Cher membres et amis du forum,
A la demande des propriétaires des marques "Violon Cello" et "RG eviolins" , tout message faisant référence aux dites marques, leur produit, toute url conduisant vers leurs sites internet, et tout commentaire susceptible de permettre directement ou indirectement d'en identifier les propriétaires seront dorénavant supprimés. Nous invitons les personnes souhaitant se renseigner sur ces marques et produits à poster leurs questions et messages sur un autre lieu d’échange.

les gammes, pour qui, quand, comment ?

Ici, on parle pédagogie.
Avatar de l’utilisateur
Anthurium
Messages : 1685
Inscription : mer. 24 nov. 2004 20:55
Pratique du violon : 26
Sexe : Femme

les gammes, pour qui, quand, comment ?

Message par Anthurium » mar. 6 janv. 2015 15:50

Sujet déjà abordé sur le forum, mais je m'adresse plus particulièrement aux profs du forum ^^ .J'aimerais connaître votre approche des gammes, si ça fait pour vous partie des fondamentaux indispensables aux violonistes à commencer très tôt (et là je veux bien le comment), si vous vous en passez pour les élèves (ce qui était le cas de mon premier prof par exemple, mais il passait par pas mal de Sevcik lui).

Comment faites-vous travailler les gammes à vos élèves, par cycle? j'ai essentiellement des débutants et des cycles I.
Pourquoi les gammes? intonation, dextérité, archet, un peu de tout?

Questions volontairement naïves et ouvertes pour avoir un peu vos points de vue sur le travail des gammes à une époque où les cours de musique sont courts (30 minutes chez moi), le travail des élèves plus que léger souvent dans mes écoles et la gamme grand symbole de la pénibilité des instruments de musique et de leur apprentissage (à mon sens à tort ) .

Je n'ai pas une grande culture de la gamme, j'en ai travaillé peu avec mes profs, mais j'aime en travailler maintenant, c'est un peu mon yoga de violoniste, je cherche la décontraction dans le geste, la pureté dans le son, une intonation nickel, gagner en rapidité (dans les gammes 4 octaves) et flexibilité. Plus tout ce qui est doubles cordes et travail d'archet. J'aime travailler ma technique, ça me fait progresser dans l'interprétation et ça maintient mon niveau quand j'ai moins de temps pour bosser l'instrument.

Mes élèves ont plus de mal avec le travail technique et plus globalement avec le travail tout court. Je travaille dans des petites structures^^ et avec certains parents d'élève c'est compliqué, j'ai l'impression d'être horrible quand je demande aux petits de bosser 10/15 minutes tous les jours sur l'instrument, les parents m'expliquent qu'ils ne veulent pas faire de leurs gamins des virtuoses.^^ (parfois je voudrais être sourde^^) et donc dans ce contexte arrive la gamme et globalement le travail sur la technique.

A vos plumes!


Sage?Comme un orage!
Ελευθερία ή Θάνατος!

Avatar de l’utilisateur
Maximus
Messages : 600
Inscription : mer. 13 févr. 2013 22:45
Pratique du violon : 1
Sexe : Homme
Localisation : Bretagne
Contact :

Re: les gammes, pour qui, quand, comment ?

Message par Maximus » mar. 6 janv. 2015 18:11

Je n'ai pas une grande culture de la gamme, j'en ai travaillé peu avec mes profs, mais j'aime en travailler maintenant, c'est un peu mon yoga de violoniste, je cherche la décontraction dans le geste, la pureté dans le son, une intonation nickel, gagner en rapidité (dans les gammes 4 octaves) et flexibilité. Plus tout ce qui est doubles cordes et travail d'archet. J'aime travailler ma technique, ça me fait progresser dans l'interprétation et ça maintient mon niveau quand j'ai moins de temps pour bosser l'instrument.
:super: je crois que tu as tout dit. Pas prof, mais c'est comme ça que mes prof m'ont toujours présenté les gammes et c'est comme ça que je les pratique.
Ma fille travaille des gammes tous les jours en guise d'échauffement, pour l'instant celles de sol, la et ré majeur sur 2 octaves en détaché, lié (2, 4, 8, 16), martelé. pour éviter que ça ne soit trop casse-pied, tous les soirs on alterne les coups d'archet si bien qu'on ne fait qu'une fois par semaine dans la même séance tous les coups d'archet. Mais au final, tout est fait dans la semaine de travail et ça n'est pas vécu comme pénible.

Avatar de l’utilisateur
PhilippeB
Messages : 571
Inscription : lun. 15 déc. 2014 15:55
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 94

Re: les gammes, pour qui, quand, comment ?

Message par PhilippeB » mar. 6 janv. 2015 18:58

Je joins mon expérience de parent à celle de Maximus pour te dire que les profs de mon fils (aujourd'hui en 4ème année) ne lui ont jamais jamais demandé de gamme en tant que telle. Il y avait néanmoins toujours des gammes "cachées" dans les études (Dancla, Mazas). Donc il a fait des gammes sans le savoir :mdr1: Ca m'a un peu étonné qu'on ne demande pas aux enfants de faire des gammes (que serait un pianiste sans ses sacro-saintes gammes?) donc j'ai un peu forcé mon gamin à faire des gammes sur son violon - en cachette de ses profs - :fouet: (quels parents atypiques nous faisons avec Maximus!!! ). Néanmoins, contrairement à ta fille cher Maximus, je dois dire que mon fils reste assez réfractaire à cet exercice. Un peu moins maintenant qu'on est passé à 3 octaves et aussi qu'il perçoit mieux l'intérêt d'un travail "technique". Mais c'est assez récent...

Avatar de l’utilisateur
bemol
Messages : 557
Inscription : mer. 12 juin 2013 12:22
Pratique du violon : 12
Sexe : Femme
Localisation : châteauroux

Re: les gammes, pour qui, quand, comment ?

Message par bemol » mar. 6 janv. 2015 23:27

moi je rêve de gammes, et on ne m'en fait pas travailler :pleur4:
Je trouve cela frustrant. Suis-je normale ???

Avatar de l’utilisateur
Claire91
Messages : 4995
Inscription : mer. 13 mai 2009 16:41
Pratique du violon : 0
Sexe : Femme
Localisation : Essonne
Contact :

Re: les gammes, pour qui, quand, comment ?

Message par Claire91 » mer. 7 janv. 2015 00:23

PhilippeB a écrit :Ca m'a un peu étonné qu'on ne demande pas aux enfants de faire des gammes (que serait un pianiste sans ses sacro-saintes gammes?) donc j'ai un peu forcé mon gamin à faire des gammes sur son violon - en cachette de ses profs - :fouet:
:fouet: :fouet: :fouet:
Mon blog musical : Des fourmis dans les doigts

Avatar de l’utilisateur
PhilippeB
Messages : 571
Inscription : lun. 15 déc. 2014 15:55
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 94

Re: les gammes, pour qui, quand, comment ?

Message par PhilippeB » mer. 7 janv. 2015 09:26

Dans "Un Violon Parle", Jacques Thibaud explique comment il charmait ses copines rien qu'en leur faisant écouter des gammes :coeur: . O tempora o mores!

@Claire : ne me dénonce pas pour enfant maltraité! c'était de l'humour! :ange:

Avatar de l’utilisateur
Claire91
Messages : 4995
Inscription : mer. 13 mai 2009 16:41
Pratique du violon : 0
Sexe : Femme
Localisation : Essonne
Contact :

Re: les gammes, pour qui, quand, comment ?

Message par Claire91 » mer. 7 janv. 2015 11:24

Je me doute bien que ce n'est pas à coup de gifles que tu lui as fait travailler les gammes :)
Mais j'ai toujours un peu de mal, que ce soit en musique ou dans n'importe quel enseignement, avec les parents qui savent mieux que les profs ce qu'il faut faire...

Je n'ai rien contre les gammes, au contraire. J'aime les pratiquer au violon ; ma prof de piano m'en fait faire aussi, à mon niveau de débutante, et j'aime bien l'exercice. Mais il faut à mon avis que cette pratique soit liée à une véritable explication des aspects techniques liés à l'instrument sur lequel on les joue. Et ça, seul un prof d'instrument me semble vraiment capable de le faire.
Mon blog musical : Des fourmis dans les doigts

Avatar de l’utilisateur
PhilippeB
Messages : 571
Inscription : lun. 15 déc. 2014 15:55
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 94

Re: les gammes, pour qui, quand, comment ?

Message par PhilippeB » mer. 7 janv. 2015 12:33

Claire91 a écrit :Mais j'ai toujours un peu de mal, que ce soit en musique ou dans n'importe quel enseignement, avec les parents qui savent mieux que les profs ce qu'il faut faire...
Merci Claire pour le direct du droit :aille2: Je me rends compte en effet que mon précédent post doit me faire passer pour un horrible prétentieux et même un écervelé! Sans trop développer, je tiens à te rassurer : mes relations avec ses profs de violon sont excellentes (ou alors ils sont vraiment très diplomates!). En fait j'essaie seulement d'aider mon fils mais je suis très conscient de mes limitations du point de vue purement violonistique et même je vais te dire, je me sens parfois très très seul, notamment pendant les vacances scolaires, quand les cours s'interrompent pendant 3 semaines (sans parler des vacances d'été!)...

Avatar de l’utilisateur
Claire91
Messages : 4995
Inscription : mer. 13 mai 2009 16:41
Pratique du violon : 0
Sexe : Femme
Localisation : Essonne
Contact :

Re: les gammes, pour qui, quand, comment ?

Message par Claire91 » mer. 7 janv. 2015 13:07

PhilippeB a écrit :
Claire91 a écrit :Mais j'ai toujours un peu de mal, que ce soit en musique ou dans n'importe quel enseignement, avec les parents qui savent mieux que les profs ce qu'il faut faire...
Merci Claire pour le direct du droit :aille2:
Ca ne se voulait pas comme tel. J'ai grandi dans une famille où il y a pas mal d'enseignants, et j'en ai entendu beaucoup à ce sujet...
Tant que tu ne dénigres pas ses profs devant ton fils, à mots ouverts ou à mots couverts, il n'y a pas de soucis. _biz_
Mon blog musical : Des fourmis dans les doigts

Avatar de l’utilisateur
Krystof
Messages : 829
Inscription : ven. 20 nov. 2009 18:11
Pratique du violon : 8
Sexe : Homme
Localisation : Sevrier (74)

Re: les gammes, pour qui, quand, comment ?

Message par Krystof » jeu. 8 janv. 2015 00:23

Ma prof m'a dit un jour: idéalement, les gammes c'est tous les jours.
Du coup, si un jour je n'ai pas beaucoup de temps pour jouer, je ne fais que des gammes et des arpèges avec le cahier n° 2 de Nerini, sur 3 octaves.
J'ai intégré cette pratique dans mon quotidien depuis maintenant environ 3 ans, et j'ai même fini par y prendre du plaisir...Si si :fouet: Outre qu'elles me permettent de retrouver rapidement mes sensations, mon intonation, ma justesse pour ensuite travailler d'autres choses, le travail systématique des gammes à lui seul m'a fait bien progresser, et m'a aussi souvent permis de ne pas trop régresser quand j'avais moins de temps à consacrer au violon. :)
La tache de la philosophie: nuire à la bêtise. F. Nietzsche

Lahelis
Messages : 2237
Inscription : sam. 5 juil. 2008 21:00
Pratique du violon : 10
Sexe : Homme
Localisation : Paris

Re: les gammes, pour qui, quand, comment ?

Message par Lahelis » jeu. 8 janv. 2015 08:44

Ma prof me dit qu'avant, elle trouvait ça absurde des examens de gammes et technique, mais qu'elle s'est rendue compte à son échelle que ses élèves qui bossaient les gammes et surtout les études étaient bien meilleur en déchiffrage, qu'ils avaient une main beaucoup mieux structurée et solide (surtout dans le cas des double cordes et des gammes en tierces), du coup là je viens d'acheter le cahier d'Elisabeth Gilels que tu aimes sûrement beaucoup titré "Daily Exercices for the violinist". Je pense aussi que travailler la gamme correspondant à un morceau en amont ou en parallèle est une super chose !

Mais finalement le plus important, c'est pas le support (gamme, étude, concerto pour élève style Viotti, concerto du répertoire, sonate ou musique de chambre), c'est ce qu'on en fait et la manière dont on l'aborde. Un truc que j'ai pris du temps à assimiler, c'est de me dire qu'une gamme, ça reste de la musique, et que c'est important de ne pas "se faire chier" et "fermer ses oreilles" quand on joue une gamme, au contraire, je trouve à mon échelle que c'est un super moment de profiter de chaque crin qui passe sur la corde, de ne pas jouer trop fort et de prendre confiance dans sa main gauche.

Par exemple, les bosser en martelé en posant les doigts avant de jouer, quitte à ce que ce soit faux, plutôt que passer son temps à jouer, recorriger la position du doigt et finalement avoir une main désorientée. Après à mon échelle, je trouve que pour le cas de l'étude des tierces, les gammes majeures sont à privilégier pour commencer, les gammes mineures étant vraiment pas évidentes...

Après pour aller plus loin, par rapport aux bienfaits de l'étude... des études, c'est qu'elle permette en général de cibler une difficulté à la fois, et c'est pas mal pour assimiler des notions. Une de mes profs qui a "avancé vite" avait regretté plus jeune ne pas avoir bossé plus d'études et de gammes, et de s'être confrontée à des difficultés techniques directement sur du répertoire, ce qui l'a forcé à bâtir une partie de sa technique sur le tas...

Sinon voilà, pour moi, la grande difficulté à surmonter, c'est de se rappeler que technique ou non, il faut toujours jouer concentrer, et profiter de chaque instant, même dans une gamme. Le nombre de fois où j'entends mon prof dire à l'élève d'avant "On sent bien que t'es pas concentré et que tu t'écoutes pas."

Du coup là je parlais pour la main gauche beaucoup, penser pureté du son, son égal sur toute la mèche (c'est très difficile à faire assimiler jusqu'à un assez haut niveau ! Le nombre de genre qui font talon > pointe < talon sur des gammes "parce qu'ils se font chier et veulent vite finir la montée... alors qu'en jouant vraiment, ils pourraient arriver à vraiment avoir un son homogène). Pour la main droite, la gamme ça permet de décortiquer les difficultés en mettant des nombres de coups d'archet par note, des rythmes particuliers, à l'endroit à l'envers, en se confrontant aux problèmes de changements de corde et à la synchronisation mg / md.

Finalement, quand on a pas beaucoup de temps pour travailler, mieux vaut s'investir dans la technique pour toujours avoir un bon bagage, très utile en déchiffrage, en orchestre, pour trouver des doigtés rapidement dans des pièces quand on reconnaît un pattern en particulier...

Après, c'est sûr que c'est tellement vaste, moi même je me heurte au problème de ne pas avoir beaucoup de temps (des études prenantes, 4h de trajet par jour... un conservatoire loin de chez moi), du coup faut optimiser... sans perdre le plaisir de jouer de la musique en opposant "jouer" (en mode concentré ou en mode yolo....) et "travailler" (là où justement ça appelle à de la concentration, et que finalement beaucoup, à tout niveau, se laissent aller et ne se concentrent pas à ce moment là). Du coup c'est assez paradoxal, être concentré sur un morceau, pas trop sur la technique... ou alors "profiter" quand on joue un morceau, se sentir "torturé" quand on doit jouer une gamme...

Voilà mon modeste avis ma Ziziss sur ta question, de la part d'un tout jeune dans le monde du violon côté élève :)
Le corps en osmose avec le violon.

Avatar de l’utilisateur
Malkichay
Messages : 11411
Inscription : mer. 17 août 2005 13:36
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme
Localisation : Lyon

Re: les gammes, pour qui, quand, comment ?

Message par Malkichay » jeu. 8 janv. 2015 09:19

Je pense aussi que travailler la gamme correspondant à un morceau en amont ou en parallèle est une super chose !
Tout à fait ! :)
On peut aussi prendre un morceau simple et pas trop long, et s'exercer à le jouer dans différentes tonalités. C'est un bon exercice...
Moderato ma non troppo

Avatar de l’utilisateur
PhilippeB
Messages : 571
Inscription : lun. 15 déc. 2014 15:55
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 94

Re: les gammes, pour qui, quand, comment ?

Message par PhilippeB » jeu. 8 janv. 2015 17:18

Je fais juste un petit parallèle avec le piano. Au piano, les gammes et tous les exercices sont incroyablement rébarbatifs, beaucoup plus qu'au violon me semble-t-il. Pourquoi? parce que l'intérêt du piano, contrairement au violon, ne vient pas de son timbre. Au violon, on peut prendre du plaisir à écouter (et donc à jouer) une seule note. Une gamme, même jouée lentement peut être belle à entendre et même émouvante si le son est beau. Pour ce qui est du piano, la gamme n'a aucun intérêt musicalement parlant, seulement un intérêt technique (régularité en rythme et intensité, synchronisation des doigts). Donc amis violonistes, ne vous plaignez pas trop de faire des gammes!

Lahelis
Messages : 2237
Inscription : sam. 5 juil. 2008 21:00
Pratique du violon : 10
Sexe : Homme
Localisation : Paris

Re: les gammes, pour qui, quand, comment ?

Message par Lahelis » jeu. 8 janv. 2015 18:13

Hmmm, belle intervention...

Signé un pianiste très content de faire des gammes aussi !
Le corps en osmose avec le violon.

brigitte
Messages : 324
Inscription : mer. 21 déc. 2016 15:46
Pratique du violon : 1
Sexe : Femme

Re: les gammes, pour qui, quand, comment ?

Message par brigitte » mer. 3 mai 2017 09:40

C'est un vieux sujet, je sais :hehe:

Moi, comme débutante, je trouve les gammes normales pour l'échauffement et aussi pour ce que j'appelle "la phase de calibration de la main gauche". Juste pour mettre les doigts en place. Remettre en place la main gauche aussi question flexibilité. Ce n'est pas encore un automatisme. Se mettre dans l'oreille la gamme du moreau qu'on attaque aussi! C'est aussi utile parce que quand on en trouve dans les morceaux, il n'est plus nécessaire de les travailler, c'est du "connu". ;-)

Comme chanteuse, je suis peut-être aussi biaisée parce que je n'attaquerais jamais certains morceaux sans passer par des exercices d'échauffement, qui sont des gammes ou des arpèges ou des trucs du genre, où on varie aussi "les coups d'archet" ;-) Doigts ou cordes vocales, ce sont des muscles qu'il me semble normal de devoir réveillé avec plus ou moins de douceur. Les cordes vocales sont des muscles très lents à réveiller. Chanter avant 11h du mat est terrible :rolleyes:

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité