Retour sur les fondamentaux

Vous avez déjà quelques mois ou plusieurs années d'expérience, et quelques astuces à communiquer...
Répondre
Avatar de l’utilisateur
PhilippeB
Messages : 571
Inscription : lun. 15 déc. 2014 14:55
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 94

Retour sur les fondamentaux

Message par PhilippeB » mar. 18 oct. 2016 10:42

J'ai l'impression que dans l'apprentissage du violon, il y a une période un peu délicate à gérer (que je situerais autour de 6-8 ans, donc début 3ème cycle) qui correspond au moment où on commence à aborder des grandes oeuvres du répertoire vraiment difficiles (et pour lesquelles les enregistrements de référence ne manquent pas d'où des comparaisons pas toujours flatteuses pour l'apprentis violoniste), sans posséder une parfaite maîtrise des fondamentaux. Du coup on s'échine, on bricole, un coup ça marche un coup ça ne marche pas... Les démanchés deviennent hasardeux, la justesse des passages rapide devient approximative, l'archet commence à savonner dès que les difficultés se multiplient à la main gauche, etc. et surtout on a l'impression que le travail ne paie pas, qu'un passage qu'on pensait maîtriser après y avoir passé une heure ou deux, nous échappe à nouveau dans les jours qui suivent...
Il me semble que pour franchir ce cap, il faut revenir sur les fondamentaux et pas seulement se contenter d'exercices ou d'études de plus en plus virtuoses. Ce que j'entends par fondamentaux c'est vraiment la base : la posture, la position de main gauche, la tenue d'archet, le simple mouvement de tirer-pousser, la conscience des places d'archet, du point de contact, etc.
Je pense que si on ne fait pas cet effort de retour sur les fondamentaux on peut même détruire progressivement tout ce qui a été construit à force d'acrobaties et de bricolage...
Je m'adresse à ceux qui ont ou qui ont eu ce niveau. Qu'en pensez-vous? Avez-vous à moment donné (ou votre prof) ressenti le besoin de revenir sur le travail des fondamentaux, de refaire des cordes à vide par exemple ou des exercices de tenue d'archet, ou de retravailler chaque position comme si vous étiez débutant ou encore des démanchés basiques à vitesse réduite en soignant chaque mouvement, etc. ?

Avatar de l’utilisateur
Zaphod
Messages : 937
Inscription : lun. 2 févr. 2015 20:44
Pratique du violon : 28
Sexe : Homme

Re: Retour sur les fondamentaux

Message par Zaphod » mar. 18 oct. 2016 11:03

Je pense surtout qu'il faut faire confiance au professeur, et arrêter de se triturer les méninges ;)
Si le prof fait travailler tel ou tel morceau, c'est qu'il a son idée en tête, et il est indispensable de ne pas interférer avec. Ce serait comme aller voir un médecin pour avoir une prescription médicale et au final une fois rentré à la maison prendre des médicaments différents sous prétexte d'avoir lu sur internet que ça avait mieux marché pour quelqu'un d'autre...

Deux solutions donc, ou bien le prof est compétent et il faut lui faire confiance, ou bien vous estimez que le prof n'est pas compétent et là il faut en changer, ça peut arriver aussi.

Du reste les vidéos youtube et compagnie c'est bien pour savoir à quoi doit ressembler le morceau quand il est joué parfaitement, mais rien de plus, et j'ai bien dit rien !
Quand on donne un morceau à un élève, on a pour but soit de mettre en application une nouvelle technique vue en parallèle, soit au contraire de confronter l'élève à une nouvelle difficulté. Le but n'est pas de lui faire jouer le morceau comme Vengerov ou Milstein. Vouloir faire une comparaison n'est pas seulement dégradante, mais aussi destructrice car on s'écarte du but initial de l'exercice en voulant le jouer comme un professionnel alors que ce n'est pas le but.

Les fondamentaux ne seront acquis (et encore...) qu'au DEM, pas avant. Du reste si une des bases manque à l'élève ou pose problème, le professeur s'en apercevra et ajustera la progression en complétant avec des exercices adaptés ;)

n.b. désolé si je suis un peu "dur" dans mes propos, ce n'est pas contre toi personnellement Philippe, mais c'est une remarque globale pour les parents, car tu n'es pas le seul à réagir comme ça. Je remarque que de plus en plus de parents interfèrent dans la progression des élèves en jouant les profs secondaires alors qu'ils n'en ont pas les compétences, et se basent sur des choses lues sur internet...
Vouloir aider ses enfants c'est très bien, mais en se basant sur les conseils du professeur, pas apportant son grain de sel sans concertation avec le prof.

Avatar de l’utilisateur
PhilippeB
Messages : 571
Inscription : lun. 15 déc. 2014 14:55
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 94

Re: Retour sur les fondamentaux

Message par PhilippeB » mar. 18 oct. 2016 12:20

Salut Zaphod!
Je comprends bien ton point de vue et que je puisse sembler bien prétentieux et fatiguant de m'occuper de violon et encore plus de pédagogie du violon! Sache que je respecte énormément les profs et leur avis, même si ce n'est pas toujours facile de discuter avec eux et de bien comprendre ce qu'ils veulent dire quand tu réussis à leur parler (en apparté je te signalerais aussi que la plupart des profs n'ont pas ces égards entre eux et ont souvent la critique facile et la dent dure avec leurs confrères...). Simplement j'aime comprendre et j'ai aussi un ressenti sur lequel j'aimerais savoir s'il est pertinent ou pas justement... Ma question à la quelle tu n'as pas répondu était la suivante : est-ce que d'une façon générale, voire systématique, il y a un moment dans l'apprentissage où on doit faire l'effort de revenir sur les fondamentaux et donc faire une pause dans la recherche de difficultés nouvelles à surmonter. A l'extrème, on entend parler de cas où il a fallu tout stopper pour refaire uniquement des cordes à vide pendant un an : mythe ou réalité ? Je sais que tu vas me répondre que c'est au cas par cas et que c'est au prof à en juger... Mais en général? Ce que je constate avec mon fils (toujours lui) c'est qu'il semble arriver à un niveau de saturation où malgré beaucoup de temps de travail il a du mal à atteindre les objectifs que sa prof lui fixe et du coup elle n'est pas très satisfaite et même s'imagine qu'il ne travaille pas assez... Je cherche donc à comprendre ce qui cloche...

Avatar de l’utilisateur
Theo
Messages : 1197
Inscription : jeu. 16 mai 2013 22:36
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme
Localisation : Reims

Re: Retour sur les fondamentaux

Message par Theo » mar. 18 oct. 2016 13:10

Salut Philippe, jai un ami violoniste qui a un niveau maintenant très très bon, donne des cours et fais des présentations solistes. Il est du forum d'ailleurs, c'est
Lahelis.

À un moment donné dans son apprentissage il m'a raconté que pendant 1 an où tout clochait (notamment à cause d'une blessure, mais pas que), il a choisi de reprendre tout à 0 pendant une année. Et il était reparti de plus belle après.

Je n'ai pas d'avis là dessus, ayant eu un apprentissage spécial, où j'ai grillé beaucoup d'étapes, il sera plus normal pour moi de reprendre des choses à 0 que quelqu'un qui a eu un enseignement classique.
La Musique commence là où s'arrête le pouvoir des mots. Richard Wagner

Avatar de l’utilisateur
Zaphod
Messages : 937
Inscription : lun. 2 févr. 2015 20:44
Pratique du violon : 28
Sexe : Homme

Re: Retour sur les fondamentaux

Message par Zaphod » mar. 18 oct. 2016 16:26

Reprendre les fondamentaux à 0 ça peut être utile si on traine un défaut qui n'a pas été corrigé à temps, mais c'est très rare dans un enseignement de type conservatoire.
Par contre à défaut de revenir dessus, il est indispensable de continuer à les travailler, quelque-soit le niveau, j'entends par là que je ne conçois pas faire une séance de travail sans commencer par des cordes à vides, quelques gammes, en veillant scrupuleusement à tous les points clés essentiels, c'est ce qu'omettent un certain nombre d'élèves, et du coup accumulent les défauts en se confrontant directement aux difficultés des exercices principaux à travailler, et en oublient les bons gestes.

Par contre ce qui est bon périodiquement c'est de prendre du recul, pas faire un retour aux sources nécessairement, mais marquer une pause dans la suite de progression pour "digérer" les acquis.

Par ailleurs, le fait de se sentir plafonner par périodes est tout à fait normal dans une progression type (d'où le nom de progression en escalier, qui n'est qu'une impression).
C'est l'occasion de se tourner vers d'autres répertoires en guise de récréation pour garder la motivation en attendant le prochain palier :)

Avatar de l’utilisateur
PhilippeB
Messages : 571
Inscription : lun. 15 déc. 2014 14:55
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 94

Re: Retour sur les fondamentaux

Message par PhilippeB » mar. 18 oct. 2016 17:08

Merci Zaphod pour cette réponse claire!
Effectivement je crois qu'il y a un pb d'organisation des séances de travail. Quand je vois mon fils se jeter sur ces horribles exercices de Schradiek en guise d'échauffement, et bien sûr à toute berzingue, je prends peur!!!!!! Je crois que comme tu le dis il manque ce petit quart d'heure de mise en train avec des choses aussi basiques que des tirer-pousser sur les cordes à vide...
Tu vas sûrement me gronder :aille2: (vu que je suis pas prof de violon) mais le week end quand je peux m'occuper un peu de lui je lui demande avant de commencer de me faire une gamme lentement sur 3 octaves, et d'abord octave par octave, avec 2 liés 2 détachés en étant intransigeant sur les places d'archet (talon milieu pointe), sur le chemin de l'archet, sur le point de contact, sur la tenue de main droite, la souplesse du poignet, etc. et bien sûr avec une très bonne tenue de main gauche, justesse etc. Je lui demande de chercher une égalité sonore parfaite, on ne doit entendre ni les changements d'archet, ni les changements de corde, ni les démanchés... J'avais vu cet exo sur internet :fouet: et je l'avais trouvé pas mal. Qu'en penses-tu?

Avatar de l’utilisateur
Zaphod
Messages : 937
Inscription : lun. 2 févr. 2015 20:44
Pratique du violon : 28
Sexe : Homme

Re: Retour sur les fondamentaux

Message par Zaphod » mar. 18 oct. 2016 18:57

c'est un bon exercice mais ce n'est pas un échauffement, il y a trop de paramètres à surveiller à la fois.

le but d'un échauffement est de remettre en place chaque élément, un peu comme on assemblerait un puzzle, or si on cherche à assembler tous les éléments à la fois ça ne marchera pas.

Je vois ça un peu comme une construction, où d'abord on prépare la dalle, c'est l'état du musicien. Avant même de prendre son instrument, il faut déjà être prêt à faire de la musique. On ne peut pas rentrer à peine de l'école, avoir encore des morceaux du goûter sur les doigts, penser à la partie de jeu vidéos ou aux devoirs qui vont suivre l'entrainement de violon etc... il faut déjà prendre le temps de se détendre, respirer calmement, être réceptif au travail qui va suivre, sinon il ne sert à rien.
Ensuite on va poser les fondations, les murs porteurs, c'est la posture du musicien. on prend son violon, et avant de faire le moindre son, on prend le temps de se sentir bien avec son instrument. on part des pieds, on détend au fur et à mesure tous les muscles jusqu'au bout des doigts, on se sent bien, détendu, là seulement on peut commencer à jouer du violon.
Ensuite avant de vouloir choisir la couleur du canapé et régler les luminaires, il faut prendre le temps de faire le plancher et la toiture, c'est la prise de son. en corde à vide seulement, sur toute la longueur de l'archet (on ne va pas faire que la moitié d'un étage...) on vient rechercher un son beau, propre, homogène, tout en cherchant à garder les éléments de détente et de bien être dans sa tenue que l'on a mis en place jusqu'ici (si on détruit les murs en faisant la toiture, c'est mal partit...).
Ensuite seulement on peut commencer à greffer petit à petit d'abord les doigts, en restant en première position d'abord, puis doucement commencer à monter en position etc...
Une maison dans laquelle on se sent bien, ce n'est pas seulement une maison avec des luminaires hightech et un papier peint qui brille dans le noir, mais avant tout une maison bien construite du début à la fin avec un toit qui nous tombera pas sur la tête au premier coup de vent, une plomberie qui ne fuira pas au bout de 2 mois etc.
La technique du violon c'est pareil, ça sert à rien de s'enquiller les volumes de schradieck si le cadre même dans lequel on construit notre technique n'est pas stable :)

Avatar de l’utilisateur
LionelB
Généreux donateur
Messages : 1940
Inscription : dim. 18 sept. 2016 12:08
Pratique du violon : 20
Sexe : Homme

Re: Retour sur les fondamentaux

Message par LionelB » mar. 18 oct. 2016 19:14

Très intéressant ce que tu dis je vais le méditer et le tester :super:
Jusqu'à présent j'attaquais par le Nadaud, ça va me changer. :)
"Impose ta chance, sers ton courage, va vers ton risque : à te regarder ils s'habitueront."
René Char

Répondre