Le beau son

Espace réel d'auditions virtuelles
Répondre
Vero92
Messages : 1
Inscription : sam. 7 juin 2014 08:55
Pratique du violon : 4
Sexe : Femme

Le beau son

Message par Vero92 » ven. 14 nov. 2014 15:52

Bonjour
Avez vous des trucs (exercices ou autre) pour m'aider a obtenir un beau son ? Je progresse mais j'ai l'impression de ne progresser que de la main gauche... Et c'est deprimant. Ma prof me dit que je dois jouer de la musique et pas "du violon" d'accord mais comment faire ?

Avatar de l’utilisateur
Maximus
Messages : 600
Inscription : mer. 13 févr. 2013 21:45
Pratique du violon : 1
Sexe : Homme
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: Le beau son

Message par Maximus » ven. 14 nov. 2014 16:05

vaste sujet... il y a tellement de paramètres à prendre en compte que je vais forcément en oublier les 3/4.
première chose : savoir utiliser son archet. Pour t'entraîner, tu peux utiliser des méthodes du type Sevcik (opus 2 part 1 et 2 de mémoire), Schradiek (vol 2 il me semble). Mais dans le bon usage de l'archet, il y a aussi le matériel : ne pas trop ni trop peu colophaner ta mèche, ne pas trop ni trop peu la tendre...
2ème chose : tu obtiendras un beau son si tu arrêtes de penser à la pure technique et si tu te concentres d'abord sur le sens de ce que tu joues. C'est ce qui doit influencer son coup d'archet : la vitesse n'est pas toujours égale dans tous les coups d'archet, ni plus que la longueur, l'endroit où l'on joue entre touche et chevalet...
3ème chose : l'influence de ta main gauche. C'est la main gauche qui va déterminer la longueur de corde sonnante par l'apposition des doigts ! Mais à nouveau, trop de tensions ou de force peuvent être négatives à la production d'un beau son, tout autant que pas assez... Une tension main droite se retrouve main gauche et inversement
4ème : l'attitude corporelle : on ne joue pas du violon avachi, mais pas non plus coincé.
5ème : la méthode de travail : chaque fois que tu joues, tu dois te donner un objectif clair et réaliste. d'abord très peu (ex : je veux réussir l'attaque de mon morceau pour exprimer telle ou telle chose) puis de manière un peu plus ambitieuse. Pour se concentrer sur la musique, il est bon de connaître les morceaux de tête et par coeur. Je m'explique : de tête, c'est-à-dire l'ensemble des éléments techniques (doigtés, coups d'archet, annotations diverses), de coeur : ce que veut dire le morceau, ce que le compositeur a mis comme indication (nuances, variations...), mais surtout ce que tu veux y mettre.

A compléter ou modifier fonction de tes soucis.

Répondre