Messages : 721
Inscription : sam. 6 mai 2006 18:32
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme
Localisation : Suisse

Re: Comprendre l'Harmonie

Message par Shokin » jeu. 24 sept. 2009 01:23

Merci pour toutes ces réponses ! renaud !

Ma musique d'avenir plus ou moins lointain : composer des morceaux pour violon et voix (ainsi je pourrai chanter et violoner). Et, à ce moment-là, je devrai me plonger dans l'harmonie et le contrepoint.



Shokin
Nous sommes libres. Wir sind frei. We are free. Somos libres. Siamo liberi.

clavc50
Messages : 166
Inscription : ven. 23 déc. 2011 12:52
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme

Re:

Message par clavc50 » lun. 30 janv. 2012 15:13

renaud a écrit : L'écriture musicale ne consiste certainement pas en quelques règles théoriques, il s'agit bien d'orienter l'écoute de ce qu'on fait et de devenir de plus en plus CONSCIENT de ce qui se passe.
......
Connaitre le nom des degrés de la gamme n'est pas pareil que de sentir leur fonction, leur influence sur "moi qui écoute". La prise de conscience, par l'écoute, des "forces d'attraction" des intervalles, ne peut se faire dans les livres.
Ils en ont de la chance vos élèves de classe d'écriture !
Première fois que j'entends parler des forces d'attractions des intervalles. et pourtant c'est bien ce que je ressent.
La musique en tant que mises en oeuvre de Forces d'attraction ou de répulsion...

Je serais ravi d'un "sous forum" sur l'écriture, par Monsieur Renaud.... Ce serait que du bonheur...!!!

C'est un appel... :)

Très amicalement
christian

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité