Cher membres et amis du forum,
A la demande des propriétaires des marques "Violon Cello" et "RG eviolins" , tout message faisant référence aux dites marques, leur produit, toute url conduisant vers leurs sites internet, et tout commentaire susceptible de permettre directement ou indirectement d'en identifier les propriétaires seront dorénavant supprimés. Nous invitons les personnes souhaitant se renseigner sur ces marques et produits à poster leurs questions et messages sur un autre lieu d’échange.

Le travail du bras droit

Vous avez déjà quelques mois ou plusieurs années d'expérience, et quelques astuces à communiquer...
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Claire91
Messages : 4929
Inscription : mer. 13 mai 2009 16:41
Pratique du violon : 0
Sexe : Femme
Localisation : Essonne
Contact :

Le travail du bras droit

Message par Claire91 » sam. 22 janv. 2011 21:24

C'est un sujet qui me travaille pas mal en ce moment (c'est le cas de le dire...). Je crois que je suis en train de passer un cap dans l'apprentissage du violon mais l'ampleur de la tâche m'affole un peu du coup.

Jusqu'à maintenant, quand je travaillais un morceau j'avais les objectifs suivants :
- jouer les notes, justes, placées correctement rythmiquement (travail de la main gauche)
- jouer les nuances indiquées
- travailler "l'interprétation" (intensité du vibrato, choix des doigtés, vitesse et place de l'archet)

Et là, je suis en train de me rendre compte que le troisième point est beaucoup plus complexe que ça !

Exemple : une étude en doubles croches, en ternaire, en détaché, où il est demandé d'accentuer chaque temps (toutes les 6 doubles, donc). Ca va vite ; je joue au milieu (enfin un peu plus vers le talon que vers la pointe), avec très peu d'archet. Question idiote que j'ai posée à ma prof au dernier cours : comment faire l'accent ? Traditionnellement, pour accentuer, j'enfonce davantage l'archet, et j'allonge. Sauf que là, allonger, ça oblige à revenir à la bonne position sur les 5 doubles suivantes, et c'est pas terrible comme solution. Du coup, j'ai eu droit à une série de solutions avec comme conclusion de les tester et de voir laquelle marchait le mieux pour moi...

Exemple 2 : J'ai une manie, qui me vient probablement de ma toute première prof, c'est que quand je dois jouer dans une nuance forte, je suis très à la corde.Pour certains morceaux, c'est superbe, on me félicite pour mon jeu. Pour d'autres morceaux, ça passe moins bien. La première fois qu'on m'a demandé de jouer "moins à la corde" dans une nuance forte, j'ai pas tout compris ! Ca fait plusieurs mois que je cherche le truc, que je travaille sur les vitesses d'archet, sur la souplesse de mon poignet, sur la position de mon épaule et de mon coude... mais je n'arrive pas encore à comprendre comment obtenir le son que je voudrais par mes gestes... A ce niveau, j'ai l'impression d'être une sorte de thésard qui fait des recherches sans trop avoir de résultats.
Là où je sens que je progresse, c'est que maintenant, je me rends compte quand je n'ai pas le son que je voudrais. Avant, je n'entendais même pas ce qui clochait.

Mais voilà j'ai l'impression d'avoir un grand fossé devant moi, tout un tas de babioles à mes pieds, et de devoir me débrouiller pour assembler ces babioles et construire un truc qui me permettra de franchir le fossé, sans savoir si ça doit être une passerelle, une liane, un engin motorisé ou un téléporteur...


Mon blog musical : Des fourmis dans les doigts

Avatar de l’utilisateur
isabelg
Messages : 2920
Inscription : mar. 17 févr. 2009 22:59
Pratique du violon : 10
Sexe : Femme

Re: Le travail du bras droit

Message par isabelg » sam. 22 janv. 2011 21:58

J'ai le même sujet de thèse... heureusement qu'il n'y a pas de limite d'âge pour la défendre :(

Avatar de l’utilisateur
Claire91
Messages : 4929
Inscription : mer. 13 mai 2009 16:41
Pratique du violon : 0
Sexe : Femme
Localisation : Essonne
Contact :

Re: Le travail du bras droit

Message par Claire91 » sam. 22 janv. 2011 22:38

Ce que j'aime avec toi Isa, c'est que quand je soulève un sujet dont je ne suis pas sûre, tu viens me confirmer que je ne suis pas la seule à me poser la question ! :)
Ce qui m'affole un peu dans le cas présent, c'est que j'ai l'impression que moi seule pourrai trouver les réponses à mes questions. Ma prof peut me proposer des pistes de recherche, mais ne peut pas m'apporter de réponses...
Et comme en semaine, je travaille en général assez tard, et donc avec une sourdine en caoutchouc, c'est pas évident de travailler la sonorité. Je crois que je vais tester petit à petit les limites de mes voisins en enlevant ma sourdine...
Mon blog musical : Des fourmis dans les doigts

Avatar de l’utilisateur
renaud
Messages : 1201
Inscription : ven. 2 juin 2006 10:56
Pratique du violon : 30
Sexe : Homme
Localisation : Epinay-sur-Seine 93

Re: Le travail du bras droit

Message par renaud » lun. 24 janv. 2011 20:05

Claire91 a écrit : Traditionnellement, pour accentuer, j'enfonce davantage l'archet, et j'allonge. Sauf que là, allonger, ça oblige à revenir à la bonne position sur les 5 doubles suivantes, et c'est pas terrible comme solution.
Ben si! Mais il y a plein de façons d'allonger et d'appuyer. A te lire, je pressens que tu allonges trop, mais ce n'est qu'une intuition. Il n'y a pas forcément une énorme différence d'allongement et/ou de pression pour la note accentuée. Après, ça dépend du type d'accent qui convient au passage en question.
Claire91 a écrit : La première fois qu'on m'a demandé de jouer "moins à la corde" dans une nuance forte, j'ai pas tout compris ! Ca fait plusieurs mois que je cherche le truc, que je travaille sur les vitesses d'archet, sur la souplesse de mon poignet, sur la position de mon épaule et de mon coude...
Attention, la vitesse d'archet n'est qu'un paramètre! Combiné au poids (cela concerne aussi les places d'archet) et à l'éloignement du chevalet. Un paramètre n'est jamais seul, indépendant du reste.
Personnellement, pour ce genre de recherche (ce n'est, là aussi, qu'un a priori), je recommanderais de partir de l'attitude la plus détendue, et "d'ajouter" peu à peu ce qui manque. Partir de rien.
"Le bras tombe d'un côté, l'archet, de l'autre", "la main prend place entre la pointe du coude et la pointe de l'archet". Et réagir consciemment ("archet trop lent", "trop lourd", "trop vers la touche", etc.)
Claire91 a écrit : Là où je sens que je progresse, c'est que maintenant, je me rends compte quand je n'ai pas le son que je voudrais. Avant, je n'entendais même pas ce qui clochait.
Le point de départ, c'est toujours une idée, plus ou moins abstraite/précise, de ce que l'on veut faire et qui va, peu à peu s'incarner. Si tu entends "ce qui cloche", tu as toutes les chances de trouver... Patience et bon courage!
Dans l'obscurité existe la lumière,
Ne regardez pas avec une vision obscure,
Dans la lumière existe l'obscur,
Ne regardez pas avec une vision lumineuse.
(extrait du San Do Kai, de maître Sekito)

Don Quijote

Re: Le travail du bras droit

Message par Don Quijote » lun. 24 janv. 2011 20:26

Claire, pardon, une petite intrusion : quand tu dis "jouer très à la corde" ça veut dire prêt du chevalet ?

Avatar de l’utilisateur
Claire91
Messages : 4929
Inscription : mer. 13 mai 2009 16:41
Pratique du violon : 0
Sexe : Femme
Localisation : Essonne
Contact :

Re: Le travail du bras droit

Message par Claire91 » lun. 24 janv. 2011 21:06

Don Quijote a écrit :Claire, pardon, une petite intrusion : quand tu dis "jouer très à la corde" ça veut dire prêt du chevalet ?
Non, cela signifie jouer avec la mèche bien à plat, en mettant beaucoup de poids sur l'archet.

Sinon, merci Renaud pour tes commentaires :)
Effectivement, la qualité du son dépend de plein de paramètres. Et la richesse du jeu vient de différentes combinaisons de ces paramètres....
Il n'est pas encore évident pour moi de trouver la façon dont la modification d'un seul paramètre influe sur le son. Ton conseil de "partir de rien" me plait bien. Je vais tenter l'expérience ! :)
Mon blog musical : Des fourmis dans les doigts

Ninania
Messages : 24
Inscription : mer. 7 juil. 2010 14:10
Pratique du violon : 0

Re: Le travail du bras droit

Message par Ninania » mer. 26 janv. 2011 14:50

Claire91, effectivement, seule toi peut trouver la réponse. Un prof va te guider, mais c'est "tout".

Un conseil : travaille beaucoup ta technique d'archet, plus tu auras une main droite forte, plus ça t'aidera. Je pense que ton problème s'appelle "main droite" finalement, mais je me suis rendue compte ces derniers mois, avec le même genre de problème, que la main droite est en réalité extrêmement difficile à maitriser, pire que le main gauche.
Quant au fait que tu n'aies pas le son que tu voudrais, même constat. Mais ça, comme tu l'as dit, finalement c'est plutôt bon signe ;)

Skchip

Re: Le travail du bras droit

Message par Skchip » mar. 1 févr. 2011 14:37

Merci ces informations.

Diotima
Messages : 19
Inscription : mar. 1 févr. 2011 23:00
Pratique du violon : 8
Sexe : Femme

Re: Le travail du bras droit

Message par Diotima » lun. 7 févr. 2011 19:58

Moi j'ai une autre question concernant le bras droit.

En fait, j'ai décidé de me filmer (puisque je joue seule, ya personne pour me dire ce qui va pas dans ma position, alors je fais en sorte de le voir moi même), et je me suis rendue compte que mon archet partait "un peu dans tous les sens" , surtout quand j'arrive à la pointe, j'ai tendance à me rapprocher de la touche.
(En fait, l'archet est pas parallèle au chevalet, il est en biais, la pointe vers la touche, le talon vers le chevalet.)

C'était déjà un problème quand je prenais encore des cours, et je me rappelle plus comment mon prof me l'avait fait améliorer.
Avez vous des exercices à me conseiller pour résoudre ce problème.

Merci d'avance.

PS : je ne mets pas la vidéo parce que le morceau n'est pas au point du tout ;)

Avatar de l’utilisateur
Claire91
Messages : 4929
Inscription : mer. 13 mai 2009 16:41
Pratique du violon : 0
Sexe : Femme
Localisation : Essonne
Contact :

Re: Le travail du bras droit

Message par Claire91 » mar. 22 janv. 2013 23:47

Je déterre mon propre sujet, parce que j'y reviens à mon bras droit... Mozart, encore. Le rondo de la sonate K302 : http://www.youtube.com/watch?v=UWyDwWcCaBs
Exagérer les nuances. Jouer forte tout en restant léger. Sans enfler artificiellement les notes avec le vibrato, en gardant une vitesse d'archet constante, sans accentuer les notes qu'on aurait envie d'accentuer...
Réussir à jouer en finesse et avec légèreté un trait de doubles croches, piano, sur la corde de sol...

Ce soir, à mon cours, ma prof m'a fait poser mon violon, poser mes doigts de la main droite sur une table pour ressentir quelque chose, prendre l'archet, d'abord avec la paume vers le haut pour essayer de ressentir la même chose... C'est vraiment un travail sans fin que cette technique du bras droit !
Mon blog musical : Des fourmis dans les doigts

Avatar de l’utilisateur
cécilius
Messages : 1518
Inscription : jeu. 21 avr. 2011 15:24
Pratique du violon : 5
Sexe : Femme
Localisation : Nice

Re: Le travail du bras droit

Message par cécilius » mer. 23 janv. 2013 09:38

Très bon choix comme exemple : Gil Shaham ! (Ah Mozart et la sonorité - au piano, c'est pareil !). En rajoutant, pour répondre à ce que j'ai lu plus haut, je voudrais faire remarquer qu'il ne joue jamais avec l'archet à plat : quand il veut donner du son, il se rapproche du chevalet et allonge l'archet.

Avatar de l’utilisateur
Claire91
Messages : 4929
Inscription : mer. 13 mai 2009 16:41
Pratique du violon : 0
Sexe : Femme
Localisation : Essonne
Contact :

Re: Le travail du bras droit

Message par Claire91 » mer. 23 janv. 2013 11:10

cécilius a écrit :Très bon choix comme exemple : Gil Shaham !
C'est ma prof qui m'a conseillé de prendre son interprétation comme exemple...
Maintenant, il faudrait que j'en regarde d'autres, pour voir les différence, et ainsi mieux comprendre ses intentions...
Mon blog musical : Des fourmis dans les doigts

Odile
Messages : 583
Inscription : ven. 11 nov. 2011 04:30
Pratique du violon : 11
Sexe : Femme
Localisation : Nîmes/Paris

Re: Le travail du bras droit

Message par Odile » mer. 23 janv. 2013 11:50

J'ai eu un cours entièrement là-dessus hier, et en fait, ma prof m'a dit que
pour le son, il y a 4 facteurs essentiels qui modifient la nuance, le timbre :

- la pression d'archet
- la vitesse d'archet
- le point de contact de la mèche entre le chevalet et la touche
- mêche plus ou moins à plat

Et qu'après, il fallait en permanence rester souple, détendue, sans lever les épaules, et
s'imaginer que les deux coudes sont posés sur quelque chose...
Il y a encore plein d'autres choses qu'elle m'a expliquées, mais si je met tout, j'ai peu de faire un pavé.
"Sans la musique, la vie serait une erreur."
Friedrich Nietzsche

Avatar de l’utilisateur
akito
Messages : 116
Inscription : dim. 11 nov. 2012 15:30
Pratique du violon : 34
Sexe : Homme
Contact :

Re: Le travail du bras droit

Message par akito » mer. 23 janv. 2013 19:42

Odile a écrit :il y a 4 facteurs essentiels qui modifient la nuance, le timbre :

- la pression d'archet
- la vitesse d'archet
- le point de contact de la mèche entre le chevalet et la touche
- mêche plus ou moins à plat
La quantité de colophane :D
Claire91 a écrit :C'est vraiment un travail sans fin que cette technique du bras droit !
Ce qui est bien avec le violon, c'est que quand on accomplit un progrès dans sa technique, il y en a dix nouveaux qui apparaissent : ça signifie qu'on s'améliore et qu'on ne sera jamais au bout de nos peines :)

Odile
Messages : 583
Inscription : ven. 11 nov. 2011 04:30
Pratique du violon : 11
Sexe : Femme
Localisation : Nîmes/Paris

Re: Le travail du bras droit

Message par Odile » mer. 23 janv. 2013 20:57

akito a écrit :
Odile a écrit :il y a 4 facteurs essentiels qui modifient la nuance, le timbre :

- la pression d'archet
- la vitesse d'archet
- le point de contact de la mèche entre le chevalet et la touche
- mêche plus ou moins à plat
La quantité de colophane :D

Oui, c'est vrai !
:D Enfin ça ne change pas tellement d'un morceau à l'autre, non ?
Claire91 a écrit :C'est vraiment un travail sans fin que cette technique du bras droit !
Ce qui est bien avec le violon, c'est que quand on accomplit un progrès dans sa technique, il y en a dix nouveaux qui apparaissent : ça signifie qu'on s'améliore et qu'on ne sera jamais au bout de nos peines :)[/quote]

C'est ça qui est génial ! On aura jamais fini ! :happy1:
"Sans la musique, la vie serait une erreur."
Friedrich Nietzsche

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités