Cher membres et amis du forum,
A la demande des propriétaires des marques "Violon Cello" et "RG eviolins" , tout message faisant référence aux dites marques, leur produit, toute url conduisant vers leurs sites internet, et tout commentaire susceptible de permettre directement ou indirectement d'en identifier les propriétaires seront dorénavant supprimés. Nous invitons les personnes souhaitant se renseigner sur ces marques et produits à poster leurs questions et messages sur un autre lieu d’échange.

Oreille absolue

Le violon et sa technique n'ont plus de secret pour vous. Vous êtes une aide précieuse pour nos néophytes... n'hésitez pas à partager vos connaissances.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Malkichay
Messages : 11410
Inscription : mer. 17 août 2005 13:36
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme
Localisation : Lyon

Oreille absolue

Message par Malkichay » lun. 7 déc. 2015 21:16

Juste en passant...
Je travaille actuellement une Cantate avec des musiciens classiques. La chef d'orchestre, qui est violoniste soliste dans un grand orchestre de Lyon, a une oreille absolue d'une redoutable précision. Elle m'a dit que, loin d'être un atout, c'est plutôt une torture. Elle entend le moindre écart de justesse, et ça gâche le plaisir d'écouter de la musique. J'ai fait un petit test, et c'est vrai que c'est assez étonnant ! 8|

Comme quoi, une trop bonne oreille n'est pas peut-être pas forcément un avantage... :huh:


Moderato ma non troppo

Avatar de l’utilisateur
Theo
Messages : 1164
Inscription : jeu. 16 mai 2013 22:36
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme
Localisation : Reims

Re: Oreille absolue

Message par Theo » lun. 7 déc. 2015 22:23

J'ai une anecdote qui illustre parfaitement ce que tu as dit. Ma prof de violon a eu un accident de voiture il y a peu et elle doit régulièrement aller chez un kiné pour cervicalgie. Habituellement il met de la musique classique pendant le massage, mais, avec ma prof il s'est rendu compte qu'elle était encore plus tendue avec la musique, il lui a demandé pourquoi et elle a répondu qu'à cause de l'oreille absolue, c'était un supplice pour elle d'écouter une musique, d'autant plus si celle-ci est virtuose. Elle a d'ailleurs au quotidien de nombreux maux de têtes, et ce depuis toujours.

Comme quoi, on a souvent une période où on rêverait d'avoir l'oreille absolue, mais finalement les inconvénients ont l'air plus importants que les avantages...
La Musique commence là où s'arrête le pouvoir des mots. Richard Wagner

altbest
Messages : 67
Inscription : lun. 7 juil. 2014 12:41
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme

Re: Oreille absolue

Message par altbest » mar. 8 déc. 2015 14:06

J'ai l'oreille absolue, et même si cela m'a un peu dérangé quand j'ai commencé le baroque (ben oui, en 415 j'avais l'impression qu'on s'accordait sur un Sol# et que tout le monde jouait trop bas), je n'ai jamais eu de soucis à ce niveau-là, j'arrive à apprécier la musique comme vous. Au contraire, je trouve ça génial de pouvoir "entendre" le nom des notes !

C'est comme si dans une phrase tu te penches sur l’orthographe d'un mot : tu peux apprécier un vers de Victor Hugo, que tu saches ou non comment écrire les mots qu'il utilise. Sauf que quand tu sais l'écrire c'est encore plus agréable :p

Avatar de l’utilisateur
Zaphod
Messages : 937
Inscription : lun. 2 févr. 2015 21:44
Pratique du violon : 28
Sexe : Homme

Re: Oreille absolue

Message par Zaphod » mar. 8 déc. 2015 16:10

Heureusement avec du travail on arrive à s'en débarrasser... Je sais plus quand quel topic j'en parlais, personnellement il m'a fallu presque 15ans pour me débarrasser de cette malédiction.
Depuis je ne joue peut-être plus aussi "juste", mais c'est un tout autre plaisir, surtout avec orchestre.

altbest
Messages : 67
Inscription : lun. 7 juil. 2014 12:41
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme

Re: Oreille absolue

Message par altbest » mar. 8 déc. 2015 16:41

Malédiction ? oO Je n'ai jamais vu la chose comme ça... Pour moi cela a toujours été un super avantage !

C'est curieux, je connais d'autres musiciens qui ont comme moi l'oreille absolue et je n'ai jamais entendu quelqu'un s'en plaindre. Au contraire, on trouve cela très pratique ! Et cela malgré une pratique en musique de chambre, orchestre et solo.

De toute façon, que le musicien entende ou non les notes, quelque chose de faux lui sera de toute façon désagréable. Donc avec l'oreille absolue je ne vois pas trop ce que cela change. On est juste plus "précis" dans la justesse ?

Et par curiosité, comment t'en es-tu débarrassée ? (ça m'intéresse, même si c'est la dernière chose au monde que je voudrais faire :lol:)

Avatar de l’utilisateur
PhilippeB
Messages : 568
Inscription : lun. 15 déc. 2014 15:55
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 94

Re: Oreille absolue

Message par PhilippeB » mar. 8 déc. 2015 16:47

Perso j'entends très bien les instruments à corde, beaucoup moins bien les instruments à vent et plus du tout les voix ou les sons synthétiques... Rien à voir avec ceux (j'en ai connu) qui vous donne immédiatement les notes de n'importe quel jingle, sonnerie de téléphone, klaxon, sirène, corne de brume, etc. :mdr3:

Avatar de l’utilisateur
Zaphod
Messages : 937
Inscription : lun. 2 févr. 2015 21:44
Pratique du violon : 28
Sexe : Homme

Re: Oreille absolue

Message par Zaphod » mar. 8 déc. 2015 18:33

altbest a écrit : De toute façon, que le musicien entende ou non les notes, quelque chose de faux lui sera de toute façon désagréable. Donc avec l'oreille absolue je ne vois pas trop ce que cela change. On est juste plus "précis" dans la justesse ?

Et par curiosité, comment t'en es-tu débarrassée ? (ça m'intéresse, même si c'est la dernière chose au monde que je voudrais faire :lol:)
L'oreille absolue est "calibrée" sur un diapason (qui peut en plus varier d'une personne à une autre).
Une personne "normale" va déterminer la justesse d'après un intervalle entre deux notes, alors qu'une personne qui a l'oreille absolue va percevoir la justesse en fonction de son "calibrage", du coup si l'instrument n'est pas accordé à la même référence (diapason) que son oreille, il entendra tout faux, même si le ou les musiciens jouent justes.
Pire que ça, pour jouer juste (juste pour le public), un musicien doit s'accorder sur l'orchestre, or si sa référence interne est différente, il va devoir s'entendre jouer faux tout le long, donc se retrouve en dehors de tout repère de justesse pour être en accord avec l'orchestre.
Je me rappelle un jour avoir entendu Menhuin avoir joué je ne sais plus quel concerto, en désaccord total avec l'orchestre (lui tout seul jouait juste, l'orchestre seul jouait juste, mais les deux n'étaient pas accordés ensemble...).

Je ne sais pas s'il existe une "technique" pour s'en débarrasser, mais personnellement c'est à force de jouer en scordatura, et du rock à tous les diapasons possibles que j'ai fini par "tromper" mes repères internes et à m'en débarrasser.

Avatar de l’utilisateur
renaud
Messages : 1201
Inscription : ven. 2 juin 2006 10:56
Pratique du violon : 30
Sexe : Homme
Localisation : Epinay-sur-Seine 93

Re: Oreille absolue

Message par renaud » mar. 29 déc. 2015 13:47

Malkichay a écrit :Comme quoi, une trop bonne oreille n'est pas peut-être pas forcément un avantage... :huh:
Tout dépend de ce qu'on appelle une "trop bonne oreille"...
Une oreille qui ne peut s'adapter à un diapason différent est-elle réellement une "trop bonne oreille"?
Une oreille absolue, avec laquelle la perception des intervalles serait moindre est-elle réellement ne "trop bonne oreille".

Il y a deux dimension dans le "problème" de l'oreille absolue:
1) Psychologique (gérer l'afflux de noms de notes parasite)
2) Musical (ça aide...ou pas!)

Musicalement, il y a plusieurs risques:
1) la difficulté de jouer à un autre diapason, ou simplement dans un contexte un peu haut ou un peu bas, selon l'accord, ou la température.
2) la tentation de percevoir "note à note" et non la relation d'une note à l'autre. Or, la musique est bien dans les intervalles, et non dans chaque note.

Dans tous les cas, le point crucial est la perception des intervalles: Si elle est appauvrie en comparaison avec l'oreille absolue, ou si elle est bien active.

J'ajoute en passant qu'une bonne oreille peut aussi être difficile à gérer psychologiquement. J'ai souvent le cas en cours: Un élève joue sans vraiment s'écouter, lorsqu'il ouvre ses oreille il joue mieux...mais il est déçu et a l'impression d'avoir moins bien joué! Parce qu'il entendait réellement tous les défauts. C'est plus commode et rassurant de fermer les oreilles. Quoique le contraire existe aussi (ceux qui sont ad'être nuls, et qui sont agréablement surpris lorsqu'ils s'écoutent, sur un enregistrement, par exemple)
Dans l'obscurité existe la lumière,
Ne regardez pas avec une vision obscure,
Dans la lumière existe l'obscur,
Ne regardez pas avec une vision lumineuse.
(extrait du San Do Kai, de maître Sekito)

Avatar de l’utilisateur
cécilius
Messages : 1518
Inscription : jeu. 21 avr. 2011 15:24
Pratique du violon : 5
Sexe : Femme
Localisation : Nice

Re: Oreille absolue

Message par cécilius » sam. 5 mars 2016 15:27

Zaphod a écrit :Une personne "normale" va déterminer la justesse d'après un intervalle entre deux notes,
Très bien, cependant mon nouveau professeur me demande cette justesse à un comma près, sinon pour lui c'est faux. Effectivement, si mon oreille entend bien la différence, placer du premier coup le doigt à la juste place est beaucoup moins évident.

D'une manière générale, j'entends bien les solistes y arriver, mais ça s'arrête là ; je trouve que les élèves eux, jouent plus ou moins juste. En orchestre, on n'en parle pas, puisqu'il s'agit d'une résultante.

Avatar de l’utilisateur
Zaphod
Messages : 937
Inscription : lun. 2 févr. 2015 21:44
Pratique du violon : 28
Sexe : Homme

Re: Oreille absolue

Message par Zaphod » sam. 5 mars 2016 15:37

On me peut pas jouer parfaitement juste. Disons qu'avec l'expérience on va poser les doigts de façon plus précise, et plus proche de l'endroit idéal, ensuite c'est un jeu de réflexes auditifs qui consiste à corriger le plus rapidement possible en fonction de ce que l'on perçoit.

Avatar de l’utilisateur
cécilius
Messages : 1518
Inscription : jeu. 21 avr. 2011 15:24
Pratique du violon : 5
Sexe : Femme
Localisation : Nice

Re: Oreille absolue

Message par cécilius » sam. 5 mars 2016 15:42

Zaphod a écrit :, ensuite c'est un jeu de réflexes auditifs qui consiste à corriger le plus rapidement possible en fonction de ce que l'on perçoit
Justement, quand c'est lent, c'est tout à fait possible, à condition d'être déjà très près (sinon ça s'entend et ça devient horrible). Mais dans les grandes vitesses il me semble que ça devient impossible d'où : être positionné pratiquement au point idéal.

Avatar de l’utilisateur
Nillig
Messages : 142
Inscription : lun. 6 févr. 2012 19:47
Pratique du violon : 5
Sexe : Femme

Re: Oreille absolue

Message par Nillig » mer. 9 mars 2016 13:06

on m'a diagnostiqué une oreille absolue enfant, (puis de nouveau adulte lors de divers bilans ; lors du bilan pour le syndrome d'asperger en 2012 on me l'a reconfirmé au chr....)
et en fait techniquement c'est une hyperaccousie aussi, dans le quotidien, il ne faut pas oublier que pour la musique, c'est en effet un atout de taille , mais que ça continue toute la journée, tout le temps! :mrgreen: et ca peut en effet etre une torture parfois.

de nombreux autistes de ma connaissance (associatif , etc.je précise que mon fils de 14 ans est lui aussi autiste asperger, et mon conjoint très certainement.) ont aussi cette oreille qu'ils n'utilisent pas toujours pour la musique certains n'en ayant sans doute pas conscience.(et n'etant pas musiciens)
d'autres en jouent justement dans leur carrirère pro (je connais quelques musiciens aspergers.)

pour la musique ça me permet de repérer les faussetés des autres, (et les miennes) et ajuster en jouant, instantanément.

je commence tout juste à comprendre mes partitions (ma prof de violon a été super et m'a appris à lire la musique, elle a été patiente...j'etais vraiment bloquée.aujourd'hui je me rends compte de l'importance de tout ça.)
en gros ça m'aide beaucoup pour la musique .
mais je fatigue énormément pour tout ce qui est bruits, même les plus petits , (tout comme pour la vision nous voyons en details, le moindre bruit nous est perceptible).

dans les quelques conférences auxquelles j'ai participé, je parle de cet exemple du restaurant, ou j'entends absolument tout sans pouvoir discriminer , de la petite cuiller qui tombe au fond de la salle, l'eau qui coule, les discus en cuisine, les discus de chacune des tablées à coté (je peux faire un résumé si on me demande, meme si je ne veux pas entendre, j'entends quand meme!.. :gene3: ) et.et si on me parle en face, je dois mettre ems mains pour canaliser el son sur mes oreilles..sur la discussion.
alors une tablée de plusieurs personnes, c'est....très fatiguant! :wacko:
Violoniste tardive mais passionnée, maman x4, asperger.

altbest
Messages : 67
Inscription : lun. 7 juil. 2014 12:41
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme

Re: Oreille absolue

Message par altbest » ven. 11 mars 2016 16:36

Eh bien pour ma part, loin de me fatiguer j'adore cet état des choses ! Par exemple, je prends le métro : paf j'entends la note de la sonnerie quand les portes se ferment (seul point négatif : quand elle n'est pas dans la tonalité de la musique que j'écoute :hehe: ). Et ce phénomène se produit partout et pour tout. Mais encore une fois, c'est très loin d'être un désagrément pour moi, je prends plutôt ça pour un super avantage (jveux pas me la jouer X-Men, mais y a un peu de ça...!)

Après, je ne suis pas comme toi, à devoir placer mes mains sur mes oreilles pour parler avec quelqu'un, ou à entendre une cuillère tomber à l'autre bout de la salle (même si elle tombait devant moi je saurais très probablement dire la note que ça fait). Mais ce dont tu souffres, s'agit-il toujours de l'oreille absolue ?

Avatar de l’utilisateur
Nillig
Messages : 142
Inscription : lun. 6 févr. 2012 19:47
Pratique du violon : 5
Sexe : Femme

Re: Oreille absolue

Message par Nillig » ven. 11 mars 2016 18:14

et bien je cumule une oreille absolue "musicale" et une hyperaccousie. (comme bcp d'autistes.)
je peux mettre de coté l'oreille pour la musique, qui me sert à reproduire, jouer, nommer, et j'entends egalement la musique par l'image.(syhesthesie .)en plus de la ressentir parfios par le corps.
ce qui fait que lorsque j'écoute de la musique qui me plait vraiment je peux avoir vaiment des sensations interessantes, et j'ai chaque instrument et ligne mélodique sur un "dessin" (je ne sais pas comment l'explqiuer) différent en même temps en image.
je peux nommer aussi les bruit /les sons en terme de notes mais comme je ne connais le solfège que depuis peu c'est récent our moi d'y mettre la nomenclature.

pour l'hyperacousie elle est une source d'ennui car tous les sons sont entendus sur la même ligne de perception.
c'est quand je joue d ela musique ou j'en écoute que je peux isoler.pour le reste c'est difficile.
Violoniste tardive mais passionnée, maman x4, asperger.

En ligne
Améliemelloo
Messages : 754
Inscription : lun. 24 nov. 2008 20:10
Pratique du violon : 7

Re: Oreille absolue

Message par Améliemelloo » ven. 11 mars 2016 22:10

Et le violon ne te fait pas mal avec ton hyperacousie ? (surtout l'oreille gauche ?)
"Either must die at the hand of the other for neither can live while the other survives"

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invités