le bois pour la lutherie

Vous voulez commencer le violon, vous cherchez l'instrument adéquat, vous vous posez des questions sur la fabrication de votre instrument favori...C'est ici !
Avatar de l’utilisateur
gmbarete
Messages : 205
Inscription : mer. 26 déc. 2018 07:54
Pratique du violon : 1
Sexe : Homme

Re: le bois pour la lutherie

Message par gmbarete » sam. 23 mai 2020 20:53

Bonjour à tous,
Je voulais juste poster dans ce sujet ce livre (déjà présenté ici en 2010 et 2017) de Jean-Marie Ballu qui s'appelle "Bois de musique"
https://books.google.ch/books?id=vtoJ1F ... e&q&f=true
Si par hasard certains ne connaissent pas, on y trouve des photos avec les ondes des érables et beaucoup d'explications.
Et c'est gratuit! :diable:



Avatar de l’utilisateur
Alain44
Généreux donateur
Messages : 1841
Inscription : dim. 16 sept. 2018 16:01
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 44
A été remercié : 33 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Alain44 » dim. 24 mai 2020 12:13

Merci pour le lien, c'est intéressant.

Par contre c'est un extrait, ce n'est que la 1e moitié du livre de 200 pages en gros
(les pages 90 à 189 ne sont pas consultables)
Cheminer ou arriver: quel est mon but ? La musique est un chemin infini... ;)

orliac
Messages : 68
Inscription : dim. 15 janv. 2017 08:41
Pratique du violon : 0
A été remercié : 12 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par orliac » mar. 26 mai 2020 07:57

Très bien ce livre qui apprend beaucoup de choses et que est plus complet que mes petits propos.
En effet, je ne parle que des quelques bois que je connais et que j'utilise. Je n'ai jamais fait aucune étude scientifique, je me fie seulement à aux spécialistes locaux et à ma propre expérience.
Il est un bois dont on parle peu et qui pourtant a pour moi beaucoup d'importance: l'aulne. Très commun, on le trouve surtout au bord des rivières, et dans les zones humides. Il a une très belle couleur brun clair.
Je l'utilise pour fabriquer toutes les parties intérieures de l'instrument; les deux tasseaux, les coins et les contre éclisses. Pourquoi? Parce qu'après avoir essayé des tas d'autres bois, le tilleul tant apprécié par les fabricants de guitares, l'épicéa, le peuplier et quelques autres essences, j'ai appris qu'un fabricant d'accordéons de ma ville de Tulle utilisait l'aulne pour ses instruments. Il m'a assuré que c'était le meilleur car il n'avait pas d'influence sur le son. J'ai fait des essais et j'ai découvert qu'il se travaille très bien, qu'il a juste ce qu'il faut de fil, qu'il n'est pas dur, mais suffisamment résistant pour éviter les déformations de l'instrument sous la traction des cordes, bref que des qualités.
Et puis, Stradivari lui-même utilisait l'aulne pour ses violons. N'est-ce pas une raison suffisante?

Cedin16
Généreux donateur
Messages : 847
Inscription : mar. 1 août 2017 08:37
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
A remercié : 20 fois
A été remercié : 23 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Cedin16 » mar. 26 mai 2020 15:09

L'aulne , tu as raison c'est celui que l'ont m'a conseillé aussi pour les parties internes du violons , exactement pour les mêmes raisons, il est neutre en terme de génération de son et se travaille très bien au ciseau , même en bois debout il a un grain très fin, qui donne des pièces d'une extraordinaire précision.

Avatar de l’utilisateur
LionelB
Généreux donateur
Messages : 3088
Inscription : dim. 18 sept. 2016 12:08
Pratique du violon : 20
Sexe : Homme
A remercié : 1 fois
A été remercié : 23 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par LionelB » mer. 27 mai 2020 12:57

Sujet vraiment passionnant. Vivement la retraite que je retourne en apprenti luthier :)

Continuez on en veut plus :D
"Impose ta chance, sers ton courage, va vers ton risque : à te regarder ils s'habitueront."
René Char

Cedin16
Généreux donateur
Messages : 847
Inscription : mar. 1 août 2017 08:37
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
A remercié : 20 fois
A été remercié : 23 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Cedin16 » mer. 27 mai 2020 16:49

LionelB a écrit :
mer. 27 mai 2020 12:57
Sujet vraiment passionnant. Vivement la retraite que je retourne en apprenti luthier :)

Continuez on en veut plus :D
Y a d'autre idées : les outils , l'établi, les colles, les vernis …….

orliac
Messages : 68
Inscription : dim. 15 janv. 2017 08:41
Pratique du violon : 0
A été remercié : 12 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par orliac » jeu. 28 mai 2020 08:30

A mon tour de poser une question qui me taraude depuis longtemps.
Comment se fait-il que certains archets de qualité semblable produisent un meilleur son avec certains violons plutôt qu'avec d'autres?
Pour moi, les violons sonnent mieux quand les timbres des bois constituant la table et le fond sont identiques ou très proches. Cette notion est indépendante des notes émises par ces deux pièces qui sont presque toujours obtenues quand les épaisseurs correspondent à la densité. Pourquoi ne serait-ce pas la même chose avec l'archet?
Le timbre de la baguette semblable au timbre dominant de l'instrument, sans vibrations dissonantes, ne serait-il pas à l'origine de ce phénomène?

Cedin16
Généreux donateur
Messages : 847
Inscription : mar. 1 août 2017 08:37
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
A remercié : 20 fois
A été remercié : 23 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Cedin16 » jeu. 28 mai 2020 13:04

orliac a écrit :
jeu. 28 mai 2020 08:30
A mon tour de poser une question qui me taraude depuis longtemps.
Comment se fait-il que certains archets de qualité semblable produisent un meilleur son avec certains violons plutôt qu'avec d'autres?
Pour moi, les violons sonnent mieux quand les timbres des bois constituant la table et le fond sont identiques ou très proches. Cette notion est indépendante des notes émises par ces deux pièces qui sont presque toujours obtenues quand les épaisseurs correspondent à la densité. Pourquoi ne serait-ce pas la même chose avec l'archet?
Le timbre de la baguette semblable au timbre dominant de l'instrument, sans vibrations dissonantes, ne serait-il pas à l'origine de ce phénomène?
Ca c'est un autre sujet Orliac, il me semble qu'une partie de la réponse est la capacité de l'archet a suivre les oscillations de la corde, plus l'archet est capable de suivre la corde plus le grin de son sera fin beau et agréable.
Pour prendre une metaphore , un bon archet c'est une image avec un max de pixel , un archet mediocre a un mini de pixel !
Il a d'autres raisons…. je laisse la main

après il ne faut oublier que la stature du violoniste joue un role aussi , je connais un excellent violoniste qui a des bras comme mes cuisses , il ne peut pas jouer mon violon et mon archet et moi de meme avec son couple violon archet . Ne me demande pas pourquoi j'ai biens des idées mais rien de scientifiques.
Dernière modification par Cedin16 le jeu. 28 mai 2020 16:41, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
LionelB
Généreux donateur
Messages : 3088
Inscription : dim. 18 sept. 2016 12:08
Pratique du violon : 20
Sexe : Homme
A remercié : 1 fois
A été remercié : 23 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par LionelB » jeu. 28 mai 2020 13:09

Du point de vu physique, peut être aussi une adéquation entre les fréquences de résonance propre à chacun des 2 systèmes ?

Pas forcément un accord entre les deux, peut être justement un plus ou moins bon désaccord pour ne pas avoir d effet interférence ?
"Impose ta chance, sers ton courage, va vers ton risque : à te regarder ils s'habitueront."
René Char

orliac
Messages : 68
Inscription : dim. 15 janv. 2017 08:41
Pratique du violon : 0
A été remercié : 12 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par orliac » ven. 29 mai 2020 07:16

D'accord avec toi Cedin 16. Je suis bien conscient que la mèche joue un rôle essentiel. C'est elle qui met en vibration la corde, mais le bois vibre lui aussi avec la mèche et émet sa propre fréquence qui peut être compatible avec celle du violon ou pas comme le propose LionelB. Quelle est l'incidence? As-tu constaté qu'il suffit de changer la mèche pour obtenir un bon accord entre l'instrument et l'archet?
Qu'en est-il des baguettes en carbone? J'ai mon idée, mais avant de l'exposer, j'aimerais connaître ce qu'en pensent les musiciens.

Avatar de l’utilisateur
Alain44
Généreux donateur
Messages : 1841
Inscription : dim. 16 sept. 2018 16:01
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
Localisation : 44
A été remercié : 33 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Alain44 » ven. 29 mai 2020 13:10

Je ne suis pas compétent pour répondre, mais comme la question est intéressante, je donne juste mon petit point de vue.

Mécaniquement, le système violoniste/violon/archet est très complexe. Chaque partie interagit avec les deux autres.
A chaque contact, ce n’est pas une action dans un sens, mais une action/réaction, et bien surtout tout « en fréquences » (mécanique des vibrations), et en évolution dans le temps…
Quelle complexité !

Si on se limite à l’interaction archet/violon.
En mécanique on appelle ça un « couplage ». Le point de couplage est le contact mèche/corde (à un instant donné).
Le couplage (jolie terme non ?), veut dire que l’archet agit sur le violon, mais aussi que le violon agit sur l’archet.
Chacun a sa « réponse » (courbe de réponse en fréquences, spectre en fréquences).
(un micro, un haut parleur etc … ont des courbes de réponse par ex)
Pour moi , il ne s’agit d’une fréquence de résonance, mais de l’ensemble de la courbe de réponse, car le son est composé de plein de fréquence sen même temps, réparties, qui donnent le timbre
Donc bien sûr l’archet va agir sur le violon, par la corde.
mais le violon réagit par la corde, et l’archet va réagir (en fonction de ses possibilités, sa courbe de réponse).
C’est un système « couplé », ou même « fortement couplé ».

La vibration de la corde, crée (au moins) des vibrations longitudinales de la mèche, qui provoquent (au moins) des vibration de flexion dans la baguette. Mais ça, pour chaque fréquence.
Suivant les caractéristique d’élasticité (réponse en fréquence) de la baguette, la mèche retransmet à la corde, puis au violon.

Le couplage, c’est comme dans un couple humain, chacun influence l’autre, « déteint sur l’autre  ! ;)


Il y a aussi l’évolution dans le temps: la réponse au changements …
Et il y a bien sûr, le violoniste, qui interagit principalement avec ses deux mains. (c'est un couplage, à trois !!)


Mais qui a bien pu inventer un « truc » aussi complexe !!!! :happy1:
Heureusement que ça fait (normalement !) de la belle musique, sinon personne n’en voudrait !!! :mdr3:
Cheminer ou arriver: quel est mon but ? La musique est un chemin infini... ;)

Cedin16
Généreux donateur
Messages : 847
Inscription : mar. 1 août 2017 08:37
Pratique du violon : 0
Sexe : Homme
A remercié : 20 fois
A été remercié : 23 fois

Re: le bois pour la lutherie

Message par Cedin16 » sam. 30 mai 2020 12:52

orliac a écrit :
ven. 29 mai 2020 07:16
D'accord avec toi Cedin 16. Je suis bien conscient que la mèche joue un rôle essentiel. C'est elle qui met en vibration la corde, mais le bois vibre lui aussi avec la mèche et émet sa propre fréquence qui peut être compatible avec celle du violon ou pas comme le propose LionelB. Quelle est l'incidence? As-tu constaté qu'il suffit de changer la mèche pour obtenir un bon accord entre l'instrument et l'archet?
Qu'en est-il des baguettes en carbone? J'ai mon idée, mais avant de l'exposer, j'aimerais connaître ce qu'en pensent les musiciens.
@Orliac dans mon message , je ne parlais pas de la mèche mais de de l'ensemble , si la mèche perd le contact avec la corde , c'est que la baguette n'arrive pas a suivre ? qu'il y a une vibration dans la baguette qui elle meme vat exciter la corde différemment .

J'ai peu d'expérience avec les baguettes carbone , cependant pour celles que j'ai eu l'occasion d'essayer le son est plus dur plus froid.
Ce qui est bien avec le carbone , c'est qu'avec une constance dans la fabrication sur une meme gamme , il n'y a pas de surprise … ni de bonne ni de mauvaise .
J'ai déjà fait des essais avec du tres haut de gamme en carbone .. c'est cher et en ayant l'archet dans les mains … bien moi je prefere avec le produit du travail d'un archetier que d'une machine … mais ce n'est que mon avis .

Mais nous devions du sujet … bois de Lutherie :D

Avatar de l’utilisateur
winxart
Messages : 662
Inscription : sam. 17 mai 2008 09:33
Pratique du violon : 35
Sexe : Homme
Localisation : Wallonie (Ardennes Belges)
A remercié : 1 fois
A été remercié : 1 fois
Contact :

Re: le bois pour la lutherie

Message par winxart » ven. 5 juin 2020 20:21

orliac a écrit :
mar. 26 mai 2020 07:57
Très bien ce livre qui apprend beaucoup de choses et que est plus complet que mes petits propos.
En effet, je ne parle que des quelques bois que je connais et que j'utilise. Je n'ai jamais fait aucune étude scientifique, je me fie seulement à aux spécialistes locaux et à ma propre expérience.
Il est un bois dont on parle peu et qui pourtant a pour moi beaucoup d'importance: l'aulne. Très commun, on le trouve surtout au bord des rivières, et dans les zones humides. Il a une très belle couleur brun clair.
Je l'utilise pour fabriquer toutes les parties intérieures de l'instrument; les deux tasseaux, les coins et les contre éclisses. Pourquoi? Parce qu'après avoir essayé des tas d'autres bois, le tilleul tant apprécié par les fabricants de guitares, l'épicéa, le peuplier et quelques autres essences, j'ai appris qu'un fabricant d'accordéons de ma ville de Tulle utilisait l'aulne pour ses instruments. Il m'a assuré que c'était le meilleur car il n'avait pas d'influence sur le son. J'ai fait des essais et j'ai découvert qu'il se travaille très bien, qu'il a juste ce qu'il faut de fil, qu'il n'est pas dur, mais suffisamment résistant pour éviter les déformations de l'instrument sous la traction des cordes, bref que des qualités.
Et puis, Stradivari lui-même utilisait l'aulne pour ses violons. N'est-ce pas une raison suffisante?
je pensais dans que la tradition Cremonèse ,c'etait plutôt le Saule qui était privilégié pour les tasseaux et autres contre éclisses ?

Répondre