Note piquée

Entre le néophyte et celui qui pense à acheter un instrument pour le découvrir... les demandes de conseils sont ici :-)
Xylophaxe
Messages : 59
Inscription : lun. 25 mai 2020 13:39
Pratique du violon : 0
A été remercié : 2 fois

Re: Note piquée

Message par Xylophaxe » mar. 23 juin 2020 17:41

Bon, je déterre un vieux sujet qui avait pris la poussière. Je suis en train de travailler les notes piquées dans la même méthode, et je ne suis pas sûr de tout comprendre et donc de bien faire
Quelle est la différence, s'il y en a une, entre les notes piquées et le spiccato ?
Comment juger si le résultat est bon ?



Avatar de l’utilisateur
Zaphod
Messages : 1709
Inscription : lun. 2 févr. 2015 20:44
Pratique du violon : 31
Sexe : Homme
A remercié : 8 fois
A été remercié : 27 fois

Re: Note piquée

Message par Zaphod » mar. 23 juin 2020 19:04

Une note avec un point dessus ou dessous peut se jouer en détaché court, en spiccato, en staccato, en saltato, en ricochet, en sautillé ... Tout dépend de l'œuvre, c'est à l'interprète de savoir quel résultat sonore est attendu et d'employer la technique qui convient (sachant qu'il existe 5 grands types de spiccato différents, etc).

Xylophaxe
Messages : 59
Inscription : lun. 25 mai 2020 13:39
Pratique du violon : 0
A été remercié : 2 fois

Re: Note piquée

Message par Xylophaxe » mar. 23 juin 2020 19:18

Ce qui explique pourquoi je trouvais des explications sur le spiccato plutôt que sur le détaché, qui correspond probablement à ce que je veux faire
Par contre, petite question, mon livre me dit de garder une pression sur l'archet pendant la pause, mais rien après la pause. Est ce qu'on augmente la force sur l'archet à la reprise de la note, ou bien est ce que la pression exercée reste constante pendant le mouvement ?

Avatar de l’utilisateur
Zaphod
Messages : 1709
Inscription : lun. 2 févr. 2015 20:44
Pratique du violon : 31
Sexe : Homme
A remercié : 8 fois
A été remercié : 27 fois

Re: Note piquée

Message par Zaphod » mar. 23 juin 2020 19:39

on relâche toujours à l'attaque, pour mettre la corde en vibration, ensuite on l'entretient avec une pression variable selon la place d'archet mais toujours moindre qu'à l'attaque. Vois ça comme la pédale d'embrayage de ta voiture ;)

Avatar de l’utilisateur
Theo
Messages : 1338
Inscription : jeu. 16 mai 2013 22:36
Pratique du violon : 6
Sexe : Homme
Localisation : Reims
A remercié : 14 fois
A été remercié : 3 fois

Re: Note piquée

Message par Theo » mar. 23 juin 2020 19:47

Xylophaxe a écrit :
mar. 23 juin 2020 17:41
Bon, je déterre un vieux sujet qui avait pris la poussière. Je suis en train de travailler les notes piquées dans la même méthode, et je ne suis pas sûr de tout comprendre et donc de bien faire
Quelle est la différence, s'il y en a une, entre les notes piquées et le spiccato ?
Comment juger si le résultat est bon ?
Et je ne te remercie pas pour ça, revoir ma façon d'écrire quand j'étais tout jeune n'est pas ce qui me fait le plus plaisir :mdr1:
La Musique commence là où s'arrête le pouvoir des mots. Richard Wagner

Xylophaxe
Messages : 59
Inscription : lun. 25 mai 2020 13:39
Pratique du violon : 0
A été remercié : 2 fois

Re: Note piquée

Message par Xylophaxe » jeu. 25 juin 2020 19:48

Héhé, c'est méchant la mémoire d'internet
Ben prépare toi à revoir quelques uns de tes vieux postes resurgir, vu que l'on suit la même méthode à quelques années d'écart

(et sinon, tu peux peut être me donner des petites indications pour faire cet exercice correctement :) )

Avatar de l’utilisateur
Theo
Messages : 1338
Inscription : jeu. 16 mai 2013 22:36
Pratique du violon : 6
Sexe : Homme
Localisation : Reims
A remercié : 14 fois
A été remercié : 3 fois

Re: Note piquée

Message par Theo » ven. 3 juil. 2020 22:52

Je n'aurais pas grand-chose de plus à ajouter, je revois moi-même tout ça en détail de la même manière que Zaphod l'a expliqué.
Après, ce qui peut aider pour donner un genre de déclic, c'est d'imager, le coup de l'embrayeur sur lequel on appuie d'un coup sec et qu'on relâche doucement est sympa. J'aime bien aussi l'image de la piqûre, tu plantes sec et tu retires la seringue plus doucement (avec une pression variable selon le son que tu veux).

Sinon oui, un conseil qui s'applique partout mais surtout ici, c'est de ne pas avoir peur si au début le mouvement attendu ne donne pas un joli son. Il faut persévérer avec cette technique et une fois qu'elle est acquise, là on peut la moduler légèrement pour que le son soit agréable. Il faut surtout pas faire l'inverse, en trouvant un mouvement qui fait un joli son, et l'adapter pour qu'il ressemble à la technique originelle.

Bon courage ;)
La Musique commence là où s'arrête le pouvoir des mots. Richard Wagner

Répondre