Vibrato continu

Vous avez déjà quelques mois ou plusieurs années d'expérience, et quelques astuces à communiquer...
Répondre
maeva
Messages : 97
Inscription : lun. 4 sept. 2017 10:12
Pratique du violon : 15
Sexe : Femme
Localisation : Paris

Vibrato continu

Message par maeva » lun. 29 juin 2020 18:48

Bonjour, forum !

Certains d'entre vous auraient ils des conseils, astuces, idées, suggestions pédagogiques plus ou moins exotiques, pour travailler le vibrato continu ?
Je veux dire autre que "vibrer en pensant à ne pas arrêter entre les notes".
J'ai pris depuis des années cette sale habitude d'arrêter le vibrato entre les notes, et dans certains répertoires c'est vraiment un problème, le son et le style en souffrent beaucoup... Il est temps pour moi de régler cette épineuse question !

Merci !


Plié tendu la jambe et hop

Avatar de l’utilisateur
Chanterelle
Messages : 1759
Inscription : lun. 25 juil. 2005 19:29
Pratique du violon : 55
Sexe : Homme
Localisation : Nice
A été remercié : 9 fois

Re: Vibrato continu

Message par Chanterelle » lun. 29 juin 2020 19:19

:-( Il n'y a rien de pire que le vibrato continu ...Certains grands avaient compris ça bien avant la mode baroque ! Il faut une variété de vibratos différents suivant les oeuvres : du doigt , de la main , de l'avant-bras.Mais il n'y a rien de plus rasoir que l'abus du vibrato. Dans le Mi majeur de Bach, il y a un passage où on supprime tout vibrato .Dans certaines oeuvres romantiques on ne vibre pas toutes les notes.
Ne change rien ! D'une manière générale un vibrato avec une grande amplitude nuit à la justesse ! ;)
" Mozart et Beethoven sont des génies , mais Schubert est un miracle ! "
Marc Chagall

maeva
Messages : 97
Inscription : lun. 4 sept. 2017 10:12
Pratique du violon : 15
Sexe : Femme
Localisation : Paris

Re: Vibrato continu

Message par maeva » lun. 29 juin 2020 19:34

Je pense qu'on s'est mal compris, ce n'est pas du tout de cela que parle...
Par vibrato continu, j'entends un vibrato qui n'est pas interrompu pour des raisons techniques par un démanché, un changement de corde, de sens d'archet. Quand ça s'y prête, bien évidement ! Il ne s'agit pas de tout vibrer à fond quelle que soit le type de répertoire ou le caractère de la pièce.
Le vibrato continu a quand même une certaine utilité, sur les grands concertos romantiques, par exemple...
Sur ce répertoire, je n'ai jamais vu un grand concertiste interrompre son vibrato pour démancher, par exemple. L'interruption du vibrato peut, par contre, être en effet un choix stylistique quand la situation s'y prête.
Plié tendu la jambe et hop

Avatar de l’utilisateur
Zaphod
Messages : 1709
Inscription : lun. 2 févr. 2015 20:44
Pratique du violon : 31
Sexe : Homme
A remercié : 8 fois
A été remercié : 27 fois

Re: Vibrato continu

Message par Zaphod » mar. 30 juin 2020 00:58

Essaie un travail sur 2 axes.
Tout d'abord une décomposition en pulsations du vibrato, en comptant les oscillations, lentement pour commencer, et en posant les doigts sur les oscillations paires (donc doigt replié, poignet vers toi) et au contraire en les enlevant lors des oscillations impaires. Puis augmente petit à petit la fréquence.
En parallèle, travaille la fluidité du mouvement en isolant le geste sans violon ni archet, puis ensuite ajoute le violon, puis ensuite l'archet.

maeva
Messages : 97
Inscription : lun. 4 sept. 2017 10:12
Pratique du violon : 15
Sexe : Femme
Localisation : Paris

Re: Vibrato continu

Message par maeva » mer. 1 juil. 2020 08:41

Merci pour ces conseils !

Travailler sans l'archet, bien sûr, je ne sais pas pourquoi je n'y ai pas pensé...
Plié tendu la jambe et hop

Répondre