Cher membres et amis du forum,
A la demande des propriétaires des marques "Violon Cello" et "RG eviolins" , tout message faisant référence aux dites marques, leur produit, toute url conduisant vers leurs sites internet, et tout commentaire susceptible de permettre directement ou indirectement d'en identifier les propriétaires seront dorénavant supprimés. Nous invitons les personnes souhaitant se renseigner sur ces marques et produits à poster leurs questions et messages sur un autre lieu d’échange.

Morceaux abordés en fonction de son niveau

Un forum où sont regroupés les sondages concernant le violon et sa pratique.
Kristian
Messages : 85
Inscription : sam. 23 avr. 2011 13:45
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme

Re: Morceaux abordés en fonction de son niveau

Message par Kristian » mar. 27 nov. 2012 12:42

krikalou7 a écrit :[…]Ce qui est compliqué , c'est qu'on ne voit pas toujours ou se trouve le problème .
Quand j'ai lu cette dernière phrase, subitement m'est revenu à l'esprit un problème que j'ai résolu il y'a quelques semaines concernant un léger problème de justesse. Et bizarrement ce problème je ne le voyais pas (même si je pratiquais devant un miroir), je ne l'ai en fait résolu uniquement un beau matin, juste après mettre sorti du sommeil. En me réveillant j'avais l'image de moi-même devant le miroir entrain de pratiquer, et j'ai vu que j'avais un problème de positionnement du coude lors d'un changement de corde.

Comme quoi, la nuit porte effectivement conseil.



evolpparg

Re: Morceaux abordés en fonction de son niveau

Message par evolpparg » mar. 27 nov. 2012 13:41

Je trouve ça très bien d'aborder des choses au dessus de son niveau (puisqu'il s'agit bien "d'aborder", si j'ai bien saisi)...
Si on se cantonne à ne jouer que des choses de son niveau, on ne va peut-être pas progresser vite...
Et puis comment savoir quel est son niveau, si on ne cherche pas à pousser pour se rendre compte de jusqu'où on peut aller ou pas...
Après, il est évidemment préférable de posséder le mieux possible un morceau avant de le jouer en public ; mais avant ça il faut bien l'aborder, justement, sinon on peut attendre longtemps que ça vienne... :)

Avatar de l’utilisateur
cécilius
Messages : 1518
Inscription : jeu. 21 avr. 2011 15:24
Pratique du violon : 5
Sexe : Femme
Localisation : Nice

Re: Morceaux abordés en fonction de son niveau

Message par cécilius » mar. 27 nov. 2012 14:11

evolpparg a écrit :Je trouve ça très bien d'aborder des choses au dessus de son niveau (puisqu'il s'agit bien "d'aborder",
evolpparg a écrit :Si on se cantonne à ne jouer que des choses de son niveau, on ne va peut-être pas progresser vite.
Il y a un complément dans ces deux lignes : les aborder et les jouer. Donc, pour moi : c'est bien les jouer avec musicalité. Maintenant, pour progresser, il y a les études qui sont faites pour cela (avec plus ou moins de sueur :D ) ; quand on arrive au morceau (de son niveau), on peut respirer et laisser vagabonder toute sa musicalité.

evolpparg

Re: Morceaux abordés en fonction de son niveau

Message par evolpparg » mar. 27 nov. 2012 17:05

100% d'accord avec toi sur la musicalité. Mais l'étude peut ne pas, a elle seule, te donner la musicalité pour la pièce que tu envisages. Ce serait trop facile (hélas!) :D
Savoir passer une difficulté hors contexte (dans une étude, ou encore dans des exercices) oudans le morceau lui-même, ce n'est souvent pas la même chose.
Bien sur, si tu as bien négociées en avance les difficultés, tu vas le passer "les doigts dans le nez" (presuqe!! :hehe: ), mais il reste à faire "chanter" l'ensemble ; c'est justement ça la difficulté principale sans doute.

Néanmoins, je te rejoins parfaitement sur le fait que le travail technique en amont est indispensable, ce dans quelque musique ou style que ce soit.

Avatar de l’utilisateur
cécilius
Messages : 1518
Inscription : jeu. 21 avr. 2011 15:24
Pratique du violon : 5
Sexe : Femme
Localisation : Nice

Re: Morceaux abordés en fonction de son niveau

Message par cécilius » mar. 27 nov. 2012 17:22

evolpparg a écrit : Mais l'étude peut ne pas, a elle seule, te donner la musicalité pour la pièce que tu envisages.
,

Tout à fait d'accord, une étude n'est pas là pour donner de la musicalité, mais de la technique. Si on peut la jouer musicalement (cas des Wolhlfahrt par exemple) c'est super, si on ne peut pas (Sevcik, op1 - moi je n'y arrive pas) tant pis ; mais j'aime bien quand je joue un morceau ne plus avoir à me soucier de technique ou de justesse.

Avatar de l’utilisateur
Claire91
Messages : 4913
Inscription : mer. 13 mai 2009 16:41
Pratique du violon : 0
Sexe : Femme
Localisation : Essonne
Contact :

Re: Morceaux abordés en fonction de son niveau

Message par Claire91 » mer. 28 nov. 2012 01:43

Dans ton raisonnement, Cecilius, j'ai l'impression qu'il manque un élément.

C'est qu'"un morceau" ne correspond pas à "un niveau".

Il va y avoir des passages plus ou moins faciles techniquement (et encore, cette graduation de la difficulté dépendra de chacun). Il va y avoir des passages qui montreront davantage la virtuosité, et des passages qui montreront davantage le caractère, et toute une gamme de passages avec un peu des deux.

Alors s'il s'agit de jouer en public, effectivement, c'est mieux de se cantonner à des morceaux que l'on maîtrise de bout en bout (quoi que, ça se discute, mais n'entrons pas dans ce débat).

Mais quand il s'agit de travailler pour soi, d'aborder un morceau du répertoire, de jouer avec un pianiste, même, pourquoi s'en priver ?
C'est peut-être frustrant de se rendre compte qu'il y a un passage de 4 mesures dans un morceau de 4 pages qu'on ne saura pas bien jouer cette fois ci, mais qu'on saura faire dans 2, 3 ou 4 ans... ou jamais, peu importe, mais ce serait dommage de ne pas se faire plaisir sur les passages qu'on est capables de jouer, où l'on a la possibilité de de développer son interprétation et son caractère.

Quant au fait de "jouer au tempo", ça reste tout de même très subjectif. La notion d'allegro (sans précision chiffrée) était sans doute bien différente au 17è ou au 18è siècle qu'au 21è...
Il suffit de regarder la gamme de durée d'interprétation sur la Chaconne par exemple, pour se rendre compte que la notion de tempo est assez variable.

Et par ailleurs, même si on parle d'un passage d'un morceau qui aborde une difficulté technique particulière (et non d'un morceau entier), qu'est-ce que ça veut dire qu'il soit "de notre niveau". Qu'on est capable de bien le jouer en le déchiffrant ? Qu'on y arrive en le répétant 3-4 fois ? Qu'au bout d'une semaine de travail intensif, on arrive enfin à le jouer ?

Dans les 3 cas, on arrive à le jouer (et à l'interpréter) au final, mais nul doute que s'il t'a fallu une semaine à y arriver, à l'origine, tu l'aurais considéré comme "au dessus de ton niveau".
Est-ce qu'il aurait fallu le mettre de côté et se priver d'un résultat satisfaisant et gratifiant à la fin ?
Mon blog musical : Des fourmis dans les doigts

Avatar de l’utilisateur
cécilius
Messages : 1518
Inscription : jeu. 21 avr. 2011 15:24
Pratique du violon : 5
Sexe : Femme
Localisation : Nice

Re: Morceaux abordés en fonction de son niveau

Message par cécilius » mer. 28 nov. 2012 09:43

Claire91 a écrit :C'est qu'"un morceau" ne correspond pas à "un niveau".
Il existe chez certain vendeur, et même dans les conservatoires des morceaux que l'on classe en fonction du niveau, afin que les gens se situent et ne s'embarquent pas dans l'achat d'une oeuvre qu'il est beaucoup trop tôt pour pouvoir la jouer.
Claire91 a écrit :Il va y avoir des passages plus ou moins faciles techniquement (et encore, cette graduation de la difficulté dépendra de chacun). Il va y avoir des passages qui montreront davantage la virtuosité, et des passages qui montreront davantage le caractère, et toute une gamme de passages avec un peu des deux.
Effectivement, rien n'empêche de travailler les passage demandant de la virtuosité comme des études et de jouer ces oeuvres quand on aura surmonté les difficultés. Pour moi quand j'appelle jouer, c'est en public bien sûr (c'est quand même la fonction du musicien) afin de donner du plaisir aux auditeurs, les transporter dans une atmosphère.
/
Claire91 a écrit :Et par ailleurs, même si on parle d'un passage d'un morceau qui aborde une difficulté technique particulière (et non d'un morceau entier), qu'est-ce que ça veut dire qu'il soit "de notre niveau". Qu'on est capable de bien le jouer en le déchiffrant ? Qu'on y arrive en le répétant 3-4 fois ? Qu'au bout d'une semaine de travail intensif, on arrive enfin à le jouer ?
Eh bien pour moi, c'est justement de le jouer en public (juste ça va de soi) et avec musicalité, peu importe la manière, qui est propre à chacun, que l'on adopte pour arriver au résultat.
Claire91 a écrit :Quant au fait de "jouer au tempo", ça reste tout de même très subjectif.
. Tout à fait d'accord (les musicologues se battent assez à ce sujet), j'ai simplement dit que le tempo que l'on adopte modifie le caractère de l'oeuvre, à nous de le choisir en fonction de ce que l'on veut laisser transparaître, si on peut le faire (on en revient aux possibilités techniques que l'on a).

Avatar de l’utilisateur
Claire91
Messages : 4913
Inscription : mer. 13 mai 2009 16:41
Pratique du violon : 0
Sexe : Femme
Localisation : Essonne
Contact :

Re: Morceaux abordés en fonction de son niveau

Message par Claire91 » mer. 28 nov. 2012 12:55

cécilius a écrit :Il existe chez certain vendeur, et même dans les conservatoires des morceaux que l'on classe en fonction du niveau, afin que les gens se situent et ne s'embarquent pas dans l'achat d'une oeuvre qu'il est beaucoup trop tôt pour pouvoir la jouer.
Evidemment, ce serait ridicule de s'embarquer dans un morceau où l'on va butter sur chaque note.
Mais pour deux oeuvres qui seront indiquées comme de même niveau dans un répertoire gradué, tu vas les trouver dans deux niveaux différents dans un autre.
Je prends juste un exemple (indépendamment de ce que représentent les niveaux chiffrés dans l'absolu, on regarde les classements relatifs) :
Dans le classement sur Violin Master Class, ils proposent l'allegro de Fiocco au "level 3", le concerto en la min d'Accolay en "level 4", et la fille aux cheveux de lin en "level 4" également.
Dans le classement de l'ASTA (American String Teachers Association), tu trouveras le Fiocco et le concerto d'Accolay en "level 6" (alors l'Allegro de Fiocco, plus simple que le concerto d'Accolay, ou pas ?), et la fille aux cheveux de lin en "level 10" ! Mince, d'après Violin Master class, il était jouable quand on avait le niveau pour le concerto d'Accolay, mais d'après les profs américains, pas du tout... Difficile de s'y retrouver...

En fait, tu trouveras souvent ce genre de différences flagrantes dans les classements quand tu chercheras à comparer les niveaux entre un morceau dit "technique", et un morceau dit "de genre". Parce que les difficultés rencontrées dans l'un et dans l'autre seront de natures tellement différentes, qu'il sera difficile de les comparer les unes aux autres.
Pour moi quand j'appelle jouer, c'est en public bien sûr (c'est quand même la fonction du musicien) afin de donner du plaisir aux auditeurs, les transporter dans une atmosphère.

Tous les morceaux que tu travailles en cours, tu les joues en audition ?
Eh bien pour moi, c'est justement de le jouer en public (juste ça va de soi) et avec musicalité, peu importe la manière, qui est propre à chacun, que l'on adopte pour arriver au résultat.
Encore une fois, si tu mets 15 jours à monter un morceau pour le jouer en public avec musicalité, ou si pour un autre, tu mets 6 mois pour le monter, il y a fort à parier que les deux morceaux étaient de niveau très différents. Pourtant dans les deux cas, tu as atteint ton objectif.
C'est pour ça que selon moi, "un morceau adapté à son propre niveau" ça n'a pas toujours de sens.

C'est sûr que vouloir jouer un concerto de Mozart au bout de 3 ans de violon, par exemple, c'est se tirer une balle dans le pied. Mais en dehors de grandes tendances, si on regarde plus en finesse ces classements, on est obligés de constater que les frontières entre les niveaux conseillés sont floues et fluctuantes. Et je trouve dommage de ne pas regarder de plus près un morceau parce qu'il est indiqué "pour la 6ème année" alors qu'on est en fin de 4ème année, alors que ça pourrait nous créer une bonne surprise.
Mon blog musical : Des fourmis dans les doigts

Avatar de l’utilisateur
cécilius
Messages : 1518
Inscription : jeu. 21 avr. 2011 15:24
Pratique du violon : 5
Sexe : Femme
Localisation : Nice

Re: Morceaux abordés en fonction de son niveau

Message par cécilius » mer. 28 nov. 2012 14:09

Claire91 a écrit :Tous les morceaux que tu travailles en cours, tu les joues en audition ?
Non, car je n'ai pas la chance d'être admise dans le conservatoire où je réside (interdit aux adultes). Je travaille peu de morceaux, mais beaucoup d'études que mon professeur veut que je joue de manière très musicale, pour celles qui peuvent l'être (et il est très exigent). De temps en temps, si j'ai un morceau que j'ai étudié moi-même est prêt ; il me fait l'audition (mais, si besoin est, j'ai pu lui demander des conseils pour la préparation du morceau).
Maintenant, je sollicite aussi mes voisins et, si je veux rester en termes de bon voisinage, j'ai intérêt à assurer !

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité