Cher membres et amis du forum,
A la demande des propriétaires des marques "Violon Cello" et "RG eviolins" , tout message faisant référence aux dites marques, leur produit, toute url conduisant vers leurs sites internet, et tout commentaire susceptible de permettre directement ou indirectement d'en identifier les propriétaires seront dorénavant supprimés. Nous invitons les personnes souhaitant se renseigner sur ces marques et produits à poster leurs questions et messages sur un autre lieu d’échange.

Doutes...

Votre corde a cassé aujourd'hui... c'est une mauvaise journée... vous êtes victime du trac... Défoulez vous ici pour repartir du bon pied.
Répondre
Odile
Messages : 583
Inscription : ven. 11 nov. 2011 04:30
Pratique du violon : 11
Sexe : Femme
Localisation : Nîmes/Paris

Doutes...

Message par Odile » dim. 19 mai 2013 13:41

Bon.
je sais plus du tout où j'en suis.
Je doute de tout, de ma passion pour la musique, de ma volonté d'être violoniste, même plus envie...
Tout le monde me fait comprendre que c'est risqué, que j'ai extrêmement peu de chances d'arriver à percer, et j'en suis consciente.
Mais là, ça fait quelques semaines que je me demande ce que je fais.
Je sais pas pourquoi je m'acharne sur mon violon, alors que la musique, ça n'a jamais, JAMAIS été mon choix.
Il y a d'autres études que j'aimerais faire, il y a même un parcours dont je rêve...
J'ai juste peur, de sauter le pas, de tout plaquer...
Je précise juste que ce n'est pas un coup de tête, ou un ras-le-bol passager.
J'y réfléchis depuis janvier, et ça fait un mois que j'en peux plus.
Je sais plus quoi faire...
Je ne sais pas trop quoi faire, la musique, c'est aléatoire, risqué...
C'est bête, mais bon...
Le problème, c'est qu'il me faut prendre une décision rapidement.
Je sais, j'ai 14 ans, j'ai le temps, mais il y a le bac dans un mois, je n'ai pas formulé de voeux, je risque de l'avoir avec 10,0001, donc bon...
A la limite, j'ai pensé à reprendre des études normales en lycée normal, avec une vie normale, et...voilà.
Gros coup de blues.
Alors je suis désolée de vous embêter, mais je vous demande vos avis, des conseils...
Et j'avais besoin d'évacuer.
Merci.


"Sans la musique, la vie serait une erreur."
Friedrich Nietzsche

Avatar de l’utilisateur
Briel
Messages : 4683
Inscription : ven. 28 sept. 2007 08:18
Pratique du violon : 40
Sexe : Homme

Re: Doutes...

Message par Briel » dim. 19 mai 2013 14:22

Odile,
En effet, si tu ne veux pas (plus) que la musique en général et le violon en particulier deviennent tes domaines professionnels il vaut mieux le mettre au clair maintenant.
Tu voudrais faire quoi, à la place ?
L'Homme qui murmurait à l'oreille des violonistes

Odile
Messages : 583
Inscription : ven. 11 nov. 2011 04:30
Pratique du violon : 11
Sexe : Femme
Localisation : Nîmes/Paris

Re: Doutes...

Message par Odile » dim. 19 mai 2013 14:23

Ben, dans le genre plus abordable...médecine.
Tout ce qui est scientifique en général, j'adore les maths, et surtout la SVT...
"Sans la musique, la vie serait une erreur."
Friedrich Nietzsche

Avatar de l’utilisateur
Briel
Messages : 4683
Inscription : ven. 28 sept. 2007 08:18
Pratique du violon : 40
Sexe : Homme

Re: Doutes...

Message par Briel » dim. 19 mai 2013 14:30

Et bien...pourquoi pas ?
Tu pourrais, tout de même, garder un 'violon d'Ingres'.
L'important est de faire ce qui te plait le plus, pour avoir un maximum de chances d'y mettre l'investissement nécessaire.
Et...qu'en pensent-ils tes parents ?
L'Homme qui murmurait à l'oreille des violonistes

Odile
Messages : 583
Inscription : ven. 11 nov. 2011 04:30
Pratique du violon : 11
Sexe : Femme
Localisation : Nîmes/Paris

Re: Doutes...

Message par Odile » dim. 19 mai 2013 18:01

C'est certain que je n'arrêterais pas totalement le violon...
Mais je préfère rester dans l'optique loisir, plutôt que d'y miser ma vie professionnelle...
Mes parents, ça va faire un an que je ne les ai pas vus, par définition, ils s'opposent à tout ce que je veux faire,
mais ce ne sont pas eux qui décident, de toute manière.
Ma famille d'accueil, j'en ai un peu (beaucoup) parlé, bon, ils sont persuadés que je suis un génie violonistique... :mrgreen:
Tout le monde me dit que ce serait dommage, et j'ai peur de décevoir les quelques personnes qui me soutiennent dans la musique...
Après, bon...je sais pas, je me donne quelques jours pour y réfléchir, mais ce que je voudrais aussi, c'est avoir une vie "normale".
J'ai encore de l'avance, mais bon, si je refais une première s l'an prochain (je n'ai jamais fait de première, donc bon...), puis une terminale
en lycée, et une année de prépa, j'aurai quasiment le même âge que les autres, et je ferai quelque chose qui me plait vraiment...
A voir.
En tout cas, merci de tes réponses. :)
"Sans la musique, la vie serait une erreur."
Friedrich Nietzsche

Avatar de l’utilisateur
Aenien
Messages : 161
Inscription : ven. 1 févr. 2013 21:23
Pratique du violon : 3
Sexe : Homme
Localisation : Strasbourg

Re: Doutes...

Message par Aenien » dim. 19 mai 2013 18:13

Je fais du violon par plaisir et loisir, loin de moi l'idée d'en vivre et ça me va. Peut-être est-ce ton cas, un violon par pur plaisir et un métier dans ce que tu aimes pour en vivre, les deux sont conciliables.

Odile
Messages : 583
Inscription : ven. 11 nov. 2011 04:30
Pratique du violon : 11
Sexe : Femme
Localisation : Nîmes/Paris

Re: Doutes...

Message par Odile » dim. 19 mai 2013 18:16

Oui...
Après, mon problème, c'est que j'ai un peu peur de le regretter...et de décevoir.
Tout le monde (parmi mon entourage de non-musiciens) s'était mis dans le tête, que je serai une grande soliste,
patati, patata...et ils me disent que ce serait dommage, et tout, et...
Et puis, le violon, j'arrive plus à avancer, j'ai une idée très précise de ce que je veux obtenir musicalement, et je n'y arrive pas,
donc je me décourage, et puis, il y en a qui font ça tellement mieux que moi...
"Sans la musique, la vie serait une erreur."
Friedrich Nietzsche

Avatar de l’utilisateur
isabelg
Messages : 2917
Inscription : mar. 17 févr. 2009 22:59
Pratique du violon : 10
Sexe : Femme

Re: Doutes...

Message par isabelg » dim. 19 mai 2013 19:17

Eh, oh, la seule personne que tu ne dois pas décevoir, c'est toi: toi dans un an, toi dans 10 ans, toi dans 40 ans. Ceux que tu ne veux pas décevoir aujourd'hui, s'ils t'aiment, sauront comprendre ta décision, et te soutenir. Tu ne choisis pas une solution de facilité en plus: il n'y a aucune fuite - je crois? - dans ton désir de réorienter ton parcours. Et si tu es douée en violon, tu pourras toujours en faire de belles choses, il ne s'agit pas de l'abandonner: juste lui donner la place que tu peux lui donner en restant heureuse de le pratiquer.
Ensuite... nous ne sommes pas dans ta tête. Tu es la mieux placée pour analyser les raisons qui te motivent à te poser des questions maintenant... et donc à pouvoir prendre la décision qui te soulagera et te permettra d'aller de l'avant dans la voie qui te conviendra le mieux. Courage, ce n'est pas facile, mais si tu es sincère avec toi-même, tu feras le bon choix! :)

Avatar de l’utilisateur
mamyfly
Messages : 824
Inscription : mar. 3 janv. 2012 13:04
Pratique du violon : 8
Localisation : yonne

Re: Doutes...

Message par mamyfly » dim. 19 mai 2013 20:16

Odile a écrit :Je sais pas pourquoi je m'acharne sur mon violon, alors que la musique, ça n'a jamais, JAMAIS été mon choix.
Odile a écrit :Ma famille d'accueil, j'en ai un peu (beaucoup) parlé, bon, ils sont persuadés que je suis un génie violonistique... :mrgreen:
Tout le monde me dit que ce serait dommage, et j'ai peur de décevoir les quelques personnes qui me soutiennent dans la musique...
Odile, je ne connais pas ton histoire , mais depuis que je lis tes messages je ressens une fébrilité , une inquiétude, quelque chose qui laisse à penser que tu essaies de te persuader de continuer de "travailler" ( ;) voir ton blog ... ) ton violon et quelque chose qui freine des quatre fers, et ça se bagarre !
Ce message confirme mon impression . Je rejoins Isabelg, c'est toi qui sais où tu veux aller, et toi seule , ne construis pas ta vie pour faire plaisir à x ou y , si tu aimes quelqu'un, exigeras-tu le lui ou elle qu'il ne fasse que ce qui te fait plaisir ? Je pense que non , alors dis-toi que ceux qui t'aiment vont réagir de même .

Le violon, tu aimes ça, ça se sent mais pas assez sans doute pour miser tout dessus . Si j'ai bien compris (lors d'un message précédent)tu as déjà passé les épreuves du bac il y a deux ans et obtenu presque la moyenne . C'est assez exceptionnel je trouve ! Et comme beaucoup de ceux qui ont un parcours atypique , ce n'est pas facile de trouver son chemin, il est encore moins pas tracé que pour d'autres plus près de parcours courants ....
Tu n'es pas scolarisée comme la plupart des jeunes de ton âge et tu as l'air d'en souffrir , en tout cas c'est ce que je comprends .
Tu me sembles un peu seule pour réfléchir à tout cela . Je me trompe ?
As-tu un ou des adultes à qui confier tout cela , en as-tu parlé à ceux qui "croient en toi" , s'ils croient en toi vraiment, ils vont t'écouter . Sinon, et cela peut arriver,ce ne sont parfois pas les proches qui peuvent le mieux nous aider , peux-tu en parler à un professeur , un médecin, un adulte qui pourrait recueillir tes inquiétudes , tes questions et te guider . Tu as le temps ,il faut je pense l'utiliser, respirer ...


Sur ce forum, tu peux recueillir des avis , des conseils , mais rien ne vaut l'aide de quelqu'un qui va t'aider à réfléchir en te connaissant plus intimement .

Voilà, une première réaction à la lecture de ton message . Je sais que tu peux vite changer de position, d'autres sujets l'ont montré , tu as besoin d'aide , et le forum ne peut pas tout , il te faut en trouver avec l'aide aussi de tes proches .

Avatar de l’utilisateur
melirouge
Messages : 571
Inscription : lun. 12 nov. 2012 01:08
Pratique du violon : 1
Sexe : Femme
Localisation : Belgique

Re: Doutes...

Message par melirouge » dim. 19 mai 2013 20:17

C'est la maman qui te parle....j'ai toujours dit à ma fille (16 ans maintenant) qu'elle devait faire ce dont elle avait envie...
Son futur métier doit être sa passion...la vie et ses épreuves (tu as déjà un bon "petit" lot) sont pas toujours des plus simples à surmonter ...alors si en plus, tu fais un boulot qui ne t'intéresse pas !

Je la soutiendrai toujours dans ses choix...elle voulait faire des études scientifiques pour être médecin à 14 ans...j'ai dit OK....elle a pris cette option....seulement depuis une bonne année, elle s'est sentie très attirée par l'histoire. je l'ai inscrite à des ateliers d'Histoire à l'université pour qu'elle puisse se aire une idée. Nous avons pris contact avec la conseillère pédagogique de l'unif aussi....Ok son choix définitif est fait : recherche en histoire - période médiévale ou contemporaine.

Attention pour la médecine, j'ai eu un compagnon médecin...c'est une profession qui exige énormément de disponibilité (astreintes, gardes,...) et de sacrifices ...qui ne paie pas beaucoup au début...pas facile à combiner à une vie familiale à moins d'avoir un conjoint très compréhensif et un bon entourage pour prendre le relais avec les enfants.

Bref, laisse-toi guider par ta passion (et pas ce que les autres voudraient)....si ce n'est pas encore clair à ce niveau mais que tu es certaine de ne pas vouloir être violoniste professionnelle, alors reprends un enseignement de type général dans l'option qui te plait...il sera encore toujours temps par après d'affiner ton choix quant à tes études supérieures.

Et je terminerais que c'est très bien et normal qu'à ton âge tu ais ces doutes !!!

Courage car ce ne sont pas des moments faciles.... _biz_
Meli

« L'automne est un andante mélancolique et gracieux qui prépare admirablement le solennel adagio de l'hiver. »

George Sand

Avatar de l’utilisateur
Eloïse07
Messages : 485
Inscription : mar. 8 mai 2012 12:16
Pratique du violon : 0
Sexe : Femme
Localisation : Ardèche

Re: Doutes...

Message par Eloïse07 » dim. 19 mai 2013 21:40

Odile, moi aussi je suis maman de 4 enfants. Même si en tant que parents on rêve de leur parcours, qu'ils prennent la voie que l'on aurait aimé suivre, ce qui est un sentiment bien humain malgré tout, je ne me suis jamais sentie le droit de leur imposer quoi que ce soit, parce que moi je n'ai pas eu le choix lorsque j'avais ton âge, c'est en devenant "adulte", que j'ai fait ce que j'avais envie, et j'ai été très heureuse dans mon métier.

Tu n'as pas à choisir selon les envies de ceux qui t'entourent mais pour toi. C'est ton avenir, le leur est fait. Si tu étais ma fille et que tu me tiennes ce discours, à savoir partir vers la médecine, je te dirais de foncer.

Mon dernier fils, vient de prendre une année sabbatique, celle-ci lui a permis de se réorienter dans ce qu'il a toujours voulu faire et qu'il n'a jamais osé nous dire. Je ne sais pourquoi, peut-être a-t-il eu peur de passer pour le vilain petit canard de la maison. Il a fallu qu'on le pousse dans ses retranchements pour qu'il ose nous en parler parce que l'on sentait qu'il n'allait pas bien depuis un moment.

N'aie pas peur de dire à ceux qui te sont proches ce que tu ressens. Parle surtout, comme tu viens de le faire ici et va vers ce qui te passionne.
Un gros _biz_ d'encouragement.

Avatar de l’utilisateur
ElouanL
Messages : 115
Inscription : mar. 25 déc. 2012 21:28
Pratique du violon : 12
Sexe : Homme
Localisation : Breizh
Contact :

Re: Doutes...

Message par ElouanL » dim. 19 mai 2013 23:30

Bonsoir Odile,

Je suis d'accord avec tout ce qui a déjà été dit.
Écoute ton cœur...

Je suis moi-même en période de doute (mais inverse de toi, je voudrai tout plaquer pour la musique)... et mes parents me soutiennent pas trop parce qu'ils se disent que réussir dans la musique c'est compliqué et tout. Moi je ne demande même pas de réussir, je demande juste de pouvoir être heureux et vivre de ma musique, qui est mon bonheur; vivre de mon bonheur ! Et je suis en début d'études postbac donc...

Le conseil que je te donne ce soir est donc d'écouter ton cœur. Peut-être que tes choix seront difficiles à comprendre et à admettre au début par ton entourage et surtout par tes parents mais au bout d'un moment quand ils verront que tu es heureuse, ils seront fiers de toi. :)
Soutenez mon groupe de musique bretonne sur Facebook en cliquant sur "J'aime" ! :)
http://www.facebook.com/warsav

Nous écouter : myspace / youtube

Odile
Messages : 583
Inscription : ven. 11 nov. 2011 04:30
Pratique du violon : 11
Sexe : Femme
Localisation : Nîmes/Paris

Re: Doutes...

Message par Odile » lun. 20 mai 2013 16:36

Merci à vous tous pour vos messages...vous êtes fantastiques !!!
Je sais que c'est à moi de choisir, tout ça...
Mamyfly : oui, ben, je me rends compte que j'ai sacrifié toute ma vie pour quelque chose que je n'ai pas choisi, et que ben...j'ai pas d'amis,
je ne comprend pas les "autres" quand je vais de temps en temps suivre un cours au lycée, pour moi ce sont des "congénères"...
Ensuite, oui, j'aime le violon, mais je me sens bloquée, je n'arrive pas à faire ce que j'ai envie, et je me demande si le violon ne me plait réellement plus ou si c'est "juste" que j'ai du mal à accepter d'arriver au bout de mes capacités...
Melirouge et Eloïse : c'est gentil...la difficulté pour moi, c'est de savoir ce qui me plait le plus, et si l'envie de faire du violon va revenir...
ElouanL : écoute ton coeur...facile à dire...mon coeur me dit : fait du violon, et mon cerveau me dit : le violon, oui, mais en plaisir...

En fait, je n'ai plus tellement envie d'être violoniste à tout prix, mais bon, ça fait des années (depuis mes 6 ans) que j'en rêve, et, bon...
ça fait bizarre d'envisager autre chose...j'ai peur...

Eloïse : oui, je fonce...
Je sais pas. Désolée de vous embêter avec tout ça, mais bon, je n'ai pas grand monde à qui en parler, tout le monde me dit de ne pas arrêter le violon, que ce serait dommage, que c'est juste une "lubie", un "caprice"...et puis, personne qui s'y connaisse en violon, après il y a ma prof, qui me dit de continuer le violon encore 2-3 ans avant de décider, à part que rien que le fait de continuer le violon encore 1 an, ça me gonfle déjà...alors toute une carrière...bref.
"Sans la musique, la vie serait une erreur."
Friedrich Nietzsche

Avatar de l’utilisateur
melirouge
Messages : 571
Inscription : lun. 12 nov. 2012 01:08
Pratique du violon : 1
Sexe : Femme
Localisation : Belgique

Re: Doutes...

Message par melirouge » lun. 20 mai 2013 17:04

C'est normal que tu ais peur....peut-être que tu te mets trop de pression....
Ici un Belgique, nous avons des centres PMS (psychomedicosocial) qui aide justement les enfants et les jeunes à déterminer leur voix quand ils sont dans le doute, dans l'incertitude... quant à leur avenir scolaire ou professionnel.
Peut-être qu'il y a des centres de guidance ou des plannings familiaux près de chez toi ?
Tu as 14 ans, tu aimes violon, tu es très douée il semble, la proposition de ta prof me semble pas mal...tu pourrais toujours changer de direction après.
En attendant, en parallèle du violon, trouve-toi un autre centre d'intérêt afin que tu puisses souffler un peu. Pourquoi pas un peu de sport ? La course à pied ? Cela fait un bien fou ! et c'est pas cher !!

N'hésite pas si tu as besoin de discuter !

_biz_
Meli

« L'automne est un andante mélancolique et gracieux qui prépare admirablement le solennel adagio de l'hiver. »

George Sand

Avatar de l’utilisateur
Matmardigan1
Messages : 211
Inscription : sam. 7 janv. 2012 15:16
Pratique du violon : 5
Sexe : Femme
Localisation : Vosges

Re: Doutes...

Message par Matmardigan1 » lun. 20 mai 2013 19:20

Bonjour Odile ! ;)

J'ai suivi ce fil avec intérêt et je me joins aux commentaires de ceux qui t' encouragent à faire un choix qui soit vraiment le tien.

Il se peut, que dans tes études de violon, déjà d'un niveau très poussé, tu n'y trouves pas ce que tu voudrais y mettre, les émotions qui sont les tiennes. Je ne sais pas si tu as lu " le violon intérieur" de Dominique Hoppenot et en particulier le chapitre sur "l'interprète et l'expression musicale": elle y explique comment un violoniste, même de haut niveau peut se sentir "bloqué" dans son évolution. Parfois un travail acharné sur la technique et la virtuosité peut totalement faire écran à tout ce que l'interprète pourrait transmettre en jouant et donc trouver un plaisir profond à jouer. Tu sembles comme écoeurée de cette pratique musicale. On sent cette saturation dont tu souffres.
Alors, à tout hasard, je te parle de cet ouvrage, qui me fait beaucoup de bien et m'ouvre bien des perspectives. On ne sait jamais, il y a peut-être une sorte de verrouillage, chez toi, lié au type de travail que l'on te fait faire, et qui ne te convient pas, à toi.
car , avant tout , pour bien jouer, il faut avoir envie de jouer, plaisir à jouer....
Lis, relis ce livre. Peut-être qu'il te permettra d'y voir un peu plus clair et te donnera des éléments d'analyse pour examiner ta situation, ton ras-le -bol, identifier peut-être des choses que tu n'avais pas vues...avant de faire le choix d'abandonner. Prends le temps.

Bon courage...le doute est inconfortable mais il nous apprend beaucoup ! _biz_

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité