Prof de violon? Mais...

Ici, on parle pédagogie.
Lana
Messages : 230
Inscription : lun. 13 févr. 2017 00:56
Pratique du violon : 0

Prof de violon? Mais...

Message par Lana » lun. 30 juil. 2018 09:31

Bonjour, je suis en pleine reflexion, c'est assez délicat et je ne veux froisser personne.

Notre petit pianiste (6 ans) veut apprendre le violon en plus. Il est à peu près évident que, comme son frère, il sera doué, ne serait-ce parce qu'au piano il a fait en six mois la même chose que d'autres au bout de un à deux ans (actuellement il travaille le menuet K7 de Mozart)

La question du professeur et de la méthode se posent. Je trouve que celles auxquels mes deux violonistes ont été confrontés sont trop progressives, pas assez stimulantes musicalement et pas assez techniques, on s'est retrouvés donc pour les deux avec un écart énorme entre ce qu'ils peuvent et veulent faire "intellectiellement" et ce que leurs mains permettent et donc au final soit ennui et démotivation (mon grand), soit rattrapage in extremis de la technique par un travail acharné (Mini). Je sais que des établissements spécialisés pour enfants ayant des capacités les choses sont faites autrement et les résultats sont plus probants, malheureusement il n'y en a pas en France.

Et donc, que faire? Trouver un bon amateur qui, n'étant pas professionnel, ne s'attacherait pas à une methode en particulier et serait peut-être au moins plus souple et plus ouvert aux besoins de l'enfant en question? Commencer directement avec un prof russe et on mangera des pâtes? Suzuki? Je ne sais absolument pas s'il accrochera à moyen terme, encore moins si, comme Adriel, il voudra poursuivre à haut niveau; et puis ce sera son deuxième instrument, cela m'embête donc aussi de payer les cours un rein pour le moment d'autant que le budget a du mal à suivre puisque nous avons déjà enormement de frais liés à la musique. Mais d'un autre côté, si cela lui plaît j'aimerais qu'il n'ait pas tout à réapprendre derrière, il faut donc au moins que la tenue d'archet, la prise de son, le geste du bras (poids plutôt que force) etc soient enseignés correctement et tres surveillés en permanence (auquel cas mieux vaut un tres bon prof), quitte à demander par la suite à notre professeur de Toulouse un programme de travail pour lui aussi (et dans ce cas mieux vaut sans doute un bon amateur qui n'aurait pas de problèmes d'ego avec ça...)

Qu'est-ce que vous feriez, vous?
Dernière modification par Lana le lun. 30 juil. 2018 17:42, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
LionelB
Généreux donateur
Messages : 1749
Inscription : dim. 18 sept. 2016 12:08
Pratique du violon : 20
Sexe : Homme

Re: Prof de violon? Mais...

Message par LionelB » lun. 30 juil. 2018 10:52

Pas un amateur. Prof c'est un vrai métier.
Tous les profs ont leurs défauts donc fais ton deuil tout de suite, tu ne trouveras pas le mouton à 5 pattes.
Pourquoi pas l'un des profs de mini si tu en es satisfait ?
Et pour finir un bon prof ca se paye. Prépares tout de suite ton budget patte à l'eau ;)
"Impose ta chance, sers ton courage, va vers ton risque : à te regarder ils s'habitueront."
René Char

Lana
Messages : 230
Inscription : lun. 13 févr. 2017 00:56
Pratique du violon : 0

Re: Prof de violon? Mais...

Message par Lana » lun. 30 juil. 2018 11:23

La prof du CRR, j'en étais satisfaite au début mais depuis quelques temps j'ai le sentiment que, disons, les besoins et priorités de Adriel et les siens tendent à diverger, alors j'aurais du mal à lui confier le petit frère

Sa "grande" prof vit à deux heures et demi de route de chez nous et on ne la verra qu'aux quinze jours, ce qui est difficile à gérer même pour Adriel qui a neuf ans car lui demande beaucoup d'autonomie (là il a cinq études et quatre morceaux pour dans dix jours sans compter la technique pure, ce qui n'est pas exactement la même chose que de travailler deux études et deux morceaux en une semaine) , bref, pour un petitou débutant c'est inenvisageable.

Il reste le prof russe mais il est assez cher, ne travaille normalement pas avec les petits et... la prof de piano c'est sa femme et elle ne veut pas trop que Petit Pianiste fasse d'autres instruments ("il est fait pour le piano" m'a-t-elle dit :) )
Dernière modification par Lana le lun. 30 juil. 2018 17:30, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Archet
Messages : 121
Inscription : ven. 26 juil. 2013 14:19
Pratique du violon : 0

Re: Prof de violon? Mais...

Message par Archet » lun. 30 juil. 2018 15:11

Les conservatoires sont remplis de parents d'élèves surdoués.

Mais, sauf erreur, il n'apparaît qu'une seule dimension dans vos propos : la technique, un technicien, une bête à concours, la comparaison, le classement, le premier, le meilleur.

Le dessin, la peinture,
La sculpture, l'architecture,
La philosophie, la littérature,
La poésie, la langue,
Le théâtre,
Le cinéma, la photographie,
L'histoire de l'art, l'histoire de la musique,
La forme, le fond, l'inspiration,
La culture, la tradition, le costume,
La musique ancienne, la musique électroacoustique
L'art contemporain, les sciences,
La danse, le sport,
Les grands espaces, l'océan, le cosmos,
La nature, les animaux,
La différence,
L'intelligence sensorielle, émotionnelle,
L'ouverture aux autres, l'altruisme,
La générosité, le désintéressement
L'amour, l'amitié, l'affect,
La spiritualité,


C'est tout cela qui forme un musicien ; Et le meilleur professeur, c'est celui qui, sans le dire, parle de tout cela à son élève.

Apprendre, enseigner, éduquer, éclairer, développer, révéler, instruire, cultiver, transmettre, c'est certainement ce qu'il y a de plus difficile, surtout à destination des commençants.

La musique en partage.

Jean-François MAILLET

D'autres informations sur le site :
http://association.amati.pagesperso-orange.fr
C'est ce que je fais qui m'apprend ce que je cherche. [Pierre Soulages]

Lana
Messages : 230
Inscription : lun. 13 févr. 2017 00:56
Pratique du violon : 0

Re: Prof de violon? Mais...

Message par Lana » lun. 30 juil. 2018 15:34

Archet, je comprends ce que vous voulez dire et, je crois, le professeur mentor qui apporte tout ceci plus la dimension humaine de la chose est justement le mouton a cinq pattes encore plus difficile a trouver qu'un excellent technicien. Cela dit, notre "grande" prof colle très bien a ce tableau :coeur: mais le fait est que la technique soit ici justement le point faible et aussi ce que je ne peux pas leur apporter de mon côté en dehors des cours: pour ce qui est du reste, mes enfants sont instruits à la maison, la culture générale tient une grande place, nous avons beaucoup de livres que nous lisons tous les jours, ils font aussi du sport et ont de l'avance dans les matières scolaires (là pour l'été j'ai pris pour Adriel un cahier de maths niveau sixième et ce ne sont que des revisions, il a l'âge d'entrer en CM1), ont des copains, écoutent la musique et vont à des concerts... En fait tout cela me semble aller de soi et je ne vois pas l'intérêt de l'étaler ici et encore moins demander l'avis de qui que ce soit à ce sujet.


Quand à savoir si je suis parent d'enfants surdoués, je n'aime pas ce terme même si je l'ai déjà entendu plusieurs des professionnels qualifier mes enfants de cette façon, personnellement je lui préfère la notion de "haut potentiel" ce qui suppose quelque chose qui peut se réaliser.. ou pas, suivant les choix que l'on fait, l'investissement personnel, la chance aussi

Et pour ce qui est des concours. . C'est aussi et surtout l'occasion d'avoir une date butoir, se dépasser, se confronter au regard des autres et faire des rencontres, echanger aussi bien avec des professionnels qu'avec des familles d'autres enfants; au-delà de tout classement je trouve que c'est très important et permet aussi de se situer par rapport aux autres, certains meilleurs que soi -car il y en a toujours- et en tirer des conclusions appropriées

Avatar de l’utilisateur
Archet
Messages : 121
Inscription : ven. 26 juil. 2013 14:19
Pratique du violon : 0

Re: Prof de violon? Mais...

Message par Archet » mar. 31 juil. 2018 14:45

Bonjour Lana,

Une précision tout d'abord, "Archet" n'est pas mon vrai nom.

Ensuite, je n'ai pas dit que les conservatoires étaient remplis d'élèves surdoués. Les conservatoires sont remplis de "parents" d'élèves surdoués ; C'est vrai et cela le sera toujours.

La première chose à faire est de trouver l'adéquation professeur-élève, car tout part de là. C'est autant une question de personnes que de contexte. Parler beaucoup, échanger, dialoguer, écouter surtout, prendre en compte tous les éléments qui vont faire que l'élève et le professeur vont "s'entendre" ; Votre rôle n'est qu'un rôle d'entremetteur.

Après, cette étape essentielle franchie, aucun enseignement - a fortiori artistique - ne peut se faire sans la durée : Il faut quinze ans pour faire un violoniste et toute une vie pour faire un musicien.

Ah ! Une autre notion n'apparaît jamais dans vos propos, c'est la musique en ensemble. Du duo à l'orchestre symphonique, en passant OBLIGATOIREMENT par le quatuor à cordes, c'est une pratique indispensable, là aussi dans la durée.

Maintenant, pour des conseils sur le choix d'un professeur, si vous ne souhaitez pas entendre les avis et opinions de professeurs de Violon, alors que venez-vous faire dans ce forum sous la rubrique "Le coin des professeurs de Violon", à part parler de vous-même ?

Pour conclure, savez-vous que ce sont les vacances, en ce moment ?

La musique en partage.

Jean-François MAILLET

D'autres informations sur le site :
http://association.amati.pagesperso-orange.fr
C'est ce que je fais qui m'apprend ce que je cherche. [Pierre Soulages]

Avatar de l’utilisateur
Anthurium
Messages : 1691
Inscription : mer. 24 nov. 2004 20:55
Pratique du violon : 26
Sexe : Femme

Re: Prof de violon? Mais...

Message par Anthurium » mer. 1 août 2018 11:08

Archet a écrit :
lun. 30 juil. 2018 15:11
Les conservatoires sont remplis de parents d'élèves surdoués.

Mais, sauf erreur, il n'apparaît qu'une seule dimension dans vos propos : la technique, un technicien, une bête à concours, la comparaison, le classement, le premier, le meilleur.

Le dessin, la peinture,
La sculpture, l'architecture,
La philosophie, la littérature,
La poésie, la langue,
Le théâtre,
Le cinéma, la photographie,
L'histoire de l'art, l'histoire de la musique,
La forme, le fond, l'inspiration,
La culture, la tradition, le costume,
La musique ancienne, la musique électroacoustique
L'art contemporain, les sciences,
La danse, le sport,
Les grands espaces, l'océan, le cosmos,
La nature, les animaux,
La différence,
L'intelligence sensorielle, émotionnelle,
L'ouverture aux autres, l'altruisme,
La générosité, le désintéressement
L'amour, l'amitié, l'affect,
La spiritualité,


C'est tout cela qui forme un musicien ; Et le meilleur professeur, c'est celui qui, sans le dire, parle de tout cela à son élève.

Apprendre, enseigner, éduquer, éclairer, développer, révéler, instruire, cultiver, transmettre, c'est certainement ce qu'il y a de plus difficile, surtout à destination des commençants.

La musique en partage.

Jean-François MAILLET

D'autres informations sur le site :
http://association.amati.pagesperso-orange.fr
:coeur:

Tout est dit dans ce message comme dans votre suivant.

Impossible de griller toutes les étapes, être une machine de technique ne fait pas un musicien (dire ça ne m'empêche pas d'adorer la technique, mais bon pour ce qu'elle est, un outil parmi d'autres).

Sinon une relation avec un professeur doit être basée sur la pleine confiance, sinon autant aller voir ailleurs une bonne fois pour toute. Si vous en êtes à vouloir faire bosser votre fils avec le premier amateur venu ça montre quand même un problème avec l'enseignement...vous faites opérer vos enfants par des chirurgiens amateurs?

Dans un de ses bouquins Joubert parle du "parent d'élève" qu'il différencie du "parent d'enfant" :) .
Sage?Comme un orage!
Ελευθερία ή Θάνατος!

Lana
Messages : 230
Inscription : lun. 13 févr. 2017 00:56
Pratique du violon : 0

Re: Prof de violon? Mais...

Message par Lana » jeu. 2 août 2018 17:26

En fait le message de Lionel à été, à mon sens, le plus constructif de tous et a le mérite de rappeler certaines évidences sans animosité ni attaques personnelles (mince, ne le connaissant pas personnellement je devrais peut-être mettre des guillemets autour de son pseudo..). "Archet" voulez-vous que je vous produise les photocopies des tests de QI ou est-ce que ça va aller?

Franchement je trouve ça lassant de devoir toujours se justifier, d'être jugée sur des bribes de phrase qui ne reflètent en rien la réalité qui est toujours moins unilatérale et infiniment plus complexe que quelques messages sur un forum. Du coup je pense que le plus constructif serait de cesser de supposer et de donner des avis sur les sujets que je n'ai PAS abordés et de revenir plutôt à la question de depart: le meilleur accompagnement pour un enfant qui aime la musique, veut apprendre le violon mais pour qui ce serait un deuxième instrument (et qui par conséquent a déjà un professeur pour apporter tout le reste) en évitant si possible les écueils déjà rencontres par les grands frères. J'ai effectivement un problème de confiance en ce qui concerne la prof du CRR et j'ai mes raisons pour cela, je suis en pleine réflexion quant à la suite à donner, nous aurons sans doute une discussion en début d'année et je ferai en fonction, mais là, encore une fois, n'est pas le sujet de mon message. Bien évidemment le mieux c'est de tomber du premier coup sur un professeur extraordinaire qui apporte à l'élève tout ce dont celui-ci a besoin et ce de la manière la plus adaptée, dévouée et désintéressée qui soit. Les choix dont on dispose dans le monde réel sont parfois différents de ceux que l'on aimerait faire dans l'absolu et je dois -hélas!- composer avec, comme tout un chacun. Enfin, juste entre nous, chacun voit midi à sa porte et pour ma part mieux vaut passer pour un "parent de surdoué" qui casse les pieds qu'à côté de mes enfants. Et si je n'avais pas commencé à m'interroger et à chercher des réponses à temps, certaines des portes qui s'entrouvrent aujourd'hui pour mon fils seraient définitivement closes à sa sortie du conservatoire d'ici trois ou quatre ans.

Bien cordialement .

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Malkichay
Messages : 11495
Inscription : mer. 17 août 2005 13:36
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme
Localisation : Lyon

Re: Prof de violon? Mais...

Message par Malkichay » ven. 3 août 2018 13:17

"Archet" voulez-vous que je vous produise les photocopies des tests de QI ou est-ce que ça va aller ?
:mdr2:
Pour moi, prof est une profession comme les autres. Il y en a des bons (trop rares, hélas), comme de très mauvais. Si un prof est mauvais pédagogue, il ne faut pas hésiter à en changer.

Les gourous du violon autoproclamés m'ont toujours fait marrer. Ils soignent la boursouflure de leur égo en imposant à leur élèves des relations type maître-esclave. S'ils sont si bons qu'ils le prétendent, pourquoi sont-ils si peu sur scène ? Ils devraient se souvenir de l'adage "Ce qu'on sait faire, on le fait. Ce qu'on ne sait pas faire, on l'enseigne !"
Moderato ma non troppo

Avatar de l’utilisateur
LionelB
Généreux donateur
Messages : 1749
Inscription : dim. 18 sept. 2016 12:08
Pratique du violon : 20
Sexe : Homme

Re: Prof de violon? Mais...

Message par LionelB » ven. 3 août 2018 14:58

Malkichay a écrit :
ven. 3 août 2018 13:17
"Ce qu'on sait faire, on le fait. Ce qu'on ne sait pas faire, on l'enseigne !"
:hehe: j'adore, je vais beaucoup la réutiliser celle la avec quelques personnes de mon entourage :mdr1:
"Impose ta chance, sers ton courage, va vers ton risque : à te regarder ils s'habitueront."
René Char

Avatar de l’utilisateur
Archet
Messages : 121
Inscription : ven. 26 juil. 2013 14:19
Pratique du violon : 0

Re: Prof de violon? Mais...

Message par Archet » ven. 3 août 2018 15:25

Mille mercis à mes maîtres ! Respect et reconnaissance infinie.

On ne dira jamais assez combien il est important de faire l'éloge de la transmission d'un Art du maître à l'élève.

Pour la musique, cette continuité se propage à l'évidence par le cours et par le concert, tout naturellement.

La musique en partage.

Jean-François MAILLET

D'autres informations sur le site :
http://association.amati.pagesperso-orange.fr
C'est ce que je fais qui m'apprend ce que je cherche. [Pierre Soulages]

Lana
Messages : 230
Inscription : lun. 13 févr. 2017 00:56
Pratique du violon : 0

Re: Prof de violon? Mais...

Message par Lana » ven. 3 août 2018 21:55

Malkichay a écrit :
ven. 3 août 2018 13:17
"Archet" voulez-vous que je vous produise les photocopies des tests de QI ou est-ce que ça va aller ?
:mdr2:
Pour moi, prof est une profession comme les autres. Il y en a des bons (trop rares, hélas), comme de très mauvais. Si un prof est mauvais pédagogue, il ne faut pas hésiter à en changer.

Les gourous du violon autoproclamés m'ont toujours fait marrer. Ils soignent la boursouflure de leur égo en imposant à leur élèves des relations type maître-esclave. S'ils sont si bons qu'ils le prétendent, pourquoi sont-ils si peu sur scène ? Ils devraient se souvenir de l'adage "Ce qu'on sait faire, on le fait. Ce qu'on ne sait pas faire, on l'enseigne !"
J'adore ! En russe aussi il y a un adage, "pourquoi est-ce que je vais apprendre quand je peux enseigner aux autres" :hehe: néanmoins d'après ce que j'ai vu/lu/entendu , les grands professeurs combinent tous ces deux qualités: ce sont de grands musiciens ET ils ne cessent d'apprendre. D'après mes observations- et cela n'a rien de scientifique- quand un prof commence à parler de X années d'expérience c'est qu'il n'a pas d'arguments plus sérieux (et comme dit un autre adage, si la barbe blanche donnait la science alors toutes les chèvres seraient docteurs). J'ai été très étonnée quand j'ai rencontré notre grande prof, elle surfe sur YouTube, écoute des vidéos de pluie quand il fait chaud, a une grande souplesse d'esprit... en fait j'ai peine à croire qu'elle a presque 70 ans! Avant de commencer à enseigner à Adriel elle s'est renseigné sur ses goûts musicaux, ses violonistes favoris... elle n'impose aucune oeuvre qui ne lui plairait pas, demande son avis et laisse le choix... "je peux lui enseigner sur n'importe quel matériel" dit-elle. Le dernier morceau qu'elle lui a donné, elle n'a elle-même pas les partitions.. c'est sans doute la différence entre un "maître" et un "prof"

Avatar de l’utilisateur
Archet
Messages : 121
Inscription : ven. 26 juil. 2013 14:19
Pratique du violon : 0

Re: Prof de violon? Mais...

Message par Archet » ven. 3 août 2018 22:53

Au Japon,
la notion de "Trésor humain vivant" intègre les maîtres qui possèdent un haut niveau de connaissances et de savoir-faire dans un domaine et qui en assurent la transmission et la pérennité.

En France, on a Booba, Kaaris… sans partition, non plus.

La musique en partage.

Jean-François MAILLET

D'autres informations sur le site :
http://association.amati.pagesperso-orange.fr
C'est ce que je fais qui m'apprend ce que je cherche. [Pierre Soulages]

Lana
Messages : 230
Inscription : lun. 13 févr. 2017 00:56
Pratique du violon : 0

Re: Prof de violon? Mais...

Message par Lana » ven. 3 août 2018 23:07

Archet a écrit :
ven. 3 août 2018 22:53

En France, on a Booba, Kaaris… sans partition, non plus.

Je crois que même mon fils ne sait pas qui c'est! Pour le coup, avec une telle culture et ouverture d'esprit vous aussi avez (presque) l'étoffe d'un maître :mdr1:

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Malkichay
Messages : 11495
Inscription : mer. 17 août 2005 13:36
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme
Localisation : Lyon

Re: Prof de violon? Mais...

Message par Malkichay » sam. 4 août 2018 07:18

A croire qu'il n'y a que les "Maitres" qui peuvent transmettre leur savoir. Il faut arrêter avec cette iconification du "Maître". Quand j'ai rencontré celui que je considairais comme mon Maitre de la quéna (flûte des Andes), je me suis très vite aperçu que certe, il était très fort au point de vue instrumental, mais que sorti de ça, c'était un vrai c*n puant de prétention et très imbu de lui-même.

Ce "Maitre", titulaire d'un CA, ne connaissait même pas une technique pourtant banale en flûte classique (double et triple coup de langue), et c'est moi qui lui ai appris ! D'autre part, il enseignait ses défauts comme étant LA seule vraie technique. :wacko:

Il n'y a pas de Maître. Il y a simplement des gens plus avancés ou plus doués que les autres. Ce n'est pas une raison pour se prendre pour un Maître. Celui qui a un don particulier n'a aucun mérite à l'avoir. Il est né avec, c'est tout. Pas de quoi prendre le reste de l'humanité pour de la m*rde.

On n'arrête pas d'apprendre et le statut de Maître bloque cette progression (on est sensé tout savoir). Méfiez-vous des compliments qu'on peut vous faire après une prestation, et remettez-vous toujours en question. Un vrai artiste est un insatisfait permanent.
Moderato ma non troppo

Répondre