Violon Roumain Gliga

Vous voulez commencer le violon, vous cherchez l'instrument adéquat, vous vous posez des questions sur la fabrication de votre instrument favori...C'est ici !
Répondre
remi_sol

Violon Roumain Gliga

Message par remi_sol » mar. 31 août 2010 11:17

Sur le site de Crystal Lutherie on voit une vidéo de fabrication d'un violon Gliga
http://www.crystal-lutherie.fr/
Pensez vous que ces violons équivalent les violons d'un Luthier traditionnel ?
Car au niveau des prix c'est 50 a 60 % moins cher :)

remi_sol

Re: Violon Roumain Gliga

Message par remi_sol » mar. 31 août 2010 11:46

c'est peut etre mieux avec le son :)
http://www.youtube.com/watch?v=e4EFj9-1YYE

Avatar de l’utilisateur
Malkichay
Messages : 11581
Inscription : mer. 17 août 2005 13:36
Pratique du violon : 5
Sexe : Homme
Localisation : Lyon

Re: Violon Roumain Gliga

Message par Malkichay » mar. 31 août 2010 13:17

Ca va, c'est bon, n'en jette plus. On arrête la pub... :dry:
Moderato ma non troppo

Avatar de l’utilisateur
IFred
Messages : 3576
Inscription : mar. 21 août 2007 08:35
Pratique du violon : 14
Localisation : Paris
Contact :

Re: Violon Roumain Gliga

Message par IFred » mar. 31 août 2010 17:03

Ce qui m'intéresse en l'absence d'un avis personnel relatif à une expérience (J'ai essayé le violon x il me plait plus que le violon y , je constate la différence de prix éventuelle), ce sont les raisons qui poussent une personne à considérer ou pas différente éventualités comme possible.
Je m'explique: Si tu te poses la question c'est que tu n'as pas la réponse? et que tu penses que c'est une éventualité. Très bien.
Maintenant des instruments de cette marque par exemple il y en a entre 400€ et 2000€, il y a aussi d'autres instruments un peu plus chère 2800€. Considères tu comme éventualité que celui à 400€ soit meilleurs que celui à 2000€ par exemple?

Mais surtout comme je l'écrivais au début quelles sont les raisons qui te pousses ou pas à considérer ces différentes éventualités possibles


En ce qui concerne ma réponse à ta question, n'ayant pas encore rencontré de personne qui revendait leur violon de lutherie contemporaine pour s'acheter un de ces instrument, et n'ayant jamais eut vent par le passé de ventes massive d'instruments contemporain pour l'achat de Laberte ou de JTL par ex. Je ne pense pas que ces violons équivalent dans l'apréciation faites par un nombre significatif de musiciens représentatifs.

Avatar de l’utilisateur
dayhash
Messages : 233
Inscription : jeu. 30 avr. 2009 15:33
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : Paris III
Contact :

Re: Violon Roumain Gliga

Message par dayhash » mar. 31 août 2010 17:44

Bonjour rémi_sol, bonjour tout le monde

Trop de données sont manquantes.
- Est ce qu'un violon de série est mieux ou moins bien qu'un violon "fait main" (difficile a dire) ?

Je ne connais que très peu de violonistes (voir meme aucun) qui soient passés d'un violon de luthier a un violon de série.
Le contraire par contre se conçoit plus aisément. Maintenant je suppose également que si ces personnes ont changés de violon c'est pour des raisons qualitatives.
il faudrait trouver éventuellement trouver une personne qui en possède deux un de série et un de luthier ( et deux violons qui soit comparables bien évidemment )

Conclusion, il sera sans doute très difficile de trouver un violoniste possédant un violon de luthier et regrettant son violon de série.
I.E : Ta question initiale trouvera très difficilement une réponse

@Malkichay : c'est vrai que présenté comme cela fait un peu pub...

Avatar de l’utilisateur
IFred
Messages : 3576
Inscription : mar. 21 août 2007 08:35
Pratique du violon : 14
Localisation : Paris
Contact :

Re: Violon Roumain Gliga

Message par IFred » mer. 1 sept. 2010 08:37

Que ce Soit un Gilda, Un instrument Chinois ou un Violon issue de la production industrielle Français ou Allemagne des siècles derniers, on trouve en nombre des instruments fait entièrement ou partiellement à la main. Ce que les gens ont parfois du mal à comprendre c'est la différence entre un travail destiné à l'industrie et un travail artisanal (Je vais détailler avec des exemples .. plus tard)

violinbodo
Messages : 121
Inscription : jeu. 1 nov. 2007 08:17
Pratique du violon : 0
Localisation : Villemur sur Tarn
Contact :

Re: Violon Roumain Gliga

Message par violinbodo » mer. 1 sept. 2010 09:40

Je pense étre assez bien placé pour répondre à cette question - c'était en fait moi qui ai fait découvrir le travail de Gliga aux propriétaires de Crystal lutherie, alors très peu connu en France. C'était suite à ça qu'ils ont obtenu le contrat de distribution exclusive pour la France (l'ont-ils toujours ? je ne sais pas). En tant que consultant et sous-traitant de Crystal (pendant qu'ils étaient encore à Montauban), j'ai pu travailler sur un tas d'instruments Gliga.

Je ne vais parler que des instruments d'une bonne gamme, ceux qu'ils vendent en tant qu'instruments de maître (car c'est dans cette gamme-là que l'on trouve des instruments 50% à 60% moins cher que des violons de luthier Français (je dirai d'ailleurs plutôt 60% à 70% moins chers...)

Niveau son, j'en ai entendu et joué des plus ou moins correctes. Mais rien de vraiment transcendent. (Quand c'est moi qui joue, aucun violon ne sonne jamais transcendent :-) - mais joué par d'autres, c'était pareil. Je me souviens d'un modèle Strad copie Hellier (avec de la marqueterie partout jusque dans le trou du fion) de la gamme "maître", dont tout le monde était d'accord que c'était très beau (si l'on aime ça), mais que le son n'était pas du même niveau que la lutherie.
Après, le son est toujours une chose TRES SUBJECTIVE ! Je vais donc m'arrêter là pour le son.
Niveau lutherie, c'est très propre, mais je ne trouve pas que les instruments de la gamme maître montren une grande personnalité (à mon avis, pas plus que le haut de la gamme des instruments de leur manufacture). Là ou ça pêche complètement pour moi, c'est au niveau du vernis. Ils disent (pas seulement Crystal, la commerciale de Gliga a insisté là- dessus lors d'une conversation téléphonique qu'on a eu) que tous les instruments soient vernis à l'huile. Si c'est vrai, alors il doit se trouver sous une épaisse couche de vernis au nitro, une couche épaisse, transparente, mais mate. Peut-être (je l'espère pour eux) qu'ils ont changé ça depuis. C'est vrai que c'est "indestructible" (pratique surtout pour des instruments d'étude et de petite taille servant de raquette de ping-pong de temps à autres), mais qu'est-ce que c'est... pas beau. Et le même vernis sur les instruments de la gamme "maître" les rend à mes yeux méconnaissables en tant que tels.

Une autre chose qu'il faut regarder, c'est le prix en relation avec le niveau de vie dans le pays d'origine. Certes, Crystal prennent une marge sur la vente, mais ils sont les seuls intermédiaires et en plus ce ne sont pas des voraces. Reste quand même un prix assez cher mis en relation avec le niveau de vie en Roumanie ! J'irai même jusqu'à dire qu'un Gliga en Roumanie est probablement plus cher qu'un maître xyz en France !

Un autre problème que je vois, moi, c'est la "justification": Pourquoi une manufacture qui sort des centaines (ou plutôt des milliers) d'instruments par an, ne collerait pas simplement une étiquette "fait par maître xyz" dans les plus beaux violons qui sont en fait fabriqués par la manufacture, à un coût beaucoup moindre ? Est-ce si improbable si l'onconsidère que la famille GLiga doit déjà passer un temps plein bien rempli à gérer les affaires de l'entreprise familiale ? Ont-ils vraiment le temps de faire du neuf ? Bien entendu, je pose des questions, je ne suppose rien.
Cette pratique se fait d'ailleurs dans notre belle France - des instruments neufs portant l'étiquette d'un maître (y compris l'étiquette de prix) et étant fabriqués entièrement par des employés "bien cachés".
Dernier point: Il ne peut pas y avoir entre un client et M. Gliga le même rapport de confiance et d'enrichissement mutuel comme entre un musicien et "son" luthier Français.

Après, tout revient donc (comme d'habitude) à la vielle question de valeur ajouté émotionnelle, et de préférences personnelles de son et de goût. Pour environ 99% des pros, le "rapport qualité-prix" ne joue aucun rôle lors de l'achat de "leur" instrument - normal, il ne peut y avoir de qualité "objective", aussi peu que pour l'interprétation d'un morceau de musique.
L'évolution du violon ne s'est pas arrêtée - elle fait juste une pause pendant quelques siècles...

Avatar de l’utilisateur
Emmanuel B.
Messages : 1582
Inscription : mar. 28 nov. 2006 01:15
Pratique du violon : 10
Sexe : Homme
Localisation : Basses Alpes
Contact :

Re: Violon Roumain Gliga

Message par Emmanuel B. » mer. 1 sept. 2010 11:34

Merci pour ta réponse Bodo ! Au moins, on sait mieux ce qu'il en est pour Gliga, depuis le temps qu'on en parle sur le forum. ;)

violinbodo
Messages : 121
Inscription : jeu. 1 nov. 2007 08:17
Pratique du violon : 0
Localisation : Villemur sur Tarn
Contact :

Re: Violon Roumain Gliga

Message par violinbodo » mer. 1 sept. 2010 12:16

Petit P.S.: Bien qu'on puisse peut-être déduire de mon message que je ne pense personnellement pas que les Gligas haut de gamme soient l'équivalent de beaux instruments de maître de fabrication française, je n'hésiterais pourtant pas à recommander leurs gammes étudiantes. A prix environ égal, c'est tout aussi bien que de bons instruments de fabrication Chinoise, et les bois utilisés sont effectivement de provenance européenne, assez semblables a ce que nous, luthiers Français, utilisons.
En plus, il n'y a qu'un intermédiaire qui fait sa marge dessus (Crystal), et non pas 3 à 5 comme pour les importations de Chine (pour ceux qui prennent en considération ce genre de faits). Aussi, si l'on veut donner un sens à notre "Europe unie", il me semble préférable de soutenir les économies voisines, plutôt que celles de l'autre bout du monde. Bien que je n'ai rien contre les Chinois ou les marchandises produites là-bas.
L'évolution du violon ne s'est pas arrêtée - elle fait juste une pause pendant quelques siècles...

Avatar de l’utilisateur
IFred
Messages : 3576
Inscription : mar. 21 août 2007 08:35
Pratique du violon : 14
Localisation : Paris
Contact :

Re: Violon Roumain Gliga

Message par IFred » mer. 1 sept. 2010 21:53

Je vais reprendre mon intervention initiale que je n'ai pas eut le temps de terminer aujourd'hui (sisi .. parfois je travaille), mais avant une petite parenthèse hors sujet: il as des personnes comme crystal, jean noel, etc qui bosse en directement , d'autres qui investissent directement (ifshin) , d'autres qui passent par des grossistes. j'aurais du mal à évaluer les volumes et les marges des uns et des autres.

Reprise de mon intervention précédente.

Est-ce qu'une production industrielle peut rivaliser avec une production artisanale ? C'est en fait la question posée. La réponse n'est pas évidente compte tenu de plusieurs facteurs: La lutherie artisanales est foisonnante, appréciation statistique dans l'instant est délicat. Néanmoins la compression de ce qu'est la lutherie et de ses spécificités, couplé à une observation des cotes des instruments permet de se faire une idée.

Qui dit industrie dit volume, standardisation.
Lorsque Max Millant, ou Marcel Vatelot travaillent chez Mougenot, ils faisaient du Mougenot, ce sont de bon ouvriers avec une habilité manuelle et ils sont formé par un bon maître, mais leur travail est borné par la contrainte industrielle faire du Mougenot de telle ou telle qualité. Il auraient travaillé pour Laberte, trois patté de maison plus loin : d'autres contraintes et les instruments auraient été différent. Ce qui fait la qualité d'un violon industrielle est déterminé par des facteurs comme l'implication et la qualité le savoir faire du chef de projet, puis; dans une certaine mesure, la qualité d'exécution réalisée par les ouvriers.

Si j'ai prix l'exemple de Mougenot ce n'est pas innocemment, c'est une lutherie que j'aime bien, c'est une lutherie qui plaie en général et est appréciée assez mondialement. Par ailleurs c'est plutôt un bon exemple car les Luthiers qui sont passés dans son atelier ont fait une fois à leur compte des instruments très variés, tant de façon artisanale que de façon industrielle avec une appréciation qui aujourd'hui varie grandement. (Un bon ouvrier n'est pas nécessairement taillé pour diriger un atelier, Un ouvrier faisant du mougenot peut faire bien mieux tout seul .. etc). Enfin C'est un exemple dont la production a été suffisamment "bonne" pour qu'elle concurrence aujourd'hui des productions artisanales de luthier de la même époque.


Plusieurs points à retenir:
- La qualité d'une production industrielle ne repose pas sur les mêmes base qu'une production artisanale
- Le nombre de personne lié à une production industrielle est un facteur qui reste tributaire des autres: quartes paysans ou quartes chaumistes avec une formation accélérée à la lutherie ca ne veux pas dire gage de qualité, pas plus que vingt ouvriers de talents auquel on impose un modèle moyen et un vernis médiocre.
- En lutherie artisanale l'instrument est entièrement le résultat de la personne qui l'exécute.
- La lutherie industrielle ne date pas d'hier et a par le passé utilisé tant d'excellent maitres que d'excellent ouvrier pourtant elle n'a pas supplanté la lutherie artisanale.
- Le mode de fonctionnement industriel et soumis à des contraintes incompatibles avec l'investissement personnel requis pour réaliser une œuvre unique et a des limites.
- A son meilleurs la lutherie Industrielle (passé et probablement présente) peut concurrencer une Lutherie Artisanale. Mais attention, d'une part il n'est vraiment possible de juger qu' à postériori, d'autre part (compte tenu de ce que j'expliquais précédemment) la segmentation choisit par l'industriel (le prix, les gammes) n'est pas un critère.


La conclusion: Je crois que c'est celle que je donne souvent sur le forum.. Essayer de comprendre et de rationaliser c'est intéressant , mais avant tout entrainez vos oreilles et utilisez les.

remi_sol

Re: Violon Roumain Gliga

Message par remi_sol » jeu. 2 sept. 2010 16:06

Moi je pense que tous les Luthiers travaillent plus ou moins de la même façon pour faire un violon, il ne doit pas y avoir trente six techniques différentes.
Alors je ne vois pas bien la différence entre un violon fait entièrement a la main par un ouvrier Luthier de la manufacture Gliga et un violon fait a la main
par un Luthier Français avec son ouvrier. Pour le vernis effectivement c'est une autre histoire, puisqu'il peut y avoir autant de formules de vernis différente
que de luthiers.mais pour ce qui est du violon, si le bois est de belle qualité, pour moi le violon par lui même doit être très sensiblement équivalent.
les seules différences que j'y vois c'est la signature: "Luthier Untel" pour le violon Français et pour le violon Gliga "violon gliga" et aussi le prix 50% moins cher pour le Gliga
Enfin moi je dis tout cela mais je m'en fiche, j'ai déjà un violon et c'est un "Faciebat Cremonensis 2007" "vernisbat Rambouillet 2010" :)

Avatar de l’utilisateur
IFred
Messages : 3576
Inscription : mar. 21 août 2007 08:35
Pratique du violon : 14
Localisation : Paris
Contact :

Re: Violon Roumain Gliga

Message par IFred » ven. 3 sept. 2010 20:57

Je comprends, tous le monde n' a pas ta sensibilité ceci dit.

wida
Messages : 300
Inscription : jeu. 13 mai 2010 14:48
Sexe : Homme

Re: Violon Roumain Gliga

Message par wida » lun. 6 sept. 2010 17:50

Je joue habituellement sur un violon de luthier de 1910. Dernièrement, afin de ne pas prendre ce violon en vacances, j'ai acheté un violon "master" chinois copie chinoise d'un strad. J'ai été très surpris de la bonne qualité du son de cet instrument. Je ne peux pas comparer le son des deux violons car très différents, le violon de 1910 est peut-être plus complexe. Je joue donc agréablement des deux, cela dépend essentiellement de ce que je joue.
D'un point de vue purement esthétique, en dehors des usures du temps de mon ancien violon peu de différences. Mon plus vieux violon a un aspect plus "fragile". D'ou la question à quoi peut-on reconnaître un violon d'artisan à un violon d'atelier ?
Mon luthier semble y arriver facilement mais entre dans des explications peu convainquantes lorsque je lui demande de s'expliquer.

Avatar de l’utilisateur
IFred
Messages : 3576
Inscription : mar. 21 août 2007 08:35
Pratique du violon : 14
Localisation : Paris
Contact :

Re: Violon Roumain Gliga

Message par IFred » lun. 6 sept. 2010 19:48

La ligne entre instrument d'atelier et instrument de maitre n'est pas nécessairement clairement définit ou évidente. En ce qui concerne les productions industrielles , comme évoqué précédemment industrialisation est lié avec standardisation, et Il y a bien plus de style différents dans la lutherie artisanale.

Question subsidiaire tu parles d'un instrument de luthier de 1910, peux tu être plus précis :) ?

wida
Messages : 300
Inscription : jeu. 13 mai 2010 14:48
Sexe : Homme

Re: Violon Roumain Gliga

Message par wida » mar. 7 sept. 2010 13:03

il s'agit d'un violon Edouard Schuster de 1910 fabriqué galerie du commerce à Bruxelles

Répondre