Cher membres et amis du forum,
A la demande des propriétaires des marques "Violon Cello" et "RG eviolins" , tout message faisant référence aux dites marques, leur produit, toute url conduisant vers leurs sites internet, et tout commentaire susceptible de permettre directement ou indirectement d'en identifier les propriétaires seront dorénavant supprimés. Nous invitons les personnes souhaitant se renseigner sur ces marques et produits à poster leurs questions et messages sur un autre lieu d’échange.

Morceaux abordés en fonction de son niveau

Un forum où sont regroupés les sondages concernant le violon et sa pratique.
Avatar de l’utilisateur
cécilius
Messages : 1518
Inscription : jeu. 21 avr. 2011 15:24
Pratique du violon : 5
Sexe : Femme
Localisation : Nice

Morceaux abordés en fonction de son niveau

Message par cécilius » sam. 24 nov. 2012 14:33

J'ai un conception bien personnelle à ce sujet, pour laquelle j'ai peut-être tort : aussi je pense qu'il pourrait être intéressant d'en discuter ; en effet, il est possible que certains apportent un éclairage intéressant, surtout les professeurs dont l'avis me semble très important.

Pour moi, il est essentiel de n'aborder des oeuvres au-dessus de son niveau qu'avec parcimonie : uniquement quelques études pour améliorer sa technique.
Pour le reste, aborder une oeuvre au-dessus de son niveau, implique obligatoire une impossibilité de jouer avec musicalité (ce qui est quand même le but à atteindre), car l'on est affairé à essayer de se sortir de ses problèmes techniques. Evidemment, on en tirera un satisfaction personnelle en se disant : j'ai réussi à jouer tel morceau réputé difficile ; oui, mais comment : j'ai plutôt réussi à l'assassiné musicalement.
En revanche, si j'ai bien joué un morceau de mon niveau ; j'obtiens une autre satisfaction : avoir pu dompter mon violon, afin de lui faire exprimer ce que je ressentais et, là, il n'est plus question de satisfaction de la maîtrise technique. Evidemment, il y a une notion difficilement quantifiable de ce que l'on appelle : bien joué ; mais souvent la qualification de "mal joué" se fait à l'unanimité.

Qu'en pensez-vous ?



Avatar de l’utilisateur
melirouge
Messages : 571
Inscription : lun. 12 nov. 2012 01:08
Pratique du violon : 1
Sexe : Femme
Localisation : Belgique

Re: Morceaux abordés en fonction de son niveau

Message par melirouge » sam. 24 nov. 2012 22:59

Perso, je travaille tous les jours les points techniques (fixés par ma prof.) jusqu'à qu'ils soient maîtrisés : pas de nouvelle technique tant que je ne suis pas capable de les exécuter correctement (plus ou moins pendant 1 heure). Je termine mes sessions quotidiennes par le morceau choisi. (1/2 heure approx.) Quand le rendu de tout ce qui précède est satisfaisant (je suis une grande perfectionniste), je m'attaque à des nouveaux exercices techniques. Je continue à travailler encore le premier morceau (toujours perfectible que ce soit dans la technique ou l'interprétation) et je débute l'étude d'un nouveau (indiqué par ma prof ou choisi par moi)...et ainsi de suite....

Je ne sais pas si j'ai été très claire et si je suis dans le bon.

Qu'en pensent effectivement les profs ?

A + et bon dimanche (je ne joue pas ce jour-là mais je bosse le solfège et étude de partition)

:hello:

Meli
Meli

« L'automne est un andante mélancolique et gracieux qui prépare admirablement le solennel adagio de l'hiver. »

George Sand

kerry117
Messages : 576
Inscription : lun. 13 août 2012 17:40
Sexe : Femme

Re: Morceaux abordés en fonction de son niveau

Message par kerry117 » dim. 25 nov. 2012 00:10

cécilius a écrit :Pour le reste, aborder une oeuvre au-dessus de son niveau, implique obligatoire une impossibilité de jouer avec musicalité (ce qui est quand même le but à atteindre), car l'on est affairé à essayer de se sortir de ses problèmes techniques.
Je ne suis pas d'accord. Un véritable musicien jouera avec musicalité dans un tempo plus lent ou avec des maladresses pour certains passages. Il y a fort à parier qu'il travaillera la difficulté par des exercices intermédiaires en amont ou que son instinct musical l'amène à faire du bidouillage avec un risque d'installer des défauts.

Il me semble que l'interprétation réussie d'une oeuvre mobilise d'autres paramètres que la technique : sensibilité, compréhension, culture musicale, vécu, maturité, empathie pour l'oeuvre.
La difficulté peut être aussi dans l'interprétation.
cécilius a écrit :uniquement quelques études pour améliorer sa technique.
Cela me gêne, pourquoi envisager l'étude dans ce but ? J'envisage toujours l'étude comme une pièce qui mérite d'être jouée et interprétée comme un morceau.
melirouge a écrit :Perso, je travaille tous les jours les points techniques (fixés par ma prof.) jusqu'à qu'ils soient maîtrisés : pas de nouvelle technique tant que je ne suis pas capable de les exécuter correctement (plus ou moins pendant 1 heure). Je termine mes sessions quotidiennes par le morceau choisi. (1/2 heure approx.) Quand le rendu de tout ce qui précède est satisfaisant (je suis une grande perfectionniste), je m'attaque à des nouveaux exercices techniques. Je continue à travailler encore le premier morceau (toujours perfectible que ce soit dans la technique ou l'interprétation) et je débute l'étude d'un nouveau (indiqué par ma prof ou choisi par moi)...et ainsi de suite....

Je ne sais pas si j'ai été très claire et si je suis dans le bon.
idem pour moi pour le violon et le violoncelle
Je trouve cette façon de travailler très efficace.

Avatar de l’utilisateur
cécilius
Messages : 1518
Inscription : jeu. 21 avr. 2011 15:24
Pratique du violon : 5
Sexe : Femme
Localisation : Nice

Re: Morceaux abordés en fonction de son niveau

Message par cécilius » dim. 25 nov. 2012 08:05

kerry117 a écrit : Un véritable musicien jouera avec musicalité dans un tempo plus lent ou avec des maladresses pour certains passages.
Cela engendre-t-il une bonne interprétation de l'oeuvre ? Si on n'a pas le tempo, on n'a pas son caractère, quant aux passages écorchés : cela s'entend et retire tout le charme.
kerry117 a écrit :Cela me gêne, pourquoi envisager l'étude dans ce but ? J'envisage toujours l'étude comme une pièce qui mérite d'être jouée et interprétée comme un morceau.
Si, il y a des études qui peuvent effectivement jouées avec musicalité (Wohlfahrt), pour d'autres (Violin studies SEVCIK, par exemple Op1, Op8...), cela me semble difficile ; maintenant je ne demande qu'à entendre...

kerry117
Messages : 576
Inscription : lun. 13 août 2012 17:40
Sexe : Femme

Re: Morceaux abordés en fonction de son niveau

Message par kerry117 » dim. 25 nov. 2012 12:26

cécilius a écrit :Cela engendre-t-il une bonne interprétation de l'oeuvre ? Si on n'a pas le tempo, on n'a pas son caractère, quant aux passages écorchés : cela s'entend et retire tout le charme.
Il me semble que dans les différentes étapes du travail, il est envisagé de jouer le morceau dans le caractère dans différents Tempi et notamment lent. Mes professeurs me le demandent et c'est faisable puisque je le fais. Cela suppose qu'au départ on ait une idée du résultat à obtenir et que la compétence technique pure ne soit pas la seule compétence mobilisée.
kerry117 a écrit :Un véritable musicien jouera avec musicalité dans un tempo plus lent ou avec des maladresses pour certains passages.
cécilius a écrit : quant aux passages écorchés : cela s'entend et retire tout le charme.
J'ai parlé de maladresses, ce qui est complètement différent de passages écorchés.
cécilius a écrit :Si, il y a des études qui peuvent effectivement jouées avec musicalité (Wohlfahrt), pour d'autres (Violin studies SEVCIK, par exemple Op1, Op8...), cela me semble difficile ; maintenant je ne demande qu'à entendre...
C'est à chacun d'essayer de donner un sens musical à un simple exercice, pourquoi répéter un exercice de façon mécanique et sans âme. L'expression musicale doit toujours être là.

YehudiMenuhin97
Messages : 231
Inscription : mar. 30 oct. 2012 11:31
Pratique du violon : 11
Sexe : Homme
Localisation : Paris

Re: Morceaux abordés en fonction de son niveau

Message par YehudiMenuhin97 » dim. 25 nov. 2012 13:42

Les études du type Sevcik/Shradieck sont extrêmement utiles, mais musicalement ça reste tout de même très limité, et elles visent avant tout la technique ("Die Schule des Violintechniks", pour Shradieck).
Sinon, par rapport à l'études d'oeuvres trop difficiles ou non, il y a deux choses importantes;
-jusqu'à un niveau plutôt avancé, de nombreux élèves parviennent à passer les concours et examens malgré une main gauche limitée, bien que correcte; en compensant par exemple par une bonne compréhension de l'oeuvre, régularité dans le rythme, bonne tenue du violon/de l'archet, et surtout ce que les jurys de la rue de Madrid appellent la "maturité", qui consiste en réalité à être le plus sûr de soi possible (ne jamais se décontenancer même si les notes jouées sont fausses, ...), et ce sont des qualités TRES appréciées;
-au-delà de l'aspect des concours, lors des auditions, ces élèves en question ne vont pas captiver leur auditoire, malgré le fait qu'ils interprètent de très belles pages (Saint-Saëns, Lalo, Mendelssohn, Beethoven, ...).
Toutefois, je dirais que l'on peut tout à fait se forger dans une grande difficulté; quand on joue Vieuxtemps pour la première fois, c'est un peu horrible, mais après, on prend l'habitude de ce genre de difficultés, qui sont très récurrentes, et donc ça aide pas mal, .... :)
Elève du CRR de Paris.

Avatar de l’utilisateur
josef
Messages : 237
Inscription : mer. 28 sept. 2011 17:05
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme

Re: Morceaux abordés en fonction de son niveau

Message par josef » dim. 25 nov. 2012 20:18

Rieding, Oskar violin concerto op.35 in B minor
tempo assez lent à première vue, mais pour moi cela devient un cauchemars. Je bloque sur la 1er page des positionnements, écartements que je n'arrive pas à réaliser. Bilan je ne le joue plus, je n'ose plus aller en cours (bon ces derniers c'était facile je travaillais) je n'ose pas le dire à ma prof de peur de la décevoi :rouge: r (à mon age?) j'avoue que je ne sais pas quoi faire. Bien sur je joue tous les jours gammes et trad, mais pour "l'autre" ça devient une contrainte cauchemardesque. :pleur4:

Avatar de l’utilisateur
cécilius
Messages : 1518
Inscription : jeu. 21 avr. 2011 15:24
Pratique du violon : 5
Sexe : Femme
Localisation : Nice

Re: Morceaux abordés en fonction de son niveau

Message par cécilius » dim. 25 nov. 2012 20:25

josef a écrit :Rieding, Oskar violin concerto op.35 in B minor
tempo assez lent à première vue, mais pour moi cela devient un cauchemars. Je bloque sur la 1er page des positionnements, écartements que je n'arrive pas à réaliser.
Je ne comprends pas ce qu'est la 1ère page des positionnemets ?

Avatar de l’utilisateur
josef
Messages : 237
Inscription : mer. 28 sept. 2011 17:05
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme

Re: Morceaux abordés en fonction de son niveau

Message par josef » dim. 25 nov. 2012 20:28

la 1er page du feuillet: des positionnements, des écartements
même l'écrire c'est un cauchemars :nonon:

YehudiMenuhin97
Messages : 231
Inscription : mar. 30 oct. 2012 11:31
Pratique du violon : 11
Sexe : Homme
Localisation : Paris

Re: Morceaux abordés en fonction de son niveau

Message par YehudiMenuhin97 » dim. 25 nov. 2012 20:46

C'est le fait de poser le 4e doigt après le 1er doigt qui te pose problème ? Si oui, je peux comprendre, c'est vrai que toujours c'est difficile, à n'importe quel niveau. Je te conseille, si tu n'y vois pas d'inconvénients, à mettre un peu de craie sur le manche à l'endroit du 4e doigt. Et pour les premières notes (fa-si-fa-mi), fais bien un mi à vide, ça ne sera pas laid si tu le joues doucement .... Et vas voir ta prof, je suis sûr que tu es capable de très bien le jouer ! :)
Elève du CRR de Paris.

Avatar de l’utilisateur
josef
Messages : 237
Inscription : mer. 28 sept. 2011 17:05
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme

Re: Morceaux abordés en fonction de son niveau

Message par josef » dim. 25 nov. 2012 21:20

en faite c'est le passage de l'annulaire et le 4éme conjoint qui m'est particulièrement difficile

krikalou7
Messages : 519
Inscription : sam. 7 mai 2011 18:18
Pratique du violon : 60
Sexe : Homme

Re: Morceaux abordés en fonction de son niveau

Message par krikalou7 » dim. 25 nov. 2012 22:18

Josef , les gammes ne te servent à rien pour ce passage puisque tu poses tes doigts les uns après les autres : exemple sur mi : fa# sol la si (encore que ...!!)
ton problème est fa# si et ton si est faux ...trop bas sans doute
(sur LA , RE et SOL aussi bien sûr)

si j'ai bien compté , tu as 5 ans de violon ...est-il normal qu'au bout de 5 ans tu ne puisses jouet fa# si juste ? et tous les 1# 4 juste sur les autres cordes ? non
tu as 2 solutions ..soit tu continu encore ton 1 4 1 4 pendant quelques années et tu vas finir par faire une déprime ...soit tu POSES ENTRE TON 1 ET TON 4 LES 2 ET 3 .....
je te conseille même de ne pas trop serrer ton 2ème doigt (qui normalement devrait se poser contre le fa# , mais ce n'est pas un doigté naturel et donc il vaut mieux ne pas le forcer) .

00 0 0
12 3 4 tu as même la possibilité pour cet endroit de poser le

1 23 4 puisque tu ne joues pas le 2
si tu as la patience de répéter ce doigté une quinzaine de fois (soit 1 minute environ et encore! )
tu sauras le jouer parfaitement juste pour le restant de tes jours ..à condition de poser TOUS tes doigts . C'est ce qu'on appelle "des doigtés" .
Si tu as besoin de plus d'explication ...

Avatar de l’utilisateur
josef
Messages : 237
Inscription : mer. 28 sept. 2011 17:05
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme

Re: Morceaux abordés en fonction de son niveau

Message par josef » dim. 25 nov. 2012 22:58

merci pour ces précieux conseils,
il est vrai que c'est dépriment

Avatar de l’utilisateur
mamyfly
Messages : 860
Inscription : mar. 3 janv. 2012 13:04
Pratique du violon : 8
Localisation : yonne

Re: Morceaux abordés en fonction de son niveau

Message par mamyfly » mar. 27 nov. 2012 00:11

Je parlerai de moi, car je ne pense pas qu'il y ait une règle générale .
Il faut savoir où l'on souhaite aller , quels objectifs on se fixe , chacun doit trouver ses chemins .

Je pense qu'il m'est nécessaire d'aborder des pièces qui dépassent mon niveau, mais avec parcimonie, oui !!Tout l'art est de trouver celles qui me dépassent juste ce qu'il faut, pas trop de nouveautés techniques à la fois, sinon, oui, gare à le démotivation ! Mais je pense qu'il faut s'y frotter , ne serait-ce que pour découvrir des points à travailler .Toutefois ces pièces sont une infime partie de mon temps de jeu .Et je dois dire que parfois, le découragement vient aussi sur des pièces "à mon niveau" , je cafouille trop à mon goût , et là , c'est plus difficile à vivre 8| !

J'ai bataillé cet été avec la première page du concerto en La m de Bach, Cecilius dirait que je l'ai massacré , mais comme je suis restée dans ma pièce, personne n'a entendu :D . Bon, j'ai cessé, continuer à m'acharner me conduisait droit au découragement et j'essaie de garder le plaisir de jouer . Cela me montre aussi mes limites du moment .

krikalou7
Messages : 519
Inscription : sam. 7 mai 2011 18:18
Pratique du violon : 60
Sexe : Homme

Re: Morceaux abordés en fonction de son niveau

Message par krikalou7 » mar. 27 nov. 2012 11:57

tu me rappelle une jeune fille qui avait une bonne dizaine d'années de violon et qui vient me jouer ce Bach , par coeur et qui avait déjà plusieurs mois .Elle se battait avec avec son archet . Le morceau était donc à son niveau , mais la préparation rythme-répartition d'archet ne l'était pas . Il lui était impossible de passer ses répartitions et plus elle jouait , plus elle "massacrait" car plus elle se bloquait . Revoir le rythme-répartition avait rapidement amélioré les choses .
Ce qui est compliqué , c'est qu'on ne voit pas toujours ou se trouve le problème .

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités