Cher membres et amis du forum,
A la demande des propriétaires des marques "Violon Cello" et "RG eviolins" , tout message faisant référence aux dites marques, leur produit, toute url conduisant vers leurs sites internet, et tout commentaire susceptible de permettre directement ou indirectement d'en identifier les propriétaires seront dorénavant supprimés. Nous invitons les personnes souhaitant se renseigner sur ces marques et produits à poster leurs questions et messages sur un autre lieu d’échange.

Ce magnifique morceau

Entre le néophyte et celui qui pense à acheter un instrument pour le découvrir... les demandes de conseils sont ici :-)
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Syb
Messages : 601
Inscription : ven. 16 sept. 2016 21:06
Pratique du violon : 1

Re: Ce magnifique morceau

Message par Syb » mer. 14 juin 2017 15:06

"Un instrument raffiné et classe". Il n'y a pas différentes classes sociale parmis les instruments :huh:



Avatar de l’utilisateur
Sophie0510
Messages : 177
Inscription : jeu. 30 mars 2017 19:48
Pratique du violon : 0
Sexe : Femme
Contact :

Re: Ce magnifique morceau

Message par Sophie0510 » mer. 14 juin 2017 16:11

Je suis assez d'accord, on ne peut pas qualifier tous les instruments de la même façon. Je dirais pas d'un orgue qu'il est "classe" même si j'en joue. Je le qualifierait plutôt d'imposant et impressionnant ^_^

Cependant, je pense que tous les instruments ont leurs propres difficultés, le violon a les siennes, mais les autres instruments également. Le violon n'est pas "plus dur" que tous les autres.
It doesn't matter how slowly you go, as long as you do not stop. Confusius

brigitte
Messages : 286
Inscription : mer. 21 déc. 2016 15:46
Pratique du violon : 1
Sexe : Femme

Re: Ce magnifique morceau

Message par brigitte » mer. 14 juin 2017 16:22

Je trouve effectivement que tous les instruments n'ont pas la même classe. Je ne donnerai pas d'exemple, parce que de toute façon, ça n'engage que moi :tongue:
Et pour la difficulté du violon, pour avoir pratiqué le piano un certain nombre d'années, je trouve quand même qu'on ne fait pas face aux mêmes difficultés du tout! Je n'ai jamais peiné à obtenir un son correct de mon piano ou à jouer juste tant que j'appuyais sur les bonnes touches. Le raffinement vient plus tard quand on commence à essayer de raffiner le son (la manière dont on frappe les touches à toute son importance!) ou à jouer des trucs plus compliqués avec 3 ou 4 voix ... Au violon, il faut quand même "survivre à la première rencontre" :hehe:

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Trapadelle
Messages : 192
Inscription : ven. 9 avr. 2004 11:17
Pratique du violon : 20
Sexe : Homme
Contact :

Re: Ce magnifique morceau

Message par Trapadelle » jeu. 15 juin 2017 09:49

Ne vous emballez pas, c'était un robot avec un lien vers taxi CDG, et une phrase idiote pour avoir l'air de ne pas être là par hasard...

Ceci dit, oui, il y a des différences sociales parmi les instruments et parmi les musiques jouées ou écoutées. Même si cela ne fait pas plaisir de le reconnaître. Cela va au delà des goûts de chacun, et est souvent ( même si pas toujours, ne généralisons jamais trop non plus... ) determiné par le niveau de vie.

Cela ne veut pas dire que tel ou tel autre instrument est plus ... raffiné ( quoique... ;) ), mais les exigences pour parvenir à jouer correctement du violon ne sont pas les mêmes que pour la guitare ou la batterie, voire l'accordéon. Et par correctement je n'entends pas nécessairement à un haut niveau de virtuosité.
Amitiés à  toutes et à tous, et attention au verglas sur les scores!!!

Nicolas.

Avatar de l’utilisateur
Syb
Messages : 601
Inscription : ven. 16 sept. 2016 21:06
Pratique du violon : 1

Re: Ce magnifique morceau

Message par Syb » jeu. 15 juin 2017 11:14

Trapadelle a écrit :
jeu. 15 juin 2017 09:49
Ne vous emballez pas, c'était un robot avec un lien vers taxi CDG, et une phrase idiote pour avoir l'air de ne pas être là par hasard...

Ceci dit, oui, il y a des différences sociales parmi les instruments et parmi les musiques jouées ou écoutées. Même si cela ne fait pas plaisir de le reconnaître. Cela va au delà des goûts de chacun, et est souvent ( même si pas toujours, ne généralisons jamais trop non plus... ) determiné par le niveau de vie.

Cela ne veut pas dire que tel ou tel autre instrument est plus ... raffiné ( quoique... ;) ), mais les exigences pour parvenir à jouer correctement du violon ne sont pas les mêmes que pour la guitare ou la batterie, voire l'accordéon. Et par correctement je n'entends pas nécessairement à un haut niveau de virtuosité.

Oui c'est mieux dit que comment je l'ai fait ^^ Car oui je sais que certains se prennent au sérieux car ils jouent du violon, piano, ou autres, pendant que d'autres son plus modestes avec une guitare ou autre. Ca rejoins le style vestimentaire sur lequel on avait parlé sur un autre sujet, et qui montre bien cette idée.

Avatar de l’utilisateur
PhilippeB
Messages : 560
Inscription : lun. 15 déc. 2014 15:55
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 94

Re: Ce magnifique morceau

Message par PhilippeB » jeu. 15 juin 2017 11:29

"raffiné et classe" ça dépend aussi du contexte... Le violon est aussi un instrument de rue (violoneux) et pire un instrument de larbin (exemple: distraire les clients d'un restaurant...). De ce point de vue là l'orgue est plus classe :gene:

Avatar de l’utilisateur
Archet
Messages : 59
Inscription : ven. 26 juil. 2013 14:19
Pratique du violon : 0

Re: Ce magnifique morceau

Message par Archet » ven. 16 juin 2017 14:43

Serviteur eut été le mot approprié.

Nos prédécesseurs avaient ce statut, inclus Wolfgang Amadeus MOZART à Salzbourg ou Franz Joseph HAYDN à la cour des Esterhazy.

Fier d'appartenir à cette lignée…

Serviteur, Monsieur !
C'est ce que je fais qui m'apprend ce que je cherche. [Pierre Soulages]

Avatar de l’utilisateur
Syb
Messages : 601
Inscription : ven. 16 sept. 2016 21:06
Pratique du violon : 1

Re: Ce magnifique morceau

Message par Syb » ven. 16 juin 2017 18:28

+1
Parler de larbin quand la personne vient jouer de son propre gré, avec plaisir, pour comme dit faire plaisir aux gens..

Avatar de l’utilisateur
LionelB
Messages : 1299
Inscription : dim. 18 sept. 2016 12:08
Pratique du violon : 20
Sexe : Homme

Re: Ce magnifique morceau

Message par LionelB » ven. 16 juin 2017 23:01

À l'époque le mots de serviteur n'avait aucune connotation positive. D'ailleurs les musiciens étaient à peine mieux considéré que des domestiques.

Des maîtres comme Bach n'avaient pas le droit de changer de chapelle sans l'accord du souverain local !

Alors il n'y a vraiment rien de valorisable dans la servitude de l'époque. Tout ce qui est passé n'est pas forcément bien, et il ne faut pas l'enjoliver avec notre romantisme actuel ;)
"Impose ta chance, sers ton courage, va vers ton risque : à te regarder ils s'habitueront."
René Char

Avatar de l’utilisateur
Archet
Messages : 59
Inscription : ven. 26 juil. 2013 14:19
Pratique du violon : 0

Re: Ce magnifique morceau

Message par Archet » sam. 17 juin 2017 13:01

Ah, si, si, la charge de musicien était très considérée - et valorisante pour reprendre le terme - et une charge de musicien des Vingt-quatre Violons du Roy se négociait fort cher.

Pour s'en convaincre, il suffit de lire l'article accessible via le lien ci-après :
http://www.musebaroque.fr/institutions- ... aillaises/

La musique en partage.
C'est ce que je fais qui m'apprend ce que je cherche. [Pierre Soulages]

Avatar de l’utilisateur
LionelB
Messages : 1299
Inscription : dim. 18 sept. 2016 12:08
Pratique du violon : 20
Sexe : Homme

Re: Ce magnifique morceau

Message par LionelB » sam. 17 juin 2017 15:04

Ce n'est pas par ce que quelques personnes nostalgiques disent que le servage est bien que c'est le cas. Redescent sur terre et prends consciences que si tu te permet d'avoir se type de vie et d'idée c'est parce que tout cela a été supprimé grâce à quelques combats long, difficiles et aux prix des vies des courageux de cette époque.

Comment peux tu valoriser que des grands génies (comme de simple gens) étaient soumis au bon vouloir des nobles. Pour eux ce n'était pas de l'histoire mais une vrai vie de contrainte.

Un être humain ne peut pas appartenir à un autre. Être un serviteur à cette époque c'était cela. Être musicien c'était cela. En fonction des époques et des cours avec plus ou moins de latitude pour pouvoir partir dans une autre. Mais ils ne s'appartenaient pas quand même.

Ou alors vas construire quelques stades de foot au soleil et reviens nous venter les mérites de l'expérience. Mais depuis ta petite zone de confort cela sera difficile de convaincre...
"Impose ta chance, sers ton courage, va vers ton risque : à te regarder ils s'habitueront."
René Char

Avatar de l’utilisateur
Archet
Messages : 59
Inscription : ven. 26 juil. 2013 14:19
Pratique du violon : 0

Re: Ce magnifique morceau

Message par Archet » sam. 17 juin 2017 19:13

Multiples époques,
https://www.youtube.com/watch?v=JvNQLJ1_HQ0

Multiples cultures,
https://www.youtube.com/watch?v=g2vxUp1nRRc

Visions diverses,
https://www.youtube.com/watch?v=XZgiNnGB8m4

Styles, esthétiques, documentation, démonstration, argumentaire, ouverture, points de vue, éducation, dogmes, croyances, dépendance, contrainte, obligation, convenances… Mais liberté de pensée, liberté de création, liberté d'expression…

C'est de cette diversité que naît la richesse de nos échanges et, par conséquent, qu'un forum de discussions peut continuer d'exister et d'intéresser le plus grand nombre.

Cordialement.

Jean-François MAILLET
C'est ce que je fais qui m'apprend ce que je cherche. [Pierre Soulages]

Avatar de l’utilisateur
PhilippeB
Messages : 560
Inscription : lun. 15 déc. 2014 15:55
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 94

Re: Ce magnifique morceau

Message par PhilippeB » lun. 19 juin 2017 10:23

Discussion intéressante
Je rejoins Lionel. Si on met de côté les solistes, chefs d'orchestre et compositeurs (les 3 ayant souvent été réunis dans la même personne) les purs instrumentistes ont toujours été considérés comme des exécutants dans tous les sens du terme et même aujourd'hui il me semble qu'ils ne jouissent pas d'une considération à la hauteur de l'investissement, du talent et du travail que cette activité requière...

Avatar de l’utilisateur
Archet
Messages : 59
Inscription : ven. 26 juil. 2013 14:19
Pratique du violon : 0

Re: Ce magnifique morceau

Message par Archet » lun. 19 juin 2017 15:20

Effectivement, les temps changent.

Les musiciens du roi avaient certains privilèges : Ils portaient l'épée et étaient dispensés de l'impôt. Pour être admis, il fallait être de confession catholique, avoir de bonnes mœurs et être assez riche pour acheter sa charge - qui sous Louis XIV pouvait se négocier jusqu'à 1.400 Livres - ou bien la recevoir par transmission, filiation ou donation. Souvent, les instruments suivaient le même cheminement.

Sur un plan purement artistique, l'école française de Violon, qui se développa sous l'influence de Jean-Baptiste LULLY (1632-1687), évolua via Jean-Féry REBEL (1666-1747), Michel Pignolet de MONTECLAIR (1667-1737), Jean-Baptiste SENAILLE (1687-1730) jusqu'à Jean-Marie LECLAIR (1697-1764) qui fixa l'Art du Violon classique, principes que nous observons toujours aujourd'hui.

Voici la Chaconne de la deuxième Récréation de musique Opus VIII [1737] de Jean-Marie LECLAIR, par l'ensemble Capriccio Stravagante :
https://www.youtube.com/watch?v=Ow_eiAR94-A

La musique en partage.
C'est ce que je fais qui m'apprend ce que je cherche. [Pierre Soulages]

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités