Cher membres et amis du forum,
A la demande des propriétaires des marques "Violon Cello" et "RG eviolins" , tout message faisant référence aux dites marques, leur produit, toute url conduisant vers leurs sites internet, et tout commentaire susceptible de permettre directement ou indirectement d'en identifier les propriétaires seront dorénavant supprimés. Nous invitons les personnes souhaitant se renseigner sur ces marques et produits à poster leurs questions et messages sur un autre lieu d’échange.

Devenir pro(f) ?

Ici, on parle pédagogie.
Geige
Messages : 121
Inscription : mer. 23 mars 2016 18:04
Pratique du violon : 11
Sexe : Homme

Devenir pro(f) ?

Message par Geige » jeu. 31 mars 2016 19:43

Bonjour,

Je me suis inscrit sur ce forum car j'ai jugé que c'était le lieu le plus adapté à mon problème.

Commençons par le commencement, je suis violoniste depuis 11 ans et j'adore ça. Mon rêve serait de poursuivre dans cette voie.


Donc je me demande si je peux poursuivre dans cette voie. Mais le problème c'est que mon point de vue sur la question change toutes les 2 minutes (véridique) et c'st fatiguant. ^^


D'un côté je me dis que je suis en réelle progression, j'ai énormément progressé depuis la 2nde et je pense que j'ai encore une grosse marge de progression. Je me dis que je pourrais essayer de tenter le DEM l'année prochaine même si je ne sais pas si j'aurai le niveau, et le temps avec mes études (bon je rêve d'un CNSM mais on va arrêter de rêver :rolleyes: ).

Mais de l'autre je déprime presque, quand je regarde ce que je fais en ce moment, les maths, la chimie...beurk ; je ne suis pas mauvais mais diable, que ça m'embête, d'où mon envie de poursuivre dans la musique.

Mais j'ai l'impression d'avoir un niveau faible, trop faible X( . Quand je compare avec ma prof, qui n'a pas un niveau exceptionnel, bien que très bonne, j'ai l'impression de mal jouer, j'ai dans l'ensemble une bonne justesse mais je me dis que je progresse trop lentement ; et en plus je n'ai pas tout à fait l'oreille absolue et le rythme c'est pas toujours parfait...
Ma prof me sort hier que son père avait commencé à 15 ans et commençait à déchiffrer le concerto de Mendelssohn au bout d'un an...c'est déprimant ; et j'ai une connaissance à l'orchestre qui à mon âge et un niveau bien meilleur (DEM) et ça me déprime aussi un peu... :pleur4:


Je me dis que j'aimerais peut-être pouvoir devenir prof (serais-je un bon prof?) mais je ne sais pas ; ou faire des ensembles (quatuors...) mais surtout pas en orchestre (ça doit être bien chiant de passer sa vie dans un orchestre + il paraît qu'il y a une mauvaise ambiance et beaucoup de concurrence en général)...donc je ne sais pas trop. Je ne recherche pas un salaire mirobolant, j'aimerais faire ce qui me plaît en fait...


Donc je me demandais si vous auriez des conseils à me donner (à part me dire d'aller bosser mes gammes :) ). Je me demandais sinon si je ne pourrais pas plutôt donner des cours plus tard en plus de l'éventuel boulot que j'aurai plutôt que de devenir pro(f) (éventuel car chômage...^^). Bref, j'ai besoin de vos avis sur la question.


Merci d'avance !
Dernière édition par Geige le mar. 7 mars 2017 00:11, édité 1 fois.



Mowgla
Messages : 146
Inscription : sam. 3 mai 2008 10:16

Re: Devenir pro(f) ?

Message par Mowgla » ven. 1 avr. 2016 16:23

Je ne vais pas répondre à ta question (je laisse parler les pros), mais t'en poser 2 autres : d'abord, qu'en pense ta prof ? Il me semble que pour évaluer ton niveau, elle est actuellement la mieux placée. Et ensuite, quelles sont les études que tu as décidé de faire après le bac ?
J'ai l'impression que tu n'as pas encore choisi la vie que tu veux avoir, alors il faut que tu te laisses un maximum de possibilités.

Avatar de l’utilisateur
Zaphod
Messages : 937
Inscription : lun. 2 févr. 2015 21:44
Pratique du violon : 28
Sexe : Homme

Re: Devenir pro(f) ?

Message par Zaphod » ven. 1 avr. 2016 20:17

Sans rentrer en profondeur dans la question, être professeur est un métier à part entière, une vocation.
On ne devient pas prof "à défaut" d'autre chose.
Enseigner pendant un ou deux ans c'est sympa, mais toute une vie à enseigner, faut vraiment être particulièrement motivé, sinon ça se répercute sur les élèves et personne n'y gagne.
C'est malheureusement le cas trop souvent, des musiciens qui "ratent" leur vocation de concertistes et se retrouve prof à "défaut de mieux" et enseigne sans passion pédagogique.
On ne devient pas prof sur un coup de tête, mais ça doit être un attrait mûrement réfléchi sur de longues années.

Avatar de l’utilisateur
Malkichay
Messages : 11411
Inscription : mer. 17 août 2005 13:36
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme
Localisation : Lyon

Re: Devenir pro(f) ?

Message par Malkichay » ven. 1 avr. 2016 20:26

Je suis en Terminale S et c'est plutôt tranquille, donc j'ai beaucoup de temps pour bosser.
Les politiques veulent de la réussite au bac pour être populaires. On leur en donne en baissant le niveau. Dis-toi bien que c'est APRES le bac que ça se complique... ^_^ Regarde simplement un bouquin de physique de prépa :D
Moderato ma non troppo

Geige
Messages : 121
Inscription : mer. 23 mars 2016 18:04
Pratique du violon : 11
Sexe : Homme

Re: Devenir pro(f) ?

Message par Geige » ven. 1 avr. 2016 20:59

Merci de vos réponses. :)

Certes je suis d'accord pour la difficulté du lycée (plutôt dérisoire). En fait pour l'année prochaine je pense aller dans une (bonne) école d'ingé post-bac ou à la fac donc j'aurai, j'espère, le temps de pratiquer encore.

Mowgla, il faut que je demande à ma prof c'est vrai. Et je pense que je vais en parler avec un pro que je connais aussi.
Zaphod, tu as peut être raison. En fait je pense que ça me plairait d'être prof mais il faudrait que j'essaye de donner des cours, pour vraiment m'en rendre compte.

D'autres avis ?
Et sinon y a-t-il des pros qui travaillent en orchestre qui auraient un avis sur ce que j'ai dis plus haut ?

Avatar de l’utilisateur
Malkichay
Messages : 11411
Inscription : mer. 17 août 2005 13:36
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme
Localisation : Lyon

Re: Devenir pro(f) ?

Message par Malkichay » ven. 1 avr. 2016 21:17

Les réflexions de Zaphod sont très justes...
Moderato ma non troppo

Avatar de l’utilisateur
Theo
Messages : 1164
Inscription : jeu. 16 mai 2013 22:36
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme
Localisation : Reims

Re: Devenir pro(f) ?

Message par Theo » ven. 1 avr. 2016 23:33

Malkichay: Même si ce n'est pas le sujet je réagirais sur un point. Effectivement le bac est complètement donné car les sujets sont fait de telles sortes qu'il y a assez de questions d'une facilité déconcertante pour avoir la moyenne, mais en réalité si on veut par intérêt ou fierté personnelle, essayer d'intégrer toutes les notions de physiques ou de maths, tu verrais que ce n'est pas totalement de la gnognotte. Après il est clair que si on compare le programme actuel à celui des décennies précédentes l'exigence n'est pas la même, elle est différente: actuellement on voit beaucoup plus de notions mais moins approfondies, alors qu'avant c'était l'inverse, c'est tout un débat.

Geige: Si tu veux être prof tu devrais le sentir vraiment en toi. Ne te mens pas à toi même et essaye de vraiment comprendre ce que tu ressens vis-à-vis de cette question, toi seul y trouvera la réponse. Sinon, petite correction, même en étant doué tu auras du mal à concilier prépa ingé et violon (fac-violon, oui sans soucis).

Bonne chance dans ton introspection ;)
La Musique commence là où s'arrête le pouvoir des mots. Richard Wagner

Avatar de l’utilisateur
Anthurium
Messages : 1685
Inscription : mer. 24 nov. 2004 20:55
Pratique du violon : 26
Sexe : Femme

Re: Devenir pro(f) ?

Message par Anthurium » sam. 2 avr. 2016 02:32

Salut!

Alors, replaçons les choses dans leur contexte. Prof ça ne paye vraiment pas, en vivre ce n'est pas évident du tout (salaire pourri et pas de concours pour être titulaire, donc corvéable ou éjectable, la culture n'a pas le vent en poupe ces temps ci...). Pour devenir prof il faut vraiment le vouloir, car le métier n'est pas spécialement facile pour le moral essentiellement: prépare toi à avoir des élèves qui ne fichent rien pour la plupart, des parents pas investis (salut, c'est ici la garderie?), des élus qui trouvent que tu coûtes trop cher ( cas perso: temps non complet forcé pour 1100 euros par mois environ...) non titulaire, donc prendre un crédit auto déjà c'est mort, envisager d'acheter un jour beh euh... un jour maybe on en reparle dans dix ans ;) en attendant à trente ans tu te fais encore aider par tes parents régulièrement, faut aimer la vie d'étudiant et manger des pâtes !

J'insiste aussi sur la motivation, tu le comprends, car sans ça c'est mort! :) Pour le parcours ensuite beh si tu veux faire ça faut vraiment bosser pour valider ton DEM puis préparer et réussir un concours d'entrée en pôle sup ou cefedem (faut être prêt à en tenter plusieurs avec des épreuves d'analyse tout ça, sachant qu'on n'y rentre pas tjs du premier coup, ça dépendra de ton niveau et de ton profil), puis ne pas avoir de vie pendant deux trois ans, puis chercher un poste pas trop bidon et si ils se présentent un jour, passer un concours de la fonction publique pour après 6 ans (là c'est du vécu ;) ) sans aucun avancement espérer monter en échelon (ça fait nana un peu vénale, mais le système est usant et exaspérant^^).
Après, le métier, moi je l'adore, mon défi c'est d'arriver à donner envie à des gosses qui ne connaissent pas grand chose du violon ou de la musique d'y prendre goût de se projeter avec, peu m'importe comment au final j'essaie de leur donner une culture de l'instrument suffisament vaste pour qu'ils arrivent à s'y projeter d'un façon x ou y (classique, pas classique, pro, amateur, public, que sais-je encore). Tu as aussi des adultes en privé ou dans certaines boîtes, et moi je m'éclate avec ce public globalement, bon, bien sûr comme partout tu as des gens pénibles parfois en face de toi, ceux qui ont plus besoin d'un bon psy (^^). Toutes ces rencontres c'est ce que je préfère (j'adore les élèves, j'ai un côté maso) et parfois ce qui m'insupporte (les parents d'élèves...tout un poème).

Pour ton niveau de violon beh il faut être costaud (va faire tes gammes!!! ;) )mais pas besoin d'être le génie du siècle non plus, il faut savoir tout voir (corriger les placements), tout expliquer (de toutes les façons possible pour se faire comprendre et que l'élève y arrive (t'es bon en images et autres métaphores?)), que toutes les notions techniques soient super claires pour toi, pouvoir tout jouer (si tu as un DE tu as des élèves jusqu'à la fin du cycle 3 (et parfois plus mais ça en principe c'est pas prévu)) facilement pour montrer tout à tes élèves (bon après y a des profs qui jouent jamais...chacun sa façon de voir mais ça j'y crois pas moi^^). Tu dois pouvoir faire face aussi à tous les types de progression et ne pas être enfermé dans un schéma: l'élève lambda, l'élève super doué, le gentil boulet, le gros gros boulet (oui c'est crû mais il y en a hein, en tout cas dans les petits conservatoires dans lesquels on commence et tu peux pas les virer non plus car ils te nourrissent...je déteste dire ça mais bon je le dis quand même), bref tu vas devoir être un caméléon pour faire avancer tout le monde si possible et gérer au mieux leur progression. Bon je ne parle pas des gros conservatoires car là ces soucis se présentent moins, mais actuellement les postes sont rares donc chers! ;) . Après il y a les avantages évidents : tu joues du violon tout le temps (plutôt du Rieding que du Saint-Saëns ;) ) et avec les horaires décalés du métier, tu as plein de temps (si tu ne couches pas à pas d'heure et que du coup tu arrives à émerger le matin) pour jouer vraiment: préparer des programmes de concert, bosser tes morceaux d'orchestre (et là il va te falloir du réseau^^ car sans contact avec seulement des heures d'enseignement beh arff en quelques années tu dois plus savoir jouer...et personnellement je me ferais bien *hier aussi malgré tout). Ceci étant, j'aime l'orchestre, j'adore la musique de chambre je suis musicienne avant tout, mais vraiment mon boulot à moi c'est prof, je m'y éclate bien :) .

C'est un métier très riche mais en effet faut pas l'idéaliser trop sous peine d'être déçu. J'ai pas vraiment caricaturé j'enseigne depuis 7/8 ans (dans plusieurs types de boîtes: associations, écoles de musique et conservatoires) et vraiment autant le quotidien du métier je l'adore (tellement) autant tout le reste, l'administratif et la vie de galère, me fait me demander régulièrement si je ne ferais pas mieux de changer de boulot, mais je sais que je ne peux vivre sans...alors voilà je m'obstine, alors imagine sans passion ce que ça peut donner... :fouet:

C'est confus comme message et ça ne doit pas te plomber non plus ;) pour les questions plus précises n'hésite pas!
Sage?Comme un orage!
Ελευθερία ή Θάνατος!

Avatar de l’utilisateur
Malkichay
Messages : 11411
Inscription : mer. 17 août 2005 13:36
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme
Localisation : Lyon

Re: Devenir pro(f) ?

Message par Malkichay » sam. 2 avr. 2016 07:55

Ben dis donc, mon Anthu ! :blink: Tu ne parles pas souvent, mais là, je suis épaté ! 8| :super:

Je mets ta réponse dans les RP. :kiss2: Et je contacte VDM... :D
Moderato ma non troppo

Geige
Messages : 121
Inscription : mer. 23 mars 2016 18:04
Pratique du violon : 11
Sexe : Homme

Re: Devenir pro(f) ?

Message par Geige » sam. 2 avr. 2016 10:39

Merci de ton témoignage Anthurium, même si tu m'as un peu refroidi. :-(

Mais tu as raison je pense, je pense que je ferais mieux d'essayer de donner des cours pendant mes heures libres plus tard et regarder si j'accroche vraiment pour éventuellement continuer.

Mais en effet j'ai l'impression d'avoir un niveau pas vraiment transcendant, il faut que j'en parle à ma prof.

As-tu des élèves adultes sinon ? C'est plus intéressant qu'avec des enfants ? Ils bossent/sont motivés ?

Avatar de l’utilisateur
Anthurium
Messages : 1685
Inscription : mer. 24 nov. 2004 20:55
Pratique du violon : 26
Sexe : Femme

Re: Devenir pro(f) ?

Message par Anthurium » sam. 2 avr. 2016 10:48

L'inspiration à deux heures du matin, ça te fait faire des messages à rallonge ;)

Pour VDM n'exagérons pas non plus mais bon il y a des moments difficiles surtout en début de carrière et des trucs que tu n' imagines même pas, car à cent lieues de l'enseignement artistique, tout ce qui dépend soit de l'état soit des communes.

Oui je l'ouvre peu, j'ai eu des couleuvres à avaler alors il me fallait le temps de la digestion et d'apprendre à les cuisiner ;-)
Sage?Comme un orage!
Ελευθερία ή Θάνατος!

Avatar de l’utilisateur
Anthurium
Messages : 1685
Inscription : mer. 24 nov. 2004 20:55
Pratique du violon : 26
Sexe : Femme

Re: Devenir pro(f) ?

Message par Anthurium » sam. 2 avr. 2016 11:09

Geige a écrit :Merci de ton témoignage Anthurium, même si tu m'as un peu refroidi. :-(

Mais tu as raison je pense, je pense que je ferais mieux d'essayer de donner des cours pendant mes heures libres plus tard et regarder si j'accroche vraiment pour éventuellement continuer.

Mais en effet j'ai l'impression d'avoir un niveau pas vraiment transcendant, il faut que j'en parle à ma prof.

As-tu des élèves adultes sinon ? C'est plus intéressant qu'avec des enfants ? Ils bossent/sont motivés ?
Bon c'est pas le but, mais voilà faut savoir que c'est pas la joie en début de carrière, ensuite si tu es titulaire dans une bonne boîte ça règle bien des problèmes, mais la réalité des contractuels c'est avec des variantes ma vie et celle de mes amis. Et pour avoir un temps complet en général on cumule plusieurs écoles mais c'est chouette quand même on ne bosse pas à l'usine non plus, je suis contente d'aller bosser tous les jours.

Pour ton niveau vois avec ta prof, mais je le répète, pas besoin d'être non plus extraordinaire, il faut bien jouer sur un répertoire assez vaste et après surtout être ouvert et savoir se remettre en question tout en ayant des repères solides par ailleurs.

Oui tu peux commencer à donner quelques cours pour voir si ça te plaît.

J'ai des élèves adultes oui, j'aime beaucoup, ils sont plus motivés c'est évident mais c'est pas toujours pour autant qu'ils bosseront plus et c'est assez dommage parfois, mais avec un boulot et les contraintes du quotidien, tout n'est pas toujours facile à gérer et le violon demandant du temps et de la régularité... Puis les adultes cogitent beaucoup et entendent en général très bien et tout ça,ça peut vite être un frein ;) mais là aussi je vais éviter de généraliser, j'ai des élèves adultes débutants qui marchent super bien beaucoup mieux que certains de mes petits élèves, on verra sur le long terme.

Et je te conseille de préparer un plan B en parallèle (du type licence qui ouvre plus de portes, pas dans un domaine encore plus fermé... ;) car on ne sait jamais)
Sage?Comme un orage!
Ελευθερία ή Θάνατος!

Geige
Messages : 121
Inscription : mer. 23 mars 2016 18:04
Pratique du violon : 11
Sexe : Homme

Re: Devenir pro(f) ?

Message par Geige » sam. 2 avr. 2016 11:52

Oui j'imagine qu'il doit y avoir des galères, comme dans tous les métiers.
Et pour le plan B, c'est sûr, je vais pas me lancer comme ça (si je sortais d'un cnsm pourquoi pas mais là ça va pas trop le faire. :D )

Merci pour tes conseils. :amen: :super:

Avatar de l’utilisateur
PhilippeB
Messages : 571
Inscription : lun. 15 déc. 2014 15:55
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 94

Re: Devenir pro(f) ?

Message par PhilippeB » lun. 4 avr. 2016 15:19

Hello
Je vais te faire part de mon expérience à ton âge, en piano, pas en violon. Donc la même année (1987) j'ai eu un bac C (ancienne dénomination pour S) mention TB et mon prix de piano en CNR. J'ai opté pour le piano et je m'y suis consacré à plein temps pendant un an mais l'année suivante je suis retourné en classe prépa (merci la mention TB) et aujourd'hui j'ai un bon job, un bon salaire à la fin du mois et je fais de la musique pour le plaisir! A l'époque j'aurais voulu être pianiste concertiste et le seul métier de prof de piano qui me faisait rêver était celui qu'avaient mes maîtres au CNR ou au CNSM. Et effectivement je crois que prof d'instrument en CRR ou au CNSM est une position très enviable où on jouit d'une considération énorme et où les élèves sont tous valables voire exceptionnels et de futurs pros. Mais il ne faut pas rêver! La plupart de ces profs qui enseignent à ce niveau avaient déjà un prix de Paris à ton âge voire en étaient aux concours internationaux! Parmi mes camarades de l'époque, ceux qui ont continué et ont besogné pour obtenir un prix du CNSM ont aujourd'hui des postes de profs dans de tout petits conservatoires et font les mariages pour arrondir leur fins de mois. Y a pas de sot métier mais franchement je ne les envie pas.

Geige
Messages : 121
Inscription : mer. 23 mars 2016 18:04
Pratique du violon : 11
Sexe : Homme

Re: Devenir pro(f) ?

Message par Geige » lun. 4 avr. 2016 17:18

Tu as sans doute raison, il ne faut pas que je me voile la face.
Merci pour ton témoignage.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité